La langue française

Spiritualité

Définitions du mot « spiritualité »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPIRITUALITÉ, subst. fém.

A. − Qualité de ce qui est esprit ou âme, concerne sa vie, ses manifestations ou qui est du domaine des valeurs morales.
1. [Corresp. à esprit en tant que principe immatériel] PHILOS., RELIG. Synon. immatérialité, incorporalité, incorporéité; anton. corporalité, corporéité, matérialité.
a) Qualité d'un être qui est esprit, qui n'a pas de corps. La spiritualité des anges, de Dieu, du Verbe. La spiritualité est le caractère et la qualité qui affectent les êtres immatériels: Dieu, les anges, l'âme qui est par nature séparable du corps et qui est immortelle (Religions1984).
b) Qualité de ce qui est de l'ordre de l'esprit (considéré comme un principe indépendant), de ce qui concerne l'esprit ou dont l'origine n'est pas matérielle. [La philosophie spiritualiste] enseigne la spiritualité de l'âme, la liberté et la responsabilité des actions humaines, l'obligation morale, la vertu désintéressée, la dignité de la justice, la beauté de la charité (Cousin, Vrai,1836, p. VII).Les Pères de l'Église ont pu trouver dans le Phédon la doctrine de la spiritualité de l'âme qui leur était nécessaire, ils y ont encore trouvé plusieurs démonstrations de l'immortalité de l'âme et la conception d'une vie future, avec un ciel et un enfer, des récompenses et des châtiments (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 174).
2. [Corresp. à esprit en tant que principe de la pensée, de l'âme; avec idée d'élévation au-dessus de la matière, du réel ou des sens]
a) Domaine artist. (beaux-arts, mus.).Manière symbolique, idéaliste de représenter les choses. Anton. matérialité, réalisme.Spiritualité d'une peinture, d'une toile. Le dessin de Delacroix, intensité, spiritualité, aspiration vers l'infini (Barrès, Cahiers,t. 8, 1910, p. 214).Nous insisterons surtout sur cette spiritualité juvénile qui enveloppe toutes ses œuvres [de Mozart], même Cosi fan tutte (Ghéon, Prom. Mozart,1932, p. 75).
b) Parfois péj. et le plus souvent avec une connotation relig.
α) Vie de l'esprit; qualité d'une personne attachée aux choses de l'esprit, de l'âme, aux valeurs morales et religieuses. Synon. mysticisme, mysticité, religiosité; anton. matérialité.Elle est frappée (...) par l'absence de spiritualité chez la plupart des gens, de leur profonde indifférence aux choses de l'âme; elle voudrait faire un voyage au Tibet, le « toit du monde », dont la vie spirituelle l'attire (Green, Journal,1942, p. 231).Si la danse est parfois la griserie des mouvements elle est surtout: l'effort du corps vers la beauté, l'élan de l'esprit vers l'ordre et la vérité, la montée de l'âme vers la spiritualité (Bourgat, Techn. danse,1959, p. 127).
[Avec une idée d'effort, de dépassement, d'ascension] Telle est d'abord la signification du doute cartésien: il apparaît avant tout comme un parti pris héroïque de la volonté pour l'élever du monde corporel au monde spirituel et atteindre la pleine spiritualité de l'esprit (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 79).
[P. oppos. à la chair, au corps, aux sens] Anton. sensualité.Seulement l'Anglais, sous son masque de froideur et de spiritualité, étant de sa nature très libertin (...) quand il lui passe par la cervelle quelque fantaisie lubrique, l'homme va voir les filles (E. de Goncourt, Faustin,1882, p. 245).Et la spiritualité de cet homme, cette spiritualité dont faisaient foi la coupe si noble de son front (...) était si entière, qu'à vingt-six ans il était aussi chaste qu'une vierge (Bourget, Irrépar.,1884, p. 100).
β) Rare. [À propos d'une chose, d'une production hum.] Qualité de ce qui traduit la vie de l'esprit, le mysticisme; caractère religieux de quelque chose. L'idée est essentiellement sensuelle et l'animalité du poème est fonction fatale et agissante de sa spiritualité (Faure, Espr. formes,1927, p. 130).A Toulouse, l'église mère de l'Ordre [des dominicains] cet admirable monument d'une spiritualité si haute, a perdu ses vitraux, ses fresques et même le célèbre tombeau de saint Thomas d'Aquin (Mâle, Art relig.,1932, p. 465).
γ) En partic. Qualité de ce qui éveille à l'esprit, de ce qui peut être porteur de vie spirituelle. Une spiritualité du dégagement est un complément indispensable de la spiritualité de l'engagement. Si ambiguë soit la voix multiple de Gide, on ne saurait oublier qu'elle balbutie avec ferveur cet Évangile du dégagement, si proche de l'Évangile de la Montagne (Mounier, Traité caract.,1946, p. 303).Parfois, il [le tuteur déterminatif] n'était que l'émissaire des hommes d'action ou de fonctionnaires se refusant à devenir des mécaniques. D'où la spiritualité du travail, de la route, des malades et des médecins, de l'Action catholique et même des anormaux qui devaient se sanctifier, comme les autres, par et malgré leur anormalité (Religions1984).
B. − THÉOLOGIE
1. Théologie mystique qui a pour objet la vie de l'âme, la vie religieuse; ensemble des croyances, des principes ou des règles qui inspirent la vie de l'âme, le mysticisme religieux d'une personne, d'un groupe, d'une époque. Tandis que la magie évoluait de plus en plus vers une « philosophie de la nature » (...), la religion s'acheminait progressivement sinon vers une philosophie de l'esprit, du moins vers une doctrine et une pratique de la spiritualité pure (J. Vuillemin, Essai signif. mort,1949, p. 225).
Le plus souvent loc. adj. inv. De spiritualité. Qui concerne la vie de l'âme, le mysticisme religieux. École, livre de spiritualité. Les Études franciscaines, publiées par les Capucins de Paris, publient à la fois des études de spiritualité, de science, d'histoire franciscaine et des articles d'intérêt général (Civilis. écr., 1939, p. 34-7).Ce livre [du Père de Caussade] est un des plus beaux que je connaisse de tous les ouvrages de spiritualité (Green, Journal,1955, p. 73).
Parfois au plur. [Les mystiques] trouvent par là [les martyres chimériques] ce merveilleux qu'ils cherchent, comme une des choses les plus capables d'attirer les âmes à ces nouvelles spiritualités (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 579).
2. [Avec une détermination explicite] Forme particulière que prennent ces principes et ces règles selon les écoles théologiques, les institutions religieuses, les peuples. La spiritualité chrétienne, ignatienne; la spiritualité de saint François, de Port-Royal. Y aurait-il eu incompatibilité manifeste entre la spiritualité de la Compagnie de Jésus et celle des oratoriens? L'abbé Houssaye paraît le croire (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 198).Les différences entre la spiritualité bénédictine et la spiritualité franciscaine (Maritain, Primauté spirit.,1927, p. 268).
Parfois au plur. Les spiritualités à voie étroite comme celle de Saint-Cyran et du puritanisme, et les spiritualités profuses qui, de François d'Assise à François de Sales, à Claudel ou à Péguy, appellent à soi toutes les voies de la terre (Mounier, Traité caract.,1946, p. 692).
3. HIST. DE LA RELIG. CATH. La nouvelle spiritualité. Doctrine des mystiques quiétistes. Bossuet, qui le considérait fort [M. de Tillemont], lui avait envoyé son instruction de 1695 contre la nouvelle spiritualité des quiétistes (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 602).La nouvelle spiritualité de MmeGuyon, de Fénelon (Rob.1985).
Prononc. et Orth.: [spiʀitɥalite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1350 « vie spirituelle » (Gilles le Muisit, Poésies, I, 127 ds T.-L.: li maisons avoit estet en grant prosperitet de religion, de spiritüalitet); b) 1690 livre de spiritualité (Fur.); 2. ca 1590 « qualité de ce qui est esprit » (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 544). Empr. au lat. chrét.spirit(u)alitas « immatérialité, caractère de ce qui est surnaturel » (v. Blaise Lat. chrét.), qui a pris à l'époque médiév. le sens de « qui concerne la vocation religieuse, le clergé » (xiies., v. Nierm.), d'où espiritualité « biens de l'Église » (Charte de 1247 ds Du Cange, s.v. spiritualia) et plus gén. « ce qui est du domaine de la puissance séculière de l'Église » (1283, Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, t. 1, p. 153), sens vivant jusqu'au xvies. (v. Gdf., s.v. esperituauté). Aux plans sém. et morphol. le développement de spiritualité est en liaison étroite avec celui de spirituel*. Fréq. abs. littér.: 346. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 313, b) 158; xxes.: a) 233, b) 978. Bbg. Gorcy (G.). Les Dér. d'esprit en fr. moderne... Spiritus: IVeColloquio internazionale. Roma, 7-9 gennaio 1983, Roma, 1985, pp. 449-492. − Gordon (W. T.). A History of semantics. Amsterdam; Philadelphia, 1982, pp. 473-477.

Wiktionnaire

Nom commun

spiritualité \spi.ʁi.tɥa.li.te\ féminin

  1. (Métaphysique) Caractère spirituel, nature spirituelle.
    • La spiritualité de l’âme.
    • Le mot « spiritualité » doit être pris avec beaucoup de délicatesse, car on le confond trop souvent avec « religion ». Je respecte les croyances religieuses qui viennent nourrir une spiritualité ; pris au sens philosophique, au sens très concret, « spiritualité » veut dire : donner du sens et de la valeur à ce que l'on est, à ce que l'on fait, à ce que l'on devient. — (Marc Halévy Qu’est-ce qui nous arrive ? Banque Cantonale de Genève La scène se produit à 33'57")
  2. Théologie mystique qui regarde la nature de l’âme, la vie intérieure.
    • Passant une à une les autres preuves de l’existence de Dieu, Ockham montre qu’elles sont inconsistantes. Il en est de même de la spiritualité et de l’immortalité de l’âme. L’intuition interne nous révèle nos états psychologiques, la joie, la tristesse, nos volontés, nos différentes opérations intellectuelles, mais non une substance immatérielle qui en serait le sujet et qui serait la forme de notre corps. — (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique: la Scolastique, 1925, éd.1966)
    • Peu de chefs religieux bénéficient d’une réputation aussi enviable que celle de Tenzin Gyasto, […]. Nombre d’Occidentaux voient en lui un modèle de sagesse et de spiritualité. — (Louis Dubé, La sagesse du dalaï-lama : Préceptes et pratique du bouddhisme tibétain, dans Le Québec sceptique, n°66, p.5, été 2008)
    • Tout ou presque dans l’antispécisme peut être ramené à une sorte de religion sécularisée, bien que ses militants soient plutôt athées ou porté sur les spiritualités asiatiques. Ils scindent le monde en deux. Les bons : les animaux , […]. Et les méchants : ceux qui pensent […] que l'homme vit dans le danger constant de s’animaliser. — (Laurent Ottavi, Antispécisme, une religion qui s'ignore, dans Marianne n° 1169, 9 août 2019, pp. 64)
  3. Nuance de pensée religieuse propre à une école théologique, à un institut religieux ou à un peuple.
    • Introduire une spiritualité si raffinée, si haute, une telle prétention à la perfection suprême, dans ce monde convenu, cérémoniel de Versailles, et cela à une fin de règne où tout semblait glacé, quelle entreprise téméraire ! — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.143)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPIRITUALITÉ. n. f.
T. de Métaphysique. Caractère spirituel, nature spirituelle; il s'oppose à Matérialité. La spiritualité de l'âme. Il se dit aussi de la Théologie mystique, de celle qui regarde la nature de l'âme, la vie intérieure. Livre de spiritualité. Il désigne encore la Nuance de pensée religieuse propre à une école théologique, à un institut religieux, à un peuple. La spiritualité de saint Bernard. La spiritualité franciscaine. La spiritualité espagnole.

Littré (1872-1877)

SPIRITUALITÉ (spi-ri-tu-a-li-té) s. f.
  • 1 Terme de métaphysique. Qualité de ce qui est esprit. La spiritualité commence, en l'homme, où la lumière de l'intelligence et de la réflexion commence à poindre, Bossuet, Connais. v, 13. On sait que la preuve de la spiritualité de l'âme, apportée par Descartes, le conduit nécessairement à croire que les pensées de l'âme ne peuvent être causes physiques des mouvements du corps, Fontenelle, Malebranche. Nous sommes prévenus que l'esprit humain est une substance indépendante du corps, laquelle n'y fait qu'une habitation passagère ; après quoi elle jouira sans lui de tous les avantages de la spiritualité, Boulainvilliers, Réfut. de Spinosa, p. 168. Ce fut lui [Platon] qui, le premier chez les Grecs, essaya de prouver par des raisonnements métaphysiques l'existence de l'âme et sa spiritualité, Voltaire, Phil. Établ. chr. 3.
  • 2 Terme de vie dévote. Tout ce qui a rapport aux exercices intérieurs d'une âme dégagée des sens, qui ne cherche qu'à se perfectionner aux yeux de Dieu. Il est presque toujours arrivé aux sectes d'une spiritualité outrée de tomber de là dans ces misères [les débauches sexuelles], Bossuet, Ét. d'orais. x, 3. Sans nous piquer aujourd'hui d'une spiritualité plus sublime que celle qui nous est enseignée par ce maître adorable [Jésus-Christ], Bourdaloue, Sur la récomp. des saints, 1er avent, p. 2. Ne vous figurez pas une dévotion de spiritualités imaginaires, qui se nourrit de réflexions, et qui laisse les saintes pratiques, Fléchier, Duc de Montaus. Je vous crois assez versée dans la spiritualité pour savoir que ce n'est pas le goût qu'on trouve dans la dévotion qui en fait la solidité, Maintenon, Lettre à Mme de la Viefville, 23 fév. 1706.

    La nouvelle spiritualité, le mysticisme de Mme de Guyon et de Fénelon. Il est certain que la nouvelle spiritualité rejette généralement les réflexions de tout l'état des contemplatifs ou des parfaits, Bossuet, Ét. d'orais. v, 2. Fénelon ne douta pas de lui faire bientôt [à l'évêque de Chartres] perdre terre par la nouvelle spiritualité de Mme Guyon, Saint-Simon, 34, 136. Devenue veuve dans une assez grande jeunesse, avec du bien, de la beauté et un esprit fait pour le monde, elle [Mme Guyon] s'entêta de ce qu'on appelle la spiritualité, Voltaire, Louis XIV, 38.

  • 3En général, caractère de ce qui est dégagé de la matière et des sens. La même raison de spiritualité, qui avait fait permettre le célibat, imposa bientôt la nécessité du célibat même, Montesquieu, Espr. XXIII, 21. C'est encore au christianisme que l'on doit ce sentiment perfectionné [l'amour] ; c'est lui qui, tendant sans cesse à épurer le cœur, est parvenu à jeter de la spiritualité jusque dans le penchant qui en paraissait le moins susceptible, Chateaubriand, Génie, II, III, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Bonne coze est et porfitavle, et selonc Dieu et selonc le siecle, que cil qui gardent le [la] justice esperituel se mellassent de ce qui apartient à l'esperitualité tant solement, Beaumanoir, I, 1.

XIVe s. Aussi comme il n'est au monde que un solail qui signifie l'esperitualité, ne que une lune qui denote la temporalité, semblablement doivent estre seulement deux princes souverains, un espirituel et l'autre temporel, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVe s. Le recteur, les maistres et les clercs solennelz… [Charles V] mandoit souvent… usoit de leur conseilz de ce qui appartenoit à l'esperituaulté, Christine de Pisan, Charles V, III, 12.

XVIe s. Selon qu'ils [les esprits] se sont plus ou moins esloingnez de leur spiritualité, Montaigne, II, 291. Quand prestres sans iniquité En l'eglise Dieu serviront, Quand en spiritualité Simonie plus ne feront, Jean Bouchet, Ballades, Annales poét. t. III, p. 171.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SPIRITUALITÉ, s. f. (Gramm.) on dit la spiritualité de l’ame, pour désigner cette qualité qui nous est inconnue, & qui la distingue essentiellement de la matiere. Voyez l’article Ame.

Le même mot se prend aussi pour une dévotion honnête, recherchée, qui s’occupe de la méditation de ce qu’il y a de plus subtil & de plus délié dans la religion.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « spiritualité »

(milieu du XIV) espiritualité. Emprunté au latin spiritalitas ou spiritualitas « spiritualité, immatérialité [1] ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. spiritalitatem ou spiritualitatem, de spiritalis ou spiritualis, spirituel.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « spiritualité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spiritualité spirityalite

Citations contenant le mot « spiritualité »

  • Les valeurs républicaines sont porteuses de spiritualité. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • En comprenant l’islam comme spiritualité, j’ai aussi compris le catholicisme De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Le vrai matérialiste, plus il descend dans la matière, plus il exalte la spiritualité. De Georges Braque / Pensées sur l'art
  • En spiritualité, il est dangereux de marcher seul... Car l'essence de la vie intérieure, c'est l'obéissance. De Victor-Lévy Beaulieu / Moi, Pierre Leroi, prophète, martyr et un peu fêlé du chaudron
  • La véritable spiritualité se reconnaît dans la façon de vivre et d’aborder l’existence, et non dans ce que l’on transmet ses croyances. De Nathaniel Branden
  • La spiritualité... demande d'abord une culture du coeur, une immense force, une intrépide sans faille. Les couards ne peuvent satisfaire à une morale. De Gandhi
  • C'est au cours d'un dîner copieux que la spiritualité de l'homme se manifeste avec le plus d'évidence. De Somerset Maugham
  • Je crois que le génie particulier des femmes tient à l'électricité de leurs mouvements, à l'intuition de leur rôle et à la spiritualité de leur tendance. De Margaret Fuller
  • La clé qui ouvre l'accès à tous les niveaux de la spiritualité, c'est la volonté. De Ostad Elahi / Maximes de guidance
  • Le matérialisme et le manque de spiritualité nous tuent. De Philippe Druillet / Le Figaro, 29 janvier 2015
  • L'esprit de perfection appartient à l'univers de l'âme. Il est une âme. C'est par notre matérialisme essentiellement perfectionniste que s'affirme notre spiritualité. De Eugène Cloutier / Croisière
  • L'amour, quel autre mot pourrait donc venir donner une enveloppe verbale adaptée de nos spiritualités à l'intime accord qui compose la nature des choses et au rythme grave et grand qui réalise tout l'univers. De Stéphane Mallarmé
  • Le christianisme. C'est une spiritualité, une vision du monde, mais surtout un processus de civilisation. De Jacques Le Goff / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Quand une femme détruit la vie d'un autre, elle considère cet exploit comme la preuve suprême de sa spiritualité. "Je fous la merde, donc j'ai une âme", raisonne-t-elle. De Amélie Nothomb / Hygiène de l'assassin
  • La spiritualité reconnaît la lumière divine qui brille en chacun d'entre nous. Elle n'appartient à aucune religion en particulier, mais à tout le monde. De Mohammed Ali / L'âme d'un papillon, 2004
  • Le travail de bénédictin de l’auteur ne s’arrête évidemment pas à cette initiation première si essentielle pour la suite de la vie aventureuse de l’artiste, c’est l’ensemble des rencontres successives, des lectures, des influences artistiques que l’on peut suivre au travers des nombreux écrits et de la correspondance de Paul Gauguin que revisite Christian Jamet sous l’angle d’une spiritualité indissociable chez Gauguin de la création picturale:« Un conseil, ne copiez pas trop d’après nature, l’art est une abstraction, tirez-la de la nature en rêvant devant, et pensez plus à la création qu’au résultat. C’est le seul moyen de monter vers Dieu en faisant comme notre divin Maître, créer. » Magcentre, Rétro: “Gauguin, les chemins de la spiritualité”: la bible ! | Magcentre
  • Le centre de Penboc 'h propose des retraites et sessions s’appuyant sur la spiritualité de Saint Ignace de Loyola, fondateur de la Compagnie de Jésus. Cet été, des temps forts sont prévus pour les familles et les jeunes professionnels, du 31 juillet au 5 août (étudiant et pro 18-30 ans), pour un mélange de détente et de profondeur, de repos et de nourriture. Du 5 au 9 août, quatre jours pour repenser son boulot les pieds dans l’eau et vivre plus écologiquement dans son métier. Du 12 au 22 août retraite pour les pro de 25-35 ans, relecture de l’itinéraire parcouru pour mieux orienter son chemin à venir. Le Telegramme, À Penboc’h, un été axé sur la spiritualité de St Ignace de Loyola - Arradon - Le Télégramme
  • L’anxiété a toujours été très répandue. Les gens ne savent pas très bien pourquoi ils travaillent. La crise a aggravé cette sensation pour certains. Dans la vie actuelle, la spiritualité est un antidote pour l’hyperactivité. midilibre.fr, Conférence sur l'anxiété dans le Gard : "La spiritualité permet d’aller au fond du mal-être" - midilibre.fr
  • Ces sessions d’études en ligne exploreront les métamorphoses ou la continuité au XIXe siècle de la spiritualité des XVIIe et XVIIIe siècles dans la France et ses colonies. Les intervenant·e·s seront notamment invité·e·s à questionner les transformations des pratiques religieuses héritées des siècles anciens, à travers la réédition de textes spirituels ou l’évolution architecturale et matérielle des lieux et objets de culte. Ils pourront s’intéresser notamment à l’influence du contexte historique (du Concordat à l’après 1870) sur la réactualisation et/ou la récupération idéologique des textes et des pratiques religieuses, dans une perspective qui englobe aussi bien l’histoire de l’Église que l’histoire du livre ou l’histoire des idées. Une attention particulière pourra être accordée aux écrivains qui ont fait de la spiritualité classique une pierre de touche de leurs œuvres (Chateaubriand, Lamartine, Constant, etc.) et aux sensibilités individuelles ou collectives exprimées vis-à-vis de l’héritage religieux (qu’il s’agisse d’admiration ou de rejet). Les contributions pourront en outre évaluer, entre auteurs et publics, l’influence de l’horizon d’attente (convictions, croyances et sensibilités des fidèles ; sociologie du lectorat ; goûts et affects) sur la production ou la reproduction de textes et objets à connotation spirituelle. , La spiritualité de l’Âge Classique au miroir du XIXe siècle (en ligne)

Images d'illustration du mot « spiritualité »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « spiritualité »

Langue Traduction
Anglais spirituality
Espagnol espiritualidad
Italien spiritualità
Allemand spiritualität
Chinois 灵性
Arabe الروحانية
Portugais espiritualidade
Russe духовность
Japonais スピリチュアリティ
Basque espiritualtasuna
Corse spiritualità
Source : Google Translate API

Synonymes de « spiritualité »

Source : synonymes de spiritualité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « spiritualité »

Spiritualité

Retour au sommaire ➦

Partager