La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « reviviscence »

Reviviscence

Variantes Singulier Pluriel
Féminin reviviscence reviviscences

Définitions de « reviviscence »

Trésor de la Langue Française informatisé

REVIVISCENCE, RÉVIVISCENCE, subst. fém.

A. −
1. Fait de reprendre vie, retour à la vie. Synon. résurrection.Si l'univers arrivé, dans des milliards de siècles, à sa pleine maturité, se prend à vouloir être juste pour les innombrables êtres qui auront vécu, c'est par un tour analogue que nous imaginons la reviviscence des individus (Renan, Hist. peuple Isr., t. 4, 1892, p. 331).
2. Spécialement
a) BIOL. Aptitude de certains organismes inférieurs, animaux ou végétaux, à reprendre une vie active par réhydratation après une période plus ou moins longue de dessication. Tels sont les cas de réviviscence des rotifères, des tardigrades, des anguillules du blé niellé (Cl. Bernard, Introd. ét. méd. exp., 1865, p. 188).[Les lichens] présentent le phénomène de réviviscence, c'est-à-dire qu'après avoir vu leurs fonctions complètement suspendues par la sécheresse, ils les récupèrent complètement au retour des conditions favorables (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 185).
b) MÉD. Propriété de certains microorganismes pathogènes de redevenir actifs après une période plus ou moins longue de latence. Il semble bien que l'enfant avait conservé des bacilles (...) et que ceux-ci aient trouvé un terrain favorable à leur reviviscence (Teissierds Nouv. Traité Méd.fasc. 2 1928, p. 186).
3. P. anal. Fait pour une chose de renaître, de réapparaître. Rudolf von Tobel, dans un livre substantiel (...) y voit une reviviscence du genre des sérénades, qui employait volontiers la marche, comme premier et dernier numéro (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 123).En Allemagne fédérale, une telle réforme électorale achèverait sans doute l'évolution vers le bipartisme, déjà très avancée: surtout, elle empêcherait une réaction en sens contraire, en opposant un barrage à une scission éventuelle de la démocratie chrétienne ou à une reviviscence des petits partis (Traité sociol., 1968, p. 42).
B. − Au fig.
1. Fait pour un phénomène émotionnel, moral, intellectuel de réapparaître, de se reproduire. Ce maudit esprit dont il s'effrayait de sentir, à de certains jours, les brusques reviviscences et qu'il croyait mort à jamais (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 193).Le passé est son seul avenir, ce qui est ne l'attire que par la reviviscence de ce qui fut (Durry, Nerval, 1956, p. 128).
2. Spécialement
a) PSYCHOL. Réapparition après un oubli, une mise en sommeil momentanée d'un état psychique déjà éprouvé. Quelle que soit l'attitude que les psychologues prendront ensuite, ils accepteront toujours implicitement l'idée que l'image est une réviviscence (Sartre, Imagination, 1936, p. 28).Cette mémoire (...) consiste dans une reviviscence d'anciens états de conscience non provoquée par de pures sensations (Benda, Fr. byz., 1945, p. 192).
b) THÉOL. Réapparition, renouvellement dans l'âme de certains phénomènes de la vie spirituelle. Reviviscence des sacrements. Cet élément stable et permanent peut expliquer la reviviscence de la grâce dans ces deux sacrements [l'extrême-onction et le mariage] (Théol. cath.t. 14, 11939, p. 633).
Prononc. et Orth.: [ʀ əvivisɑ ̃:s], [ʀe-]. Ac. 1935: re-, ré- (id. ds Rob., Lar. Lang. fr.); Littré: ré-. Hésitation entre re- et ré-, v. re- et réviser. Étymol. et Hist. 1. 1586 « réapparition à la conscience, existence dans la mémoire » (La Pomme de Grenade mystique, 207, v od'apr. Vaganay ds R. Philol. fr. t. 45, p. 148); 2. 1684 « renaissance » spéc. « réincarnation » (F. Bernier, Abr. de la philos. de Gassendi, p. 466); 3. 1865 physiol. (Cl. Bernard, loc. cit.). Empr. au lat. chrét.reviviscentia, ae (ives. ds Blaise Lat. chrét.), dér. de reviviscere « revivre, renaître » empl. notamment à propos de la doctrine pythagoricienne de la métempsychose (v. R. Braun, Deus christianorum, Recherches sur le vocabulaire doctrinal de Tertullien, 1977, p. 543). Fréq. abs. littér.: 23.

Wiktionnaire

Nom commun - français

reviviscence \ʁə.vi.vi.sɑ̃s\ ou \ʁe.vi.vi.sɑ̃s\ féminin

  1. (Biologie) Propriété de certains êtres vivants d’effectuer un retour aux manifestations de la vie lorsque les conditions extrêmes (sécheresse, climat…) qu’ils ont dû endurer sont terminées.
    • La reviviscence des germes, des cellules.
    • … ; cette mousse, adaptée à l’aridité sévère de la dune, présente le curieux phénomène de reviviscence.— (Jean-Marie Pelt, La Vie sociale des plantes, 1984)
    • Cette capacité à la reviviscence permet aux lichens de supporter sans problème de nombreux stress : sécheresse, froid, chaleur, rayonnement ionisant…— (Jean-Yves Floc’H, Véronique Véto-Leclerc, Les Secrets des algues, 2019, page 67)
  2. (Par extension) Manifestation d’un retour à la vie.
    • Et il s’ingénia aussi à éteindre les flammes qui, parfois, s’allumaient en son cerveau, à étouffer définitivement dans le respect ce maudit esprit dont il s’effrayait de sentir, à de certains jours, les brusques reviviscences et qu’il croyait mort à jamais. — (Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre, 1900, page 239)
  3. (Psychologie) Répétition ou réapparition d’une scène traumatique.
    • Laissé en attente, le souvenir n’est pas en lui-même pathogène, ni traumatisant. Il ne le devient que par sa reviviscence lors d’une seconde scène qui entre en résonance associative avec la première. — (Jean Laplanche, Nouveaux fondements pour la psychanalyse, PUF, 2008, page 112)
    • Mais il témoigne aussi d’un désir traumatique. La pointe pourrait en être ce signe d’une reviviscence du désir de maternité chez cette mère, qui brusquement retrouve des geste de « jeune mère ». — (Jean-François Chiantaretto, Anne Clancier, Anne Roche, Autobiographie, journal intime et psychanalyse, Economica, 2005, Paul-Laurent Assoun, page 67)
  4. (Figuré) Rappel d’un souvenir.
    • Les images. — Ce sont les reviviscences de la sensation ; on connaît leur rôle extraordinaire dans la vie intérieure à laquelle, contrairement à la sensation, elles appartiennent entièrement. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 228)
    • La renommée, qui l’a contourné, comme un serpent, piquera un jour sa mémoire de son venin de reviviscence. Car il ne faut pas croire que la gloire post mortem soit un plaisir de tout repos. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Vingt-neuf mois d’exil, Grasset, réédition Le Livre de Poche, pages 486-487)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REVIVISCENCE. (Quelques-uns prononcent RÉVIVISCENCE). n. f.
Retour aux manifestations de la vie. La reviviscence des germes, des cellules.

Étymologie de « reviviscence »

(Date à préciser) Du latin reviviscere (« revenir à la vie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « reviviscence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reviviscence rœvivisɑ̃s

Citations contenant le mot « reviviscence »

  • Le Cétérach officinal présente une particularité remarquable : la reviviscence. « Quand il fait sec suffisamment longuement, le Cétérach fait pivoter ses feuilles. La face inférieure devient la supérieure et la supérieure la face inférieure ! », s’amuse Anthony Le Diaudic, bénévole à Bretagne vivante. Les frondes s’enroulent alors. « La fougère prend un aspect marron clair, comme s’il s’agissait d’une plante morte. Mais elle vit ! » , Vannes. Une fougère qui ressuscite - Vannes.maville.com
  • Réputée dans le monde entier pour sa cuisine familiale et ses plats canaille, Lyon est une destination culinaire incontournable en pleine reviviscence. Loin des traditionnels bouchons, voici de jolies adresses, parfois récemment primées, qui replacent la ville sur le devant de la scène. Le Figaro.fr, Les dix tables qui font bouger Lyon
  • Puis, soudain, au moment de passer à l’acte, cette perspective s’est avérée tellement dangereuse, en vous, que le courant s’est éteint. Pour vous éviter d’affronter la situation, la première chose que vous avez faite a été de prévenir celle avec qui vous aviez une relation platonique, que tout risquait de mal se passer si vous tentiez quoi que ce soit. Le décor était planté ! Anticiper l’échec, c’est le programmer et votre système de défense inconscient a ensuite coupé toute envie de vous y confronter. L’hypnothérapie aide à la reviviscence de souvenirs et d’images enfouies, mais il est important aussi de pouvoir en travailler le contenu et le sens, de décrypter en profondeur ce qui relie ces faits à des expériences, des peurs et des blessures de votre histoire et qui bloquent le présent. Pour cela, il me semble souhaitable d’associer votre travail actuel à celui d’un psychothérapeute psychodynamicien qui accélérera le déblocage. Il ne faut pas rêver, aucun médicament, même réservé aux femmes, n’a jamais fait de miracle en matière de désir. , Je n’éprouve plus aucun désir ni plaisir
  • Mais n’est-on pas dans un imaginaire qui a reconstruit des relations sans doute pas si simples, si belles, si pures ? La mémoire se reconstruit selon ce que l’on veut qu’elle soit : on ajoute, on omet, on mêle le vrai et le faux. Tout cela souvent sans s’en apercevoir ! Et les regrets surgissent. Mais sont-ils réellement fondés ? Pour se retrouver dans ses sentiments si mêlés, il est nécessaire que la personne remette en perspective l’engagement sacramentel qui la lie indéfectiblement à son époux ou épouse avec la reviviscence de cet amour sans nul doute chimérique. Et clairement contradictoire avec l’esprit du sacrement de mariage dans lequel elle s’est engagée librement et qui implique plus qu’elle-même : son époux, ses enfants, et même au-delà. Ainsi, il sera possible de dépasser cette résurgence de sentiments passés nuisibles à son engagement en se faisant aider. Humblement et avec courage. Aleteia, Penser à son premier amour, un acte loin d’être anodin
  • Quand, en 1948, les Palestiniens se sont réfugiés dans des camps, ils ont reçu des colis de vêtements du monde entier : cravates, bermudas, pantacourts… ont cédé la place aux djellabas et aux voiles. L’apparence dans les villages était alors bizarre. Les tentatives d’apposer des étiquettes psychiatriques sur les expériences du peuple palestinien relèvent de la même nature : c’est faire apparaître les Palestiniens d’une façon bizarre parce que c’est ce qui est valable pour eux. En ce sens, je critique toutes les recherches de stress post-traumatique (PTSD, en anglais) étiquetées sur le peuple palestinien, car le PTSD concerne l’expérience de soldats qui, après être allés faire la guerre hors de leur pays, rentrent chez eux traumatisés (cauchemars, hypervigilance, paranoïa, reviviscence des scènes de combats, etc.) et ressentent une menace qui, à leur retour, n’est plus réelle. Pour les Palestiniens, l’expérience est complètement différente : ils sont chez eux, la menace est réelle et continue/répétée. La notion de PTSD n’est donc pas appropriée pour eux. , Regard de Samah Jabr, une psychiatre dans les Territoires palestiniens – Areion24.news
  • Le syndrome de stress post-traumatique est une appellation à la mode. Mais il a des manifestations spécifiques : le fait de rester bloqué en état de stress, de revivre par des flashs ou des cauchemars toujours la même situation - on parle de reviviscences. Il n'est pas exclu qu'il y en ait, même si je ne l'ai pas encore constaté, chez des soignants ou des patients sortis de réanimation. Les Echos, Coronavirus : « Attention au stress post-Covid » | Les Echos
  • De la même façon, la BEI conforte le rôle international exemplaire de l’UE dans la crise, renforçant ainsi son poids géopolitique. L’action hors-UE de la BEI illustre traditionnellement le rôle de « puissance responsable » que l’UE entend exercer face aux défis mondiaux : nous l’observions déjà avec le concours de la Banque aux politiques communes de développement ou de climat, où elle joue un rôle majeur. Cela se vérifie désormais aussi dans le domaine de la santé. Ainsi, la BEI a-t-elle, début mai, noué avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) un partenariat visant à garantir des soins et l’approvisionnement en équipements médicaux dans les pays les plus pauvres. Avec cette coopération, le Groupe BEI soutient en réalité la reviviscence du multilatéralisme, dont l’utilité est plus que jamais avérée ! Telos, Il n’y a pas que la BCE en Europe! - Telos
  • Plus précisément, il s’est agi, pour l’impétrante, d’analyser l’impact de la dynamique de trouble de stress post-traumatique suite aux conflits communautaires et son effet sur le travail de deuil qui permet la résilience sociale. De son étude, il ressort que le travail de deuil chez les femmes endeuillées et déplacées internes de Barsalogho est entravé par la sévérité du stress post-traumatique, les symptômes de réviviscence et d’hyper-activation du trouble de stress traumatique, le traumatisme caractérisé par la menace ou la reproduction à long terme d’événements critiques et enfin le type d’attachement qui avait été établi avec le défunt et principalement « l’attachement de type ambivalent ou anxieux-dépendant ». , Soutenance de mémoire : Maïmounata Keré analyse le travail de deuil et le stress post-traumatique chez des déplacées internes - leFaso.net

Images d'illustration du mot « reviviscence »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « reviviscence »

Langue Traduction
Anglais revival
Espagnol renacimiento
Italien rinascita
Allemand wiederbelebung
Chinois 复兴
Arabe إحياء
Portugais renascimento
Russe возрождение
Japonais 復活
Basque berpizte
Corse rinvivimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « reviviscence »

Source : synonymes de reviviscence sur lebonsynonyme.fr

Reviviscence

Retour au sommaire ➦

Partager