La langue française

Saligaud, saligaude

Sommaire

  • Définitions du mot saligaud, saligaude
  • Étymologie de « saligaud »
  • Phonétique de « saligaud »
  • Citations contenant le mot « saligaud »
  • Images d'illustration du mot « saligaud »
  • Vidéos relatives au mot « saligaud »
  • Traductions du mot « saligaud »
  • Synonymes de « saligaud »

Définitions du mot « saligaud, saligaude »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALIGAUD, -AUDE, subst. et adj.

I. − Substantif
A. − Vx, fam. Personne sale, malpropre; personne qui se complaît dans la saleté, qui souille ce qu'elle touche. Synon. pop. salaud.Quand une femme avait pour homme un soûlard, un saligaud qui vivait dans la pourriture, cette femme était bien excusable de chercher de la propreté ailleurs (Zola, Assommoir, 1877, p. 637).Les Parigots, (...) Sont d'incurables saligauds. (...) Quand ils vont déjeuner sur l'herbe, Ils se moquent bien, (...) De semer leurs déchets partout (Ponchon, Muse cabaret, 1920, p. 175).
Rare au fém. C'est une saligaude! J'ai beau me mettre en quatre pour lui prêcher l'ordre et la propreté, c'est comme si je chantais! Je ne prétends pas qu'une servante se moque de moi (Reider, MlleVallantin, 1862, p. 91).
B. − Au fig., pop. Personne malhonnête, moralement répugnante; personne qui se conduit de manière jugée contraire à la morale. Synon. pop. salaud, salopard.Traiter qqn de saligaud; bougre de saligaud! bande, tas de saligauds! Je tenais, sans le vouloir, le rôle de l'indispensable « infâme et répugnant saligaud » honte du genre humain qu'on signale partout au long des siècles, dont tout le monde a entendu parler, (...) mais qui demeure toujours si divers, si fuyant (Céline, Voyage, 1932, p. 143).
Saligaud de + subst.C'étaient des gais lurons [les ouvriers]. (...) C'est la guerre de 1914 qui a mis fin à cet état de choses, tuant tous les braves petits gars indépendants pour ne laisser vivre que les saligauds de politiciens (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 192).
Faire qqc. comme un saligaud. Faire quelque chose mal, sans soin. [Panturle] en train d'écorcher un renard comme un saligaud (Giono, Regain, 1930, p. 111).
II. − Adj., rare, pop. [En parlant d'un comportement, d'une manière de se conduire] Répugnant, déloyal. Synon. pop. dégueulasse, salaud.Il est froidement parti avec une tournée de passage, comme ça, dans la nuit, (...) sans rien me dire. Bien vrai! Ce n'était pas chic. Je trouve même ça salement infâme et drôlement saligaud (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 220).
REM. 1.
Saligauderie, subst. fém.,hapax. Comme (...) j'insisterais vainement pour obtenir de votre saligauderie l'intégralité de ma créance, j'aime encore mieux ça que rien. Donnez-moi trois louis et fichez-moi la paix (Courteline, Femmes d'amis, Art réduire dettes, 1927, p. 154).
2.
Saligot, -ote, subst.,var. vieillie, pop. Moi, princesse, jamais un seul amour! Toujours deux ou trois au moins (...). − Oh! alors, quelles femmes! − Jamais de saligotes, princesse, mais des femmes (Goncourt, Journal, 1865, p. 146).
3.
Saligouin, subst. masc.,synon. pop., rare de saligaud.Un de ces saligouins qui sont toujours en train de courir après les femmes et qui vous les mangent des yeux quand ils ne peuvent pas les renifler de tout près (Aymé, Mouche, 1957, p. 31).
Prononc. et Orth.: [saligo], fém. [-o:d]. Att. ds Ac. dep. 1762. Lar. Lang. fr.: ,,La graphie saligot, e est vieillie``. Étymol. et Hist. 1. a) 1640 adj. « sale, malpropre » (Oudin Curiositez); b) 1656 « personne sale » (ibid. d'apr. FEW t. 17, p. 11b); 2. 1866 fig. « personne malhonnête » (Delvau). Issu, par substitution du suff. péj. -aud* à -ot*, de Saligot, en usage d'abord comme nom propre de deux rois sarrasins dans deux chansons de geste d'orig. pic. (ca 1210, Herbert de Dammartin, Foulque de Candie, éd. O. Schultz-Gora, 9866, etc. et ca 1220, Anseïs de Carthage, éd. J. Alton, 2548), comme surnom à Liège à partir de 1269 (doc. ds B. de la Commission de topon., t. 14, 1940, p. 392) et comme épith. injurieuse vers 1380 (Jean d'Outremeuse, Geste de Liège, ibid., p. 391). Le mot semble avoir été formé, dans un milieu plus ou moins bilingue, à partir de l'adj. frq. *salik « sale » (cf. le m. b. all. salik « id. »), lui-même dér. de *salo (v. sale) et du suff. péj. -ot*. Voir FEW t. 17, p. 12a. Fréq. abs. littér.: 84. Bbg. Barbier (P.). Nouv. ét. de lexicol. française... Rom. Philol. 1950-51, t. 4, p. 266. − Gossen (C. Th.). Vox rom. 1945-46, t. 8, p. 246. − Hubschmied (J.). Z. rom. Philol. 1949, t. 65, p. 249. − Piron (M.). B. de la Commission royale de topon. et de dialectol. 1940, t. 14, p. 391. − Weil (A.). En Marge d'un nouv. dict. R. de Philol. fr. 1932, t. 45, p. 37.

Wiktionnaire

Nom commun

saligaud \sa.li.ɡo\ masculin (pour une femme on dit : saligaude)

  1. (Familier) Celui, celle qui est sale, malpropre.
    • Petit saligaud !
  2. Celui, celle qui est méprisable.
    • Bon sang de sort ! faisait-il ; ces saligauds-là m’ont chauffé ma bagnole. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 1123)
    • Ce vaurien de Mablot, ce dégoûtant, ce saligaud ! Et lui qui le tenait en si haute estime, lui qui avait tant chanté ses louanges ! — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • « Et même, à ce qu’il paraît, qu’il y a des saligauds qui mangent des grenouilles ! » — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 15)

Nom commun

saligaude \sa.li.ɡod\ féminin (pour un homme on dit : saligaud)

  1. Celle qui est méprisable.
    • Ce que chante interminablement, comme un disque que l’aiguille reprend au début quand elle est arrivée au bout, la jolie saligaude, est un vieux blues que chantait Bessie Smith […]. — (La Nouvelle revue française, 1982, n°348-350, page 4)
    • Ça m’abrutissait à tel point que je butai sur un gosse qui tenait un sac : « Tu peux pas faire attention, saligaude ! » hurla-t-il. — (Calixthe Beyala, Assèze l’Africaine, Albin Michel, 2012, chap.14)

Nom commun

saligaude \sa.li.ɡod\ féminin (pour un homme on dit : saligaud)

  1. Celle qui est méprisable.
    • Ce que chante interminablement, comme un disque que l’aiguille reprend au début quand elle est arrivée au bout, la jolie saligaude, est un vieux blues que chantait Bessie Smith […]. — (La Nouvelle revue française, 1982, n°348-350, page 4)
    • Ça m’abrutissait à tel point que je butai sur un gosse qui tenait un sac : « Tu peux pas faire attention, saligaude ! » hurla-t-il. — (Calixthe Beyala, Assèze l’Africaine, Albin Michel, 2012, chap.14)

Nom commun

saligaude \sa.li.ɡod\ féminin (pour un homme on dit : saligaud)

  1. Celle qui est méprisable.
    • Ce que chante interminablement, comme un disque que l’aiguille reprend au début quand elle est arrivée au bout, la jolie saligaude, est un vieux blues que chantait Bessie Smith […]. — (La Nouvelle revue française, 1982, n°348-350, page 4)
    • Ça m’abrutissait à tel point que je butai sur un gosse qui tenait un sac : « Tu peux pas faire attention, saligaude ! » hurla-t-il. — (Calixthe Beyala, Assèze l’Africaine, Albin Michel, 2012, chap.14)

Nom commun

saligaude \sa.li.ɡod\ féminin (pour un homme on dit : saligaud)

  1. Celle qui est méprisable.
    • Ce que chante interminablement, comme un disque que l’aiguille reprend au début quand elle est arrivée au bout, la jolie saligaude, est un vieux blues que chantait Bessie Smith […]. — (La Nouvelle revue française, 1982, n°348-350, page 4)
    • Ça m’abrutissait à tel point que je butai sur un gosse qui tenait un sac : « Tu peux pas faire attention, saligaude ! » hurla-t-il. — (Calixthe Beyala, Assèze l’Africaine, Albin Michel, 2012, chap.14)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALIGAUD, AUDE. n.
Celui, celle qui est sale, malpropre. Petit saligaud! Il est populaire.

Littré (1872-1877)

SALIGAUD (sa-li-gô, gô-d') s. m.
  • Personne sale, malpropre.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « saligaud »

Dérivation irrégulière de sale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(C. 1170) De saligot avec substitution de suffixe par -aud. Probablement du francique rhénan *salik (« sale »), dérivé de *salo (« sale »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saligaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saligaud saligo

Citations contenant le mot « saligaud »

  • Ce que je préfère avec Internet c’est que l’on rentre dans la vie de vrais saligauds sans avoir à les fréquenter. De Penn Jillett
  • Abinader n’est pas un petit saligaud. Il sait comme Poutine, « les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts. » Se Ayiti ki gen gran zanmi k ap ede l devlope, k ap ba l Petrol tankou Venezuela pou l soti nan « Shithole. » Se piyay vin pran piyay… Rezo Nòdwès, Un militaire de carrière et farouche opposant à la migration illégale des Haïtiens en RD, désigné futur ministre dominicain de la Défense, par Abinader | Rezo Nòdwès
  • La montagne ça vous gagne… ou pas ! La petite citadine Aubépine n’aime pas, mais alors pas du tout son nouveau cadre de vie alpestre. Elle regrette la ville ; ses amies et sa connexion internet à haut débit, jusqu’au jour où son chemin croise celui d’un génie saligaud ! Mais qu’est-ce qu’un génie saligaud et qu’allait donc faire la famille d’Aubépine sur les contreforts de cimes bientôt envahies de curieux et dangereux oiseaux migratoires ? Pour le savoir il faut lire le premier volume d’une surprenante tétralogie rocambolesque, pour petits et grands. , « Aubépine T1 : Le Génie saligaud » par Karensac et Thom Pico | BDZoom.com
  • Faustin Soulouque n’était pas un saligaud comme Jovenel Moise et ses prédécesseurs. Il ne serait pas mauvais de chercher à bien connaitre le libérateur Faustin Soulouque et le Dr François Duvalier. Il ne faut pas comparer ces ancêtres à des FAUX démocrates. Ils assumaient plutôt leurs responsabilités devant l’histoire. Le 15 janvier 1859, en perdant le pouvoir, loin de se comporter comme les KOKORATS que vous connaissez, SOULOUQUE refusait l’appui de la Légation Française. Rezo Nòdwès, Le Jovenelisme en chute libre | Rezo Nòdwès
  • En 2016, le saligaud Martelly allait pousser les « ennemis » d’hier à s’ « unir » sur le dos de la population en vue de partager le reste du fonds Petro Caribe. Comme le chef de cabinet du présumé assassin Privert, Bellerive côtoyait Barbier au jour le jour. À ce moment, Eddy Jackson Alexis faisait son premier pas dans l’administration publique, en oubliant ses amis et associés Jean Anil Louis-Juste… et Jean Charles Moise. Rezo Nòdwès, La communication, autre arme de guerre des gangs G9, efficace mais minimisée par la population | Rezo Nòdwès
  • Le parking de l'immeuble où j'habite est privatif , c'est-à-dire que chaque place appartient à quelqu'un . Malgré le caractère privé des places , il y a des masques qui jonchent le sol , c'est-à-dire que certains voisins non seulement ne respectent pas la collectivité mais ne se respectent pas non plus eux-mêmes, puisque sortis de leurs voitures ils jettent les masquent par terre. L'emplacement étant privé, il ne peut être nettoyé que par son propriétaire. Si c'est un saligaud et qu'il jette lui même son masque il ne va pas le ramasser par la suite. Il y a vraiment des claques qui se perdent. Club de Mediapart, DECHETS ET MASQUES QUI JONCHENT LE SOL | Le Club de Mediapart
  • -Et si le sultan Mehmed IV avait conquis l’Europe après avoir fait tomber Vienne en 1683 ? Dans un Paris islamisé, le flic de choc Kamal et la belle Nisrine vont traquer dans les couloirs du temps le saligaud qui a modifié le sort de la bataille. « A travers ce livre, j’ai voulu faire un commentaire sur notre monde. Serait-ce si différent si on vivait sous un empire ottoman plutôt que sous Viktor Orban ? » , Kate Mosse - Raymond Khoury : le choc des religions

Images d'illustration du mot « saligaud »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « saligaud »

Traductions du mot « saligaud »

Langue Traduction
Anglais bastard
Espagnol bastardo
Italien bastardo
Allemand bastard
Chinois 混蛋
Arabe ابن حرام
Portugais desgraçado
Russe ублюдок
Japonais クソ野郎
Basque kabroia
Corse bastardu
Source : Google Translate API

Synonymes de « saligaud »

Source : synonymes de saligaud sur lebonsynonyme.fr
Partager