La langue française

Prosopopée

Définitions du mot « prosopopée »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROSOPOPÉE, subst. fém.

RHÉT. Figure par laquelle l'orateur ou l'écrivain fait parler et agir un être inanimé, un animal, une personne absente ou morte. Colomba continua de la sorte pendant quelque temps, s'adressant tantôt au défunt, tantôt à sa famille, quelquefois par une prosopopée fréquente dans les ballate, faisant parler le mort lui-même pour consoler ses amis ou leur donner des conseils (Mérimée, Colomba,1840, p. 96).Prenez-vous au sérieux la ville de Salente et la prosopopée de Fabricius? (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 1, 1846, p. 285).La magnifique prosopopée de la Maison du Berger : ... Je suis l'impassible théâtre Que ne peut remuer le pied de ses acteurs (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 36).
P. méton. Discours pompeux, véhément et emphatique. Sidrac se tut, lui à qui nul de nous ne se flattait d'avoir rien rentré dans la gorge, poème, discours, prosopopée, récitatif (Arnoux, Rhône,1944, p. 97).
Prononc. et Orth. : [pʀ ɔzɔpɔpe]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1507 rhét. persuader par prosopopeÿe (Jean Molinet, Ballade, LXIII, 23, éd. N. Dupire, 856); 2. 1677 « discours véhément, emphatique » (D'Assoucÿ , Aventures, ch. 3 ds Littré). Empr. au lat. prosopopeia, empr. au gr. tardif η ̔ π ρ ο σ ω π ο π ο ι ι ́ α « action de faire parler un personnage dans un récit », dér. de π ρ ο σ ω π ο π ι ε ́ ω « personnifier », comp. de π ρ ο ́ σ ω π ο ν « expression du visage; masque de théâtre »; (littéral. « ce qui est face aux yeux d'autrui » de π ρ ο ς- « en face de » et du rad. de ω ́ ψ « vue ») et π ο ι ε ́ ω « faire ». Fréq. abs. littér. : 27.

Wiktionnaire

Nom commun

prosopopée \pʁɔ.zɔ.pɔ.pe\ féminin

  1. (Rhétorique) Figure de style par laquelle l’orateur introduit dans son discours soit une personne morte, absente ou feinte, soit une chose inanimée qu’il personnifie, qu’il fait parler ou agir.
    • Ces quatre sources sont 1° le besoin ; 2° le pléonasme ; 3° la métathèse ; 4° l’énallage. Parmi les figures de pensées, au nombre de dix-huit, il [Phœbammon] en distingue deux nées du besoin : l’aposiopèse et l’épitrochasmos ; six nées du pléonasme : la prodiorthose, l’épidiorthose, la procatalepse, la paralipse, la diotypose, l’épimone ; six nées de la métathèse : la prosopopée, l’éthopée, la figure appelée μιϰτόν, parce qu’elle tient de l’une et de l’autre, l’interrogation appelée έρώτησις, l’interrogation appelée πεύσις, et la prétérition ; quatre nées de l’énallage : l’ironie, la dubitation, l’allusion satirique, l’apostrophe. — (Étienne Gros, Étude sur l’état de la rhétorique chez les Grecs, Typographie de Firmin Didot Frères, Paris, 1835)
    • Les directions d’un grand empire liées à celles de l’Europe furent contrôlées par des êtres d’abjection. Toutes les enquêtes sur la monarchie de droit divin, toutes les prosopopées de la royauté ne pourront prévaloir contre les conclusions qu’emportent ces bouts de faits. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (Figuré) (Rare) Discours véhément et emphatique.
    • Henri eut un petit rire. Il se souvint tout à coup d’une vieille chronique où il avait, pour flétrir, stigmatiser, juvénaliser les comportements bourgeois, accumulé des bataillons d’imprécations pétaradantes, de prosopopées incendiaires, d’antithèses fulgurantes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 81-82)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROSOPOPÉE. n. f.
T. de Rhétorique. Figure par laquelle l'orateur introduit dans son discours soit une personne morte, absente ou feinte, soit une chose inanimée qu'il personnifie, qu'il fait parler ou agir. L'une des prosopopées les plus célèbres est celle des Lois, dans le dialogue de Platon intitulé Criton.

Littré (1872-1877)

PROSOPOPÉE (pro-zo-po-pée) s. f.
  • 1Figure de rhétorique qui prête de l'action et du mouvement aux choses insensibles, qui fait parler les personnes soit absentes, soit présentes, les choses inanimées, et quelquefois même les morts. Quand on anime les choses, et qu'on les regarde comme des personnes par une figure qu'on appelle prosopopée, on y peut employer les termes qui conviennent aux personnes, Duclos, Œuvr. t. IX, p. 101. Ce traité [de la Providence, par Sénèque] finit par une prosopopée de Jupiter à l'homme vertueux ; elle est très éloquente, Diderot, Claude et Nér. II, 56.
  • 2 Fig. et familièrement. Discours véhément, emphatique. Lorsqu'un noble plus gueux qu'Irus, Plus larron que Rodilardus, Et plus valeureux que Pompée, Pour vous emprunter dix écus Sur sa noblesse de bibus, Vous fait une prosopopée, Dassoucy, Aventures, ch. 3. L'audace du docteur, par ce discours frappée, Demeura sans réplique à ma prosopopée, Boileau, Ép. XI. M. le Grand étala le mérite de Mlle d'Armagnac, sa tendresse pour elle, sa désolation de se voir sur le point de la laisser sans pain ; avec ces prosopopées, il eut pour elle une pension de 30 000 livres, Saint-Simon, 339, 193.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROSOPOPÉE, s. f. (Rhétor.) cette figure du style élevé, est une des plus brillantes parures de l’éloquence ; on l’appelle prosopopée, parce qu’elle représente des choses qui ne sont pas ; elle ouvre les tombeaux, en évoque les manes, ressuscite les morts, fait parler les dieux, le ciel, la terre, les peuples, les villes ; en un mot, tous les êtres réels, abstraits, imaginaires. C’est ainsi qu’un orateur s’écrie : « Justes dieux, protecteurs de l’innocence ! permettez que l’ordre de la nature soit interrompu pour un moment, & que ce cadavre déliant sa langue, prenne l’usage de la voix ». M. Fléchier pour assurer ses auditeurs, que l’adulation n’aura point de part dans son éloge du duc de Montausier, parle de cette maniere. « Ce tombeau s’ouvriroit, ces ossemens se rejoindroient pour me dire ; pourquoi viens-tu mentir pour moi, moi qui ne mentis jamais pour personne ? Laisse-moi reposer dans le sein de la vérité, & ne trouble point ma paix par la flatterie que j’ai toujours haïe ».

Dans d’autres cas, l’art oratoire emploie la prosopopée, pour mettre sous un nom emprunté, les reproches les plus vifs, & les repréhensions les plus ameres. Ainsi Démosthène dans la harangue sur la Quersonèze, disoit aux Athéniens : « si les Grecs exigeoient de vous un compte des occasions échappées à votre paresse ; s’ils vous tenoient ce discours-ci, &c. » En même tems que la prosopopée diminue la haine pour le censeur, elle augmente la honte pour les autres.

Enfin, les poëtes usent de cette figure avec un merveilleux succès dans leurs fictions.

La Mollesse en pleurant sur un bras se releve,
Ouvre un œil languissant, & d’une foible voix
Laisse tomber ces mots, qu’elle interrompt vingt fois ;
O nuit que m’as-tu dit ! Quel démon sur la terre,
Souffle dans tous les cœurs la fatigue & la guerre !
Hélas qu’est devenu ce tems, cet heureux tems
Où les rois s’honoroient du nom de fainéans ;
S’endormoient sur le trône
, &c. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prosopopée »

(fin du XVe siècle) Du latin prosopopoeia (« personnification »), dérivé du grec ancien πρόσωπον, prósôpon (« personne, visage »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

XVIe s. Semblablement pourroit le medecin, ainsi desguisé en face et habits… respondre à ceux qui trouveroient la prosopopée [mascarade] estrange…, Rabelais, IV, Au card. de Chastillon. Si avoit il si belle façon à tenir ainsi sa réputation et sa prosopopée, comme l'on dit, que plusieurs ne s'en mescontentoient point, Brantôme, Cap. franç. t. II, p. 296, dans LACURNE.

ÉTYMOLOGIE

Προσωποποιΐα, de πρόσωπον, personne, visage (de πρὸς, et ὤψ, vue), et ποιεῖν, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prosopopée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prosopopée prɔsɔpɔpe

Citations contenant le mot « prosopopée »

  • "Pour la première dictée à la Foire du livre, j’avais choisi pour thème l’histoire de Brive. Pour la deuxième, en 2016, la dictée était consacrée au rugby. J’avais fait une prosopopée (une figure de rhétorique qui consiste à faire parler une personne morte ou absente, un animal, une chose personnifiée…) en faisant parler le ballon », se souvient Jean-Joseph Julaud. www.lamontagne.fr, Nos conseils pour briller à la dictée de la Foire du livre de Brive - Brive-la-Gaillarde (19100)
  • Si les objets sont partout dans la littérature, la représentation qui en est donnée n’en épuise pas la présence énigmatique. Prenant acte de cette tension, l’écriture s’efforce non seulement d’adapter au plat de la page une présence tridimensionnelle, mais de voler au secours de la description en mettant en scène l’objet par d’autres moyens, par exemple par l’exposé de son histoire, par l’éloge, voire la prosopopée, etc. Les ruses du texte sont variées pour représenter une réalité matérielle qui ne se laisse pas circonscrire aisément.  , Travaux de littérature : "Poétique(s) de l'objet"
  • 1Cette thèse de doctorat seiziémiste rédigée avec clarté et rigoureusement organisée se situe dans le champ d’une sémiotique de la littérature. Elle a pour horizon le rapport de l’auteur au lecteur, tous deux confrontés à l’opacité du langage et du sujet — opacité assumée et exploitée de manière réflexive et productive par les agents du pacte de lecture examiné. La prosopopée ou fictio personae, figure de rhétorique très vaste dans l’extension que lui donne Blandine Perona, sert de pivot à l’étude d’une sémiotique textuelle propre à plusieurs écrivains humanistes usant de masques ou personnages discoureurs, personae multiples en rapport variable avec leur propre figure d’auteur, dans un jeu de proximité-distance à évaluer. Le dédoublement énonciatif interroge. Que signifie, pour l’auteur comme pour le lecteur, « consentir à la prosopopée » ? , « Consentir à la prosopopée » : l’art du double discours  selon quelques humanistes de la Renaissance (Acta Fabula)
  • Clip qui a connu la participation d’Annie Mokto, l’une des activistes internationales les plus impliqués dans la défense des albinos dans la francophonie. Fonctionnant telle une prosopopée, Djamile Mama Gao s’y met dans la peau d’un albinos, pour parler à tout autre individu ayant une carnation différente, et qui chercherait à le regarder de façon stigmatisante ou à le repousser de quelconque manière. , Voici pourquoi découvrir la campagne « Je suis Albinos » du slameur D. Mama (...) - 24 Heures au Bénin
  • Au cours de la lecture un souvenir d’heures estudiantines s’imposait à moi : vaste prosopopée. Cette figure de pensée fait partie de l’arsenal rhétorique, elle consiste à faire parler un tiers, imaginaire ou réel, habilement utilisée elle autorise un locuteur ou un auteur à faire assumer par autrui, en toute innocence et en toute impunité, des idées qui sont en réalité les siennes ou qu’il partage totalement. Club de Mediapart, LES DÉLICES DE LA PROSOPOPÉE. | Le Club de Mediapart
  • Ce livre a été lu par petites touches, en butinant, d’une page à l’autre sans ordre particulier, par Cassiopée. "Je me suis régalée avec ce que je lisais, prononçant parfois à haute voix pour mieux m’imprégner des nouveaux vocables : prosopopée, cérulé, etc." , Régis Moulu rassemble « 3509 mots supplémentaires pour embellir mes conversations »
  • Elle va nous permettre justement ce jour de vous parler d’une figure de style (ou de rhétorique) qui fait parler les choses inanimées, les objets, les êtres absents ou morts, les animaux ou des abstractions en leur donnant la parole : la prosopopée. Culture générale, Quand les objets parlent et ressentent des sentiments - Culture générale

Traductions du mot « prosopopée »

Langue Traduction
Anglais prosopopoeia
Espagnol prosopopeya
Italien prosopopoeia
Allemand prosopopoeia
Chinois 骨质疏松症
Arabe تشخيص
Portugais prosopopeia
Russe просопопея
Japonais 仮説
Basque prosopopoeia
Corse prosopopea
Source : Google Translate API

Synonymes de « prosopopée »

Source : synonymes de prosopopée sur lebonsynonyme.fr

Prosopopée

Retour au sommaire ➦

Partager