La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sautoir »

Sautoir

Variantes Singulier Pluriel
Masculin sautoir sautoirs

Définitions de « sautoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

SAUTOIR, subst. masc.

A. −
1. HÉRALD. ,,Pièce honorable figurant une croix de Saint-André faite d'une bande et d'une barre`` (Crayencour Hérald. 1985). Petit sautoir alésé (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 765).
Écartelé en sautoir. ,,Se dit de l'écu divisé en quatre parties par la réunion du tranché et du taillé`` (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 760).
2. P. anal. Figure ou objet en forme de croix. On dispose deux traverses en X, ou en croix de St-André, en les entaillant convenablement par le milieu; et on assemble une extrémité de cette croix ou sautoir dans chacun des pieds [du tabouret] (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 13).
En sautoir, loc. adj. ou adv. [En parlant de deux objets] Croisés, disposés en forme de croix de Saint-André. Ces murs sont ornés d'une quantité de têtes de morts en marbre blanc, de proportions colossales, élégamment sculptées et placées sur deux os en sautoir (Stendhal, Chartreuse, 1839, p. 292).
3. Bretelle, cordon, ruban que l'on passe derrière la nuque et qui supporte une décoration pendant sur le devant de la poitrine. [Le colonel Chabert] était habillé de drap bleu, avait du linge blanc, et portait sous son gilet le sautoir rouge des grands-officiers de la Légion d'honneur (Balzac, Chabert, 1832, p. 100).
BIJOUT. Long collier ou chaîne qui pend sur la poitrine. Sa main [était] occupée sans cesse à enrouler autour d'un doigt le sautoir en jais qui retenait la montre (Estaunié, Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 82).
En sautoir. Pendant sur la poitrine. Tous les ordres de l'Europe scintillaient [au bal de lady Rudley] sur les poitrines, pendus au cou, en sautoir, ou tombant à la hanche (Balzac, Fille Ève, 1839, p. 114).Vieilli. Synon. de en bandoulière.Les hommes se rangent, toujours en silence, avec leur couverture en sautoir, la jugulaire du casque au menton (Barbusse, Feu, 1916, p. 265).
Porter son cœur en sautoir (au fig.). Afficher ses sentiments. Les néo-crétins de la Revue de Paris, Maxime Ducamp en Don Quichotte, Louis Ulbach en Sancho à cheval sur Laurent Pichat, portant leur cœur en sautoir et s'appelant des pèlerins de l'avenir! (Vallès, L'Argent, Paris, Ledoyen, 1857, p. VII).
B. −
1. Vx ou région. (Centre). Barrière basse ménagée dans une haie pour empêcher le passage des bestiaux et que l'on franchit en sautant. J'étais obligé souvent de ralentir le pas ou même de descendre, pour conduire à la main ma monture le long des clos, par-dessus les sautoirs (Sainte-Beuve, Volupté, t. 1, 1834, p. 45).La petite Fadette le suivit jusqu'au sautoir du pré (Sand, Pte Fad., 1849, p. 77).
2. SPORTS
a) ATHL. Aire aménagée pour la pratique des sauts sportifs. [Le saut en hauteur] se dispute sur un sautoir comprenant une piste d'élan en demi-cercle de quinze mètres de rayon, deux poteaux distants d'au moins trois mètres soixante-six soutenant une barre (Jeux et sports, 1967, p. 1243).
b) GYMN. Cheval sautoir ou, absol., sautoir. ,,Engin formé d'un gros cylindre de bois rembourré en dessus et recouvert de cuir`` (Petiot 1982, s.v. cheval). Synon. cheval d'arçon*.Fifi poussa une porte qui découvrit brusquement un vaste gymnase clair, dans lequel se trouvaient des barres parallèles, des sautoirs (Vialar, Zingari, 1959, p. 133).
c) NATATION. Synon. de plongeoir.Du haut du sautoir de 15 mètres, un athlète, les bras levés, s'apprête à plonger (Pierrefeu, Paterne ou l'Ennemi du sport, 1927ds Petiot 1982).
d) SKI. Synon. de tremplin.Les sauteurs s'envolent d'un sautoir ou tremplin (Comment parlent les sportifs dsVie Lang., 1952, p. 138).
C. − Casserole large et à bord peu élevé dans laquelle on fait sauter les viandes ou les légumes. Synon. sauteuse.Mettre ce velouté passé dans un sautoir avec une quantité égale de cuisson de volaille passée. Réduire sur feu vif, en remuant avec la spatule et en ajoutant, en cours de réduction, de la crème fraîche épaisse, mise petit à petit (Gdes heures cuis. fr.,P. Montagné, 1948, p. 190).
REM.
Sautoire, subst. fém.,synon. vieilli de sautoir (supra B 2).Les exercices des poulies, des hottes, les lits de bois, les souliers de plomb, les courses, les sauts dans les sautoires, etc., sont de mon invention (Voyez les Leçons d'une Gouvernante) (Mmede Genlis, Mém., t. 3, 1825, p. 124, note ds Quem. DDL t. 28).
Prononc. et Orth.: [sotwa:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1235 blason « pièce honorable formée de la bande et de la barre en croix de Saint André » (Huon de Méry, Tournoiemenz Antecrist, éd. G. Wimmer, 654); dernier quart xives. en sautoir (Froissart, Chroniques, éd. Luce, t. 6, 347); b) 1430, 20 avr. « barrière en forme de croix de Saint-André, empêchant le passage des bestiaux, mais que les gens peuvent sauter » (Echevinage, A. Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 1352 sautouer « pièce de harnais qui pendait en double à la selle et servait d'étrier pour monter à cheval » (Comput. Steph. de la Fontaine argent. ds Du Cange t. 7, p. 288a, s.v. saltatoria); 3. a) 1775 porter en sautoir « porter sur le dos à l'aide d'une ou de deux bretelles passant sur la poitrine » (Beaumarchais, Barbier de Séville, I, 2); b) 1798 porter un ordre en sautoir « en forme de collier tombant en pointe sur la poitrine » (Ac.); d'où 1832 « long collier porté sur la poitrine » (Balzac, loc. cit.); c) 1829 « pointe d'étoffe portée par les femmes autour du cou » (Boiste). B. 1. 1830 sports « cylindre servant aux sauts de gymnastique » (Amoros, Manuel d'éducation physique ds Petiot 1982); 2. 1912 « emplacement aménagé pour le saut en athlétisme » (Tarif album de la Manuf. d'Armes et Cycles de St Étienne, p. 450). Dér. de sauter*; suff. -oir*. Fréq. abs. littér.: 81.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sautoir \so.twaʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Pièce de harnais de chevalier qui était attachée à la selle de son cheval.
    • Le sautoir servait au chevalier d'étrier pour sauter sur son cheval.
  2. Disposition de deux objets en X, en croix de saint André. On ne l’emploie guère que dans la locution en sautoir.
    • Deux pièces de bois mises en sautoir.
    • Deux épées étaient placées en sautoir sur le cercueil.
    • Un quart d’heure plus tard, accompagné de Graventout, le brigadier, et de Bellot, le gendarme, chacun ayant le sabre au côté et le revolver en sautoir, il entrait chez M. Pellissier. — (Charles-Louis Philippe, Dans la petite ville, 1910, réédition Plein Chant, page 157)
  3. (Héraldique) Pièce honorable, réunion de la bande et de la barre.
    • Porter d’azur au sautoir d’argent.
  4. Long collier de perles ou d'autres matières qui descend très bas sur la poitrine.
    • Tout me parut simple : écrire, c’est augmenter d’une perle le sautoir des Muses, […] — (Jean-Paul Sartre, Les Mots, 1964, collection Folio, page 152)
  5. (Vieilli) (Cuisine) Espèce de casserole à bords droits et peu hauts, tourtière.
    • Placer un morceau de lapereau dans le sautoir.
  6. (Athlétisme) Piste d’élan pour le saut en hauteur ou en longueur, le saut à la perche ou le triple saut.
    • Le club de l'US Arradon athlétisme a inauguré ce dimanche son nouveau sautoir en hauteur. — (Un nouveau sautoir en hauteur pour le club, Le Télégramme, 1 octobre 2013)
  7. (Sports de glisse) Tremplin pour le saut à ski.
    • Sur le sautoir des JO-1972, le champion du monde de vol à skis a planté deux gros sauts […] — (Saut à ski: le Slovène Peter Prevc, N.1 mondial, gagne à Sapporo, L'Express, 30 janvier 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUTOIR. n. m.
Disposition de deux objets en X, en croix de Saint-André. On ne l'emploie guère que dans la locution En sautoir. Deux pièces de bois mises en sautoir. Deux épées étaient placées en sautoir sur le cercueil. Porter un ordre en sautoir, En porter le ruban, le cordon en forme de collier sur la poitrine et soutenant l'insigne. L'insigne de la Toison d'or se porte en sautoir.

SAUTOIR se dit spécialement en termes de Blason. Deux clefs passées en sautoir. Cinq besants posés en sautoir. On dit de même : Porter d'argent au sautoir de gueules. Il se dit aussi, en termes d'Orfèvrerie, d'une Longue chaîne de perles que les dames portent au cou et qui descend très bas sur la poitrine.

Littré (1872-1877)

SAUTOIR (sô-toir) s. m.
  • 1Anciennement, pièce du harnais du chevalier, qui lui servait d'étrier pour sauter sur son cheval.
  • 2Aujourd'hui, la figure que présentent deux ou plusieurs objets disposés de manière à imiter une croix de saint André (X). On ne l'emploie guère que dans la locution adverbiale : en sautoir. Deux pièces de bois mises en sautoir.
  • 3Porter un ordre en sautoir, en porter le cordon en forme de collier tombant en pointe sur la poitrine. L'ordre de la Toison d'or et celui de Saint-Lazare se portent en sautoir. Les prélats ne portent les ordres qu'en sautoir.

    Par extension. Porter quelque chose en sautoir, le porter sur le dos à l'aide d'une ou de deux bretelles passant sur la poitrine. J'ai quitté Madrid, et, mon bagage en sautoir, parcourant philosophiquement les deux Castilles…, Beaumarchais, Barb. de Sév. I, 2.

  • 4 Terme de blason. Pièce honorable formée de la bande et de la barre, en forme de croix de saint André ; les branches s'en étendent aux angles de l'écu. Porter d'argent au sautoir de gueules.

    En sautoir. Cinq besants posés en sautoir. Il y a deux bâtons passés en sautoir derrière l'écu des maréchaux de France.

  • 5 Terme de modes. Petite pointe d'étoffe que les femmes portent autour du cou, en nouant les deux bouts sur la poitrine.
  • 6Pièce de la cadrature d'une montre ou d'une pendule à répétition.
  • 7Espèce de casserole, très peu profonde comme une tourtière. Préparer un lapin dans le sautoir.

HISTORIQUE

XIVe s. Pour faire les tissus et aiguillettes ausdits harnois, faire sautoueres, Du Cange, saltatoria.

XVe s. … Les armes de l'Eglise, la banniere de St Pierre, de gueules à deux clefs d'argent en sautoir, Froissart, II, II, 207. Une petite croix de bois en maniere d'un sautoer, laquelle est de la croix où saint Andry fu crucefié, De Laborde, Emaux, p. 478.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SAUTOIR. Ajoutez :
8 Terme de gymnastique. Engin destiné à exercer au saut. Un groupe de jeunes gens qui n'avaient pas eu besoin d'avoir recours aux autorités pour se construire un sautoir [au moyen de cordes tendues sur des pieux fourchus]… je préférerais beaucoup pour les militaires les tertres gazonnés de différentes hauteurs…, N. Laisné, Notions pratiques sur les exercices du corps, p. 27.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sautoir »

Bas-lat. saltatoria, de saltare, sauter. La forme du sautoir à l'aide duquel on sautait sur le cheval, a fourni la locution en sautoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ce mot dérive de « sauter » (issu du latin saltare) avec le suffixe « -oir ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sautoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sautoir sotwar

Fréquence d'apparition du mot « sautoir » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « sautoir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « sautoir »

  • Cette façon, si remarquable chez un chrétien, de porter sa croix, mais en sautoir.
    François Mauriac — Bloc-notes
  • Il s’agit d’une traduction héraldique : « Taillé, au 1, d’azur semé de billettes d’or au lion couronné du même armé et lampassé de gueules ; au 2, de gueules à une roue de moulin à six rayons d’or posés sur deux bâtons de Maréchal d’azur semé d’aigles d’or en sautoir. ».
    Société | Bernard Pouthier, ancien maire de Moncey, n’est plus
  • A Paris, au fond du 15e arrondissement, se cache le Grand Pan. Si vous passez une partie de l'été dans la capitale, et appréciez les belles pièces de viande, cette adresse devrait vous mettre en joie. Magnifiques côtes de boeuf ou de veau cuites au sautoir, et à partager.
    Les Echos — Les meilleurs restaurants ouverts de l'été… à moins de 50 euros ! | Les Echos
  • Dans un sautoir, faire suer les carottes et les oignons grossièrement émincés au beurre sans qu’ils ne colorent.
    nrpyrenees.fr — Tournedos sautés aux cœurs de laitues - nrpyrenees.fr
  • Gauvain Guillon-Romarin va passer l’été à s’entraîner sur le stade de ses débuts : Alfred-Depège. « Je vais être dans mon environnement, dit le perchiste de 22 ans. Même si je ne suis plus habitué à la piste et au sautoir, c’est un endroit où j’ai mes repères. Je sais qu’ici je vais pouvoir travailler tranquillement, sans pression, que cela peut me faire du bien. » Ce besoin de se ressourcer est lié au moment compliqué que traverse l’athlète aux cinq sélections internationales chez les jeunes.
    www.leberry.fr — Le perchiste Gauvain Guillon-Romarin va se ressourcer à Bourges cet été - Bourges (18000)

Traductions du mot « sautoir »

Langue Traduction
Anglais saltire
Espagnol saltire
Italien saltire
Allemand saltire
Chinois 咸水
Arabe سالتير
Portugais saltire
Russe saltire
Japonais サルティア
Basque saltire
Corse saltire
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot sautoir au Scrabble ?

Nombre de points du mot sautoir au scrabble : 7 points

Sautoir

Retour au sommaire ➦