La langue française

Repartie

Sommaire

  • Définitions du mot repartie
  • Étymologie de « repartie »
  • Phonétique de « repartie »
  • Citations contenant le mot « repartie »
  • Traductions du mot « repartie »
  • Synonymes de « repartie »

Définitions du mot repartie

Trésor de la Langue Française informatisé

REPARTIE, subst. fém.

Dans la conversation, réponse prompte, généralement pleine d'esprit et d'à-propos. Lancer une/des reparties. Il marchait en pensant à ce qu'il dirait à Madame de Restaud, il s'approvisionnait d'esprit, il inventait les reparties d'une conversation imaginaire, il préparait ses mots fins, ses phrases à la Talleyrand (Balzac, Goriot, 1835, p. 67).Lorsque tu m'as pris Bissibingui, ai-je été jalouse de toi? − Crois-tu qu'il n'est qu'à toi seule? Quel appétit! − Cette Yassiguindja! Elle est impayable! − Elle vous a de ces reparties! (Maran, Batouala, 1921, p. 56).
[Avec des adj. ou subst. qui en précisent le caractère] Repartie aigre, drôle, fine, foudroyante, heureuse, piquante, savoureuse, spirituelle, vive; âcreté, drôlerie, finesse, mordant, vivacité des reparties. André hésite, fronce les sourcils, cherche la repartie cinglante et ne la trouve pas (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 259):
Debrit et Monnier avaient une verve de lazzaroni, et bouffonnaient à qui mieux mieux. Seulement Debrit pose pour la gaieté et Monnier est plus naturellement jovial. Mais l'élasticité bondissante des reparties et la vivacité des aperçus drolatiques étaient égales. Amiel, Journal, 1866, p. 124.
Au sing. Faculté, fait de répondre promptement et brillamment. Avoir de la repartie, la repartie facile; être prompt à la repartie. Giotto (...) passait pour avoir la repartie la plus brillante d'Italie (Stendhal, Hist. peint. Ital., t. 1, 1817, p. 88).Elle était devenue culottée et ne manquait pas de repartie (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 59).
Don de (la) repartie; esprit de repartie (s'oppose à esprit d'escalier). Le prince d'Agrigente, ayant entendu les mots « je ne suis pas intelligente », trouvait de son devoir de protester, mais il n'avait pas d'esprit de repartie (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 604).Je gagerais fort qu'il tenait [Marmontel] l'esprit, la raillerie, la malice, le don de la repartie et le sens du comique (...) pour les signes d'une âme méchante (Léautaud, Théâtre M. Boissard, 1943, p. 150).
P. anal. Réaction immédiate. Ici [au tennis], elle était une autre femme, infatigable, la repartie prompte, les yeux suivant la balle, attendant son tour avec impatience (Chardonne, Romanesques, 1937, p. 139).
REM.
Repart, subst. masc.,synon. vx. de repartie.Cet enfant-là [Calvin], d'un esprit vert et vigoureux, prompt au repart, hardi aux attaques (Tharaud, Chron. frères enn., 1929, p. 172).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpaʀti], [ʀe-]. Littré, Barbeau-Rodhe 1930, Lar. Lang. fr.: [-ə-]; Pt Rob. [-ə-], cour. [-e-]; Martinet-Walter 1973 [-ə-], [-e-]. V. reviser, réviser. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1606 (Les Amoureux brandons de Franciarque et Callixene, 4 ds Quem. DDL t. 20). Déverbal de repartir1*; cf. repart subst. masc. « action de repartir; repartie, réplique » (xvies. ds Gdf. et Hug.). Bbg. Dossiers de mots. Néol. Marche. 1977, n o3, p. 37.

Wiktionnaire

Nom commun

repartie \ʁə.paʁ.ti\ ou \ʁe.paʁ.ti\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Réplique, prompte réponse faite de vive voix.
    • Une seule question amena entre les deux rivaux des reparties plus que vives, qui nécessitèrent l’intervention de sir John Murray. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Des mots de lui, d’amusantes ou impertinentes et cinglantes reparties, c’est par milliers qu’on en pourrait citer. — (Albert Cim, Césarin, histoire d’un vagabond, 1897)
    • Ça, chez Marguerite, c’est quelque chose que j’admire : ce n’est pas une flèche côté conceptuel ou logique mais elle a un sens de la repartie inouï. C’est un don. Moi, je suis intellectuellement surdouée, Marguerite, c’est une pointure de l’à-propos. — (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 241)

Forme de verbe

repartie \ʁə.paʁ.ti\

  1. Participe passé féminin singulier de repartir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

REPARTIE (re-par-tie) s. f.
  • Réplique, réponse. Tout ce que vous alléguez ici, ne me semble pas tant des objections que quelques murmures qui n'ont pas besoin de repartie, Descartes, Rép. aux 5es. object. 14. Mais l'offensante aigreur de chaque repartie Dont vous…, Molière, Femmes sav. IV, 3. Celui qui est d'une éminence au-dessus des autres, qui le met à couvert de la repartie, ne doit jamais faire une raillerie piquante, La Bruyère, V. Pittacus avait les reparties promptes et vives, Fénelon, Pittacus. De repartie en repartie Chacun se quitte en s'outrageant, Lamotte, Fabl. III, 17. Ces reparties heureuses qui marquent également le coup d'œil vif de l'esprit et l'élévation du cœur, Mairan, Éloges, Card. de Polignac. Un Achéen nommé Arcadion, homme d'esprit et prompt à la repartie, Barthélemy, Anach. ch. 61. Des reparties aussi promptes que l'éclair laissent après elles tantôt une lumière vive, tantôt la haute opinion qu'ils [les Spartiates] ont d'eux-mêmes et de leur patrie, Barthélemy, ib. ch. 48. La crainte d'une repartie spirituelle et piquante est, dans le monde, le frein le plus sûr de l'impertinence et de la méchanceté, Genlis, Mlle de la Fayette, p. 110, dans POUGENS. On parlait de généalogie devant M. de Catinat : "Pour moi, dit-il en souriant, je descends de Catilina." De Caton, monseigneur, lui répondit quelqu'un ; l'heureuse repartie ! Marmontel, Œuv. t. V, p. 141.

    N'avoir de repartie à… sinon que… n'avoir rien à répondre …si ce n'est que. À de telles raisons je n'ai de repartie, Sinon que c'est à moi de rompre la partie, Corneille, la Suiv. V, 1.

    Sans repartie, sans qu'il soit possible de répondre, sans conteste. Sans repartie, La femme est toujours femme, et jamais ne sera Que femme, tant qu'entier le monde durera, Molière, le Dép. IV, 2. Pompone les avait souvent mis [Louvois et Colbert] sans reparties, lorsqu'ils avaient hasardé de le contredire, Saint-Simon, 71, 164.

    On dit dans le même sens : qui ne souffre pas de repartie. Ce ministre [M. Basnage] croit tout sauver en dissimulant ce qui ne souffre point de repartie, Bossuet, Déf. var. 1er disc. 18.

HISTORIQUE

XIIIe s. Celui qui siens est tous, Ki pas n'enquiert departie De sa douce repartie, De sa douce compaignie, Mss. de poésie franç. av. 1300, t. III, p. 1080, dans LACURNE.

XVIe s. Après plusieurs reparties très aigres, il se leva de table, outré de dépit et de colere, D'Aubigné, Vie, XLVI.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REPARTIE, s. f. (Littérat.) réponse prompte & vive, pleine d’esprit, de sel & de raillerie. Il ne fait pas bon attaquer un homme qui a la repartie prête ; l’orateur Philippe disoit à Catulus, en faisant allusion à son nom & à la chaleur qu’il marquoit en plaidant, qu’as-tu donc à aboyer si fort ? Ce que j’ai, repartit Catulus, c’est que je vois un voleur. Catulus, dicenti Philippo, quid latras ; furem, inquit, video. Cic. de orat. lib. II. n°. 220.

Il y a, selon Vicquefort une grande différence entre une repartie libre & spirituelle, & un sarcasme offensant. En effet, toute repartie n’est pas mordante comme le sarcasme. Voyez Sarcasme.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « repartie »

Repartir 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Participe passé substantivé de repartir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « repartie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repartie rœparti

Citations contenant le mot « repartie »

  • Echo : manque un peu d’esprit de repartie. De Tristan Bernard / Mots-croisés
  • Pour les reparties, mieux vaut jamais que tard. De André Roussin
  • CGG : l'activité est bien repartie en fin d'année BOURSE, CGG : l'activité est bien repartie en fin d'année
  • Elle est repartie, Sam Davies ! Après son abandon sur avarie, son bateau Initiatives Cœur réparé en Afrique du Sud après 9 jours de travaux, elle veut absolument boucler son tour du monde. Pour l’aventure, pour terminer et surtout pour continuer à œuvrer en faveur des enfants. Une grande navigatrice, on le savait déjà. Une grande dame, c’est confirmé. Bravo ! voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Vendée Globe. Hors course, Samantha Davies est repartie de Cape Town pour boucler son tour du monde
  • L’un de nos nouveaux intervenants, intégré en septembre dernier, a réalisé 6000 euros de chiffre d'affaires au cours de son premier mois d’activité. C’est dire la puissance de notre modèle et le rôle majeur de nos services dans la vie quotidienne des foyers ou auprès des entreprises et commerces de proximité. L’activité est repartie de plus belle !  Toute la Franchise, « L’activité est repartie de plus belle ! », Véronique Flambard (SOS Bricolage)

Traductions du mot « repartie »

Langue Traduction
Anglais left
Espagnol izquierda
Italien sinistra
Allemand links
Chinois 剩下
Arabe اليسار
Portugais esquerda
Russe слева
Japonais
Basque ezkerretara
Corse manca
Source : Google Translate API

Synonymes de « repartie »

Source : synonymes de repartie sur lebonsynonyme.fr
Partager