La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rubicon »

Rubicon

Définitions de « rubicon »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUBICON, subst. masc.

A. − [P. allus. au Rubicon, petit fleuve formant la limite entre l'Italie et la Gaule Cisalpine qu'il était interdit de passer à la tête d'une armée et que César franchit avec ses troupes] Franchir, passer le Rubicon. Prendre une décision hasardeuse irrévocable et lourde de conséquences. Synon. sauter* le pas.Il se peut que la Fédération [Cornec] élargisse le cercle de ses adhérents et que des familles catholiques plus nombreuses soient venues grossir ses rangs. Mais ce sont là des catholiques qui ont franchi en conscience le Rubicon de la laïcité (Le Nouvel Observateur, 1erjuin 1966, p. 12, col. 3).Catherine et Jean ont passé le Rubicon: ils ont, comme on dit, acheté du « moderne » (Elle, 14 mars 1968, p. 45, col. 2).
B. − JEUX (de cartes). On appelle Rubicon une version abrégée du piquet à deux. Quand deux joueurs ne disposent pas d'un temps suffisant pour terminer une partie en 221 points, ils peuvent décider de jouer en quatre coups. Chacun double ses points au premier et au quatrième coups (Alleau1964, p. 404).
Loc. Jouer le rubicon. Jouer la partie en quatre coups en doublant les points obtenus par chaque joueur au premier et au dernier coup. (Ds Lar. 20e-Lar. Lang. fr.).
Empl. adj. inv. Être rubicon. ,,Être perdant dans une telle partie de cartes`` (Lar. 20e-Lar. Lang. fr.).
Prononc.: [ʀybikɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1933 jeu (Lar. 20e: jouer le rubicon c'est jouer la partie en un certain nombre de coups [...] le perdant est rubicon). De la loc. passer le Rubicon « se décider à quelque chose de hasardeux, irrévocable » 1611 (Cotgr.), de Rubicon, lat. Rubico, -onis, rivière servant de frontière entre la Gaule Cisalpine et l'Italie que César franchit avec ses troupes malgré la défense qui en était faite aux généraux romains, sans la permission du Sénat.

Littré (1872-1877)

RUBICON (ru-bi-kon) s. m.
  • Petit fleuve d'Italie qui servait de limite entre la Gaule Cisalpine et l'Italie proprement dite, et qu'il était défendu de passer à la tête d'une armée ou d'une légion ; César le franchit quand il commença la guerre civile.

    Fig. Passer le Rubicon, se décider à quelque chose de hasardeux, d'irrévocable. Je représentai au régent que mollir serait sa perte, que le Rubicon était passé, Saint-Simon, 513, 41. Je faisais, en l'honneur du célibat, des prosopopées autrement éloquentes que les tiennes ; et pourtant j'ai fini par passer le Rubicon [je me suis marié], Ch. de Bernard, Un acte de vertu, § V.

REMARQUE

M. Thiers a employé ce mot dans un sens que la langue n'admet pas : Il [Napoléon] était au bord de ce fleuve [le Niémen], qui, on peut le dire, était le Rubicon de sa prospérité, Hist. de l'emp. XXV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUBICON, (Géog. anc.) riviere d’Italie dans la Romagne, aux confins de la Gaule cisalpine, qu’il séparoit de l’Italie, comme nous l’apprennent Cicéron, philipp. VI. c. iij. & Lucain, l. I. v. 213. Le premier dit : Flumen Rubiconem, cui finis est Galliæ, & le second en parle en ces termes :

Fonte cadit modico, parvisque impellitur undis
Puniceus Rubico, quum fervida canduit æstas :
Perque imas serpit valles, & Gallica certus
Limes ab Ausonis disterminat arva colonis.


Cette riviere, que l’on nomme aujourd’hui Pisatello, selon Léander, est petite, mais très-fameuse dans l’histoire. Il n’étoit pas permis aux soldats, & moins encore à leurs chefs, au retour d’une expédition militaire, de passer cette riviere avec leurs armes, sans le consentement du sénat & du peuple romain ; autrement ils étoient tenus pour ennemis de la république, comme le porte l’inscription qui étoit à la tête du pont de cette riviere, & que l’on a trouvée enterrée sur le bord de cette même riviere.

Le cardinal Bivarola, légat alors de la Romagne, fit dresser au même endroit le marbre sur lequel est cette inscription : voici ce qu’elle porte : Jussu mandatuve P. R. Cos. Imp. Trib. Mil. Tiron. Commiliton. Arma quisquis es manipulariæve centurio, turmæve legionariæ, hîc sistito, vexillum sinito, arma deponito, nec citra hunc amnem signa, ductum exercitum commeatum ve, traducito. Si quis ergo hujusce jussionis adversus præcepta ierit, feceritve, adjudicatus esto hostis P. R. ac si contrà patriam arma tulerit, penatesque ex sacris penetralibus asportaverit S. P. Q. R. sanctio plebesciti. S. ve consulti ultra hos fines arma ac signa proferre liceat nemini.

Malgré le dessein que César avoit conçu d’asservir sa patrie ; quand il se vit, à son retour des Gaules, au bord du Rubicon avec son armée, dit Suétone, il hésita quelque tems, s’il le passeroit ou non. Il le passa dans la confiance du succès de ses armes, s’empara de l’Umbrie & de l’Etrurie, d’où suivit la guerre civile qui le plaça sur le trhône, & la conspiration qui l’en fit tomber. Voyez Triumvirat. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « rubicon »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rubicon rybikɔ̃

Citations contenant le mot « rubicon »

  • franchir le rubicon ?un politique ça ne prend aucun risque, si ça se plante, ça rebondi,ça se recase, se reconditionne à l'infini, parfois jusqu'au panthéon Le Telegramme, Élections régionales en Bretagne : Burlot prêt à franchir le rubicon - Elections régionales 2021 - Le Télégramme

Traductions du mot « rubicon »

Langue Traduction
Anglais rubicon
Espagnol rubicón
Italien rubicon
Allemand rubikon
Chinois 鲁比孔
Arabe روبيكون
Portugais rubicon
Russe рубикон
Japonais ルビコン
Basque rubikona
Corse rubicon
Source : Google Translate API

Synonymes de « rubicon »

Source : synonymes de rubicon sur lebonsynonyme.fr

Rubicon

Retour au sommaire ➦

Partager