La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « redoublement »

Redoublement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin redoublement redoublements

Définitions de « redoublement »

Trésor de la Langue Française informatisé

REDOUBLEMENT, subst. masc.

A. − Action de rendre double, de répéter une deuxième fois; résultat de cette action. [L'enfant Jésus] allait commencer le renouvellement, Créer le nouveau Dieu dans ce redoublement, Créer le Fils de l'Homme au cœur du nouvel homme (Péguy, Ève,1913, p. 1064).L'hybridation, suivie de redoublement chromosomique, peut créer de nouvelles espèces, voire de nouveaux genres (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 63).
Spécialement
1. ENSEIGN. Fait de suivre une seconde fois l'enseignement d'une chose déterminée. Redoublement d'une année (d'enseignement), d'un cours. Le conseil de classe peut proposer l'une des quatre décisions suivantes: − l'admission de l'élève dans la classe supérieure (...) − le redoublement de la classe... (Encyclop. éduc.,1960, p. 136).
2. LING., PHONÉT. Répétition totale ou approximative d'un mot entier ou d'un ou plusieurs éléments d'un mot. Synon. réduplication.Redoublement d'une syllabe, d'une voyelle; redoublement onomatopéique. [La femme] sait d'instinct la langue enfant, elle en devine les secrets, le zézaiement, les consonnes liquides prodiguées, le redoublement des syllabes (Ménard, Rêv. païen,1876, p. 113).Le redoublement d'un élément du mot peut résulter d'une faute de langage, ainsi que dans le parler des enfants; il peut être recherché pour son expressivité (hypocoristiques du type Mimi), ou pour sa valeur intensive (redoublement du t de lat. totus dans la forme qui a donné l'italien tutto); il peut avoir une valeur grammaticale, comme en grec où il fournit un élément de formation du parfait: le-luka (Mar.Lex.1933).
3. MUS. ,,Reproduction d'un son à distance d'une ou plusieurs octaves`` (Mus. 1976). Le redoublement de la fondamentale, qui renforce la basse en la reproduisant à l'octave, est le meilleur (Dupré, Harm. analyt.,t. 1, 1936, p. 23).
4. SPORTS
a) ESCR. ,,Action de porter une seconde attaque, après une reprise de garde en avant ou en arrière, à l'adversaire qui a paré sans riposter ou a rompu sur l'attaque`` (Petiot 1982).
b) FOOTB., RUGBY. ,,Action d'exécuter une passe redoublée`` (Petiot 1982).
B. − Action d'augmenter, de reprendre avec plus de force ou d'intensité; résultat de cette action. Synon. accroissement, augmentation, recrudescence, renforcement.Redoublement d'amitié, de fureur, de larmes, de tristesse, de zèle. Sous la fenêtre, les hurlements éclatèrent avec un redoublement de violence. − Du pain! du pain! du pain! (Zola, Germinal,1885, p. 1439).Alors Antoine se penchant avec un redoublement de précaution, de tendresse, retira l'aiguille, et, du bout des doigts, mit une compresse sur la petite plaie (Martin du G., Thib.,Belle sais., 1923, p. 878).V. grain ex. 14.
MÉD. [Le suj. désigne la manifestation d'une maladie] Fait de redoubler, de croître en intensité. [Fantine] avait passé une très mauvaise nuit. Toux affreuse, redoublement de fièvre (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 305).Des convulsions dont les accès, les redoublements et les secousses de colère semblaient vouloir déraciner la vie chez le pauvre être qu'elles tordaient (Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 132).V. magnétiser B ex. de Lamartine.
Prononc. et Orth.: [ʀ ədubləmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1375-79 [éd. 1541] « action de doubler (un tissu) en le repliant » (Jehan de Brie, Bon Berger, éd. P. Lacroix, p. 78); 2. 1539 « répétition, réitération » (Est.); 3. 1671 redoublement de fièvre (Pomey). Dér. de redoubler*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér.: 276. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 413, b) 635; xxes.: a) 523, b) 165.

Wiktionnaire

Nom commun - français

redoublement \ʁə.du.blə.mɑ̃\ masculin

  1. Accroissement, augmentation considérable.
    • Ainsi protégés, ils marchèrent rapidement, car le vent, les prenant de dos, les poussa avec une extrême violence, et, par certains redoublements de la rafale, on peut dire qu’ils allaient plus vite qu’ils ne le voulaient. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Chaque étranger qui arrivait et mettait pied à terre, excitait dans la foule un redoublement de curiosité […] — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, t. 2, 4, 1833)
  2. (Médecine) Augmentation périodique ou irrégulière dans l’intensité des symptômes d’une maladie, et particulièrement des fièvres.
    • Un redoublement de fièvre. Avoir une fièvre continue avec des redoublements.
  3. (Linguistique) Dérivation par la répétition complète ou partielle d’un mot ou d’un de ses morphèmes, pour l’emphase, pour le pluriel, etc. Par exemple, foufou est créé par redoublement de fou. Réduplication.
    • Le pluriel par réduplication ou redoublement peut n’être pas seul à marquer la pluralité. — (Claude Hagège, Dictionnaire amoureux des Langues, Plon/Odile Jacob, 2009, page 606, ISBN 978-2-259-20409-5)
    1. (Grammaire grecque) Répétition de la consonne initiale du radical devant l’augment, au parfait des verbes.
  4. (Éducation) Fait pour un élève de reprendre le même niveau.
    • En juin dernier, lorsque le conseil de classe avait proposé un passage en 5e pour votre fils alors que vous souhaitiez un redoublement – « Il en fout pas une, ce ramier, ça lui f’ra la nique », aviez-vous argumenté –, nous n'avons pas réussi à vous joindre […]. — (Patrice Romain, Quand un proviseur se lâche !, Éditions du Cherche-Midi, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDOUBLEMENT. n. m.
Accroissement, augmentation considérable. Redoublement d'ennui, de douleur, de joie, de tendresse. En termes de Médecine, il se dit des Augmentations périodiques ou irrégulières dans l'intensité des symptômes d'une maladie, et particulièrement des fièvres. Un redoublement de fièvre. Avoir une fièvre continue avec des redoublements. En termes de Grammaire grecque, il désigne la Répétition de la consonne initiale du radical devant l'augment, au parfait des verbes. L'augment et le redoublement.

Littré (1872-1877)

REDOUBLEMENT (re-dou-ble-man) s. m.
  • 1Action de redoubler, augmentation considérable. On va commencer à respirer [après les succès qui suivirent le passage du Rhin] ; mais quel redoublement de douleur à Mme de Longueville et à ceux qui ont perdu leurs chers enfants ! Sévigné, 20 juin 1672. Ce redoublement d'amour lui parut une infidélité, et lui causa le même déplaisir que la diminution lui en aurait dû causer, La Fayette, Zayde, Œuvres, t. I, p. 357, dans POUGENS. Le redoublement de larmes, lorsqu'il lui avait parlé de la mort du prince de Navarre, l'avait frappé, La Fayette, Comtesse de Tende, Œuvres compl. t. II, p. 282. Ils sentent un redoublement d'ardeur et de force, Fléchier, Aiguillon. Mon partage [après le Commentaire sur Corneille] fut le redoublement de la haine et de la calomnie de ceux que mes faibles succès rendaient mes éternels ennemis, Voltaire, Lett. la Harpe, 22 janv. 1773.
  • 2 En termes de médecine, augmentation périodique ou irrégulière d'une maladie en général. La pauvre Mme de Coulanges a une grosse fièvre avec des redoublements, Sévigné, 313. Et le bonhomme enfin, à quatre-vingt-neuf ans, Malgré sa fièvre lente et ses redoublements…, Regnard, Distrait, II, 1. Comme un homme qui, ayant soutenu longtemps les atteintes d'une vive douleur, fait enfin connaître son mal par un cri qu'un redoublement aigu lui arrache, Voltaire, Zadig, VIII.

    Fig. Le repos et la nourriture ne sont-ils pas de faibles remèdes de la continuelle maladie qui nous travaille ? et celle que nous appelons la dernière, qu'est-ce autre, à le bien entendre, qu'un redoublement et comme le dernier accès du mal que nous apportons en naissant ? Bossuet, Mar.-Thér. Cette maladie [l'augmentation des troupes] a ses redoublements, et elle devient nécessairement contagieuse, Montesquieu, Esp. XIII, 17. Il est dans un état d'admiration continue avec des redoublements, Bonnet, 6e lett. hist. nat.

  • 3En grammaire grecque, sanscrite, latine, gothique, réduplication de la syllabe radicale du verbe, plus ou moins affaiblie, qui sert à caractériser surtout des parfaits, et aussi des verbes intensifs et désidératifs, ou primitivement intensifs.
  • 4 Terme de musique. Note qui, dans un accord, est doublée, répétée à une ou plusieurs octaves.

HISTORIQUE

XVIe s. Redoublement, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « redoublement »

(Date à préciser) De redoubler avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Redoubler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « redoublement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redoublement rœdublœmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « redoublement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « redoublement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « redoublement »

  • Les parents d’un jeune autiste scolarisé en classe de seconde jusqu’en novembre 2019 viennent d’obtenir, par un jugement en référé du tribunal administratif de Rennes, la suspension de la décision du recteur d’académie de Rennes qui refusait son redoublement.
    Le Telegramme — À Brest, le lycéen autiste voulait redoubler, le tribunal suspend le refus du recteur - Brest - Le Télégramme
  • -  le redoublement accordé de manière arbitraire.» Rendez-vous début juillet prochain pour le jugement !!
    What's Up Doc — Le tribunal administratif rendra son jugement début juillet sur la contestation d'un oral Paces | What's Up Doc
  • Tony et Agnès Sorel sont les parents d’Evann, autiste de 17 ans en classe de seconde, qui est déscolarisé depuis novembre. Après une longue bataille, la famille plouzanéenne a obtenu du tribunal administratif de Rennes, la suspension de la décision du recteur d’académie, qui refusait son redoublement.
    Le Telegramme — Ce couple plouzanéen se bat pour la scolarité de son fils autiste - Plouzané - Le Télégramme
  • Les moments de crise produisent un redoublement de vie chez les hommes.
    François René de Chateaubriand — Mémoires d’outre-tombe

Traductions du mot « redoublement »

Langue Traduction
Anglais repetition
Espagnol repetición
Italien ripetizione
Allemand wiederholung
Chinois 重复
Arabe تكرار
Portugais repetição
Russe репетиция
Japonais 繰り返し
Basque errepikapena
Corse repetizione
Source : Google Translate API

Synonymes de « redoublement »

Source : synonymes de redoublement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « redoublement »

Combien de points fait le mot redoublement au Scrabble ?

Nombre de points du mot redoublement au scrabble : 17 points

Redoublement

Retour au sommaire ➦