La langue française

Soigné

Sommaire

  • Définitions du mot soigné
  • Étymologie de « soigné »
  • Phonétique de « soigné »
  • Citations contenant le mot « soigné »
  • Images d'illustration du mot « soigné »
  • Traductions du mot « soigné »
  • Synonymes de « soigné »
  • Antonymes de « soigné »

Définitions du mot soigné

Trésor de la Langue Française informatisé

SOIGNÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de soigner*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant de l'action de soigner, d'apporter des soins]
1. [En parlant d'une pers.] Que l'on soigne moralement et physiquement, à qui l'on apporte des soins. Pareils à tous les enfants bien soignés du peuple ou de la petite bourgeoisie, et tels que nous fûmes jadis, pourquoi leur défilé en rangs serrés et deux à deux me paraissait-il étrange? (Barrès, Cahiers, t. 7, 1909, p. 314):
Lorsqu'une société économique d'Occident n'a plus pu faire accepter comme une conséquence inévitable des lois naturelles la misère des travailleurs et des chômeurs, l'abandon de vieillards, de femmes, d'enfants mal nourris et mal soignés, elle a usé de la distinction entre l'économique et le social... Univers écon. et soc., 1960, p. 405.
2. [En parlant d'un animal] Que l'on maintient en bonne forme physique. Par la comparaison du profit que rend une bête bien logée, bien pansée, avec le maigre rapport d'un bétail mal soigné, je fis insensiblement changer le régime des bestiaux de la commune (Balzac, Méd. camp., 1833, p. 46).
3. [En parlant d'une chose]
a) Que l'on entretient, à qui l'on donne un aspect net, propre. Les dimanches et jours de fête, Sauviat portait une redingote de drap marron si bien soignée, qu'il ne la renouvela que deux fois en vingt ans (Balzac, Curé vill., 1839, p. 7).Une pelouse unie est indispensable. Soignée amoureusement par des spécialistes, elle doit être l'objet d'une grande attention (Jeux et sports, 1967, p. 1610).
b) Qui est fait avec beaucoup de soin. Toutes celles [les cartes] que j'ai pu trouver sont pleines de fautes; quoique dans les modernes il y en ait de bien soignées pour l'exécution, et qui marquent avec beaucoup d'exactitude la position de plusieurs lieux (Senancour, Obermann, t. 2, 1840, p. 66).
4. À qui l'on donne des soins médicaux. Est-ce qu'ils n'étaient pas très heureux? Des gens logés, chauffés, soignés aux frais de la compagnie! (Zola, Germinal, 1885, p. 1313).
[En parlant d'une affection] Que l'on a traité. Une bronchite mal soignée (...) peut s'étendre et, gagnant les alvéoles, aboutir à une broncho-pneumonie (Cadet de Gassicourt, Mal. enf., 1880, p. 124).
B. − [En parlant de l'aspect, de la présentation de qqn, de qqc.]
1. [En parlant d'une pers.] Qui présente un aspect net, propre, avenant. Air soigné; personne pas très soignée. Un midi, arriva dans le bureau des rapatriés, une petite vieille dame à lorgnons, de mise très modeste, mais très soignée (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 357).Mal attifée, peu soignée, je ne savais pas faire la révérence aux vieilles dames, je ne mesurais pas mes gestes ni mes rires (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 253).
[En parlant d'une partie du corps] Cheveux, ongles soignés. Ses mains soignées, ses gestes parfaits, sa diction tour à tour familière et grave attestaient une habitude de la haute vie (Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p. 105).C'était une belle personne à la chevelure blonde et soignée, assez grande et bien en chair (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 143).
2. [En parlant d'une chose, d'un lieu]
a) Qui est net, propre, bien entretenu. Ville soignée; jardin, local, quartier soigné; chaussures soignées. Le poète n'osa pas ajouter un mot et se retira gravement, redescendant les six étages, où son costume soigné, sa frisure, faisaient une tache singulière (A. Daudet, Jack, t. 2, 1876, p. 302).La boutique, une construction de fortes planches, soignée et coquette, est tournée de façon qu'on aperçoive l'étalage au fond (Zola, Enf. roi, 1902, ii, p. 515).
b) Qui a été exécuté avec soin, minutie, exactitude. Travail, analyse soigné(e); cuisine soignée; meuble, décoration soigné(e). Comme ils s'invitent les uns les autres, selon la coutume, à l'époque des grands travaux, et se rendent des politesses, la chère est abondante et soignée (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 63).La longueur du devoir sera évidemment réglée selon le temps dont l'élève disposera pour le faire, recopie soignée comprise (Encyclop. éduc., 1960, p. 104).
3. Raffiné, recherché. Cette dame aimait beaucoup le style soigné, et ce fut pour lui plaire qu'il mit tant de soin à composer ses Synodes (Chamfort, Caract. et anecd., 1794, p. 164).Les Chinois ne sont-ils pas arrivés à leur culture très soignée par la dévastation? (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p. 192).
4. Empl. subst. masc. Recherche, minutie dans une œuvre d'art, d'artisanat. Il m'a donné Strabon à feuilleter: c'était l'édition qu'il avait fait faire; il en vantait le soigné et le fini (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 117).Le spectacle fut une véritable réussite par son unité, le soigné de son exécution (Stravinski, Chron. vie, 1931, p. 167).
Pop., fam., vieilli
Dans le soigné. Ce qu'il y a de mieux. J'aurai là [pour applaudir] de bons amis (...) et au seul nom de Lauricot, on vous fera un bouquet dans le soigné, c'est moi qui vous le dis (Raban, Myst. Palais-Royal, t. 1, 1845, p. 69).
Du soigné. Du meilleur, du délicat. C'est là du fin, du soigné, de l'élégant, quoique cependant il suffise d'entrer dans le magasin pour être convaincu que tout n'a pas été sacrifié à l'enseigne (Balzac, Œuvres div., t. 1, 1826, p. 183).Florimont: (...) si je trouvais une femme comme il faut (...). Aromate: Tu l'épouserais? Florimont: Sur-le-champ (...). Aromate: (...) J'ai ton affaire, et du soigné, du distingué (Dumas père, Noce et enterrement, 1826, 1ertabl., 5, p. 82).
C. − Au fig., pop., fam., plais.
1. Qui est très réussi dans son genre, qui a de la classe. Mes courses pour t'avoir des articles n'ont fini qu'avant-hier. Si l'on me tient parole, tu auras une soignée presse (Flaub., Corresp., 1879, p. 270).La suite imaginative de cela, chez moi (...), ça devient illico un bombardement de Londres soigné (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1894, p. 216).
2. Quelque chose de soigné. Qui dépasse les attentes et, p. antiphr., qui ne peut être pire. Ça va être encore quelque chose de soigné comme professeur, ce Rabastens! (Colette, Cl. école, 1900, p. 75).Mon vieux, tu parles d'un bombardement qu'ils ont balancé. Quelque chose de soigné comme décoction! (Barbusse, Feu, 1916, p. 12).
3. Qui est très fort, très important. Synon. pop., fam. gratiné.Addition soignée. Aussi quand La Queue apprit que ce gueux de Delphin (...) se permettait de rôder autour de sa fille, allongea-t-il deux claques soignées à Margot (Zola, Cap. Burle, 1883, p. 238).Je lui administrai, d'une voix de stentor, une engueulade soignée (L. Daudet, Brév. journ., 1936, p. 173).
Prononc.: [swaɳe]. Étymol. et Hist. 1. a) 1751 éducation soignée (Duclos, Considérations sur les mœurs, p. 60); b) 1830 « qui prend soin de sa personne » (Stendhal, Rouge et Noir, p. 370); 2. 1764 « dont on a pris soin » (Poinsinet, Le Cercle, p. 21); 3. 1830 pop. « fort » (Barricades de 1830, p. 29 ds Quem. DDL t. 19). Part. passé de soigner* (déjà att., sans indication de sens, ds Fur. 1690, comme part. passé et adj.). Fréq. abs. littér.: 1 016. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 270, b) 1 333; xxes.: a) 1 682, b) 1 510. Bbg. Quem. DDL t. 19.

Wiktionnaire

Adjectif

soigné

  1. Qui est fait avec soin, où l’on voit du soin.
    • Ouvrage soigné.
    • Ce devoir n’est pas soigné.
    • Une tenue soignée.

Forme de verbe

soigné \swa.ɲe\

  1. Participe passé masculin singulier de soigner.
    • Elle éprouva à ce moment un remord de s’être trop longtemps occupée de son malheur personnel, d’avoir soigné son propre cas et essayé d’abord de se désaffliger elle-même. — (Georges Rodenbach, in Georges Rodenbach, Antologie des écrivains belges, Dechenne, 1903, page 62)

Adjectif

soigné

  1. Soigné, chic et élégant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOIGNER. v. tr.
Avoir soin de quelqu'un ou de quelque chose. Sa femme l'a bien soigné durant sa maladie. Il est soigné par tous ceux qui l'entourent. Soigner sa santé. Soigner un cheval. Soigner des rosiers. Vous ne vous soignez pas assez. Soigner un malade se dit d'un Médecin qui assiste un malade, qui lui prescrit des médicaments et un régime convenables. C'est le docteur un tel qui l'a soigné dans sa dernière maladie. Fam., Soigner quelqu'un, Chercher à lui faire plaisir, à s'en faire bien voir. Il aura bientôt besoin de lui, alors il le soigne.

SOIGNER signifie aussi Apporter de l'attention, du soin à quelque chose. Il soigne beaucoup son style. Ce peintre ne soigne pas assez les accessoires, les détails. Le participe passé

SOIGNÉ s'emploie adjectivement et signifie Qui est fait avec soin, où l'on voit du soin. Ouvrage soigné. Ce devoir n'est pas soigné. Une tenue soignée.

Littré (1872-1877)

SOIGNÉ (soi-gné, gnée) part. passé de soigner
  • 1Qui reçoit des soins. Malades soignés dans les hôpitaux.
  • 2À quoi on a donné des soins. Une éducation soignée. Un style soigné.

    Terme de beaux-arts. Se dit de certains ouvrages faits avec un soin minutieux.

    Un faire soigné, manière de peindre avec une propreté recherchée, un fini extrême.

    On dit substantivement : le soigné.

  • 3 Populairement. à quoi il ne manque rien, en parlant de gronderie, de punition, etc. Une raclée soignée.

    C'est du soigné, exclamation populaire pour dire : c'est mal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « soigné »

→ voir soigner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français soigné.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « soigné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soigné swanje

Citations contenant le mot « soigné »

  • Vendredi, le Centre de sauvegarde de la faune sauvage a relâché un circaète Jean-le-Blanc. Le rapace y a été soigné pendant presque un an. SudOuest.fr, Torsac : le rapace soigné pendant un an finalement relâché
  • La droite est vampirisée par Emmanuel Macron et elle attend son sauveur. Le choix du Premier ministre et de son équipe parle de lui-même, Emmanuel Macron a particulièrement soigné la place de la droite. Jean Castex, de droite, Premier ministre, Gérald Darmanin, de droite, pour s'occuper de la police, Bruno Le Maire, de droite aussi renforcé, et seul à bord à Bercy et Roselyne Bachelot, encore de droite, à la Culture. RTL.fr, Remaniement : Emmanuel Macron a particulièrement soigné la place de la droite

Images d'illustration du mot « soigné »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soigné »

Langue Traduction
Anglais cared for
Espagnol aseado
Italien curato da
Allemand gepflegt
Chinois 关心
Arabe اهتم ب
Portugais cuidou
Russe уход за
Japonais 世話をする
Basque zaindua
Corse cura
Source : Google Translate API

Synonymes de « soigné »

Source : synonymes de soigné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « soigné »

Partager