La langue française

Ciseau

Définitions du mot « ciseau »

Trésor de la Langue Française informatisé

CISEAU, subst. masc.

A.− Au sing. Outil formé d'une lame de métal résistant dont une extrémité est biseautée et tranchante, que l'on pousse généralement au marteau pour entailler, sectionner ou travailler des matières dures telles que le bois, le fer ou la pierre. Le manche, le tranchant d'un ciseau :
1. Autrefois, on écrivait à coups de ciseau l'histoire sur les murailles sacrées, comme maintenant on l'écrit dans les livres. Du Camp, Le Nil,1854, p. 310.
2. ... le Second Empire ne retient que certains thèmes qui se déforment d'abord sous le crayon de l'ornemaniste puis sous le ciseau de l'ébéniste. J. Viaux, Le Meuble en France,1962, p. 163.
SYNT. Ciseau de ciseleur, de marbrier, de menuisier, d'orfèvre, de sculpteur; tailler, travailler au ciseau.
1. En partic. Ciseau à froid. Ciseau servant à attaquer les métaux à froid, utilisé aussi comme levier. Maître Venture (...) avait toujours sur lui, en voleur prudent, un ciseau à froid, un rossignol et une pince (Ponson du Terrail, Rocambole,t. 3, Le Club des Valets de cœur, 1859, p. 519).
2. P. méton., littér.
a) Personne qui travaille au ciseau; en partic. sculpteur, statuaire. Des torchères dues à quelque ciseau de la Renaissance (Balzac, Une Fille d'Ève,1839, p. 118).
b) Art de la sculpture, de la statuaire :
3. Les pieds heurtent sans cesse contre les chefs-d'œuvre du ciseau grec : on les ramasse, on les rejette, pour en ramasser un plus curieux; on se lasse enfin de cet inutile travail; tout n'est que chef-d'œuvre pulvérisé. Lamartine, Voyage en Orient,t. 1, 1835, p. 144.
B.− Au plur. Instrument servant à couper, composé de deux branches métalliques mobiles autour d'un pivot, tranchantes sur une partie de leur longueur et terminées, aux extrémités opposées, par un anneau. Une paire de ciseaux. On entendait l'aigre grincement des ciseaux et le bourdonnement de la machine à coudre (Ramuz, Aimé Pache, peintre Vaudois,1911, p. 144).
SYNT. Ciseaux de brodeuse, de chirurgien, de couturière, de dentellière, de jardinier, de tailleur; ciseaux à ongles; ciseaux courbes, droits, pointus, à bouts ronds; couper, découper qqc. avec des ciseaux.
Rem. Dans ce sens on rencontre aussi le sing. Je fis tomber sous le ciseau ma chevelure de Mérovingien (Reybaud, Jérôme Paturot, 1842, p. 10). Les buis (...), étaient devenus des arbustes, ne subissant plus le ciseau depuis longues années (T. Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 3). Des moustaches coupées au ciseau (J. et J. Tharaud, Dingley, l'illustre écrivain, 1906, p. 135).
1. P. métaph. ou au fig.
a) MYTH. [P. allus. à la Parque Atropos, qui coupe le fil de la vie] Les ciseaux de la/des Parque(s). Nous ne voulons point ... chasser les Tritons de l'empire des eaux, ôter à Pan sa flûte, aux Parques leurs ciseaux (Chateaubriand, Génie du Christianisme,t. 1, 1803, p. 468).
b) [P. réf. à l'utilisation des ciseaux pour effectuer des suppressions, pour compiler des passages extraits d'un texte]
Les ciseaux de la censure; arg. les ciseaux d'Anastasie. L'action des censeurs qui effectuent des coupures dans certaines publications ou certains spectacles :
4. Le Moniteur porte ensuite un défi à l'opposition : il l'appelle en champ clos, bien entendu qu'il combattra cuirassé de la censure, et que l'opposition toute nue sera menacée des ciseaux des censeurs. Chateaubriand, La Liberté de la Presse,1822-28, p. 101.
Faire un article, un journal, un livre à coups de ciseaux. En compilant des extraits d'autres auteurs.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén., dont Ac. 1878-1932.
[P. réf. au secrétaire de rédaction d'un journal, qui découpe des extraits de presse à reproduire] Rédacteur aux ciseaux; tenir les ciseaux (cf. Verne, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 43).
2. P. anal.
a) [P. anal. avec la forme des ciseaux ouverts] MAR. Mettre, poser les voiles en ciseaux. [Dans une embarcation à voiles auriques ou latines marchant par vent arrière] Mettre certaines voiles à bâbord et d'autres à tribord, de façon à offrir le plus de surface possible au vent arrière. Des bateaux de pêcheurs, avec leurs voiles posées en ciseaux, flânent nonchalamment, traînant leurs lignes ou leurs filets (T. Gautier, Italia,voyage en Italie, 1852, p. 6).
[Avec ell. du verbe.] Une frégate − grand oiseau mystérieux qui est toujours seul − traversait à une excessive hauteur les espaces de l'air, filant droit avec ses ailes minces et sa queue en ciseaux (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 376).
b) [P. anal. avec le mouvement croisé des branches des ciseaux] Panturle embrasse le tronc gluant et il monte en faisant les ciseaux avec ses genoux (Giono, Regain,1930, p. 118).Il s'étendit sur le dos, leva les jambes en l'air et fit les ciseaux (Sartre, Le Mur,1939, p. 14).
Au sing., SP.
[Dans certains exercices phys. : athlétisme, danse, gymnastique, natation] Mouvement croisé des jambes, analogue au mouvement des lames de ciseaux. Faire un ciseau, sauter en ciseau :
5. ... au moment où le sauteur arrive au sommet de sa trajectoire, il ramène violemment cette jambe arrière qui effectue un ciseau et dépasse même la jambe avant. R. Vuillemin, Mémento d'éduc. physique et d'initiation sportive,1941, p. 146.
Rem. Selon Amsler 1971 ,,on a dit jadis : « le saut en ciseaux, le mouvement de ciseaux », puis brièvement : « le ciseau »``. Selon Colin 1971 la marque du plur. est facultative dans la loc. sauter en ciseau(x).
[Dans certains sports de combat : catch, lutte libre, etc.] Prise consistant à croiser les jambes, comme deux lames de ciseaux, autour d'une partie du corps de l'adversaire de façon à l'immobiliser. La transformation d'un haltérophile ou d'un boxeur ,,sur le retour`` en fringant roi de la manchette ou du ciseau de volée (Le Figaro,13 janv. 1953, p. 8, col. 6).
Prononc. et Orth. : [sizo]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1155-60 trenchanz ciseaus « instrument plat et tranchant par un bout dont on se sert pour entailler la pierre, le bois, etc. » (Thèbes, 2991 ds T.-L.); d'où 1690 un bon ciseau en parlant d'un sculpteur, d'un ouvrier (Fur.); 1718 « manière de sculpter » (Ac. : Il a le ciseau admirable); 2. a) ca 1178 sing. « instrument formé de deux lames dont les tranchants se croisent et servent à couper les choses minces » (Renart, éd. M. Roques, IIIa, 4243); 1178 plur. uns ciseaux (Id., éd. E. Martin, XIV, 377); b) 1831 mar. voiles en ciseaux (Will.); c) 1934 chorégr. mener une danse de ciseaux (Colette, Duo, p. 147). D'un lat. vulg. *cisellum altération d'apr. les dér. en -cido de caedere « trancher, couper » (tels que incisus, occisus, v. Ern.-Meillet, s.v. caedo) de *caesellum, dér. du rad. caes- de caedere ce rad. étant soit celui du part. passé, soit celui d'un fréquentatif *caesare (hyp. convenant mieux au sens de « instrument coupant), par suff. -ellum qui, d'apr. EWFS2serait substitué à un plur. anc. -ulum (cf. sangle* et a. fr. (es) tenelles/tenailles et Meyer-L. t. 2, § 155) -ellum convenant mal pour la formation d'un nom d'outil (v. aussi Meyer-Lübke, Gramm. des lang. rom., t. 2, § 430). Une dérivation p. substitution de suff. de l'a. fr. cisoire (d'un *caesorium, v. Cor., s.v. cincel et TLL s.v.) est à écarter, ce mot n'étant pas attesté av. le xiiies. (A. de Paris, Alexandre, var. ms. H, Elliott Monographs, t. 5, p. 90; Thurot Prononc., p. 131). Au sens 2, le mot a remplacé le plus anc. force(s) (< lat. forfex « id. ») attesté dep. ca 1130 ds T.-L. Fréq. abs. littér. : 720. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 916, b) 1 643; xxes. : a) 1 116, b) 727. Bbg. Goug. Mots. t. 1 1962, p. 296. − Sain. Sources t. 2 1972 [1925] p. 172, 191.

Wiktionnaire

Nom commun

ciseau \si.zo\ masculin

  1. (Arts) Lame, pièce métallique aiguisée à son extrémité, servant à couper ou à travailler le bois, le métal, etc.
    • Sur l’établi du charpentier, un pied de chaise en réparation gisait à côté du ciseau qui ne l’avait qu’entamé, […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Il y avait un compagnon de Nogent qui savait travailler cette pierre, c'est avec lui que je parlais tout le temps, pour qu'il me dise ses secrets… Imagine-toi qu’ils ont des outils moitié ciseau, moitié aiguille. C'est-à-dire que c’est un ciseau rond qui est aplati au bout, et le tranchant est dentelé comme une scie… Et je ne sais pas comment ils font, mais ils ne trempent que la pointe des dents, ce qui fait que le coup de marteau est adouci par le manche, qui est en acier coulé. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, pages 58-59)
    • Ciseau de sculpteur. Ciseau de maçon. Ciseau de menuisier. Ciseau d’orfèvre. Ciseau de tailleur de pierre.
    • Les statues de marbre se travaillent avec le ciseau. Cela est travaillé, est taillé au ciseau. Faire émoudre un ciseau.
  2. (Par analogie) (Figuré) Manière de travailler d’un sculpteur.
    • Ce sculpteur a le ciseau hardi, délicat, etc. Un ciseau savant.
  3. (Zoologie) Insecte de l’ordre des hémiptères, famille des gerridés ou des hydrométridés, capables de se déplacer à la surface de l’eau, les pattes antérieures ne servant qu’à la prédation.
  4. (Sports de combat) Prise de lutte serrant l’adversaire entre les deux jambes, comme les deux lames d’une paire de ciseaux.
    • En lutte libre, les prises comprennent le chassé, le passement (ou barrage), le crochet, le ciseau ou encore l’enfourchement. — (Hoenheim Athletic Club, Les styles de lutte, hoenheim.ac.free.fr)
    • Je m’agrippe à sa chemise et le tire vers moi, mais il me fait un ciseau japonais, et nous revoilà par terre.— (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 19)
  5. (Saut en hauteur) Technique de saut en hauteur.
  6. (Sexualité) Position permettant le frottement des parties génitales.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CISEAU. n. m.
Instrument plat, qui tranche par un des bouts et qui sert à travailler le bois, le fer, la pierre, etc. Ciseau de sculpteur. Ciseau de maçon. Ciseau de menuisier. Ciseau d'orfèvre. Le manche d'un ciseau. Les statues de marbre se travaillent avec le ciseau. Cela est travaillé, est taillé au ciseau. Faire émoudre un ciseau. Ouvrage de ciseau, Ouvrage de sculpture. Il se dit figurément de la Manière de travailler d'un sculpteur. Ce sculpteur a le ciseau hardi, délicat, etc. Un ciseau savant. Ciseau à froid, Sorte de ciseau émoussé qui sert principalement à faciliter l'ouverture des caisses ou autres parties clouées.

CISEAUX, au pluriel, désigne un Instrument de fer ou d'acier composé de deux branches mobiles tranchantes en dedans et jointes ensemble par une vis ou par un clou. Une paire de ciseaux. Couper une étoffe avec des ciseaux. Mettre les ciseaux dans une étoffe. Un étui à ciseaux. Ciseaux de tailleur. Ciseaux de jardinier pour tondre le buis, etc. Ciseaux de chirurgien. Fig., Faire un livre à coups de ciseaux, Le composer de morceaux empruntés à d'autres livres. En termes de Mythologie, Les ciseaux de la Parque, Ceux avec lesquels une des trois Parques passe pour couper le fil de la vie.

Littré (1872-1877)

CISEAU (si-zô) s. m.
  • 1Instrument tranchant par un bout, et dont on se sert pour travailler les corps durs. Ciseau de maçon, de menuisier, d'orfévre. Faire émoudre un ciseau. Le ciseau d'un sculpteur. Un bloc de marbre était si beau Qu'un statuaire en fit l'emplette ; Qu'en fera, dit-il, mon ciseau ? Sera-t-il dieu, table ou cuvette ? La Fontaine, Fabl. IX, 6. Et je vais façonner la pierre Sous le dur tranchant du ciseau, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 40.

    Ouvrage de ciseau, ouvrage de sculpture.

    Par extension. S'égarant à mon gré, mon ciseau vagabond Achève à ce poëme ou les pieds ou le front, Chénier, 192.

    Fig. La manière de travailler d'un sculpteur. Ce sculpteur a le ciseau hardi, délicat.

  • 2Ciseau à froid, sorte de ciseau qui ne tranche pas ; la lame, qui est mousse, sert principalement à faciliter l'ouverture des caisses ou autres parties clouées.
  • 3 S. m. plur. Instrument formé de deux lames tranchantes en dedans, réunies par une vis sur laquelle elles se meuvent. Une paire de ciseaux. Des ciseaux de tailleur. On me place à côté du prêtre pour lui présenter les ciseaux [pour couper les cheveux à la future religieuse], Chateaubriand, René, 207.

    Il s'emploie quelquefois au singulier. On n'a point encore mis le ciseau dans cette étoffe.

    Fig. Le ciseau ou les ciseaux de la censure, la main du censeur effaçant, dans un ouvrage, les passages qui pourraient choquer ou l'autorité ou la morale. Je ne me console pas qu'un si beau génie [Diderot], à qui la nature a donné de si grandes ailes, les voie rognées par le ciseau des cafards, Voltaire, Lett. Damilaville, 19 nov. 1760.

    Faire à coups de ciseaux, se dit des nouvelles diverses que l'on coupe avec des ciseaux pour les insérer dans un journal, et aussi de travaux analogues, choix de morceaux, compilations, etc.

  • 4Le ciseau ou les ciseaux de la Parque, l'instrument avec lequel Atropos, une des trois Parques, coupait le fil de la vie filé par les deux autres. Que le ciseau de la Parque tranche le fil de tes jours, Fénelon, Tél. III. La plus belle vie… D'un prompt coup de ciseau se voit souvent tranchée, Tristan, Mort de Chrispe, III, 1. Cependant un sanglier, monstre énorme et superbe, Tente encor notre archer… La Parque et ses ciseaux Avec peine y mordaient ; la déesse infernale Reprit à plusieurs fois l'heure au monstre fatale, La Fontaine, Fabl. VIII, 27. Atropos au fatal ciseau Sur la table tombe endormie, Béranger, Parques.
  • 5 Terme de marine. Orienté en ciseaux, se dit des voiles latines qui sont bordées l'une sur tribord et l'autre sur bâbord.

HISTORIQUE

XIIe s. Tant ont miné souz terre, chascuns à son cisel, Que des murs de Coloigne ont trait maint grant carrel, Sax. IX.

XIIIe s. Et par desus mistrent un marbre, Si ont escrit le nom la dame, Et sa vie, et commandé s'ame, Ne sai à cisel ou à greffe [poinçon], Ren. 10119. Qui un rous peliçon portoit, Bien fet sanz cisel et sanz force [sorte de ciseaux], ib. 1447.

XIVe s. Trois paeres de ciseaux, De Laborde, Émaux, p. 215. Uns ciseaux d'or pesans une once, neuf esterlins, De Laborde, ib. À l'aide d'un sisel de fer et d'une vrille à tonnelier, Du Cange, sciselum.

XVe s. Si yrons ouvrir la porte des champs en despit de tous, garnis de nos turquoises [tricoises], tenailles et ciseaux, le Jouvencel, f° 25, dans LACURNE. Ceste subversion dont fortune nous fait ciseau de si près, Chartier, Quadrilogue invectif.

XVIe s. Un petit ciseau de fer, d'os, ou de quelque bois dur et solide, sera l'instrument qu'on emploiera ici, De Serres, 664. Le drap et les ciseaux lui sont delivrez [c'est-à-dire il a la disposition absolue de la chose], Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CISEAU.
2Ajoutez : Le ciseau à froid est un ciseau en acier supérieur et d'une trempe excellente, pour attaquer le fer à froid. Un instrument de cette nature est très propre aussi à soulever une planche clouée, à forcer une porte, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CISEAU, s. m. (Art Méch.) Il y a deux especes d’instrumens de ce nom, d’une construction très-différente. L’une est d’un usage presque général dans les arts & dans l’économie domestique ; l’autre ne sert guere qu’aux ouvriers en bois & en fer. Ce sont les Couteliers qui font la premiere ; ce sont les Taillandiers qui font la seconde.

Pour faire le ciseau à diviser les étoffes, prenez une barre de fer plus ou moins forte, selon la nature des ciseaux que vous voulez forger. Commencez par l’entailler à son extrémité, & par y former une tête semblable à celle d’un piton, ronde, plate, mais non percée. Coupez ensuite ce piton, en y laissant une queue plus ou moins longue, selon la longueur que vous vous proposez de donner au ciseau. Allongez cette queue en pointe ; puis plaçant cette enlevure sur le quarré de l’enclume, obliquement, faites-y entrer, d’un coup de marteau fortement appliqué, l’arrête de l’enclume. Vous formerez ainsi l’embase du ciseau, qui doit être égale à l’épaisseur de la lame. Par ce moyen, lorsque les deux embases seront appliquées l’une sur l’autre, vous n’aurez que la même épaisseur. Percez le piton sur l’enclume avec un poinçon. Aggrandissez & formez l’anneau à la bigorne, après quoi faites recuire ces branches. Pour cet effet, mettez-les dans un feu de charbon de bois, que vous laisserez allumer & éteindre seul ; ce recuit les attendrit. Donnez-leur ensuite à la lime la figure la plus approchée du ciseau. Trempez, émoulez, & polissez à l’ordinaire. Clouez les branches ensemble. Brunissez les anneaux & les branches, puis vos ciseaux seront faits, ou vous aurez un instrument composé de deux pieces d’acier, qui se croiseront à-peu-près comme une Encyclopedie-3-p478-ciseau.PNG, assemblées en e par un clou sur lequel elles se mouveront, & capables de saisir & de trancher tout ce qu’on placera dans l’angle acb, en conséquence de l’action des doigts, qui, placés dans des anneaux pratiqués en c, d, feront approcher les points a & b, quand ils feront approcher les points c & d.

Il est évident que plus les branches ec, ed, seront grandes, plus le ciseau coupera facilement. Voyez les articles Cisailles & Levier. Les parties ea, eb, s’appellent les lames ; celles des lames où elles sont entaillées & assemblées par le clou en e, s’appellent les embases. On les fait toutes plus ou moins fortes, selon l’espece de ciseaux. Les anneaux pratiqués en c & d, où l’on place les extrémités du pouce & de l’index, sont quelquefois si grands, qu’on peut insérer le pouce entier dans l’un, & tous les autres doigts de la main dans l’autre, & alternativement. Les ouvriers sauront donner aux ciseaux les proportions requises pour les ouvrages auxquels ils sont destinés ; ces proportions varient dans la longueur des branches, la longueur, la force, la largeur, & l’épaisseur des lames. Les uns sont pointus des deux bouts, les autres camus ; il y en a qui ont une lame pointue & l’autre camuse. On y pratique quelquefois un bouton ; il y en a de droits, de courbes. Les Chirurgiens, les Bourreliers, les Selliers, les Cartiers, les Tailleurs, &c. ont chacun leurs ciseaux. De ces ciseaux, les uns s’appellent cisailles ou cisoires ; les autres, forces. Voyez Cisailles, Cisoires, & Forces. Mais ils se travaillent tous de la même façon, à peu de chose près. Il y a seulement des ouvriers qui, pour épargner l’acier, font la lame seulement d’acier, & les branches de fer ; mais cet ouvrage est mauvais.

On ne s’attend pas que nous parlions ici de tous les ciseaux qui sont employés dans les arts ; ces instrumens se ressemblent si fort que nous ne ferions que nous répéter sans cesse. Nous renvoyerons là-dessus aux différens articles des arts où nous exposons les manœuvres qui exigent leur usage.

Pour faire le ciseau à couper le bois, prenez un morceau de fer, & tirez-le en long, plus ou moins fort, plus ou moins plat, plus ou moins large ; que la partie de ce morceau que vous appellerez la tête, soit à-peu-près quarrée ; que celle que vous appellerez le tranchant, soit très-mince & très-plate. Acérez cette partie mince avec du bon acier ; rendez-la tranchante à la lime & à la meule ; il faut qu’elle soit bien trempée, & vous aurez un ciseau à couper le fer. Quelquefois le tranchant en est en biseau ; d’autres fois, au lieu de tête, on y pratique une soie qui est reçue dans un manche de bois. En un mot, cette sorte de ciseau varie prodigieusement, selon l’usage, la matiere à couper, les formes à faire. Il y en a, & de la plus petite grandeur, & de la plus grande force. Voyez la suite de cet article.

Ciseau, instrument de Chirurgie, composé de deux branches égales en longueur, tranchantes en-dedans, & jointes ensemble par un clou. Il faut avoir des ciseaux qui ne servent qu’aux appareils, pour couper les linges qui servent à faire les bandes, compresses, & autres pieces.

Les Chirurgiens doivent avoir en outre des ciseaux à incision ; les uns sont droits, & les autres courbes ; il faut qu’ils soient construits avec toute l’attention possible. Les pointes doivent être mousses, pour qu’en opérant on ne soit point obligé de changer les anneaux des doigts, pour mettre la branche boutonnée dans la plaie, lorsqu’elle ne s’y présente pas naturellement. Voyez Chirurgie, Pl. I. fig. 1.

Les ciseaux courbes servent à faire des incisions dans des endroits un peu caves ; il faut que leur courbure soit petite & douce ; qu’elle prenne du milieu même de l’entablure, & qu’augmentant presque insensiblement, la pointe s’écarte à peine de cinq lignes de l’axe des ciseaux. Cette structure rend les ciseaux courbes, non seulement propres à toutes les opérations qui demandent la courbure des lames, mais ils sont si commodes & si dégagés, qu’ils peuvent exécuter celles qui semblent exiger l’usage des ciseaux droits. Voyez la fig. 1. Pl. III. M. de Garengeot a traité fort au long, dans son livre d’instrumens, de la construction des ciseaux.

M. Petit a imaginé des ciseaux particuliers pour l’opération du filet. Voyez Filet, & la fig. 4. Pl. XIX. (Y)

Ciseau d’embas, morceau de fer, acéré par le bout tranchant, à l’usage de ceux qui travaillent à l’ardoise. Voyez Ardoise.

Ciseau, à l’usage des Arquebusiers. Ils en ont de plusieurs fortes, parmi lesquelles on en distingue quatre particulierement : le ciseau à bride. le ciseau à chaud, le ciseau de côté, le ciseau à ébaucher.

Le ciseau à bride est un petit morceau d’acier long de six ou huit pouces, quarré, de l’épaisseur d’une ligne & demie en tout sens. Ce morceau d’acier est reployé aux deux tiers, quarrément, & se reploye encore en-devant, d’un petit bec de la grandeur d’une ligne. Ce bec est fort tranchant ; les Arquebusiers s’en servent pour vuider & nettoyer une entaille ou une mortoise dans un bois de fusil.

Le ciseau à chaud est un morceau de fer ou d’acier quarré, d’environ huit pouces, gros de deux, peu tranchant, & servant à l’Arquebusier pour partager un morceau de fer en deux, ou pour y faire des entailles.

Le ciseau de côté est fait à-peu-près comme le bec d’âne, voyez Bec d’âne ; il est plus plat ; son tranchant est en biseau ; il ne coupe proprement qu’en un sens. L’arquebusier s’en sert pour graver des ornemens. Il en a de très-petits & très-déliés.

Le ciseau à ébaucher ressemble au fermoir des Menuisiers, voyez Fermoir, & sert à l’Arquebusier pour ébaucher un bois de fusil, & commencer à lui faire prendre sa forme. Voyez les Planches du Menuisier.

Ciseau des Cartiers, ce sont de grands ciseaux composés de deux lames fort grandes & fort tranchantes, jointes par un clou-à-vis, qui se serre au moyen d’un écrou. Ces lames ont à leur extrémité opposée, l’une un anneau pour passer une partie de la main, & celle-ci est mobile ; & l’autre, un morceau de fer recourbé qui s’attache sur l’établi, au moyen d’un crochet qui passe à travers la table, & est rendu immobile par un écrou qui serre fortement la vis de ce crochet. Les ciseaux servent à couper & rogner les cartes quand elles ont été lissées. C’est la derniere façon que l’on donne aux cartes pour les fabriquer. Voyez la fig. 4. Pl. du Cartier, qui représente le coupeur ; & les figures 10, 11, 12, qui représentent les ciseaux & tout ce qui leur appartient. Z est une planche de bois posée verticalement sur l’établi, où elle est retenue par les deux tenons 4, 4, qui passent au-travers dudit établi. 5, 5 sont deux clés qu’on fait passer dans les trous des tenons par-dessous de l’établi, pour y tenir assujettie cette planche Z. V est la machoire fixe des ciseaux, qui est retenue contre le bord antérieur de l’établi par la vis 1, qui passe par le trou 2 de cette branche. L’autre branche u est articulée avec celle-ci par le moyen d’une vis & d’un écrou qui traverse à la fois les deux branches u & V, & la fourchette X, dont l’extrémité inférieure est faite en vis, qui entre dans l’établi. Cette fourchette sert à soûtenir les ciseaux, dont la branche fixe & supérieure est encore arrêtée par la piece a, qui est une cheville de fer qui passe par le trou 2 de la planche Z, où elle est retenue par l’écrou à oreilles b. A l’autre extrémité de cette cheville sont deux disques, 1, 2, entre lesquels passe la branche fixe des ciseaux. Voyez l’article Cartes.

Ciseau, outil de Charron, morceau de fer de la longueur de deux piés ou environ, rond par en-haut, de la grosseur d’un pouce & demi, large, plat ; & acéré par en-bas, de la largeur de deux pouces & demi, & épais de deux à trois lignes, qui sert aux Charrons à former & élargir les mortaises.

Ciseau à un biseau des Charpentiers. Il ressemble au précédent, & sert à dresser les mortaises, les tenons, &c.

Ciseau des Cloutiers. C’est un instrument dont ils se servent pour couper les cloux à mesure qu’ils les fabriquent. Il est de fer, acéré, pointu par un bout par ou on l’enfonce dans le bloc ; il a environ cinq pouces de hauteur, & trois de largeur ; il est applati & tranchant par le haut. Pour couper le clou, l’ouvrier applique sa baguette de fer sur le ciseau précisément à l’endroit où il doit être coupé, & en la frappant d’un coup de marteau, le clou se sépare du reste de la baguette. Voyez Pl. du Cloutier, fig. 24. & 22. qui représente le billot monté de toutes ses pieces.

Ciseau des Cordonniers. Ils sont en tout semblables à ceux des Tailleurs.

Ciseau de Doreur sur bois ; c’est un ciseau ordinaire de Sculpteur. Les Doreurs s’en servent à lever les ornemens de sculpture couverts par le blanc.

Ciseau de Ferblantier. Cet outil est en tout semblable à celui des Serruriers. Voyez la fig. 43. Pl. du Ferblantier.

Ciseau de Fourbisseur. Ce sont de forts ciseaux qui n’ont rien de particulier, & qui servent aux Fourbisseurs pour rogner le haut des fourreaux quand ils sont trop longs.

Ciseau de Guainier : ils sont faits exactement comme ceux des Couturieres, & servent au Guainier à couper le bois pour ses ouvrages. Il en a d’autres qui sont en forces. Ces ciseaux sont beaucoup plus grands ; ils ont les lames rondes ; ils ressemblent aux forces des Tailleurs. Ils servent aux Guainiers à couper & tailler les peaux & cuirs dont ils couvrent leurs ouvrages. Voyez les Pl. du Tailleur.

Ciseau de jardinage. Ils sont beaucoup plus forts & plus longs que les ciseaux ordinaires, Ils ont deux mains de bois, ce qui facilite la tonte des boüis & autres arbrisseaux.

Ciseau de Maçon ou de Tailleur de pierre ; c’est un outil de fer, acéré, long, de la forme d’un clou sans tête, applati & tranchant par le bout. Il sert à commencer le lit ou la taille de la pierre.

Ciseau des Menuisiers, c’est un outil de fer & acéré par le tranchant : il a un biseau & un manche de bois ; il sert à nettoyer les mortaises, faire les tenons, &c. Voyez la fig. 46. Pl. de Menuiserie.

Ciseau d’Orfevre, voyez les Ciseaux du Serrurier.

Ciseau de Perruquier, voyez le premier article ou le Ciseau de Chirurgien.

Ciseau de Relieur, voyez le premier article Ciseau.

Ciseau de Sculpteur en marteline, voyez Marteline.

Ciseau, (Serrurier.) ces ouvriers ont le ciseau à chaud : c’est un gros ciseau à deux biseaux, qui sert à couper le fer chaud. Sa forme n’a rien de particulier : c’est la même que celle d’un burin gros & long. On observe seulement de le jetter dans l’eau quand on s’en est servi, & de le retremper quelquefois. On lui donne le nom de ciseau à chaud, parce que ce ciseau n’a pas plûtôt servi à la forge, qu’il s’amollit en se détrempant, & qu’il ne seroit plus en en état de couper du fer froid.

Ciseau à froid ; c’est un ciseau qui ne differe du précédent qu’en ce qu’il est moins long, & qu’il ne sert jamais sur le fer chaud.

Ciseaux à ferrer ; ce sont des ciseaux à deux biseaux, mais dont le taillant est très-mince, ainsi que toute la partie qui le précede ; leur usage n’est qu’à couper du bois, & préparer les endroits des fiches, serrures, &c.

Ciseau de Tailleur, voyez le premier article Ciseau.

Ciseau à tondre, (Œconom. rust.) voyez l’article Tondre, & le premier article Ciseau.

Ciseau de Verrerie ; voyez Verrerie, & le premier article Ciseau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ciseau »

Espagn. cincel ; portug. sizel ; ital. cesello, ciseau, cesoie, ciseaux ; angl. chisel, ciseau, scissors, ciseaux ; bas-lat. cisellus, sciselum. Mot difficile. Diez le tire de sicilix, sorte de petite lance ou de petit poignard, par un diminutif sicilicellus, silcellus. La forme du mot peut aller ; mais le sens n'est pas très favorable à cette étymologie. Ce qui porte Diez à rejeter caesus, c'est que caesus est un participe passé, d'où ne peut guère avoir été tiré un mot tel que caesillus avec le sens actif. Mais il y a aussi un substantif caesus, action de couper, de même qu'il y a un substantif scissus, qui a le même sens. On peut donc supposer que c'est de là que sont sorties ces diverses formes des langues romanes, confondant caesus et scissus comme l'indiquent les variations de l'orthographe ; l'espagnol a intercalé une nasale, ce qui arrive fort souvent. Dans l'ancien français, au singulier, nominatif cisels, cisex, cisaus ; régime, cisel ; au pluriel, nominatif cisel ; régime, cisels, cisex, cisaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’ancien français cisel ou chisel.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ciseau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ciseau sizo

Évolution historique de l’usage du mot « ciseau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ciseau »

  • Loin de sa clientèle et de ses ciseaux, Rachel Gaudreau, du salon Coiffure Reflet de perle, ne s’est pas fait prier pour revenir derrière sa chaise. Depuis hier, la professionnelle des soins capillaires reçoit son monde dans un tout nouveau contexte de travail, prend-t-elle soin de rappeler. Le Granby Express, C'est parti pour la reprise des coups de ciseau - Le Granby Express
  • Mauvais ciseau abîme bonne toile. De Proverbe guadeloupéen
  • Que la science que nous acquérons par la lecture ne soit pour nous que le ciseau du sculpteur ; qu'elle nous aide à tailler le bloc de pensées et de sentiments qui fait le fond de nous-mêmes. De Octave Pirmez / Heures de philosophie
  • Les dettes sont les ciseaux de l’amitié. De Proverbe arabe
  • Aune, ciseaux ne font l'art du tailleur. De Lu Yu
  • Un meurtre sans des ciseaux qui brillent est comme des asperges sans sauce hollandaise. Sans goût. De Alfred Hitchcock
  • Un célibataire n’a pas la valeur qu’il atteint dans le mariage. Il ressemble à la moitié dépareillée d’une paire de ciseaux. De Benjamin Franklin / Almanach du pauvre Richard
  • L'ABC d'un métier d'écrivain, ça s'apprend avec l'observation et la poubelle, la comparaison et le foyer, la rédaction et les ciseaux. Noircir des pages n'éclaire pas nécessairement les idées. De Jacques Lamarche / Confessions d'un enfant d'un demi-siècle
  • Comme avec des ciseaux, la femme, avec ses cuisses qui s'ouvrent, coupe les gerbes de nos désirs. Nous sommes las d'avoir fauché tant de désirs dans le beau champ de notre amour. De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Le rapport de recherche sur le marché des dresseuses à diamant de type ciseau se concentre entièrement sur la part de marché des dresseuses à diamant de type ciseau, le volume, les technologies innovantes et l’évaluation détaillée du marché mondial des dresseuses à diamant de type ciseau. L’étude a également démontré un bref profilage des principales entreprises qui opéraient sur le marché des dresseuses à diamant de type ciseau aux côtés de la part de marché des dresseuses à diamant de type ciseau et d’autres paramètres essentiels. Le rapport sur le marché mondial des dresseuses à diamant de type ciseau comprend des tendances qui devraient entraver la croissance du marché mondial des dresseuses à diamant de type ciseau au cours de la période de prévision entre 2020 et 2026. Journal l'Action Régionale, Recherche sur le marché des dresseuses à diamant de type ciseau (impact de COVID-19) 2020-2026: Enercon, Nordex SE, Senvion, Goldwind – Journal l'Action Régionale
  • Depuis sa mise en ligne en début d’année, de nombreux architectes, ingénieurs et entreprises de construction ont téléchargé les objets BIM du groupe pour planifier, concevoir et gérer plus efficacement leurs projets de construction. Toutes les nacelles ciseaux sont téléchargeables au format REVIT et IFC Haulotte élargit sa bibliothèque BIM et propose désormais l’intégralité de sa gamme de nacelles ciseaux : > Ciseau électrique Optimum 8 > Ciseaux électriques Compact 8/8W/10/10 N/12/14 > Ciseaux diesel Compact 10 DX/12DX > Ciseaux diesel H12SX/H12SXL/H15SX/H15SXL/H18SX/H18SXL Les nouveaux objets BIM ont été conçus selon des critères de qualité stricts, avec une attention particulière apportée au design des objets et la taille des fichiers. Le travail réalisé sur les paramètres et l’enveloppe de travail permettent aux objets BIM de réagir de la même manière que les machines sur le chantier. De nouvelles modélisations sont au programme, avec de nouveaux mâts verticaux, nacelles articulées et nacelles télescopiques. J-N.O Chantiers de France, Elévation de personne - Haulotte met à disposition de nouveaux objets BIM
  • Le joueur de la Juventus Cristiano Ronaldo a tenté d'ouvrir le score du match avec un ciseau retourné. Le même qu'il avait mis contre la Juventus en Ligue des champions. mais cette fois-ci, c'est raté... BeSoccer, Le ciseau acrobatique raté de Cristiano Ronaldo ! - BeSoccer
  • 2- Couper au ciseau le 1/ 2 brin de ciboulette. www.paris-normandie.fr, Au Havre, leur burger écolo 100% normand, créé par des jeunes pour les jeunes, décroche la timbale
  • Une patiente a décidé de poursuivre en justice un chirurgien et une clinique privée au centre urbain du nord de la capitale après avoir constaté que le médecin avait oublié des ciseaux à l’intérieur de son abdomen suite à une hystérectomie. Les ciseaux ont été détectés à l’intermédiaire d’un dispositif de surveillance à l’aéroport de Tunis Carthage. Directinfo, Tunisie : Un médecin oublie des ciseaux dans l'abdomen d'une patiente après une chirurgie | Directinfo

Traductions du mot « ciseau »

Langue Traduction
Anglais chisel
Espagnol escoplo
Italien scalpello
Allemand meißel
Portugais cinzel
Source : Google Translate API

Synonymes de « ciseau »

Source : synonymes de ciseau sur lebonsynonyme.fr

Ciseau

Retour au sommaire ➦

Partager