La langue française

Rave

Définitions du mot « rave »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAVE, subst. fém.

I.
A. − BOT. Plante potagère crucifère à racine charnue, aplatie ou arrondie. Les plantes fourragères sont connues en Europe depuis longtemps: rutabaga, betterave, carotte, rave, sont présents dans les jardins (Wolkowitsch, Élev., 1966, p. 108).Cette vaste friche, en partie marécageuse, devint en quelques années un domaine productif par le marnage, la culture des raves, la rotation quadriennale (fourrage, blé, orge ou avoine), et des fermiers du Norfolk s'enrichirent en l'imitant (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 195).
B. − P. méton. Racine comestible de cette plante. Soupe aux raves. Si vous dites un mot de ceci, je me soucie de vous couper la tête comme de couper une rave (Balzac, Tén. affaire, 1841, p. 40).Caton, qui fait le sobre pour avoir le droit d'être avare, qui se nourrit de raves pour avoir le droit de nous laisser mourir de faim (Dumas père, Catilina, 1848, I, 2, p. 31).
C. − Synon. de radis.Les radis très-allongés, ayant par exemple de 0 m,10 à 0 m,20 ou plus de longueur et qui portent à Paris le nom de raves ou petites raves, ont aussi quelques variétés... (J. Decaisne, Ch. Naudin, Manuel de l'amateur des jardins, t. 4, 1870, p. 117).On dit parfois (...) « rave » pour désigner le radis (Ac. Gastr.1962).
II. − MINES. Lampe à feu nu utilisée autrefois par les mineurs du Nord. On emploie [une lampe à huile portée] horizontalement à l'aide d'une sorte de poignard (...). Le prix de la rave avec son piqueron, varie... (Haton de La Goupillière, Exploitation mines, 1905, p. 997).
REM. [En compos. ou en appos.] a)
Chou-rave V. chou comp. 3.
b)
Céleri(-)rave,(Céleri rave, Céleri-rave) subst. masc.V. céleri.De la même façon, on peut préparer les petits artichauts nouveaux, les courgettes (détaillées en quartiers ou façonnées en grosses gousses), les champignons de couche, les cœurs de céleri en branches ou les céleris raves (détaillés en quartiers) (Gdes heures cuis. fr., P. Montagné, 1948, p. 191).
Prononc. et Orth.: [ʀa:v]. Martinet-Walter 1973 [ɑ] (10/17), [a] (7/17); Rob. 1985 [a], [ɑ]; Lar. Lang. fr. [a]. Étymol. et Hist. Ca 1195 [ms. fin xiiies.] vivre de pain et de rabes (Ambroise, Guerre sainte, éd. G. Paris, 10096 [:ábes]); 1322 fr.-prov. rave (d'apr. Bl.-W.1-5); ca 1393 raves (Ménagier, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p. 121, 36). Rave est une forme fr-prov. (on notera aussi dès le xiiies. a. liég. rave, influencé par la forme liég. rape) corresp. à l'a. fr. reve (xiies., Gloss. Tours, éd. L. Delisle ds Bibl. Éc. Chartes, 6esérie, t. 5, p. 331; survit en Nivernais, Champagne et Franche-Comté, v. FEW t. 10, p. 69b), issu du lat. rapa, plur. du subst. neutre rapum « rave, navet », empl. comme fém. sing. (Celse, Columelle, André, Bot., p. 270). La forme rabe est d'orig. mérid. (a. prov. raba 1233-35, Peire de La Mula ds Rayn.), peut-être parce que cette racine constituait au Moy.-Âge la principale nourriture des habitants du Limousin et de l'Auvergne (G. Paris, éd. citée, p. XXXVIII). Rave « navet » a pu être confondu avec rave « radis » (fin xies. judéo-fr. rafne, Gl. de Raschi, éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 869; xiies. ravene, Gloss. de Tours, ibid.; ca 1200 rabe, Jean Bodel, Saisnes, éd. F. Menzel et E. Stengel, 4572 [forme d'orig. mérid.]; ca 1223 raffle, Gautier de Coinci, Miracles, éd. V. F. Koenig, 2 Mir 12, 184; 1530 rave, Palsgr., p. 260b encore noté par Ac. 1878; 1600 rave douce O. de Serres, Théâtre d'agric., Genève, M. Berjon, 1611, p. 633), issu du lat. raphanus « raifort, radis » (André Bot., p. 270). Deux procédés ont contribué à lever l'ambiguïté entre rave « navet » et rave « radis »: l'empl., pour désigner ce dernier, de nombreux dér. (FEW t. 10, pp. 64a-65b), d'autre part, l'empr. à l'ital. du mot radis*. Fréq. abs. littér.: 56.
DÉR.
Ravière, subst. fém.Champ, terrain consacré à la culture des raves. Labourer une ravière (Fén.1970). [ʀavjε:ʀ ̥]. 1resattest. 1456 rabiere (Arch. nat. JJ 187, ch. 184 ds Du Cange, s.v. rabina), 1539 raviere (Est.); de rave, suff. -ière*.

Wiktionnaire

Nom commun 1

rave \ʁav\ féminin

  1. Nom commun à plusieurs espèces de plantes potagères cultivées pour leur racine — (voir hyponymes ci-dessous).
  2. (Par métonymie) Racine comestible de cette plante.
    • On a voulu voir, dans le navet et la rave, des espèces différents, "Brassica napus" et "B. rapa". Cependant la distinction entre la rave et le navet est d'ordre purement pratique et le nom de rave s'applique plus particulièrement aux racines courtes, sphériques, et celui de navet aux racines allongées. (O. Bussard, Cultures légumières -1943)

Nom commun 2

rave \ʁɛv\ féminin

  1. Ellipse de rave party. Fête techno avec de la musique de danse électronique et, couramment, l’utilisation de drogues, se tenant généralement dans un lieu inhabituel, tel une forêt, des bâtiments divers et variés, désaffectés ou non.
    • Le terme rave a été utilisé pour désigner une soirée dès les années 1960 à Londres par les descendants des immigrants venus des Caraïbes ; il fut ensuite repris dans les années 1980, lors de la naissance de l’acid house à Chicago et en Grande-Bretagne ensuite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAVE. n. f.
Pliante crucifère dont la racine est une sorte de gros navet rond, large et aplati. Céleri-rave, Variété de céleri à racine renflée, ronde et blanche.

Littré (1872-1877)

RAVE (ra-v') s. f.
  • 1Racine violette et allongée provenant d'une variété du raphanus sativus L., dont une autre variété a une racine arrondie appelée radis.

    Petites raves, se dit quelquefois pour radis.

  • 2Souvent on donne le nom de rave, de grosse rave, de rabioule, à la racine du brassica rapa, L., autre plante de la famille des crucifères.
  • 3Dans beaucoup de contrées de la France, on appelle aussi rave, le navet ordinaire, qui est la racine du brassica napus, L.
  • 4Rave entre en composition dans différents mots : betterave, célerirave, chou-rave.

HISTORIQUE

XVe s. Le clerc [disciple d'Arnaud de Villeneuve]… mercia le roy [qui l'avait invité à la cour]… mais que… si estoit trop plus aise à repoz, à povre vie mengant chouls et rabes, en speculant philosophie, Christine de Pisan, Charles V, III, 22.

XVIe s. Par ce mot, rave, sont entendues et la rave commune, et le raifort, telle appellation confondant ces deux racines, De Serres, 526. La rave se distingue en diverses especes, dont les aucunes ont la racine entierement ronde : autres platte ou en ovale. Nulle ne ressemble au raifort ni en figure ni en saveur. Le raifort ne se mange communement que cru : au contraire la rave, que cuite, excepté en Limosin, Auvergne, Savoye, De Serres, 527.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAVE, rapa, s. f. (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur en croix, composée de quatre pétales. Le pistil sort du calice de cette fleur, & devient dans la suite un fruit ou une silique composée de deux panneaux appliqués sur les bords d’une cloison mitoyenne qui divise la silique en deux loges remplies de semences ordinairement arrondies. Cette silique est terminée le plus souvent par une sorte de corne d’une substance spongieuse, qui contient une semence de même forme. Ajoutez aux caracteres de ce genre, que la racine est charnue & tubéreuse. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Rave, (Botan.) entre les six especes de ce genre de plante, que compte Tournefort, la commune cultivée est nommée rapa sativa, rotunda, radice candidâ. I. R. H.

Sa racine est tubéreuse, charnue, ronde, grosse quelquefois comme la tête d’un enfant, de couleur verte, blanche, jaune, rougeâtre, noirâtre en-dehors, jettant en-bas quelques petites fibres remplies d’une chair assez dure, blanche, d’un goût tantôt doux & tantôt âcre. Elle pousse des feuilles oblongues, amples, couchées sur terre, découpées profondement presque jusqu’à leur côte, rudes au toucher, de couleur verte-brune, & d’un goût herbacé.

Il s’éleve d’entre les feuilles une tige à la hauteur de quelques piés, rameuse, garnie de feuilles qui l’embrassent par une large base, & finissent en pointe, portant au sommet de petites fleurs jaunes, composées chacune de quatre pétales disposées en croix, soutenues par un calice attaché sur un pédicule long & grêle. Lorsque les fleurs sont passées, il leur succede des siliques rondes, séparées par une cloison mitoyenne, lesquelles renferment deux rangs de semences arrondies, rougeâtres, qui approchent de celle du chou. Elle fleurit au printems & en été.

Les racines de cette plante varient non-seulement par leur couleur extérieure, mais encore par leur grandeur. Pline & Tragus disent en avoir vu qui pesoient jusqu’à 40 livres. Un terroir gras & humide, joint à la culture & à la chaleur du climat, peut beaucoup contribuer à ce poids énorme. (D. J.)

Rave, (Mat. médic. & Diete.) vraie rave, mâle ou ronde, & femelle ou oblongue ; rave du Limousin.

Les racines connues sous ces noms, qui appartiennent à une seule & même plante, dont elles ne sont que des variétés, & qui sont la seule partie de cette plante qui soit employée, soit dans la cuisine, soit en pharmacie ; ces racines, dis-je, ont tant de rapport avec les navets, soit par leurs qualités diététique, soit par leurs qualités médicamenteuses, qu’on peut considérer à ces deux égards la rave & les navets, comme une seule & même matiere. Voyez Navet, diete & mat. médicale. (b)

Rave des Parisiens, (Diete.) Voyez Raifort.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « rave »

Berry, reuve, reve, rabe ; bressan, rova ; génev. remettre à quelqu'un ses raves dans son sac, lui retorquer ses arguments ; provenç. raba ; espagn. raba ; ital. rapa ; du lat. rapa ; grec, ῥάπυς, ῥάφυς.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) de l'ancien franco-provencal raba issu du latin rapa (sens identique) rabe (1195), puis rave (1393). Le mot se retrouve dans d'autres langues indo-européennes, où il peut désigner le radis, le raifort ou le chou.
(Nom commun 2) de l'anglais rave lui-même issu de l'ancien français reve voir « rêve » en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rave »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rave rav

Citations contenant le mot « rave »

  • Entretien sur le phénomène des rave-partys avec Fabrice, volontaire de Techno +, association de participants des free parties. www.lejdc.fr, Deux rave-partys en quatre mois dans la Nièvre sur fond de crise sanitaire : "Nous défendons le droit à la fête" - Nevers (58000)
  • Ainsi, par un arrêté du 25 juillet, les teknival, rave-party ou encore free-party sont interdits jusqu'au 31 août, dans le Calvados. lamanchelibre.fr, Caen. Les rave-party interdites jusqu'à la fin de l'été
  • La forêt domaniale d’Abreschviller, au pays de Sarrebourg, proche du col du Donon (Vosges du Nord), est devenue le lieu de rassemblement d’une rave party illégale dans la nuit de samedi à dimanche. Près de 1 000 personnes ont participé, selon la gendarmerie et les riverains du lieu-dit du Haut-Rognol, qui ont été dérangés par le passage de 300 véhicules cette nuit-là. Le lieu est habituellement très isolé. , Faits-divers - Justice | Une rave party non autorisée à proximité du col du Donon
  • Les gendarmes sont intervenus dans la nuit de mercredi à jeudi après un appel passé à 22 heures par le voisinage pour nuisance sonore. Les faits se sont déroulés dans les bois du lieu-dit Les Pieds, situé dans la commune de Cenves. Vingt personnes s’étaient rassemblées et avaient organisé une rave party, près de l’antenne-relais, dans un site isolé. , Faits-divers - Justice | Une rave party organisée dans les bois à Cenves
  • Les « teufeurs » devront donc passer leur chemin. Le préfet du Val-d'Oise, Amaury de Saint-Quentin, a pris ce mercredi deux arrêtés interdisant pour l'un « les rassemblements festifs à caractère musical de type teknival, rave ou free party dans le département du Val-d'Oise du 24 au 27 juillet 2020 », et pour l'autre « la circulation des véhicules transportant du matériel de son à destination d'un rassemblement festif à caractère musical (rave ou free party) non autorisé du 23 au 27 juillet 2020 ». leparisien.fr, Saint-Prix : le préfet interdit une rave-party - Le Parisien
  • Les festivals de l'été ont été annulés, les boîtes de nuit demeurent fermées... En Gironde, l'une des répercussions de la crise sanitaire c'est la multiplication des rave party en forêt depuis un mois. La préfecture, les forces de l'ordre et les élus concernés tentent de limiter ces fêtes sauvages. France Bleu, Gironde : comment limiter les rave party ?
  • Alors que la Gironde vient d’être classé en "vigilance modérée" pour l’augmentation du nombre de cas de Covid-19, 2000 fêtards se sont réunis samedi dans la forêt pour des rave party initiées par des artistes. SudOuest.fr, En images, les rave parties illégales du week-end passé à Cazaux

Images d'illustration du mot « rave »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rave »

Langue Traduction
Anglais rave
Espagnol delirio
Italien delirio
Allemand rave
Chinois 狂欢
Arabe الهذيان
Portugais delírio
Russe рейв
Japonais レイブ
Basque rave
Corse rave
Source : Google Translate API

Synonymes de « rave »

Source : synonymes de rave sur lebonsynonyme.fr

Rave

Retour au sommaire ➦

Partager