La langue française

Repoussoir

Sommaire

  • Définitions du mot repoussoir
  • Étymologie de « repoussoir »
  • Phonétique de « repoussoir »
  • Citations contenant le mot « repoussoir »
  • Images d'illustration du mot « repoussoir »
  • Traductions du mot « repoussoir »
  • Synonymes de « repoussoir »

Définitions du mot « repoussoir »

Trésor de la Langue Française informatisé

REPOUSSOIR, subst. masc.

A. −
1. CHARPENT., MENUIS. ,,Outil en forme de tige métallique servant à décheviller`` (Barb.-Cad. 1971). On assemble toutes les pièces (...) et on enfonce les chevilles de manière à pouvoir les faire ressortir, en les poussant en sens contraire, avec un cylindre en fer qu'on frappe à coups de marteau et qu'on appelle repoussoir (Nosban, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 83).
P. anal. [Dans différentes professions artis.] Outil de fer servant à faire sortir des clous, des chevilles. Repoussoir de maréchal-ferrant. (Dict. xxes.). Robinet à repoussoir (Chabat t. 2 1876). Pour visiter une poulie on chasse l'essieu avec un repoussoir (Galopin, Lang. mar., 1925, p. 46).
2. ORFÈVR. Ciselet servant au repoussage des métaux ou au repoussé du cuir. Repoussoir de bijoutier. ,,Ciselet qui sert à repousser les reliefs qu'on a enfoncés en les ciselant par-dessus`` (Chesn. t. 2 1858).
3. SCULPT., MINES ET CARR. Long ciseau utilisé pour tailler les moulures dans les pierres de taille (d'apr. Barb.-Cad. 1971).
4. MANUCURE. Synon. de repousse-peaux (comp. s.v. repousser1).Babette [la manucure] attaqua la seconde main de Carlotta rêveuse (...). Polissoir, lime, repoussoir dansèrent sur un rythme accéléré (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 367).
B. −
1. BEAUX-ARTS
a) ,,Objet placé en premier plan d'une représentation pour donner un effet d'éloignement aux autres plans`` (Bég. Dessin 1978). P. anal. Leurs flancs [des Pyrénées] gaufrés de différentes cultures, boisés de chênes verts, formaient un vigoureux repoussoir pour les cimes éloignées et vaporeuses (Gautier, Tra los montes, 1843, p. 21).
b) ,,Ton vigoureux qui met en valeur les parties claires et lumineuses d'un tableau`` (Adeline, Lex. termes art, 1884). M. Bonnat dont les lourdes portraitures se détachent avec des égouttures de phosphore au nez et au front, sur un repoussoir brouillé de lie de vin et de brun sec qui vont en s'atténuant, du haut en bas du cadre (Huysmans, Art mod., 1883, p. 202).Si certains tableaux exigent un fond clair et uni, d'autres demandent un repoussoir plus vigoureux. Il suffit d'ailleurs de reporter le même tableau sur des fonds différents pour voir à quel point l'effet qu'il produit dépend du ton de la tenture sur laquelle il se détache (Réau, Archives, bibl., musées, 1909, p. 40).
2. P. anal.
a) Personne ou chose qui, par contraste, met en valeur une autre. Tenir lieu de repoussoir. Pour repoussoir à toutes ces splendeurs, un coin de bas côté près du chœur rassemblait (...) une vieille femme à genoux par terre (...) une mère du peuple (Goncourt, Man. Salomon, 1867, p. 330).À côté de cette fine et délicate Parisienne (...) il faudrait placer, pour lui servir de repoussoir, une vile esclave (Larbaud, Jaune, 1927, p. 283).
Absol. Personne laide, disgracieuse ou dont la tenue rebute. Ou cette vieille Anglaise, Couleur de terre glaise Que nous vîmes un soir, (Ô repoussoir!) (Toulet, Vers inéd., 1920, p. 60).
b) Rare. Ce qui fait reculer quelqu'un. Si c'était là un autel propitiatoire, un piège à diable, un repoussoir (...) Toujours est-il que, voit-on ces petits monuments, diable il y a (Gide, Retour Tchad, 1928, p. 928).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpuswa:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1429 repoussouer « refouloir » (Compte de Jeh. Hillaire, Forteresse, Arch. mun. Orléans ds Gdf. Compl.); b) 1549 « cheville qui sert à faire sortir un clou ou une autre cheville » (Est.); c) 1676 « ciselet des sculpteurs » (Félibien, p. 722); d) 1770 « pièce qu'on pousse pour faire sonner une montre à répétition » (Voltaire, Lettre à Mmed'Argental, 7 déc. ds Littré); e) 1858 « ciselet servant au repoussé des métaux » (Chesn. t. 2); 2. 1762 peint. « nom donné aux tons vigoureux placés au devant d'un tableau pour faire paraître les autres plus éloignés » (Ac.); 3. 1765 « personne ou chose qui en fait valoir une autre par contraste » (Diderot, Salon, X, p. 298 ds Brunot t. 6, 1, 2, p. 767); 1920 « personne très laide, ou dont l'aspect, la tenue font qu'on s'écarte d'elle » (Toulet, loc. cit.). Dér. de repousser1*; suff. -oir*. Fréq. abs. littér.: 41.

Wiktionnaire

Nom commun

repoussoir \ʁə.pu.swaʁ\ masculin

  1. (Arts) Outil qui sert à faire sortir des clous, des chevilles.
  2. (Par analogie) Instrument ou outil qui sert à faire ressortir les reliefs.
    • Un repoussoir d’orfèvre, de sculpteur, etc.
  3. (Peinture) Objet vigoureux de couleur ou très ombré, qu’on place sur le devant d’un tableau, pour faire paraître les autres objets plus éloignés.
    • Des bateaux de pêche échoués, à coque bitumineuse, à bordage noir, semblent poser là pour des peintres de marine, et s’arranger au premier plan en repoussoirs. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 163)
  4. (Figuré) (Familier) Personne ou chose qui en fait valoir une autre par le contraste.
    • N’a-t-elle pas entrepris une compilation à fin édifiante, qui comportera toute une série de bonnes morts d’hommes célèbres, avec, pour repoussoir, quelques agonies d’impies qui font frémir ? — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 196)
    • Le gasoil est devenu le carburant bon marché des trajets imposés en zones périphériques et rurales, et « un signe extérieur de pauvreté ». Dans certains milieux, c’est désormais un repoussoir. — (Jean-Michel Normand, Le diesel, une fracture sociale, Le Monde. Mis en ligne le 21 décembre 2018)
    • Ce meuble est d’autant plus en valeur que la tenture unie lui fait repoussoir.
    • Samuel contrastait singulièrement avec de pareils milieux ; sa belle et douce figure rayonnait sur ces sombres repoussoirs.. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPOUSSOIR. n. m.
Outil qui sert à faire sortir des clous, des chevilles. Il se dit encore, dans plusieurs Arts, de Certains instruments et outils qui servent à faire ressortir les reliefs. Un repoussoir d'orfèvre, de sculpteur, etc. En termes de Peinture, il se dit des Objets vigoureux de couleur ou très ombrés, qu'on place sur le devant d'un tableau, pour faire paraître les autres objets plus éloignés. Il se dit figurément et familièrement d'une Personne ou, d'une chose qui en fait valoir une autre par le contraste. Une femme laide sert de repoussoir à sa voisine. Ce meuble est d'autant plus en valeur que la tenture unie lui fait repoussoir.

Littré (1872-1877)

REPOUSSOIR (re-pou-soir) s. m.
  • 1Cheville de fer qui sert à faire sortir une autre cheville.

    Poinçon pour faire sortir les clous du pied d'un cheval en le déferrant.

    Terme de marine. Marteau ou boulon pour repousser les clous, les chevilles qu'on veut retirer de leur trou.

  • 2Instrument de chirurgie dont on se sert pour extraire les chicots de dents.

    Instrument qu'on introduit dans l'oesophage pour repousser les corps qui y restent engagés.

  • 3Petit morceau d'acier, rond ou carré, dont les graveurs en cuivre se servent pour repousser les planches en le mettant dessous, lorsqu'ils veulent frapper dessus avec le marteau ; ce qui arrive dans les endroits qu'ils ont été obligés d'effacer avec le brunissoir, ou de gratter avec le grattoir.

    Ciselet qui sert aux bijoutiers et aux tourneurs en métaux à repousser les reliefs qu'on avait enfoncés en les ciselant par-dessus.

  • 4Outil en forme de long ciseau, dont se servent les sculpteurs, les tailleurs de pierre, pour pousser des moulures.
  • 5Pièce dans une montre à répétition. Elle [une montre] aura cercle de diamants, boutons, repoussoir, aiguilles de diamants, crochet d'or, chaîne d'or colorié, Voltaire, Lett. Mme d'Argental, 7 déc. 1770.
  • 6 Terme de peinture. Objets vigoureux de couleur ou d'ombre, qu'on place sur le devant d'un tableau, pour faire paraître les autres objets plus éloignés. Il faut en peinture que les objets essentiels se tournent en repoussoirs, Diderot, Essai sur la peint. chap. 3. La décoration servira, si j'ose m'exprimer ainsi, de repoussoir au ballet, Noverre, Lett. sur la danse, p. 109, dans POUGENS.

    Fig. Il se dit d'une chose ou d'une personne qui en fait valoir une autre par le contraste. Cette femme laide sert de repoussoir à sa voisine.

HISTORIQUE

XVIe s. Si on lui tendoit quelques trebuchets ou repoussoirs, Despériers, Contes, XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPOUSSOIR, s. m. instrument de Chirurgie, dont on se sert pour arracher les chicots des dents ; c’est une tige d’acier, longue d’environ deux pouces, cimentée dans un manche d’ivoire ou d’ébêne, fait en poire, pour appuyer dans la paume de la main. L’extrémité antérieure de la tige est terminée de deux façons, ce qui fait deux especes de repoussoirs. A l’un c’est une gouttiere oblique, longue d’environ huit lignes, qui finit par deux petites dents. A l’autre ce sont deux especes de crochets, tournés à contre-sens, terminés aussi par deux petites dents garnies d’inégalités. Avec le premier repoussoir, dont on porte les dents sur le chicot, le plus bas qu’il est possible, on le fait sauter : avec le second on peut aussi repousser le chicot ; mais avec le crochet tourné en-dedans, on peut l’attirer à soi & l’enlever. Voyez la fig. 1. Pl. XVI. & fig. 13. Pl. XXV. Avec un bon pélican, manié avec adresse, on peut se dispenser de l’usage du repoussoir. Voyez Pélican.

Repoussoir d’arrête, est un instrument imaginé par feu M. Petit, de l’académie royale de Chirurgie, pour pousser les corps étrangers qui se trouvent engagés dans l’œsophage. Nous en avons donné la description au mot Cannule. En ôtant l’éponge qui est à l’extrémité de cet instrument, il peut servir à faire entrer dans l’estomac des bouillons ou autres alimens liquides. (Y)

Repoussoir, s. m. terme d’ouvriers & artisans, instrument rond, ordinairement de fer, de douze ou quinze pouces de long, & de diametre à proportion qui sert à repousser des chevilles & à les faire sortir des trous de tarieres où elles ont été placées. Les Charpentiers & les Menuisiers ont de ces sortes de repoussoirs, pour repousser ce qu’ils appellent les chevilles de fer qu’ils ne mettent pas à demeure, mais pour assembler leur bois. Les repoussoirs des Serruriers, dont les Menuisiers se servent aussi, sont courts & moins gros ; ce ne sont que de petites verges de fer, qui servent aux Menuisiers à démonter la menuisierie d’assemblage, & aux Serruriers à détacher les fiches, les couplets, & autres semblables ouvrages qui sont placés en bois.

Les Tailleurs de pierre & les Sculpteurs ont aussi des repoussoirs, mais qu’ils emploient à un usage bien différent que les autres ouvriers ; ce sont des ciseaux de fer, de seize à dix-huit pouces de longueur, avec lesquels ils poussent des moulures, Savary. (D. J.)

Repoussoir, (Bij.) c’est un morceau d’acier, d’un pouce & demi ou deux pouces, dont la partie ab est juste & aisée, & de la grosseur du trou du calibre, & l’extrémité be juste de la grosseur du trou du charnon ; il faut que toutes ces parties soient bien au centre les unes des autres & sur un même axe, & que la face xy soit bien plane & bien perpendiculaire à l’axe ; on fait entrer ce bout dans le trou du charnon ; la face appuye sur l’épaisseur du charnon, & la fait sortir quand on frappe avec un marteau sur l’extrémité du repoussoir.

Repoussoir, en terme de Bijoutier, ce sont encore des especes de cizelets, qui servent à repousser par-dessous les reliefs qu’on avoit enfonces en les cizelant par-dessus.

Repoussoir, est une espece de cheville de fer, qui est égale de grosseur dans toute sa longueur, qui n’a point de pointe & a une tête plate à un bout, comme un épaulement qui sert lorsqu’on a enfoncé les chevilles dans quelque trou, à les en faire sortir en frappant sur la tête avec le marteau. Voyez les fig. Pl. du Charpentier.

Repoussoir, outil de gaînier, c’est un petit poinçon de la longueur de deux pouces, menu, emmanché d’un petit morceau de bois de la grosseur d’un pouce, & long à-peu-près de même ; la pointe du poinçon est creusée un peu en-dedans de la grosseur de la tête des petits cloux d’ornement ; ce repoussoir sert aux Gaîniers pour poser les derniers cloux en faisant entrer la tête dans le creux du poinçon, & posant la queue dans les trous qu’ils ont fait sur leurs ouvrages. Voyez les Pl. du Gainier.

Repoussoir, s. m. (Maréchal.) espece de gros clou, pour chasser & faire sortir les cloux du pié, lorsqu’on veut deferrer un cheval. Soleysel. (D. J.)

Repoussoir, en Peinture, est une grande masse d’objets privés de lumiere, placée sur le devant d’un tableau, qui sert à repousser les autres objets, & les faire paroître fuyans.

Le repoussoir est un lieu commun de composition, dont les habiles gens ne font plus d’usage, à-moins qu’ils ne sachent si bien en prétexter la nécessité dans leur tableau, qu’on ne s’apperçoive pas que c’est un secours.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repoussoir »

 Dérivé de repousser avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repoussoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repoussoir rœpuswar

Citations contenant le mot « repoussoir »

  • Le vocable générique de « faillite » est susceptible d’avoir un effet repoussoir vis-à-vis des nombreux mécanismes de restructurations existants pour relancer l’entreprise. Les Echos Solutions Business, Relance économique, n’oublions pas les outils de restructuration de l’entreprise en difficulté
  • Oui, celui de ne pas avoir gagné. Mais je rappelle qu’avec 70 % d’abstention au premier tour, un long confinement avant le second qui a profité au maire sortant, nous n’étions plus dans une élection démocratique. Je me demande encore comment on a pu laisser ces élections se dérouler ainsi. Et puis j’ai eu le sentiment de servir de repoussoir. On m’a fait passer tantôt pour le druide, tantôt pour le patron d’une multinationale, tantôt pour quelqu’un de pas sérieux. midilibre.fr, Nîmes : Daniel Richard, les raisons de la démission du candidat écologiste - midilibre.fr
  • ÉTATS-UNIS Le président a compris que la dérive radicale et iconoclaste contre la plupart des symboles nationaux avait un effet repoussoir pour une majorité de ses concitoyens. , La surenchère démocrate qui tombe à pic pour Trump
  • « La République en marche est devenue une étiquette repoussoir. Il faut constituer une grande confédération qui sera un socle, une rampe de lancement pour 2022 », explique une source gouvernementale. « On a des hommes forts, mais des partis faibles. La question de la réorganisation de la majorité va se poser rapidement », confirme un pilier du Parlement, pour qui il faut constituer un Parti démocrate à la française, « qui ne soit pas un parti unique ». Le modèle serait celui de Renaissance, « marque ombrelle » qui avait jailli de terre pour porter les couleurs de la majorité présidentielle aux élections européennes de mai 2019. Le Point, Édouard Philippe quitte Matignon… mais pas Macron - Le Point
  • Les nouveaux maires verts appliquent déjà une écologie punitive sur fond d'idéologie progressiste, communautariste et antiraciste. Rien de plus efficace pour faire de l'écologie un repoussoir, regrette notre chroniqueur et essayiste Grégory Roose. Valeurs actuelles, EELV ou comment faire détester l'écologie | Valeurs actuelles
  • La bougie à la citronnelle a également un effet repoussoir. Mais son périmètre d’action est très limité. À moins de les multiplier dans le jardin. Le tortillon à la citronnelle est lui aussi très efficace et à utiliser uniquement en extérieur. , Pratique. Comment se débarrasser de ces bébêtes qui nous embêtent... | Le Courrier du Pays de Retz
  • Bien sûr, la N-VA est un repoussoir. Il n'existe pourtant pas d'autre issue, pour les socialistes, que de négocier avec le "diable" Bart De Wever. Site-LeVif-FR, Le PS doit, malgré tout, négocier avec la N-VA (carte blanche) - Belgique - LeVif
  • « Nous nous sommes retrouvés face à une machine, il n'y avait plus d'humain. On s'est pris une claque », reconnaît Bénédicte, écœurée par le traitement réservé à son fils. « Quand il m'a dit qu'aucun de ses vœux n'avait été retenu, j'ai cru que c'était une blague », se rappelle-t-elle, inquiète des conséquences pour sa scolarité. « Je ne veux pas que mon fils aille, par défaut, dans le lycée repoussoir du secteur. » Seulement 97 places restantes pour 668 collégiens sans affectation, c'est la difficile équation posée par Affelnet aux familles. Un second tour est prévu jeudi prochain mais, avec seulement quatre lycées dans la balance, le problème semble insoluble. Une situation loin d'être inédite – chaque année environ 400 à 500 élèves se retrouvent sans affectation – mais avec « 150 à 200 élèves de plus qu'en 2019 », la FCPE75 dénonce, cette fois-ci, un « système à bout de souffle ». Le Point, À Paris, ces collégiens sans lycée - Le Point

Images d'illustration du mot « repoussoir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « repoussoir »

Langue Traduction
Anglais foil
Espagnol frustrar
Italien foglio
Allemand vereiteln
Chinois 挫败
Arabe رقائق
Portugais frustrar
Russe фольга
Japonais ホイル
Basque paperarekin
Corse folia
Source : Google Translate API

Synonymes de « repoussoir »

Source : synonymes de repoussoir sur lebonsynonyme.fr
Partager