La langue française

Pullulation

Sommaire

  • Définitions du mot pullulation
  • Étymologie de « pullulation »
  • Phonétique de « pullulation »
  • Citations contenant le mot « pullulation »
  • Traductions du mot « pullulation »
  • Synonymes de « pullulation »

Définitions du mot pullulation

Trésor de la Langue Française informatisé

PULLULATION, subst. fém.

A. −
1. Fait d'être en abondance, ou de se multiplier en grand nombre, rapidement et hors de tout contrôle. Synon. foisonnement, prolifération, pullulement; anton. disparition.Il verra les transformations subies par ses parterres et la pullulation des statues placées çà et là au petit bonheur (Barrès, Cahiers, t. 10, 1913, p. 129).Dans la pullulation des artistes arrachés à l'architecture (...) quelques-uns s'enfoncent sans détours en des recherches sensuelles charmantes (Faure, Espr. formes, 1927, p. 257).C'est une pullulation d'inventeurs qui apparaît comme nécessaire (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p. 156).
2. Capacité à se reproduire, à procréer. Synon. prolifération, foisonnement.Le « rhizomorphe », dont la pullulation est sans limites dans certaines mines, resplendit de tels éclats que les voûtes en sont illuminées (Pesquidoux, Chez nous, 1921, p. 163).
MÉD. Synon. de prolifération.Il semble que, dans certains cas, la piqûre d'une Tsé-tsé infectieuse produise localement des accidents, dus probablement à la pullulation des parasites sur place (Brumpt, Parasitol., 1910, p. 123).Toujours virulents, plus armés que le gonocoque, (...) les microbes associés continuent leur pullulation profonde (Hudelods Nouv. Traité Méd.fasc. 1 1926, p. 486).
B. − Objets, choses (ensemble d'objets, de choses) qui existent en abondance ou qui se multiplient rapidement, en grand nombre et hors de tout contrôle. Synon. foisonnement, grouillement.Ce journal est une de ces pullulations, non de l'esprit catholique et religieux, mais de l'esprit de sacristie (M. de Guérin, Corresp., 1834, p. 148).[Le bûcheron] attendait, les yeux fixés sur la pullulation lointaine qui augmentait toujours (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 27):
Alors, il y a des épanouissements, des pullulations insoupçonnées. Certains soirs de mai, j'ai vu venir des îles lagunaires comme des radeaux à l'ancre, des vols de papillons si denses qu'on aurait dit des brassées et des brassées de fleurs transportées par la mousson. Pesquidoux, Livre raison, 1932, p. 105.
Prononc. et Orth.: [pylylasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. a) 1566 « action de pulluler » (Michel de Nostre-Dame, Les Propheties, p. 115); b) 1758 (en parlant d'animaux) (Buffon, Hist. naturelle, Quadrupèdes, t. 7, p. 281); c) 1869 pathol. (Littré). Dér. de pulluler*; suff. -(at)ion*; cf. b. lat. pullulatio « croissance des végétaux » et au plur. « les rejetons ». Bbg. Gohin 1903, p. 267.

Wiktionnaire

Nom commun

pullulation \py.ly.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Multiplication rapide et abondante.
    • Quelle pullulation prodigieuse parmi ces animaux ! et s’ils n’étaient en grande partie détruits par les autres, quels seraient les effets de cette immense multiplication ? — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Les animaux carnassiers », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 748)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PULLULATION. n. f.
Multiplication rapide et abondante. La pullulation des mulots, des rats.

Littré (1872-1877)

PULLULATION (pul-lu-la-sion) s. f.
  • 1Action de pulluler ; multiplication rapide et abondante. Les mulots, dont la pullulation prodigieuse n'est arrêtée que par les cruautés qu'ils exercent entre eux, dès que les vivres commencent à leur manquer, Buffon, Quadrup. t. II, p. 281.
  • 2 Terme de pathologie. Caractère de certaines productions morbides qui consiste en ce qu'un tissu outre-passe les limites normales et se manifeste sous des formes diverses.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pullulation »

Lat. pullulationem, de pullulare, pulluler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du verbe pulluler avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pullulation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pullulation pylylasjɔ̃

Citations contenant le mot « pullulation »

  • Après avoir été éprouvées par la sécheresse, les forêts jurassiennes de résineux sont désormais victimes des bostryches. Autorités, exploitants des forêts et milieux scientifiques ne cachent plus leur inquiétude face à la pullulation de cet insecte ravageur. , Le bostryche menace les forêts et les pâturages boisés - Le Matin
  • Jusqu’alors, seuls les traitements par pulvérisation d’un insecticide chimique néfaste pour l’environnement pouvaient être appliqués plusieurs fois dans l’année pour limiter sa pullulation. Compte tenu de la nocivité de ces produits, la municipalité a renoncé à les utiliser. centrepresseaveyron.fr, Rodez : la Ville en guerre contre le tigre du platane - centrepresseaveyron.fr
  • Acronyme de Small Intestinal Bacterial Overgrowth - soit pullulation bactérienne de l’intestin grêle -, le SIBO désigne une affection intestinale liée à la présence excessive et anormale de bactéries dans l’intestin grêle. Doctissimo, Le Sibo, cette maladie intestinale encore méconnue - Doctissimo
  • Le Sud-Aveyron n’a pas été épargné cet été. Le phénomène de pullulation est favorisé par la diminution des pesticides utilisés dans l'agriculture. Explications. midilibre.fr, Millau : la pullulation des criquets est un signe du changement climatique - midilibre.fr
  • Les prairies du Mézenc vivent ces derniers mois sous la menace d'une nouvelle pullulation de campagnols terrestres. Ce petit mammifère, également appelé rat taupier, est la hantise des agriculteurs : friand d'herbes grasses, qu'il mange par la racine, il est synonyme de perte des fourrages pour les exploitants. Depuis une vingtaine d'années, le cycle se répète tous les quatre ou cinq ans, sans que l'on ait encore vraiment identifié les raisons de ces pics soudains.  , Le plateau du Mézenc à nouveau menacé par la pullulation du campagnol sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)

Traductions du mot « pullulation »

Langue Traduction
Anglais pullulation
Espagnol pululación
Italien gemmazione
Allemand pullulation
Chinois 推定
Arabe سحب
Portugais pullulation
Russe размножение
Japonais プルレーション
Basque pullulation
Corse tiratura
Source : Google Translate API

Synonymes de « pullulation »

Source : synonymes de pullulation sur lebonsynonyme.fr
Partager