Radiner : définition de radiner


Radiner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RADINER, verbe intrans.

Arg. [Le suj. désigne une pers.; p. métaph., une chose] Arriver, venir. Synon. rappliquer (fam., pop.).Le besoin de la nourriture et de boisson leur sort de la bouche en grognements: − v'là huit plombes. Tout d'même, cette croûte, qu'est-ce qu'elle fout, qu'elle radine pas? (Barbusse, Feu, 1916, p. 24).Vous allez bientôt venir en perme. Tâchez de radiner par ici. Dis aux copains qu'il y a de la fesse (Cendrars, Main coupée, 1946, p. 9).
Empl. pronom. Synon. s'amener, se ramener.Ils croyaient que je ramenais de la croûte... Ils avaient parfaitement confiance... Ils gargouillaient à toute musique... Je leur fais: « Allez! radinez-vous, les glouglous! C'est la foire qui continue! Pour la balade, en voiture!... » (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 504).
Prononc.: [ʀadine], (il) radine [-din]. Étymol. et Hist. a) 1864 « rentrer » (Chans. en vogue en 1864 ds Rossignol, Dict. arg., p. 127: Radiner à la piaule); 1879 « rentrer, revenir » (Le père Duchêne ds Rigaud, Arg. mod., p. 319); b) 1865 « venir » (Ll., Goualante de la Courtille, Loos ds Rossignol, op. cit., p. 120); 1876 « aller, arriver » (Richepin, Gueux, p. 137); 1909 se radiner « venir » (Arts, Châlons ds Esn.). Orig. obsc.; Sain. Lang. par., p. 218 y voit un ,,verbe tiré de radin « gousset » [v. radin], comme les synon. engaîner « arriver » ``(Hayard [ca 1901]) et rengaîner « rentrer » (Rigaud [1881])``, cf. également enquiller* « rentrer » et son dér. renquiller « id. » FEW t. 10, p. 90b le rattache à un dial. radiner « enlever le gratin d'un poêlon », radin « gratin ». L'hyp. d'un rattachement à rade d'étymol. obsc., v. rade2, qu'il s'agisse de l'anc. adj. att. au sens de « rapide » (Cellard-Rey) ou du subst. « rue, trottoir » (Esn.), outre les raisons invoquées sous ce mot, est à écarter pour des raisons sém., mais aussi chronol. dans ce dernier cas. Fréq. abs. littér.: 22.

Radiner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RADINER, verbe intrans.

Arg. [Le suj. désigne une pers.; p. métaph., une chose] Arriver, venir. Synon. rappliquer (fam., pop.).Le besoin de la nourriture et de boisson leur sort de la bouche en grognements: − v'là huit plombes. Tout d'même, cette croûte, qu'est-ce qu'elle fout, qu'elle radine pas? (Barbusse, Feu, 1916, p. 24).Vous allez bientôt venir en perme. Tâchez de radiner par ici. Dis aux copains qu'il y a de la fesse (Cendrars, Main coupée, 1946, p. 9).
Empl. pronom. Synon. s'amener, se ramener.Ils croyaient que je ramenais de la croûte... Ils avaient parfaitement confiance... Ils gargouillaient à toute musique... Je leur fais: « Allez! radinez-vous, les glouglous! C'est la foire qui continue! Pour la balade, en voiture!... » (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 504).
Prononc.: [ʀadine], (il) radine [-din]. Étymol. et Hist. a) 1864 « rentrer » (Chans. en vogue en 1864 ds Rossignol, Dict. arg., p. 127: Radiner à la piaule); 1879 « rentrer, revenir » (Le père Duchêne ds Rigaud, Arg. mod., p. 319); b) 1865 « venir » (Ll., Goualante de la Courtille, Loos ds Rossignol, op. cit., p. 120); 1876 « aller, arriver » (Richepin, Gueux, p. 137); 1909 se radiner « venir » (Arts, Châlons ds Esn.). Orig. obsc.; Sain. Lang. par., p. 218 y voit un ,,verbe tiré de radin « gousset » [v. radin], comme les synon. engaîner « arriver » ``(Hayard [ca 1901]) et rengaîner « rentrer » (Rigaud [1881])``, cf. également enquiller* « rentrer » et son dér. renquiller « id. » FEW t. 10, p. 90b le rattache à un dial. radiner « enlever le gratin d'un poêlon », radin « gratin ». L'hyp. d'un rattachement à rade d'étymol. obsc., v. rade2, qu'il s'agisse de l'anc. adj. att. au sens de « rapide » (Cellard-Rey) ou du subst. « rue, trottoir » (Esn.), outre les raisons invoquées sous ce mot, est à écarter pour des raisons sém., mais aussi chronol. dans ce dernier cas. Fréq. abs. littér.: 22.

Radiner : définition du Wiktionnaire

Verbe

radiner \ʁa.di.ne\ intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se radiner)

  1. (Familier) Venir, arriver.
    • Vous allez bientôt venir en perme. Tâchez de radiner par ici. Dis aux copains qu’il y a de la fesse. — (Blaise Cendrars, La Main coupée, 1946)
    • Est-ce que vous vous imaginez que je vais rester longtemps à poireauter pour vous espérer ? Non mais, vous ne compreniez pas peut-être, quand je vous faisais signe de radiner par ici ? En voilà des flemmards ! — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 683)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « radiner »

Étymologie de radiner - Wiktionnaire

(1864) Origine obscure [1].
  1. Certains y voient un verbe tiré de radin au sens de « gousset », construit comme les synonymes engaîner, rengaîner « arriver, rentrer » ou enquiller, renquiller « rentrer » ;
  2. D’autres le rattachent à un dialectal radiner (« enlever le gratin d’un poêlon »), de radin « gratin » ;
  3. Le rattachement à rade, ancien adjectif signifiant « rapide » ou substantif signifiant « rue, trottoir », est à écarter pour des raisons sémantiques et chronologiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « radiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
radiner radine play_arrow

Conjugaison du verbe « radiner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe radiner

Citations contenant le mot « radiner »

  • C’était quand Ruffec était pris d’assaut par les motards du secteur, de bruyants seniors en devenir qui aimaient tourner, parfois sur la roue arrière, sur le circuit dévalant les trois rues autour de la mairie et des halles, simplement pour faire « gueuler » le marchand de graines, au risque de voir la maréchaussée « se radiner ». Ce qui ne manquait pas d’arriver. Ces sympathiques amuseurs ont aujourd’hui plus de 60 ans. Et, s’ils ont glissé aux oubliettes le terme motocyclette, n’oublient pas le vif plaisir de la balade à moto. Philippe Croiset, après s’être absenté de longues années de Ruffec, vient de rentrer en Charente au début de l’année. Avec le projet de revoir les copains. Sa détermination lui a permis de les regrouper samedi soir à la salle des fêtes de la Chèvrerie, avec ou sans moto, avec ou sans copine. « Il a fallu trois mois pour les dénicher avec l’aide d’amis, et caler une date qui convienne à toute la bande, dit-il. En 1975 le nombre important de motards dans les environs, avait entrainé la création d’un motoclub à Ruffec dont le président était Monsieur Bouyer. Nous partions en concentration à deux par moto, on trainait les filles et des copains, on allait au Bol d’Or, à Charade… » CharenteLibre.fr, La Chèvrerie: à 60 ans les motards du secteur conservent passion et nostalgie - Charente Libre.fr
  • J'ai la solution pour faire revenir les profs au boulot !!! C'est de déclarer que seuls les profs au boulot sur place seront payés ! Vous allez voir ! ça va radiner sec ! Ah! que la mentalité a changée depuis les hussards noirs de Jules Ferry ! Ah! que la question de la conscience des profs n'avait pas besoin d'être prouvée quand la chaudière de l'école étant en panne en plein hiver, notre maîtresse d'école nous faisait les cours dans son propre logement ! et que, lorsqu'on avait pas bien compris quelque chose pendant les cours, elle nous prenait à part pendant des heures supplémentaires qu'elle ne facturait pas à "l'enseignement public" qui enseignait ( on appelait ça comme ça à l'époque ! maintenant c'est l'"éducation nationale" qui n'enseigne plus et n'éduque pas non plus !!! Et aujourd'hui, les profs ne viennent pas au boulot quand ça leur chante, donnant ainsi aux enfants un déplorable exemple !!! Le Figaro.fr, Pourquoi seule la moitié des enseignants a regagné les classes
  • «Calendos», «guincher», «radiner»... Tous ces mots, jadis présents dans nos conversations ont disparu du langage de nos adolescents. Claude Duneton (1935-2012) notait ce rétrécissement de notre champ lexical il y a quelques années dans une chronique. La voici. Le Figaro.fr, L'appauvrissement du français est en marche

Images d'illustration du mot « radiner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « radiner »

Langue Traduction
Corse zappante
Basque zeken
Japonais けち
Russe скупой
Portugais mesquinho
Arabe بخيل
Chinois 小气
Allemand geizig
Italien avaro
Espagnol tacaño
Anglais stingy
Source : Google Translate API

Synonymes de « radiner »

Source : synonymes de radiner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires