La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « soupente »

Soupente

Définitions de « soupente »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUPENTE, subst. fém.

I.
A. − BÂT. Réduit de planches ou de maçonnerie légère aménagé dans la partie haute d'une pièce recoupée par un plancher, pour servir de grenier ou de logement, de chambre de domestique; p. ext., réduit en planches aménagé sous un escalier, sous la pente d'un toit. Une cuisine attenante à la salle à manger, avec soupente où il y avait un lit de sangle (Hugo,Misér., t. 2, 1862, p. 385).Leur loge, c'est un trou noir. Pour se coucher, ils montent, avec une échelle (...), dans une soupente divisée en deux parties: dans l'une couchent le père et la mère, dans l'autre les quatre enfants (Renard,Journal, 1902, p. 757).
SYNT. Soupente étroite, misérable; soupente de la cuisine, du galetas, du grenier; soupente au charbon; grimper, loger dans une soupente; pièce coupée en deux par une soupente.
En soupente (loc. adj.). En pente. De mon lit, je touchais avec ma tête le plafond en soupente (Sand,Hist. vie, t. 3, 1855, p. 175).
B. − TECHNOLOGIE
1. Vieilli. Assemblage de larges et fortes courroies qui soutiennent le corps d'un carrosse, d'une voiture sur leur train. Un ressort en spirale, qui, placé entre les courroies des soupentes des voitures, en adoucit singulièrement les secousses (Say,Écon. pol., 1832, p. 199).C'est elle qu'il faudrait promener, l'été, dans un landau verni, à quatre chevaux, doucement bercée par des soupentes élastiques (Flaub.,1reÉduc. sent., 1845, p. 75).
MARÉCHALERIE. Larges bandes de cuir qui maintiennent le cheval dans l'appareil appelé travail. (Dict. xixeet xxes.).
2. Vx. ,,Lien ou barre de fer servant à soutenir la hotte ou faux-manteau d'une cheminée de cuisine`` (Jossier 1881).
II. − NAV. FLUVIALE. Bateau de navigation fluviale remorqué pour le transport de matériaux. (Dict. xxes.).
REM.
Soupenté, -ée, adj.,rare. En forme de soupente, à toit incliné. Synon. mansardé.J'ai revu, dans le fond, sous la partie soupentée, au pied du lit, la place où était la vieille commode de Marie (Léautaud,Journal littér., 3, 1911, p. 54).
Prononc. et Orth.: [supɑ ̃:t]. Ac. 1694, 1718: sous-, dep. 1740: sou-. Étymol. et Hist. A. 1338 souspente « partie en saillie d'une maison » (Actes norm. de la Chambre des comptes, éd. L. Delisle, p. 173); 1549 id. et souspendue, soubpendue (Est.). B. 1. 1504 « pièce de charpente servant pour la construction d'une cheminée » (Comptes du Château de Gaillon, éd. A. Deville, p. 141: pour avoir fait une soubzpente et anchevestrure pour chevrons et coyaulx de la cheminée); 1676 « bande de fer maintenant le manteau d'une cheminée » (Félibien); 2. 1690 « courroie servant à soutenir le corps d'un carrosse » (Fur.); cf. 1694 (La Bruyère, Caractères, De la ville, 15 ds Œuvres, éd. J. Benda, Paris, 1962, p. 211); 3. 1765 sous-pente « bandes entrecroisées servant à maintenir un cheval dans le travail » (Encyclop. t. 15, p. 419b). C. 1621 « réduit pratiqué dans la hauteur d'une pièce » (C. Oudin, Seconde partie du Thresor des 2 lang. esp. et fr., Paris, P. Bilaine, s.v. soupendue, soupente: sopalco [entresuelo]). Issu du verbe so(u)spendre, suspendre*, d'apr. pente*; au sens B 2, cf. 1576 surpante [d'un char], R. Belleau, Amours et Nouveaux eschanges des pierres precieuses, l'Amethyste ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 2, p. 171). Fréq. abs. littér.: 140. Bbg. Archit. 1972, p. 229.

Wiktionnaire

Nom commun - français

soupente \su.pɑ̃t\ féminin

  1. Réduit en planches ou en maçonnerie, pratiqué dans la hauteur d’une cuisine, d’une écurie, d’une chambre, etc.
    • Ou encore, rêvant dans ta soupente, n'as-tu pu résister au désir de te précipiter au cabaret. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
    • et les bandits, qu’agaçaient en vain les grasses Maritornes de la noire hôtellerie, grimpèrent aux soupentes, en bâillant d'ennui, de fatigue et de sommeil. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Je monte dans ma soupente. Je couche dans une soupente à laquelle on arrive par une petite échelle ; on y étouffe en été, on y gèle en hiver ; mais j’y suis libre, tout seul, et je l’aime, ce cabinet suspendu, où je peux m’isoler, dont les murs de bois ont entendu tous les murmures de mes colères et de mes douleurs. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Une mère me montre, attenant à sa chambre unique, une soupente obscure où, dit-elle, elle n'ose pas faire dormir son petit garçon tant les rats qui la hantent sont nombreux et forts. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Vieilli) (Transport hippomobile) Large courroie servant à soutenir le corps d’une voiture,
    • Relever les soupentes d’une voiture.
  3. Longue et large bande de cuir croisée, dont on se sert pour maintenir, pour suspendre un cheval dans l’appareil qu’on nomme travail.
  4. Pièce de métal qui retient le faux manteau d'une cheminée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUPENTE. n. f.
Réduit en planches ou en maçonnerie, pratiqué dans la hauteur d'une cuisine, d'une écurie, d'une chambre, etc. Il couche dans une soupente. Il se disait aussi de Plusieurs larges courroies assemblées et cousues l'une sur l'autre, servant à soutenir le corps d'une voiture, Relever les soupentes d'une voiture. Il se dit aujourd'hui de Longues et larges bandes de cuir croisées, qui servent à maintenir, à suspendre un cheval dans l'appareil qu'on nomme Travail.

Littré (1872-1877)

SOUPENTE (sou-pan-t') s. f.
  • 1Assemblage de plusieurs larges courroies cousues l'une sur l'autre qui servent à soutenir le corps d'une voiture. Il [un homme de qualité arrivant en équipage] ne perd rien auprès d'elle [une bourgeoise], on lui tient lieu [lisez compte] des doubles soupentes et des ressorts qui le font rouler plus mollement : elle l'en estime davantage, La Bruyère, VII.

    Il se dit de toutes autres courroies. Il est défendu aux mariniers et autres d'embarrasser les ports et gares qui leur sont affectés, de laisser vaguer les soupentes de leurs traits de bateaux…, Arrêt du 24 juin 1777, art. 8, dans GRANGEZ, Précis des voies navigables, p. 766.

  • 2Larges bandes de cuir qui servent à maintenir un cheval dans l'appareil nommé travail.
  • 3Petite construction en planches ou en maçonnerie qui se fait entre deux planchers, dans une écurie, dans une cuisine ou autre lieu, pour loger des domestiques ou pour quelque autre usage. Je mis Vanbroc dans une soupente, où il eût fallu être chat ou diable pour le trouver, Retz, I, 14. Dans la soupente d'un portier, Je naquis au rez-de-chaussée, Béranger, Cinq étages.
  • 4Partie d'une grue, d'un moulin à eau, qui sert à tenir en suspension un treuil, une roue.
  • 5Lien ou barre de fer, qui soutient la hotte d'une cheminée.

HISTORIQUE

XVIe s. Soupendue ou soupente, Nicot, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUPENTE de machine, (Méchaniq.) piece de bois qui, retenue à-plomb par le haut, est suspendue pour soutenir le treuil & la roue d’une machine. Telles sont les soupentes d’une grue retenue par la grande moise, pour en porter le treuil & la roue à tambour. Dans les moulins à eau, ces soupentes se haussent & se baissent avec des coins & des crans, selon la crue & décrue des eaux, pour en faire tourner les roues par le moyen de leurs alluchons. Daviler. (D. J.)

Soupente, s. f. terme de Bourreliers, ils appellent soupentes de grosses courroies de plusieurs cuirs cousus ensemble, qui tiennent suspendus le corps d’un carrosse, & qui s’alongent ou s’accourcissent suivant qu’il en est besoin, par le moyen de fortes boucles de cuivre relevées en bosses, que fondent les Fondeurs en sable, & que dorent les Doreurs sur métal. (D. J.)

Soupente, s. f. (Menuiserie.) espece d’entresol, qui se fait de planches jointes à rainure & languettes portées sur des chevrons ou soliveaux. On pratique les soupentes dans les lieux élevés pour avoir plus de logement. Daviler. (D. J.)

Soupentes, (Serrurerie, Maçonnerie.) les Serrurier & les Maçons appellent de la sorte les barres de fer ou les morceaux de bois qui servent à soutenir le faux-manteau d’une cheminée. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « soupente »

Substantif de l'anc. verbe soupendre, qui équivaut à suspendre ; génev. suspente, soussepente ; wallon suspeintt.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé du verbe soupendre, suspendre avec une évolution suivant pente.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soupente »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soupente supɑ̃t

Citations contenant le mot « soupente »

  • A quoi ça tient le matos pour faire un bon frichti ? En vérité à trois fois rien, une poêle, une casserole, une petite marmite et une cuillère en bois noirci par le temps pour touiller la tortore sur le réchaud électrique. Ah, la plaque chauffante made in China, capricieuse comme une demi-mondaine, une plombe pour faire bouillir l’eau des nouilles, trois heures pour refroidir. Une horreur écologique, un cauchemar électrique et qui pourtant fait encore de la résistance dans les bazars et péter les plombs dans les chambres de bonne. On en a connu une outrageusement bronzée par le graillon qui a grillé des semi-remorques de steak haché sur la moquette couleur grenat bordel d’une soupente. Tout cela nous est revenu dans la poire l’autre jour. Comme un ressac de mémoire, mi-joyeux, mi-mélancolique. La faute à Nathalie George et à sa Cuisine du 6e étage (1), une mine de recettes et de souvenirs pour dire que «la cuisine est une école de vie» et «que l’on peut bien manger pour pas cher». Ce n’est pas un livre, c’est une vie aussi rebelle et émouvante qu’une omelette aux patates à 3 heures du matin avec une bande d’apaches fidèles, une souris délicieuse. Avec sa dose de mystères aussi, fumants comme le beurre que l’on a oublié dans la poêle. Libération.fr, Nathalie George, soupers en soupente - Culture / Next
  • Rodez fait partie de ses villes qui ont conservé leur vieux centre historique. De ce fait, de nombreux appartements de caractère ont été aménagés dont celui-ci. Il est assez atypique car c’est un loft totalement sous les combles donc en soupente. GenerationVoyage, Airbnb Rodez : les meilleures locations Airbnb à Rodez
  • Une petite table a été installée dans la véranda encore en chantier de l'ancienne fermette en rénovation, trois micros ont été posés sur la nappe et une table de mixage glissée tant bien que mal dans la soupente. Sud Radio, Les radios libres, antidotes au confinement - Sud Radio
  • Si l’aménagement sous comble est souvent réservé à la chambre à coucher, on vous assure que les autres pièces y trouvent également leur place. Et même si l’espace en soupente n’est pas une pièce classique, cela n’empêche pas la création d’un lieu de vie agréable dédié à la lecture ou pour recevoir vos amis. Les murs en pente et les fenêtres de toit offrent une ambiance cosy et intime où il fera bon vivre. Opter pour un salon sous les combles offre aussi un coin baigné de lumière naturelle où vous pouvez partager de bons moments en famille. Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., Aménagement sous comble - idées gain de place à copier
  • Comment aménager une chambre en soupente, située dans les combles ou sous les toits ? La réponse en images avec ces 21 pièces douillettes et pleines de charme. , 21 chambres sous les toits

Images d'illustration du mot « soupente »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soupente »

Langue Traduction
Anglais loft
Espagnol desván
Italien soffitta
Allemand dachgeschoss
Chinois 阁楼
Arabe العلية
Portugais loft
Russe чердак
Japonais ロフト
Basque ganbara
Corse loft
Source : Google Translate API

Synonymes de « soupente »

Source : synonymes de soupente sur lebonsynonyme.fr

Soupente

Retour au sommaire ➦

Partager