La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rougeaud »

Rougeaud

Définitions de « rougeaud »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROUGEAUD, -AUDE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − Fam., péj.
1. [En parlant de la peau, en partic. du visage, du teint] Qui est (anormalement) rouge. Synon. congestionné, rubicond; anton. blafard, blanc, pâle.Face, visage rougeaud(e); mains rougeaudes. Un teint blanc, transparent, toutefois presque toujours rougeaud par l'activité de sa marche (Goncourt, Journal, 1889, p. 966).Pinceloup (...) avait une balle rougeaude de campagnard cuit au soleil (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 29).
2. [P. méton.]
a) [En parlant d'une pers.] Qui a le teint (trop) rouge, haut en couleur. Anton. blâfard, blanc, pâle.Paysannes rougeaudes. Un petit homme rougeaud avec des cheveux rouges et fort en colère (Barrès, Cahiers, t. 4, 1904, p. 18).Ces grosses mamans rougeaudes et satisfaites, probablement que ça voit rien, comprend rien (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 41).
b) [En parlant d'un inanimé abstr.]
Qui se caractérise par l'aspect rouge de la peau. Le petit Jacques (...) se traînait dans la terre, en loques et barbouillé, poussant à sa guise, d'une belle santé rougeaude (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 180).
Qui produit l'aspect rouge de la peau. Une propreté rougeaude colorait ses poignets, tel un cultivateur le dimanche matin (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 165).
3. Empl. subst. Personne qui a le teint (trop) rouge ou qui a les cheveux d'un roux vif. Le capitaine, un petit rougeaud à gros ventre, sanglé de force, portait presque ras son poil ardent, dont les fils de feu auraient fait croire, quand ils se trouvaient sous certains reflets, sa figure frottée de phosphore (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MlleFifi, 1881, p. 155).Le malheur voulut que je prisse le menton à une rougeaude qui avait les plus jolis bras du monde (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 351).
B. − [En parlant d'objets] Rare. Qui est rouge, qui tire sur le rouge. À mesure qu'on s'élevait, sous le ciel bleuâtre (...) s'apercevait à l'infini une ondulation de collines rougeaudes (Estaunié, Simple, 1891, p. 48).Les voitures rougeaudes des lourds omnibus (Giono, Chron., Noé, 1947, p. 207).
II. − Subst. masc.
A. − VITIC. Synon. rare de rougeot.Cette dégradation des sols de vigne (...) se traduit (...) par une asphyxie du système radiculaire provoquant les troubles physiologiques décrits sous le nom de rougeau (vignes rouges) ou de flavescence (vignes blanches) (Levadoux, Vigne, 1961, p. 97).
B. − ZOOL. ,,Sorte de petite araignée presque imperceptible, de couleur rouge et du genre des acarus, qui s'attache à la peau et cause de vives démangeaisons`` (France 1907). Synon. aoûtat, rouget.
Prononc. et Orth.: [ʀuʒo], fém. [-o:d]. Homon. rougeot. Rob. 1985, s.v. rougeot, -ote ,,régional``, renvoie à rougeaud. Pour II A, Littré: rougeot, rougeaud et Rob. 1985: rougeau ,,on écrit aussi rougeaud, rougeot``. Étymol. et Hist. A. 1640 (Oudin Ital.-Fr.: Rubicone, rougeaud); 1. 1669 adj. « qui a le teint du visage rouge » (Hauteroche, L'Amant qui ne flatte point, V, 1 ds Littré); 2. 1694 subst. (Ac.). B. Cf. supra II. Dér. de rouge* ; suff. -aud*. Fréq. abs. littér.: 104.

Wiktionnaire

Nom commun - français

rougeaud \ʁu.ʒo\ masculin (pour une femme, on dit : rougeaude)

  1. (Familier) Celui qui est rougeaud.
    • Comme mon guide me conduit à la buanderie commune, une rougeaude aux manches retroussées l'interpelle, élève la voix, dénonce des injustices. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Adjectif - français

rougeaud \ʁu.ʒo\

  1. (Familier) Qui a le teint rouge, un peu haut en couleur.
    • Elle vit un gros petit homme à ventre saillant, à figure rougeaude, mais vieille et ridée, qui affectait de sourire et qui souriait mal ; […]. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Leur maître, un jeune gentilhomme courtaud et rougeaud, ne cessait de les encourager de la voix et du geste. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
    • Sa face rougeaude avait des tons de monnaie de cuivre. — (Nicolas Gogol ; « Les âmes mortes » -1842 ; traduction de Henri Mongault -1949)
    • Et cette petite boule rougeaude et vagissante que tu étais, je la voyais surtout comme un poids sur mon existence et comme une entrave à ma liberté. — (Pierre-Henri Simon, Les Raisins verts, 1950)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUGEAUD, AUDE. adj.
Qui a le teint rouge, un peu haut en couleur. Substantivement, Une grosse rougeaude. Il est familier.

Littré (1872-1877)

ROUGEAUD (rou-jô, jô-d') adj.
  • 1 Terme familier. Qui a le visage rouge, haut en couleur. Il [Mazarin] est enflé, bouffi, exténué, décoloré ; bref il n'est plus tantôt ce Mazarin si rougeaud, et qui était si bel homme, Patin, Lettr. t. V, p. 200, dans POUGENS. On dirait, à vous voir, que vous venez de noce ; Tant vous avez le teint rougeaud et l'œil serein, Hauteroche, l'Amant qui ne flatte point, V, 1.

    Substantivement. Un gros rougeaud. Une grosse rougeaude.

  • 2 S. m. Terme rural. Maladie du raisin causée par une trop forte chaleur et qui empêche le grain de se développer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rougeaud »

Rouge 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de rouge, avec le suffixe -aud.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rougeaud »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rougeaud ruʒo
rougeaude ruʒɔd

Citations contenant le mot « rougeaud »

  • Forcément, ce comédien des prétoires est déjà naturellement rougeaud. midilibre.fr, Accusé de sexisme, Dupond Moretti répond à la polémique : "Je n'ai pas à rougir" - midilibre.fr
  • Le corps enveloppé, le visage rond et rougeaud, cet homme n'a rien d'un top model. Thierry B. est pourtant un tombeur, un séducteur hors pair qui voue son talent à l'arnaque. L'escroquerie à la romance, il en a fait un véritable métier et sa source de revenus depuis des lustres. leparisien.fr, Hauts-de-Seine : des escroqueries amoureuses à un million d’euros - Le Parisien
  • Plus personne ne tenait debout. Des larves au sourire béat vagissaient et se vautraient sur un sol jonché de crachats, de linges épars et de bouteilles brisées. Le chant, la danse et l’alcool élargirent l’esprit de certains qui tombèrent en extase. D’autres poussaient des cris convulsifs en dodelinant de la tête. De faux soufis balançaient leurs poitrines, tournaient leurs têtes, tapaient leurs poitrines et poussaient des cris. Un rougeaud à la barbe graisseuse qui berçait une bouteille vide, pencha sur Sarah sa laide figure à l’haleine avinée. Une femme (elle ?) lâcha une bordée d’insultes. Retombée dans le palais de la souillure, Sarah redevenait la prostituée dont le nom est personne, l’autre, la fille sans nom. Elle acceptait la disparition d’elle-même. Elle n’était plus reliée à la reine Sarah. Elle était une scène où s'affrontaient la sainteté et l’impureté, Abel et Caïn. Redevenue bête à plaisir, elle avait deux visages qu’elle ne parvenait pas à superposer. Même le pain représentait deux visages qui se regardaient. Comment les séparer ? Le présent, le passé et le futur n’étaient-ils que des illusions ? Elle était de nouveau dans L’Ancre d’or, ce bistrot à bière bruyant d’Amsterdam où des porcs vautrés parmi les bouteilles vides lui crachaient des mots vulgaires et l'entraînaient à boire. Elle titubait. Un objet répugnant, tout juste bon à se jeter dans l’eau sale de la Prinsengracht. N’était-ce pas pour salir Sabbataï qu’elle se salissait de nouveau ? Ta joie de vivre est désespérée, genç kadyn. AlianceFR.com, Le messianisme de Sabbataï Tsvi, sa place dans le judaïsme,ses répercussions par Fanny Lévy | Alliance le premier magazine de la communauté juive, actualité juive, israel, antisémitisme info
  • Saint Pansard, gros mangeur, bâfreur, jouisseur au visage joufflu et rougeaud est un pantin rembourré de paille, mais aussi le bouc émissaire de cette journée. Il est déposé sur une bâche et projeté en l’air avant d’être brûlé. La Voix du Nord, Trélon : ce dimanche, le carnaval de la Saint-Pansard c’est géant!
  • Il est un peu plus d'une heure du matin lorsque l'équipe de maraude numéro 7 du XIe, composée d'Hugo Ruiz, 25 ans, consultant, Claire, 27 ans, cadre dans le public et Michel Bilis (PCF), 70 ans, adjoint au maire du XIe chargé de la solidarité et de la lutte contre l'exclusion, aborde cet homme rougeaud. Pêle-mêle, il explique qu'il vient d'«être viré du métro» et qu'il a quitté son foyer d'hébergement à Vincennes (Val-de-Marne) parce qu'«il y a un mec dans ma chambre qui a la gale». Avant de dénoncer «l'arrogance française »... leparisien.fr, Solidarité à Paris : une nuit au chevet des sans-abri - Le Parisien

Images d'illustration du mot « rougeaud »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rougeaud »

Langue Traduction
Anglais reddish
Espagnol rojizo
Italien rossastro
Allemand rötlich
Chinois 带红色
Arabe محمر
Portugais avermelhado
Russe красноватый
Japonais 赤みがかった
Basque gorrixka
Corse rossu
Source : Google Translate API

Synonymes de « rougeaud »

Source : synonymes de rougeaud sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rougeaud »

Rougeaud

Retour au sommaire ➦

Partager