La langue française

Prosternement

Définitions du mot « prosternement »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROSTERNEMENT, subst. masc.

A.− Action de se prosterner; gestes de celui qui se prosterne. Synon. plus usuel prosternation.Xémandre étant venu s'informer de sa santé avec génuflexions et prosternements, il le releva d'une paire de soufflets sonores (L. Daudet, Sylla,1922, p. 118).
B.− Au fig., rare. Attitude servile, abaissement. Il n'y aura plus de maîtres (...). Plus de prosternement, plus de bassesse, plus d'ignorance, plus d'hommes bêtes de somme, plus de courtisans (...), la lumière! (Hugo, Homme qui rit,t. 3, 1869, p. 160).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔstε ʀnəmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1580 « état de celui qui est prosterné » (Bèze, Histoire ecclésiastique, I, 644 ds Gdf. Compl.); 2. 1869 fig. (Hugo, loc. cit.). Dér. de prosterner*; suff. -ment1*.

Wiktionnaire

Nom commun

prosternement \pʁɔs.tɛʁ.nə.mɑ̃\ masculin

  1. Action de se prosterner, prosternation.
    • Certains témoignent leur respect par des prosternements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROSTERNEMENT. n. m.
Action de se prosterner. Les Orientaux témoignent leur respect par de fréquents prosternements.

Littré (1872-1877)

PROSTERNEMENT (pro-stèr-ne-man) s. m.
  • Action de se prosterner ; état de celui qui est prosterné. Les cilices, les prosternements, les gémissements et le pain des larmes, le renoncement à tous les plaisirs même les plus innocents, étaient l'exercice des saints pénitents, Bossuet, 4e serm. Circoncision, 1. Il n'y a plus que le prosternement et le visage contre terre qui puissent être leur posture [des parlements], Saint-Simon, 375, 68. Nourri à l'ombre du trône parmi les soumissions et les prosternements des gens de cour, Rollin, Hist. anc Œuv. t. IV, p. 78, dans POUGENS. Ces sultans que le peuple n'ose regarder et qu'on n'aborde qu'avec des prosternements qui semblent tenir de l'adoration, Voltaire, Mœurs, 93.

HISTORIQUE

XVIe s. Prosternement, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « prosternement »

(Siècle à préciser) Dérivé de prosterner avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « prosternement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prosternement prɔstɛrnœmɑ̃

Citations contenant le mot « prosternement »

  • Les métanies, quant à elles, permettent de faire participer le corps à la prière, en le restaurant dans sa vraie fonction en tant que « temple de l’Esprit ». « L’homme tout entier, dans sa chute, s’est détourné de Dieu, l’homme tout entier devra être restauré ; c’est tout l’homme qui doit revenir à Dieu. (…) Pour cette raison, tout l’homme — corps et âme — se repent. Le corps participe à la prière de l’âme, de même que l’âme prie par et dans le corps. Les prosternements, signes psychosomatiques du repentir et de l’humilité, de l’adoration et de l’obéissance, sont donc le rite quadragésimal par excellence », précise père Alexandre Schemann. Aleteia, Carême : une belle prière venue d’Orient à réciter tous les jours
  • Aveu pour aveu, je me dois de préciser que je suis un croyant sceptique pratiquant. Une forme de déisme à la sauce marocaine. Peut-être pascalien sans le savoir, maintenant que j’y pense. Pour m’adresser au Tout Puissant, j’utilise les outils que ma culture a mis à ma disposition : cinq prières par jour, pas toujours à l’heure, et quelques prosternements surérogatoires à l’occasion. A ce stade, je dois dire que le croyant laïc que je suis a été perturbé par l’acception que Hassan Aourid a de la laïcité tant est ferme ma conviction qu’elle ne s’oppose pas à la foi. La laïcité n’a jamais été un « rempart à la parole de Dieu » ! Article19.ma, Le coming out religieux de Hassan Aourid - Article19.ma
  • En revanche, les orthodoxes, n'oubliant jamais que le christianisme est la religion de l'incarnation, participent au culte divin tant avec leur corps qu'avec leur esprit. C'est pourquoi, à l'église, nous ne nous endormons pas. Nous demeurons debout durant les offices, nous allumons des cierges, nous baisons les icônes, nous nous signons d'abondance, nous faisons avec enthousiasme des inclinations et des prosternements. Le Point, Matzneff : signes extérieurs de piété - Le Point
  • Un de nos derniers gouverneurs généraux imagina d'inviter, à une soirée et à un bal officiel, les femmes des mandarins de Hanoï: c'était une innovation dont il espérait les meilleurs fruits. Voici comment elle fut accueillie: les hauts mandarins, trop politiques pour résister en face, fût-ce à une invitation courtoise, conduisirent à la soirée des femmes annamites, solennelles, pompeuses dans leurs vêtements de gala, rituéliques dans leurs prosternements: elles ne demeurèrent d'ailleurs qu'un instant et s'éclipsèrent après la série de leurs saluts. Mais les hauts mandarins avaient craint jusqu'à la tentation par les yeux. Leurs femmes légitimes étaient restées au leurs foyers; et ils avaient habillé, éduqué pour la circonstance, et amené en grand cérémonial, au gouverneur général, des femmes qu'ils avaient louées pour la soirée, un peu partout. Le Figaro.fr, La fiancée du danger

Images d'illustration du mot « prosternement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prosternement »

Langue Traduction
Anglais prostration
Espagnol postración
Italien prostrazione
Allemand erschöpfung
Chinois 虚脱
Arabe سجود
Portugais prostração
Russe прострация
Japonais 衰弱
Basque prostration
Corse prostrazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « prosternement »

Source : synonymes de prosternement sur lebonsynonyme.fr

Prosternement

Retour au sommaire ➦

Partager