La langue française

Prédicateur

Définitions du mot « prédicateur »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉDICATEUR, subst. masc.

A. − RELIG. Celui qui prêche, celui qui annonce la parole de Dieu. Les plus jolies femmes de la cour et de la ville se faisaient une fête d'un carême prêché par un prédicateur célèbre (Jouy, Hermite, t.2, 1812, p.29).Hier, à Saint-Jacques, un prédicateur professionnel s'est mis en frais. Il parlait de l'enfer: le soufre, les flammes, les fourches, les chaudières. Quelle idée! L'enfer, l'enfer, je sais ce que c'est (Duhamel, Journal Salav., 1927, p.167).V. agadiste ex. 2 et 3, avent ex. 4, excommunier II A ex. de Grousset, mission B 3 ex. de M. Gautier et D. Gauvrit, platine1II ex. de Cladel, prêcher B 1 ex. de Goncourt et de Taine:
1. Chez lui, dans sa ville natale, il avait vu des hommes se lever tout à coup et annoncer le message de Dieu avec une force de persuasion extraordinaire (...). David se montrait un peu méfiant à l'égard de ces prédicateurs improvisés. Green, Moïra, 1950, p.206.
SYNT. Prédicateur chrétien; prédicateur dominicain, jésuite; prédicateur brillant, éloquent, fameux, illustre; prédicateur théâtral; prédicateur à la mode, en renom, en vogue; un prédicateur en chaire; homélie, sermon, anathèmes, menaces d'un prédicateur; écouter, entendre un prédicateur; faire le prédicateur.
[Prédicateur en position de déterminant, souvent avec une connotation péj.] Aisance, éloquence, emphase, métaphore, onction, ton, voix de (d'un) prédicateur. Marinet, un pauvre être étique, toussota et, avec des intonations de prédicateur et des intentions déclamatoires, il commença à énumérer les statuts relatifs à la constitution d'une société anonyme (Maupass., Mt-Oriol, 1887, p.137).Admirable quand il touche la grande corde religieuse, (...) [Chateaubriand] tombe dans les petitesses du prédicateur et de l'apologiste, quand il veut relever des détails de sacristie (Renan, Avenir sc., 1890, p.527).M. Camille lève une main de prédicateur deux fois baguée (Colette, Ingénue libert., 1909, p.283).
PATHOL. Main de prédicateur. V. main 1reSection I A 1 b α méd.
Prédicateur + compl. désignant
[compl. désignant la chose prêchée] Prédicateur du Christ, du dogme chrétien. Lorsque l'Europe régénérée n'offrit plus aux prédicateurs de la foi qu'une grande famille de frères, ils tournèrent les yeux vers ces régions lointaines, où tant d'ames languissoient encore dans les ténèbres de l'idolâtrie (Chateaubr., Génie, t.2, 1803, p.404).Le judaïsme est le témoin et le prédicateur du monothéisme sans alliage (Weill, Judaïsme, 1931, p.140):
2. le chapelain: Je n'aurais jamais cru que Rubens fût un prédicateur de l'Évangile. le vice-roi: Et qui donc mieux que Rubens a glorifié la chair et le sang; cette chair et ce sang mêmes qu'un Dieu a désiré revêtir et qui sont l'instrument de notre rédemption? Claudel, Soulier, 1929, 2ejournée, 5, p.735.
[compl. désignant la période ou la circonstance à l'occasion de laquelle une série de sermons est prononcée] Prédicateur de carême. Saint Guillaume, archevêque de Bourges, (...) défenseur redoutable de la liberté ecclésiastique, et prédicateur de la croisade (Montalembert, Ste Élisabeth, 1836, p.lxi).Cette matinée −la première −fut consacrée à l'examen de la vie sous la direction du père Anet, prédicateur de la retraite (Estaunié, Empreinte, 1896, p.140).
B. − P. anal. Lorsque je parle à une assemblée, je sens que je porte en moi un prédicateur laïque (Vigny, Journal poète, 1860, p.1354).
Au fém., rare. Ce qui ne serait pas mal, envoyez-lui quelque bonne tête parmi vos abbés, qui la chapitre et lui remette le moral comme je lui ai remis sa jambe. La petite personne est nerveuse; des complications pourraient nous survenir... Vous seriez... oui, ma foi! vous seriez la meilleure prédicatrice; mais vous avez à placer mieux vos sermons... (Mérimée, A. Guillot, 1847, p.97).
[Avec déterminant désignant la chose prêchée, le mouvement dont elle est issue] Celui qui prêche, qui prône une doctrine, des idées, une manière de voir ou de vivre. Ces apôtres laïques, ces prédicateurs de pitié et de dévouement, dont le credo et le décalogue se résument en un mot: l'action (Blondel, Action, 1893, p.317).Les prédicateurs du réalisme politique se réclament souvent de l'enseignement de l'Église: ils la traitent d'hypocrite quand elle condamne leurs thèses (Benda, Trahis. clercs, 1927, p.138):
3. La solution du problème de la misère consiste dans l'attaque simultanée de l'erreur sous tous ses aspects, pour atténuer et faire disparaître les causes multiples qui l'engendrent, pour appliquer les remèdes... Or cette tâche est celle (...) des ministres de la religion, des prédicateurs de morale, des poètes et des artistes... Garnier, 1857ds Doc. hist. contemp., p.16.
Rem. Empl. adj., prédicateur, -trice. Synon. rare de prêcheur, -euse (v. ce mot C). Comment ce parti prend-il envers tant de millions d'hommes le ton prédicateur d'un jour de jeûne? (Staël, Consid. Révol. fr., t.2, 1817, p.205). À un mélange de rationalisme court, de politique simple, de bon sens vulgaire, de littérature prédicatrice et prosaïque, Béranger donna exactement et heureusement le cadre qui lui convenait, la chanson de société (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p.94).
Prononc. et Orth.: [pʀedikatoe:ʀ]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1239 (Acte ds Notices et Extraits des manuscrits, t.28, p.28). Empr. au b. lat. eccl. praedicator, -oris, v. prêcheur. Fréq. abs. littér.: 337. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 568, b) 563; xxes.: a) 473, b) 361. Bbg. Richard (W.) 1959, p.114, 116.

Wiktionnaire

Nom commun

prédicateur \pʁe.di.ka.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : prédicatrice)

  1. (Religion) Celui qui prêche, qui annonce en chaire la parole de Dieu.
    • Pour lancer contre nous ces furieux prédicateurs, il faut que les chefs du clergé se soient sentis bien atteints. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, préface de la 3e édition, Hachette & Paulin, 1845, p.I)
    • Avant la révocation de l'Édit de Nantes, une idée domine chez tous les prédicateurs réformés : la défense de leur Église et de ses doctrines. Les réformés étaient menacés de plusieurs manières, et la lutte était pour eux une nécessité; […]. — (Alexandre Rodolphe Vinet, Histoire de la prédication parmi les réformés de France au dix-septième siècle, Paris : chez les éditeurs, 1860, page 621)
    • Et les hordes fanatisées par les prédicateurs de la Croisade trouvèrent tout naturel, avant de régler leur compte à ceux qui avaient profané (soi-disant) le tombeau du Christ, de châtier les descendants des « déicides ». — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le jeune prédicateur timide étend la main droite, en tenant du bout des doigts un coin de son surplis, puis la gauche. Il lève ensuite les deux bras et comme il observe ces trois figures de ballet avec la plus stricte régularité, il oublie son texte que personne n'écoute, comme si l'on était venu pour voir danser et non pour entendre prêcher. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 232.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉDICATEUR (pré-di-ka-teur) s. m.
  • 1Celui qui prêche, qui annonce en chaire la parole de Dieu. Voici un grand mystère que je vous annonce : oui, mes frères, c'est aux auditeurs de faire les prédicateurs, ce ne sont pas les prédicateurs qui se font eux-mêmes, Bossuet, Sermons, Sur la parole de Dieu, 1. Je vous avoue, chrétiens, que j'ai coutume de plaindre les prédicateurs, lorsqu'ils font les panégyriques funèbres des princes et des grands du monde, Bossuet, Bourgoing. Ne songez point au prédicateur qui vous a parlé, ni s'il a bien dit, ni s'il a mal dit ; qu'importe qu'ait dit un homme mortel ? il y a un prédicateur invisible qui prêche dans le fond des cœurs ; c'est celui-là que les prédicateurs et les auditeurs doivent écouter ; c'est lui qui parle au dehors, et c'est lui que doivent entendre au dedans du cœur tous ceux qui prêtent l'oreille aux discours sacrés, Bossuet, la Vallière. Vous me contez trop plaisamment votre malhonnête sermon ; il n'en faut pas davantage pour mettre le feu dans un couvent ; vous êtes sujets en province à d'étranges prédicateurs, Sévigné, 517. Nouveau prédicateur, aujourd'hui je l'avoue… Je me plais à remplir mes sermons de portraits, Boileau, Sat. X.

    Fig. Je crois avec vous, ma chère fille, qu'un roi est un grand prédicateur, et un prédicateur fort persuasif, Maintenon, Lett. à Mme de Fontaines, t. III, p. 140, dans POUGENS.

    Mal de gorge des prédicateurs, voy. MAL, n° 6.

  • 2 Par extension, celui qui prêche, répand une doctrine quelconque. Jésus-Christ… parle d'en haut à saint Paul… et, par un miracle inouï jusqu'alors, de persécuteur il le fait non-seulement défenseur, mais zélé prédicateur de la foi, Bossuet, Hist. II, 7. Ces prédicateurs de la sagesse [les philosophes anciens] ne firent point de sages, et il fallait que les vains essais de la philosophie préparassent de nouveaux triomphes à la grâce, Massillon, Pet. car. Triomphe relig. Comment aurait-il [Vanini] pu persuader douze Napolitains de voyager à grands frais pour répandre partout cette doctrine révoltante [l'athéisme], au péril de leur vie ? un roi serait-il assez puissant pour payer douze prédicateurs d'athéisme ? Voltaire, Dict. phil. Athéisme, III.

HISTORIQUE

XVe s. [Charles VI à Toulouse] descendit aux predicateurs [frères prêcheurs], et fut là logé, Froissart, liv. IV, p. 26, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉDICATEUR, s. m. (Morale chrétienne.) ecclésiastique qui monte en chaire pour annoncer dans l’église les vérités du Christianisme. On a fait je ne sai combien de livres sur l’éloquence de la chaire, & les devoirs de prédicateur ; mais la Bruyere a dit en peu de mots sur ce sujet tout ce que je connois de plus vrai & de plus sensé. Voici sa réflexion.

« Il me semble, dit-il, qu’un prédicateur devroit faire choix dans chaque discours d’une vérité unique, mais capitale, terrible ou instructive, la traiter à fond & l’épuiser, abandonner toutes ces divisions si recherchées, si retournées, si remaniées & si différenciées, ne point supposer ce qui est faux, je veux dire que le grand ou le beau monde sait sa religion & ses devoirs, & ne pas appréhender de faire faire à ces bonnes têtes ou à ces esprits si raffinés des catéchismes ; ce tems si long, que l’on use à composer un long ouvrage, l’employer à se rendre si maître de sa matiere, que le tour & les expressions naissent dans l’action, coulent de source, se livrer après une certaine préparation à son génie & aux mouvemens qu’un grand sujet peut inspirer ; qu’il pourroit enfin s’épargner ces prodigieux efforts de mémoire, qui ressemblent mieux à une gageure qu’à une affaire sérieuse, qui corrompent le geste & défigurent le visage ; jetter au contraire par un bel enthousiasme la persuasion dans les esprits & l’alarme dans le cœur, & toucher ses auditeurs d’une toute autre crainte que de celle de le voir demeurer court ». (D. J.)

Prédicateur ou Prêcheur, prædicator, est le nom que prirent d’abord les religieux de S. Dominique, parce qu’ils prêcherent d’abord avec succès contre les hérétiques albigeois. C’est pourquoi on les appella freres prêcheurs. Voyez Dominicains.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « prédicateur »

(1239) Emprunté au bas latin ecclésiastique praedicator (« précheur »), de praedicatio (« action d'annoncer l'Évangile ») ou en latin classique (« publication, proclamation »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espag. predicador ; portug. pregador ; ital. praedicatore ; du lat. praedicatorem, de praedicare (voy. PRÊCHER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « prédicateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
prédicateur predikatœr

Citations contenant le mot « prédicateur »

  • Chassez un chien du fauteuil du roi, il grimpe à la chaise du prédicateur. De Jean de La Bruyère
  • Le premier prédicateur qui a annoncé la gloire de Dieu est le firmament. De J. Duguet / L’ouvrage des six jours
  • Pour les prédicateurs […], ce n'est pas la religion mais leur bel esprit qu'ils ont intérêt de persuader au monde. François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Lettre à l'Académie
  • La vertu a bien des prédicateurs et peu de martyrs. De Claude Adrien Helvétius / Maximes et pensées
  • Son père, prédicateur, lui a légué un ardent désir de répandre la bonne parole. Mais s’il a prêché toute sa vie, c’est en faveur de ce qu’il considérait comme de la bonne architecture, que ce soit dans ses livres comme à Taliesin, ce lieu communautaire où il formait de jeunes architectes tout en les faisant travailler aux champs.  France Culture, Un prédicateur, un gourou, un rebelle - Ép. 1/5 - Avoir raison avec... Frank Lloyd Wright
  • La candidature d’Anne Soupa à l’archevêché de Lyon, le 25 mai 2020, a fait des émules. Un collectif de sept femmes, baptisé « Toutes Apôtres ! », s’est constitué pour présenter leurs candidatures à divers postes dans l’Eglise : évêque, prêtre, diacre ou prédicateur laïc. Ces candidatures ont été déposées à la nonciature de Paris le 22 juillet. FSSPX.Actualités / FSSPX.News, L’hérésie féministe ne recule devant aucune élucubration - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Louis Bourdaloue (1632-1704), était considéré comme étant de l'un des pères jésuites les plus illustres du règne de Louis XIV. Surnommé de son vivant « le roi des prédicateurs et le prédicateur des rois », Bourdaloue était un excellent orateur qui passionna la Cour et le tout Paris avec ses sermons éclairés. Il a donné son nom à cet objet... France Bleu, Faites estimer vos objets sur France Bleu Loire Océan
  • En cette Pâque de la fin du règne de Tibère, Jérusalem vivait des heures dramatiques. Les gardiens du Temple avaient fait arrêter un jeune prédicateur galiléen. Ils le déférèrent devant le gouverneur romain pour qu’il le condamnât à mort. Il eut beau plaider, «Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau et se lava les mains devant le peuple en disant: «Je suis innocent du sang de cet homme; cela vous regarde.» (Matthieu 27:24). Barabbas fut donc gracié, et Jésus crucifié. Quant à Ponce Pilate, l’histoire perd sa trace. On dit que, rappelé à Rome, il a été voué aux gémonies, qu’il s’est converti au christianisme… Ou qu’il a passé le restant de ses jours à expier son indignité. Le Temps, Ce qui rampe dans l’ombre du Pilatus - Le Temps
  • Selon actucaméroun, le pasteur prédicateur est le modérateur de l’église catholique divine consolation, une congrégation pentecôtiste basée à Anomo en Côte d’Ivoire. Une annonce largement critiquée par les Fans de Samuel. « Samuel Etoo a une longue vie que toi… Dieu veille sur lui que toi par ce qu’il y a des milliers de famille qui comptent sur lui …Alors si tu ne fais pas attention, la mort vas vite venir te chercher », écrit un fan du pasteur sur sa page. « Samuel Éto’o encore jeune, mais plus âgé que Arafat, en plus il a déjà fait sa vie par ses réalisations énormes. Alors quelle date ou mois vous donnez ? Selon votre révélation ? », questionne et s’interroge Geraud Kouko Bley. Bénin Web TV, Côte d'Ivoire: prédication funeste d'un pasteur ivoirien sur Samuel Eto’o - Bénin Web TV

Images d'illustration du mot « prédicateur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « prédicateur »

Langue Traduction
Anglais preacher
Espagnol predicador
Italien predicatore
Allemand prediger
Chinois 牧师
Arabe خطيب
Portugais pregador
Russe проповедник
Japonais 説教者
Basque predikari
Corse predicatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « prédicateur »

Source : synonymes de prédicateur sur lebonsynonyme.fr

Prédicateur

Retour au sommaire ➦

Partager