La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « soyeux »

Soyeux

Variantes Singulier Pluriel
Masculin soyeux
Féminin soyeuse soyeuses

Définitions de « soyeux »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOYEUX, -EUSE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. −
1. Qui provient de la sécrétion du ver à soie. Nous avons trouvé ensemble un cocon tout blanc, tout soyeux (...). Penses-tu que la petite bête ailée n'en était pas sortie? (Schwob, Monelle,1894, p. 138).Le cocon (...) protège la métamorphose de la chenille; (...) celle-ci ne peut parvenir au papillon que vidée de ce poison soyeux (Gide, Feuillets d'automne,1947, p. 309).
P. anal. Qui provient de la sécrétion d'autres insectes. Sur les champs moissonnés (...) de longs fils soyeux et blancs flottaient (A. Daudet, Jack,t. 2, 1876, p. 181).La soyeuse balançoire De l'araignée aux bras crispés (Noailles, Éblouiss.,1907, p. 74).
2. [En parlant d'une étoffe, d'un vêtement, etc.] Qui est en soie ou qui contient de la soie. Drap, rideau soyeux. Le cavalier, vêtu de ce drap satiné d'autrefois, chatoyant (...) resplendissait de l'éclat même de l'étoffe soyeuse (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 215).J'eus honte (...) de mes jupons soyeux: à quoi bon tous ces artifices? Il n'en avait pas eu besoin pour me désirer (...). Ses mains froissèrent la soie des jupons (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 510).
P. méton. [En parlant d'un appartement, d'un élément d'ameublement, etc.] Qui est garni de soieries. Ces jolis appartements dorés et soyeux (Balzac, Œuvres div.,t. 3, 1837, p. 160).Bien dormi dans mon nid soyeux. J'étais presque honteux de mon mœlleux confort (Amiel, Journal,1866, p. 210).V. niche1B 2 ex. de Baudelaire.
3. Qui est caractéristique d'une étoffe (contenant) de (la) soie. Ces étoffes (...) illuminaient l'appartement de leurs reflets soyeux et dorés (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 564).Apportez-moi ma robe de satin. (...) Berthe s'avança (...) avec le bruissement soyeux et la majesté de sa toilette soudain épanouie sur elle (Chardonne, Épithal.,1921, p. 217).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Aspect caractéristique d'une étoffe de soie. La fraîcheur du teint, la couleur des cheveux, le soyeux des étoffes (Focillon, Maîtres estampe,1930, p. 139).
B. − P. anal.
1. [En parlant d'une partie du corps hum.] Qui a la finesse, la douceur, le lustre de la soie. Synon. poli, satiné.Cheveux, cils soyeux; moustaches soyeuses. Fanny O'Brien était une de ces sylphides (...) jolie et douée de cette chair soyeuse à la main, caressante au regard (Balzac, Béatrix,1839, p. 26).Cette hanche soyeuse où jouait la lumière (Druon, Reine étranglée,1955, p. 84).V. blond ex. 6.
2. [En parlant (d'une partie) d'un animal] Dont le pelage ou le plumage évoque la soie par sa souplesse, son éclat. J'ai plaisir (...) à faire glisser sous ma main leur poil soyeux (...), à sentir leur chaleur (...) dans cette fourrure fine, exquise (...) rien ne donne à la peau une sensation plus délicate (...) que la robe tiède et vibrante d'un chat (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Chats, 1886, p. 1060).Les cygnes soyeux qui frôlent les roseaux De carènes de plume à demi lumineuse (Valéry, Alb. vers anc.,1900, p. 78).V. damier ex. 3.
Rem. Soyeux se rencontre except. à propos du porc, moins p. réf. à ses soies que p. allus. à l'éclat de sa peau: Le rose rare (...) Qu'à l'horizon (...) On voit s'étendre, (...) N'est pas si frais et si joyeux Que celui des cochons soyeux D'un rose tendre (Rostand, Musardises, 1890, p. 78).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Les jeunes filles avec un lustré, un soyeux, un brillant d'oiseau (Montherl., Encore inst. bonh.,1934, p. 691).
3. [En parlant (d'une partie) d'un végétal] Dont l'apparence fine et luisante évoque la soie. Duvet soyeux. Leur réceptacle [des fleurs de camomille des champs] est garni de poils soyeux; leur tige est laineuse (Kapeler, Caventou, Manuel pharm. et drog.,t. 1, 1821, p. 139).L'olivier est un arbre magnifique (...) il a (...) un feuillage fin et soyeux qui, à distance, vu en touffes, ressemble à une fourrure de chinchilla (Hugo, Fr. et Belg.,1885, p. 201).
En partic. Dont l'aspect duveteux rappelle la douceur de la soie (v. ce mot I A et I B 1 a) ou qui est muni de soies (v. soie II B). Dès qu'on presse cette coque (...) les graines se disjoignent, laissant paraître un trésor soyeux près duquel l'aigrette des pissenlits paraît terne, un émerveillement argenté (Gide, Voy. Congo,1927, p. 833).Le Dompte-Venin (...) donnant pour fruit des capsules d'où s'échappent des graines soyeuses (Plantefol, Bot. et biol. végét.,t. 2, 1931, p. 429).
4. [En parlant d'un minéral] Qui rappelle la soie par son aspect finement fibreux, miroitant. Ce minéral (...) est (...) en fibres soyeuses, dont il est possible d'extraire des fils aussi flexibles que ceux de l'amiante (Lapparent, Minér.,1899, p. 502).L'œil-de-chat est très recherché en raison de son curieux chatoiement (...) il a l'aspect soyeux et opalescent qui correspond à une structure fibreuse (Metta, Pierres préc.,1960, p. 83).
5. [En parlant d'un phénomène météor., d'un aspect de la nature, d'une couleur, etc.] Qui évoque la légèreté, les reflets de la soie. Le soyeux tapis des sables, les dunes veloutées avec leurs flancs pleins d'ombre (...) passant de l'or au fauve (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 48).[Sur Watteau] Quel miracle que cette peinture! en existe-t-il quelque part une plus argentée, plus miroitante et plus soyeuse, d'une unité de matière comparable à celle de l'agate? (Gillet, Art fr.,1938, p. 66).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. V. laisser1I B 1 ex. de Proust.
6. [En parlant d'un son] Qui flatte finement l'ouïe, comme le bruit de la soie. Froissement soyeux. Quand les bateliers (...) venaient (...) couper les roseaux, c'était une mélancolie de plus (...) que le bruissement soyeux, atténué et frais de toutes ces hampes vertes se couchant sur l'eau (Lorrain, Contes chandelle,1897, p. 168).Un bruissement doux peuple la nuit. C'est d'abord une sorte de murmure soyeux, feutré, surnaturel, cela brasse l'air, les ténèbres, participe à la lente caresse du vent dans les cordages (Vialar, Rose mer,1939, p. 142).
7. [En parlant d'une odeur, d'une saveur] Rare. Qui évoque la soie par ses nuances délicates. Une autre odeur venait aussi, avivée et pointue, puis soyeuse et elle restait dans le nez (...). C'était l'odeur des mousses (Giono, Chant monde,1934, p. 17).Le vin (...) avait pris avec l'âge une belle couleur d'or liquide, un goût plein et soyeux, assez noble (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 140).
C. − Au fig.
1. [En parlant d'une chose abstr., d'une œuvre] Qui est subtil, charmeur, séduisant. Synon. suave; anton. grossier, rude.Robert de Montesquiou m'écrit: « (...) je suis allé (...) vous remercier des pages soyeuses et nuancées qui se passent dans une opale fluide et (...) fulgurante (...) » (Barrès, Cahiers,t. 2, 1901, p. 225).Antoine (...) contemplait les doux yeux de la petite Jasmin, (...) si doux que la vie devenait simple et soyeuse à perte de vue (Aymé, Jument,1933, p. 124).
2. [En parlant d'une pers.] Rare. Qui témoigne beaucoup de sensibilité, d'affabilité. [Proust] tenait de Mercutio et de Puck, (...) agile à s'excuser d'être aimable, rongé de scrupules ironiques, naturellement complexe, frémissant et soyeux (L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 255).Les michés, de quoi mourir de rire, tendres et soyeux, des voix comme du miel, quelque chose de papillotant, d'humble (Sartre, Âge de raison,1945, p. 131).
II. − Subst. masc.
A. − Fabricant de soieries. Ce soyeux est un industriel socialiste (...) Un type colossalement riche (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 331).Il a fait (...) le voyage de Lyon, pour passer une journée chez un grand « soyeux » et regarder les métiers, harpes aux mille cordes (Colette, Belles sais.,1954, p. 76).
Empl. adj. Il fait des voyages à Lyon. N'a-t-il pas là-bas des cousins soyeux qu'il faut soigner? (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 22).
B. − Négociant, vendeur en soieries. Tour à tour, il [le commis] passe sous les yeux (...) du soyeux, du drapier, (...) du bonnetier et du mercier (Avenel, Calicots,1866, p. 40).Ce fut à un vendeur de la soie que Liénard confia d'abord la nouvelle. Chez les soyeux, l'inventaire fonctionnait rondement (Zola, Bonh. dames,1883, p. 659).
REM.
Soyeusement, adv.De manière soyeuse. a) [Corresp. à supra I B 1] Synon. doucement, finement, lumineusement.Les cheveux étaient blonds et souples (...), brillant soyeusement sous la lumière du lustre (Vercors, Sil. mer,1942, p. 29).b) [Corresp. à supra I B 3 et 5] Synon. légèrement, souplement.Ce saule qui frémit soyeusement dans le soir livide (Claudel, Feuilles Saints,1925, p. 629).Une rame battait l'eau d'un golfe dont les vaguelettes se dépliaient soyeusement (Arnoux, Paris,1939, p. 229).c) [Corresp. à supra I C] Synon. délicatement, subtilement.Sa pensée soyeusement se dévide; mais fragile; s'il tire dessus, le fil rompt (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1178).
Prononc. et Orth.: [swajø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Fin xives. adj. soieux « couvert de soies (d'un porc) » (Roques t. 2, 11238) − 1628, Stoer d'apr. FEW t. 11, p. 48a: soyeux, seeux. II. a) 1488 sayeux « de soie, relatif à la soie » (Ann. Bret., 2, 97 ds Fonds Barbier); b) 1834 subst. « vendeur d'un rayon de soierie de grand magasin » (A. Luchet, Les Magasins de Paris, in Paris, ou Le Livre des cent-et-un, t. XV, p. 252 ds Quem. DDL t. 16), en vigueur sous Louis-Philippe, cf. Mat. Louis-Philippe, p. 32, repris dans la lang. arg. jusqu'à France 1907; 1897 « industriel en soieries à Lyon » (A. Daudet, Soutien de Famille, 71 ds Pauli, p. 30). I du lat. saetosus « id. », dér. de saeta « soie »; cf. l'a. fr. seiet « couvert de poils » (Roland, éd. J. Bédier, 3223) − 1607, Montlyard, Mythol., 56 ds Delb. Notes mss). II dér. de soie*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 350. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 363, b) 547; xxes.: a) 501, b) 582. Bbg. Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun - français

soyeux \swa.jø\ masculin invariable

  1. Fabricant ou négociant de soieries.
    • Un grand soyeux lyonnais avait acheté le château.
    • La lutte des soyeux contre leur second occupait tous les comptoirs. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)

Adjectif - français

soyeux \swa.jø\

  1. Qui est de la nature de la soie, qui contient de la soie.
    • Étoffe soyeuse.
    • Taffetas bien soyeux.
    • Ce satin-là est plus soyeux que l’autre.
  2. Qui est fin et doux au toucher, comme de la soie.
    • Ce qui venait de tomber sur le lit, en un mince lambeau soyeux, léger et lent, c’était le corsage qui la serrait doucement au cou, et fort à la taille… — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Le cachemire n'est pas ondulé comme la laine; il est souple, soyeux et brillant. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Le Dr Marengo portait un manteau à col de castorette. Sa barbiche, soyeuse et unie, semblait un morceau de la même bête dont le pelage ornait son vêtement. — (Dominique Fernandez, Dans la main de l'ange, éd. Grasset, 1982, chapitre 3)
  3. (Botanique) Qui est couvert de poils doux, fins et luisants comme de la soie.
    • L’herbe à coton, l’élégante linaigrette, semait ses houppes soyeuses, les bourgeons précoces de l’airelle bleue des marais pointaient ça et là. Les prêles dressaient leurs épis bruns au cœur même du tapis de sphaignes. — (Line Hesser, '« 'La souche bavarde », dans Nouvelles d'autres mondes, Éditions Naturellement (Collection Fictions), 1990)
  4. (Œnologie) Qualifie un vin délicat, dont la douceur évoque la soie.
    • Le sommelier lui a fait goûter le vin. Oncle Alex gardait une grande gorgée dans sa bouche, il gonflait les joues et on aurait cru qu’il se gargarisait. Enfin il a dit :
      — Bien… Bien… Mais pas assez soyeux.
      — Pardon ? a dit le sommelier, les sourcils froncés.
      — Pas assez soyeux, a répété l’oncle Alex avec beaucoup moins d’assurance.
      Et d’un ton brusque :
      — Mais ça ira… ça ira comme ça.
      — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 155)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOYEUX, EUSE. adj.
Qui est de la nature de la soie, qui contient de la soie. Étoffe soyeuse. Taffetas bien soyeux. Ce satin-là est plus soyeux que l'autre. Il signifie aussi Qui est fin et doux au toucher comme de la soie. Cet enfant a les cheveux soyeux. De la laine soyeuse. Du fil soyeux. Il signifie également, en termes de Botanique, d'Histoire naturelle, etc., Qui est couvert de poils doux, fins et luisants comme de la soie. Les feuilles du saule blanc sont soyeuses en dessus.

Littré (1872-1877)

SOYEUX (so-ieû, ieû-z' ; plusieurs prononcent soi-ieû) adj.
  • 1Qui appartient à la soie. Le ver à soie a deux réservoirs de matière soyeuse, Genlis, Maison rust. t. I, p. 405, dans POUGENS.
  • 2Plein de soie, bien garni de soie, en parlant des étoffes de soie. Taffetas, satin soyeux. Quelle fraîcheur et quel éclat dans l'étoffe soyeuse et légère qui flottait à longs plis autour d'elles ! Marmontel, Cont. mor. Laurette. Celui qui… Sur de soyeux divans se couche avec mollesse, Hugo, Orient, X.
  • 3 Par extension. Fin et doux au toucher. En général, toutes ses plumes [du geai] sont singulièrement douces et soyeuses au toucher, Buffon, Ois. t. v, p. 147. Cette chenille est de celles qui savent se servir de leurs propres poils pour fortifier ou épaissir le tissu soyeux et très mince de leur coque, Bonnet, Observ. 1re, insectes.

    Fig. Souple et soyeux avec les gens en place de qui dépendaient les artistes, il [le comte de Caylus] se donnait auprès de ceux-là un crédit dont ceux-ci redoutaient l'influence, Marmontel, Mém. VI.

  • 4 Terme d'histoire naturelle. Couvert de poils nombreux, mous et brillants comme la soie. Les feuilles du saule blanc sont soyeuses en dessous.

    Il se dit des substances minérales qui ont l'apparence de la soie. Ce coteau renferme dans des lits d'argile beaucoup de gypse cristallisé en filets soyeux, brillants et déliés, Saussure, Voy. Alpes, t. I, p. 55, dans POUGENS.

  • 5 S. m. Espèce d'agaric.

    S. m pl. Famille de passereaux.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SOYEUX.
1Ajoutez :

Marché soyeux, marché de la soie. Cette semaine, dit le Moniteur des soies qui se publie à Lyon, a été moins nulle que la dernière, aussi bien pour l'étoffe que pour le marché soyeux, Journ. offic. 18 mars 1872, p. 1931, 3e col.

La récolte soyeuse, la récolte de la soie. Le syndicat des marchands de soie de Lyon vient de publier une statistique de la dernière récolte soyeuse en Europe, Journ. offic. 6 août 1877, p. 5627, 1er col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOYEUX, adj. qui imite la qualité de la soie ; le castor est soyeux : qui est bien fourni de soie ; ce tafetas est très-soyeux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soyeux »

Soie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de soie, avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soyeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soyeux swajø

Citations contenant le mot « soyeux »

  • Mangez, buvez et soyeux heureux, car il se pourrait que demain nous ayons à nous priver ! De Harry Kurnitz
  • Le chocolat est bien évidemment la matière dont sont faits les rêves. Des rêves riches, noirs, soyeux et doux qui troublent les sens et éveillent les passions. De Judith Olney
  • Le chocolat est divin, moelleux, sensuel, profond. Noir, somptueux, gratifiant, puissant, dense, crémeux, séducteur, suggestif, riche, excessif, soyeux, doux, luxueux, céleste... De Elaine Sherman
  • La variété sublime des ombres à paupières Lavera permet un fini tout en délicatesse ou plus intense. En effet,  la texture incroyable aux pigments naturels et minéraux permet un fini soyeux et un éclat sublime de la couleur pour une tenue longue durée. par ailleurs, ces fards monos sont parfaitement indiqués pour les femmes porteuses de lentilles de contact. So Healthy, Port du masque obligatoire, plein phare sur les paupières - So Healthy
  • Ce nouveau joyau émouvant «Water» de Matilda Eyre x PALMR est tout aussi lisse et soyeux que le liquide nommé dans le titre du morceau. Du côté de la production, il s’agit d’une approche polyvalente multi-genres qui allie de l’électronique froide avec des basses futures et diverses vibrations dans un paysage sonore cohérent qui est magnifique. Au niveau du chant, le lead a une ligne supérieure de style Lorde qui est à la fois mémorable et hypnotisante. La nouvelle collaboration entre la chanteuse, compositrice et productrice allemande basée à Londres Matilda Eyre et le producteur PALMR basé dans le Devon pourrait bien être le point culminant de la semaine pour moi, en ce qui concerne la soumission. J’adore trouver de nouveaux talents! Écoutez «Eau» ci-dessous maintenant et continuez les deux actes ascendants sur vos radars. Prendre plaisir! Urban Fusions, Matilda Eyre x PALMR - Eau | Electro
  • «Slim shady wit soyeux slim», a écrit Snoop sur la photo, en le tapotant. “Gang gang.” 45 Secondes.fr, Snoop Dogg fait l'éloge d'Eminem après avoir dit qu'il ne faisait pas partie de son top 10
  • Quentin est un solide gaillard de bientôt 30 ans, bien tanké et copieusement tatoué. Avant d’être tenancier, la bête a sillonné les mers du monde dans la Marine Marchande. Lors de ses nuits Nantaises, il rencontre Thierry, à l’époque patron de l’R de Rien. Les deux compères décident de s’associer pour ouvrir un nouvel établissement à leur image : Le Caboulot. C’est dans un quartier stimulant et en plein essor, entre l’école d’archi et Stereolux, que l’on peut désormais s’abreuver de bières artisanales et de vin soyeux. Cet établissement est décrit par Quentin lui-même comme « un cabaret mal famé avec des gens biens dedans ». Sandwichs faits maison et concerts punk, c’est tout le panel de ce que Nantes fait de mieux qui se retrouve au comptoir : les étudiants arty, le maçon qui prend sa pause, l’avocat en after-work ou le rockeur assoiffé. Malgré la fermeture due à la crise sanitaire, le bar a déjà ses habitués et on attend la future programmation musicale avec impatience. Grabuge Mag, Grabuge Mag - Portrait de bar : Le Caboulot -

Images d'illustration du mot « soyeux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soyeux »

Langue Traduction
Anglais silky
Espagnol sedoso
Italien di seta
Allemand seidig
Chinois 柔滑的
Arabe حريري
Portugais sedoso
Russe шелковистый
Japonais シルキー
Basque silky
Corse sedu
Source : Google Translate API

Synonymes de « soyeux »

Source : synonymes de soyeux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « soyeux »

Soyeux

Retour au sommaire ➦

Partager