La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rupin »

Rupin

Définitions de « rupin »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUPIN, -INE, adj. et subst.

Arg. (au xixes.), pop. (au xxes.)
I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une pers.] Richement vêtu; p. méton., riche. Vous m'avez fait gagner de l'argent lorsque vous étiez rupins (Vidocq,Vrais myst. Paris, t. 7, 1844, p. 195).Un mois après jrevois mon copain Il avait lair tout skia [ce qu'il y a] dplus rupin (Queneau,Si tu t'imagines, 1952, p. 175).V. navet B 2 ex. de Avenel.
Empl. subst. Synon. richard (fam.), riche.Soyons polis, ce sont des rupins, dit un pochard; faut pas effaroucher les gens chics (Macé,Joli monde, 1887, p. 93).Tu n'as pas une âme de rupine (Richepin,Flamboche, 1895, p. 264).V. métallo rem. s.v. métallurgiste ex. de H. Bazin.
B. − [En parlant d'une chose]
1. Luxueux; p. méton., très coûteux. Immeuble, quartier, vêtement rupin. Il y avait à la porte un landau tellement rupin que j'ai (...) hésité (Verlaine,Corresp., t. 3, 1889, p. 54).Une mécanique hors de prix (...) des pivots à rubis, une horlogerie flatteuse à l'œil, tout ce qu'il y a de rupin (Genevoix,Boîte à pêche, 1926, p. 84).
2. Vieilli. Remarquable dans son genre; réussi. Synon. fam. chouette, épatant, formidable, sensationnel; rup (infra rem.).On a été au Châtelet. (...) Pour sûr, alors, c'est rupin!... Si tu savais... Mon vieux, il y a des dames toutes nues (Courteline,Vie mén., Prem. en anglais, 1893, p. 72).Prière de confier à MlleKrantz, pour moi, la préface de Dargens (...) et généralement toutes choses pour faire une préface rupine (Verlaine,Corresp., t. 2, 1895, p. 263).
P. antiphr. [Les arbres] ont tous un aspect (...) qui provoque mes hommes à l'ironie: « C'est rien rupin ici! Tous les arbres, c'est des chênes d'Vincennes (Genevoix,Nuits de guerre, 1917, p. 222).
II. − Subst. masc. sing.
A. − Argent. Synon. pop. blé, fric, oseille, pognon.De temps en temps, une grognasse comme celle-là, ça te met la vie en belle. Seulement, voilà: faut du rupin (Giono,Gd troupeau, 1931, p. 90).
B. − Élégance somptueuse, luxe. Où dont allez-vous aujourd'hui, vous êtes d'un rupin? (Huysmans,Sœurs Vatard, 1879, p. 32).Un large comptoir de six mètres, solide, épais (...). Du vrai rupin (Le Breton,Razzia, 1954, p. 21).
REM. 1.
Rup, rupe, adj.,arg., vieilli. a) [En parlant d'une pers.] Fortuné; en partic., riche et généreux. Pour un client rup, c'est un client rup. Huit francs cinquante de pourboire! (Barrot dsFrance1907).Empl. subst. Personne riche; en partic., grand seigneur. Madame[,] en v'là un rup! il m'a dit de garder la monnaie pour moi (Larchey,Excentr. lang., 1862, p. 284).b) [En parlant d'une chose] α) Synon. de chic (v. ce mot II A).Êtes-vous allé[es] à Mabile? (...) C'est très-rup (...). [La princesse N, la baronne K] s'y encanaillent pas mal (Villars,Précieuses du jour, 1866, p. 28). β) Remarquable dans son genre. Synon. (fam.) chouette, épatant, formidable, sensationnel; rupin.C'est la qu'on fait les plus rups chopins (Hogier-Grison,Monde où l'on vole, 1887, p. 300).
2.
Rupiner, verbe intrans.,arg. scol. Travailler pour réussir; réussir. Rupiner à mort; rupiner à l'écrit, à l'oral. Il travaille, il travaille. Mieux! Il phosphore, il rupine à bloc (Queneau,Loin Rueil, 1944, p. 46).
Prononc.: [ʀypε ̃], fém. [-in]. Étymol. et Hist. 1. 1628 subst. « gentilhomme » (Chéreau, Jargon ds Sain. Sources arg. t. 1, p. 198b); 2. 1835 adj. « bien mis » (Raspail ds Le Réformateur, 20 sept., p. 2); 1836 subst. « personne mise avec élégance » (Vidocq, Voleurs, t. 1, p. 101); 3. 1844 subst. « personne riche » (Id., Vrais myst. Paris, t. 1, p. 18); 1844 adj. « riche » (Id., ibid., t. 7, p. 33); 4. 1844 « (maison, appartement) d'apparence somptueuse » (Dict. compl. arg., p. 18). Dér. de rupe « dame », ripe « id. » (1596, Péchon de Ruby, La Vie généreuse des mercelots... ds Sain. Sources arg. t. 1, p. 164), prob. empl. fig., par l'intermédiaire d'un *ripe « méchante femme », de ripe « gale » (1422-25, Pastoralet, éd. J. Blanchard, 5814), déverbal de riper* « gratter » (Sain. Sources arg. t. 2, pp. 207-214; FEW t. 16, p. 726). Fréq. abs. littér.: 12. Bbg. Klein (J. R.). Le Vocab. des mœurs de la Vie parisienne sous le Second Empire. Louvain, 1976, pp. 170-172. − Quem. DDL t. 10. − Sain. Arg. 1972 [1907] p. 151, 158, 251 (et s.v. rupe), 293. − Weil (A.). En Marge d'un nouv. dict. R. de Philol. fr. 1932, t. 45, p. 37.

Wiktionnaire

Nom commun - français

rupin \ʁy.pɛ̃\ masculin

  1. (France) (Familier) Riche, personne fortunée.
    • Elle vit le corbillard des pauvres, qui lui parut être le squelette du corbillard des rupins. — (Jean-Paul Sartre, Les Temps modernes, 1945, p. 415)
    • – Y a les rupins et les purées… — (Léon Frapié, La conquête de Rose, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 13)
    • Pour le voleur que tu recouvres
      De ton chandail tendre et rouquin
      Pour les portes que tu lui ouvres
      Sur la tanière des rupins.
      — (Léo Ferré, Thank you Satan)
  2. (Normandie) (Vieilli) Rusé ; qui aime à faire des plaisanteries[1].
  3. (Poitou) (Vieilli) Vif, entreprenant[2].

Adjectif - français

rupin \ʁy.pɛ̃\ masculin

  1. (France) Riche, luxueux, fréquenté par des gens riches.
    • Je travaille dans un club, un truc assez rupin. Je sers des bouteilles de Champagne et des trucs comme ça… — (Dominique Lemaire, Port de Noisyroman, 1988, p. 254)
    • C’est très rupin dans le coin, mais pour les pourboires, ceinture. — (Simone Berteaut, Piaf, 1969, p. 28)
    • Pour la flamme que tu allumes
      Au creux d’un lit pauvre ou rupin
      Pour le plaisir qui s’y consume
      Dans la toile ou dans le satin.
      — (Léo Ferré, Thank you Satan)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

RUPIN (ru-pin) s. m.
  • Terme d'argot. Gentilhomme, dans GRANDVAL, Cartouche, p. 157.

    Ce mot est devenu un terme populaire pour désigner des gens bien mis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rupin »

(XVIIe siècle) Probablement une variante de *ripe « méchante femme », de ripe (« gale »), déverbal de riper (« gratter » → voir ripopée et ripaille).
Ou peut-être du romani rupuno (« monnaie d'argent »), dérivé de rup « argent » [4].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rupin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rupin rypɛ̃
rupine rypin

Citations contenant le mot « rupin »

  • « Ne dites pas trop fort qu’il y a du soleil, sinon ils vont tous venir… ». Alors que le marché de Roscoff se déconfine doucement après un printemps douloureux, les plaisanteries recommencent à fuser doucement entre les étals. Preuve que l’optimisme est de retour sur les quais de la cité corsaire en début d’été. Après une longue et difficile abstinence, le marché roscovite rythme à nouveau les mercredis du vieux port, au cœur d’une trilogie qui mène les commerçants de Saint-Pol à Carantec. Mais si ce dernier est le plus rupin, le rendez-vous de Roscoff est de loin, le plus marin. Tellement les pieds dans l’eau qu’on pourrait y tomber après avoir dégusté sa douzaine d’huîtres de la baie. Le Telegramme, Roscoff, le marché les pieds dans l’eau - Les marchés du Pays de Morlaix - Le Télégramme
  • Un été en pays de la Loire mayennais qui met en avant, une aventure collégiale, conviviale et néanmoins professionnelle, c’est ce que nous propose aujourd’hui Isabelle rupin de radio Fidélité Mayenne : 350 bénévoles réunis autour d’un couple, véronique et Julien Ostini, pour partager l’amour de l’opéra. Ca se passe à Ballé, aux confins de la Sarthe et du Maine et Loire, cette fin de semaine. Nous partons sans plus attendre au Château de Linières. , Découvrez l'opéra à Linières (Mayenne)
  • Le carré Hermès ou le symbole absolu avec le twin set bleu marine voire vert bouteille , de la mémère rupine et réac ... LEFIGARO, Bali Barret: «Le dessin est une discipline de l’excellence et de la modestie chère à Hermès»
  • C'est dans la pénombre rupine et stylisée du Silencio que Chassol entre en scène ce mardi soir. Il n'est pas 23h, un écran de cinéma projette des images de l'Inde tandis q'une douce musique d'ambiance assure le générique introductif. Le pianiste arrive sur la pointe des pieds. Les premières notes sont un peu étouffées par les applaudissements discrets et les conversations mondaines de quelques m'as-tu-vu à qui on offrirait bien à un aller simple et immédiat pour Calcutta. Les Inrockuptibles, On y était : Chassol joue "Indiamore" au Silencio
  • Dans la ville rupine des Hauts-de-Seine, il plane autour des époux les plus controversés de France comme une atmosphère crépusculaire. Oscillant entre dégagisme - c’est dans l’air du temps - et extrême indulgence. En somme, les Levalloisiens ont des façons très différentes d’envisager les sanctions que méritent les Balkany. Marthe, rencontrée à la sortie d’une boucherie attenante à L’Anjou, «ne souhaite pas voir Patrick [il faut l’appeler par son prénom, ndlr] passer une seule journée en prison». Elle pense qu’il «ne le mérite pas parce qu’il a su tenir sa ville au moment où toute la banlieue parisienne part en quenouille». Libération.fr, A Levallois-Perret : «Disons qu’il a profité de son époque…» - Libération

Traductions du mot « rupin »

Langue Traduction
Anglais rupine
Espagnol rupina
Italien rupine
Allemand rupine
Chinois 羽扇豆
Arabe روبية
Portugais romper
Russe rupine
Japonais ルピナス
Basque rupine
Corse rupina
Source : Google Translate API

Synonymes de « rupin »

Source : synonymes de rupin sur lebonsynonyme.fr

Rupin

Retour au sommaire ➦

Partager