La langue française

Déclamateur, déclamatrice

Définitions du mot « déclamateur, déclamatrice »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉCLAMATEUR, TRICE, subst.

A.− ANTIQ. ROMAINE. Rhéteur qui composait et récitait en public des exercices d'éloquence. Le déclamateur Fronton, aux termes surannés (Huysmans, À rebours,1884, p. 42).
B.− P. anal. Personne, spécialement acteur, qui récite en déclamant :
1. Je dirais à l'acteur, en peu de mots, qu'il faut que sa déclamation soit une musique encore. Mais la poésie l'y conduit plus impérieusement que la musique peut-être, et je crois que les mauvais déclamateurs gâtent plus souvent la belle musique que les beaux vers. Une des puissances de notre alexandrin est qu'il résiste assez bien à ces récitants trop agités qui voudraient un geste et une inflexion pour chaque mot. Alain, Système des beaux-arts,1920, p. 150.
C.− P. ext., péj.
1. Orateur ou écrivain qui exprime des banalités de manière emphatique et boursouflée. À force d'être charlatan et déclamateur, Hugo a fini par croire à ses propres phrases (Sainte-Beuve, Poisons,1869, p. 53):
2. L'orateur est occupé de son sujet, et le déclamateur de son rôle; l'un agit, l'autre feint; le premier est une personne exposant de grandes idées, et le second un personnage débitant de grands mots. Joubert, Pensées,t. 2, 1824, p. 118.
Emploi adj. L'ivrogne déclamateur (Cendrars.Moravagine,1926, p. 190).[En parlant d'un inanimé] Un ton déclamateur. Un ton emphatique. (Quasi-)synon. usuel déclamatoire.
2. Personne qui cherche à dénigrer. Synon. détracteur.La mauvaise foi des déclamateurs (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 158).
Rem. Le fém. déclamatrice est attesté ds Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Quillet 1965 et Dub. On le rencontre une fois ds la docum. correspondant à l'emploi B. Il y a des déclamatrices, il y a des grandes coquettes! (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 314).
Prononc. et Orth. : [deklamatœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1519 (Jean Bouchet, Épitaphe de Pierre Blanchet ds R. Hist. litt. Fr. t. 9, p. 474). Empr. au lat. class. declamator « celui qui s'exerce à la parole ». Fréq. abs. littér. : 49.

Wiktionnaire

Nom commun

déclamateur \de.kla.ma.tœʁ\ masculin

  1. Celui qui déclame.
  2. (Antiquité) Rhéteur qui faisait des exercices d’éloquence dans les écoles.
  3. (Vieilli) Celui qui déclame des vers, un discours, etc.
    • (Par apposition)Au sommet de la colline, sur une petite place, où un chanteur déclamateur récite avec force gestes des vers de Saadi, l’adorable poète persan, je m’abandonne à la contemplation de la capitale transcaucasienne. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • — Le programme sera artistique et littéraire. J’ai obtenu le concours des musiciens, des chanteurs, des déclamateurs, en un mot de tous les types de la ville qui croient avoir du talent. Pauvres gens ! — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 163.)
  4. (Plus ordinairement) Orateur ou écrivain emphatique, outré dans ses expressions.
    • Laissons cette phrase aux déclamateurs : elle peut choquer la vérité ; l’urbanité la défend, et elle marque peu de charité. — (Denis Diderot, Pensées philosophiques, Texte établi par J. Assézat, Garnier, 1875-77)

Nom commun

déclamatrice \de.kla.ma.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : déclamateur)

  1. Celle qui déclame.
    • Le personnage prend alors un aspect cruel, qui le fait confondre avec celui d’Ériphyle, création du féroce Racine, alors qu’il est tout autant tendre et pitoyable: c’est l’interpréter en recherchant le morceau à effet, le point d’orgue sur la note la plus élevée, et faire d’Hermione une déclamatrice, saisissante sans doute, non une femme. — (Maurice Descotes, Les Grands Rôles du théâtre de Jean Racine, 1957)

Forme d’adjectif

déclamatrice \de.kla.ma.tʁis\

  1. Féminin singulier de déclamateur.
    • L’autorité du chanteur et sa puissance déclamatrice ne s’exerçant plus, le moment était venu de décortiquer son œuvre pour en mieux comprendre le rejaillissement, et voir apparaître, marqué d’un trait ineffaçable, le peuple spécial qu’elle englobe, dans le décor où évoluèrent ses étranges protagonistes ? — (Jeanne Landre, Aristide Bruant, La Nouvelle Société d’édition, 1930)

Nom commun

déclamatrice \de.kla.ma.tʁis\ féminin (pour un homme on dit : déclamateur)

  1. Celle qui déclame.
    • Le personnage prend alors un aspect cruel, qui le fait confondre avec celui d’Ériphyle, création du féroce Racine, alors qu’il est tout autant tendre et pitoyable: c’est l’interpréter en recherchant le morceau à effet, le point d’orgue sur la note la plus élevée, et faire d’Hermione une déclamatrice, saisissante sans doute, non une femme. — (Maurice Descotes, Les Grands Rôles du théâtre de Jean Racine, 1957)

Forme d’adjectif

déclamatrice \de.kla.ma.tʁis\

  1. Féminin singulier de déclamateur.
    • L’autorité du chanteur et sa puissance déclamatrice ne s’exerçant plus, le moment était venu de décortiquer son œuvre pour en mieux comprendre le rejaillissement, et voir apparaître, marqué d’un trait ineffaçable, le peuple spécial qu’elle englobe, dans le décor où évoluèrent ses étranges protagonistes ? — (Jeanne Landre, Aristide Bruant, La Nouvelle Société d’édition, 1930)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCLAMATEUR. n. m.
Celui qui déclame. Il se dit des Rhéteurs qui, chez les anciens, faisaient des exercices d'éloquence dans les écoles. Il se dit également de Celui qui déclame des vers, un discours, etc. C'est un excellent déclamateur, un mauvais déclamateur. Ce sens vieillit. Il se dit plus ordinairement d'un Orateur, d'un écrivain emphatique, outré dans ses expressions. Ce n'est qu'un déclamateur. Un déclamateur ridicule, fatigant. Style de déclamateur.

Littré (1872-1877)

DÉCLAMATEUR (dé-kla-ma-teur) s. m.
  • 1Celui qui déclame. C'est un bon, c'est un mauvais déclamateur. Il fallut bien enfin dire un mot des acteurs et des actrices, sujet éternel des entretiens de table de Versailles et de Paris ; on convint qu'un bon déclamateur est aussi rare qu'un bon poëte, Voltaire, l'H. aux 40 écus, d'un bon souper.
  • 2Anciennement, rhéteur qui faisait des exercices d'éloquence dans une école. Quand on parcourt l'histoire de la poésie, on a quelquefois le regret de trouver les plus belles maximes en contradiction avec la vie de leur déclamateur, Gresset, Disc. de réception à l'Acad. Les noms de déclamateurs et de sophistes n'avaient point alors l'acception défavorable qu'on y attacha depuis, Diderot, Règne de Claude et Néron, I, § 1.
  • 3Orateur, écrivain boursouflé, emphatique, faible de pensée et bruyant d'expression. Je ne pense pas que personne m'accuse de vouloir faire le déclamateur et de vouloir agrandir de petites choses, Guez de Balzac, le Prince, 5. Ainsi parla le bœuf ; l'homme dit : faisons taire Cet ennuyeux déclamateur, La Fontaine, Fabl. X, 2. St Paul n'outrait pas les choses et n'était pas un déclamateur, Bossuet, Avert. 5. Tous ces pompeux amas d'expressions frivoles Sont d'un déclamateur amoureux de paroles, Boileau, Art p III. Un clerc mondain ou irréligieux, s'il monte en chaire, est déclamateur, La Bruyère, XV. Un style de déclamateur qui arrête l'action et la fait languir, La Bruyère, I.

    Adjectivement. Un style déclamateur. Un ton déclamateur. Leurs sermons sont moins compassés, moins affectés, moins déclamateurs qu'en France, Voltaire, Louis XIV, 34.

REMARQUE

Excepté au sens de celui qui déclame, déclamateur, soit substantif, soit adjectif, a toujours une acception défavorable.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCLAMATEUR. Ajoutez :
4Au fém. Déclamatrice, celle qui déclame, qui sait déclamer. Comme chanteuse et comme déclamatrice, l'éducation de Mlle E. paraît presque entièrement terminée, E. Gautier, Journ. offic. 7 nov. 1876, p. 8006, 3e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déclamateur »

Lat. declamator, de declamare, déclamer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de déclamer avec le suffixe -ateur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déclamateur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déclamateur deklamatœr

Évolution historique de l’usage du mot « déclamateur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déclamateur »

  • Meurtre au vert (Prem'edit), qui fait suite à un "simple" texte, est devenu finalement un roman de 80 pages parce que Claire Garand avait de l'affection pour ses personnages : Annette, une physicienne de 75 ans, son mari, déclamateur de poésie, et leur chien Attila. www.lejdc.fr, La Neversoise Claire Garand dédicace son premier roman policier le 23 novembre, à Coulanges-lès-Nevers - Nevers (58000)
  • Tout de noir vêtu, un long manteau sur les épaules, Francis Huster passe dans les rangs. Le spectacle commence. Yves Lemoine, professeur au cours Florent, un costume bleu nuit assis dans un fauteuil fait office de chef d’orchestre. "On passe son temps à l’école de la République mais les enfants ne savent pas ce qu’est le théâtre" clame Francis Huster. Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, Yves Lemoine demande l’entrée de Molière, père de la langue française, la langue de Molière, au Panthéon, le 15 janvier 2022, pour ses 400 ans. Puis, Francis Huster reprend et durant deux heures rend hommage au théâtre, aux comédiens, au travers de Molière avec passion et colère pour avoir été trop longtemps méprisés. Un premier temps dans cette pièce est accordé à Shakespeare. Celui a inventé le vrai métier de comédien en comprenant que "les yeux sont les fenêtres de l’âme". C’est ensuite qu’Huster nous raconte le théâtre français au XVIIe siècle et la vie de Molière. Mais Molière comme jamais personne ne vous l’a jamais raconté. Francis Huster défend "la vraie vie de Molière" et "la vraie profession d’auteur et de comédien". Un comédien n’est pas un déclamateur. "Les déclamateurs, il n’y a pas besoin de les regarder. Il n’y a aucune émotion. On les entend et cela suffit". Il continue seul son enseignement jusqu’à ce qu’Yves Lemoine l’accompagne pour jouer une scène du Misanthrope. C’est sur cette touche finale, qu’une nouvelle perception de l’œuvre de Molière s’ouvre au public de cette soirée. On comprend alors toute l’importance de la présence de cet immense auteur qu’est Molière au Panthéon. ladepeche.fr, Le Vigan. Molière : la leçon de théâtre de Francis Huster - ladepeche.fr
  • Serigne Abdoulaye Niang, mon oncle paternel et célèbre déclamateur des Xassaïdes de Serigne Touba, a été arraché à notre affection, décédé ce matin à l’âge de 94 ans. SeneNews.com, Rappel à Dieu de Serigne Abdoulaye Niang : Me Madické Niang a perdu « son oncle paternel »
  • Alors qu’il s’apprête à fêter ses 64 ans samedi, le poète fouesnantais se retourne sur ces années passées si vite. En 1975, il fonde le groupe rock Tasmant. Il devient chanteur-déclamateur en écrivant ses premiers textes. Plus tard, la formation étoffée assure une première partie de Bernard Lavilliers en juillet 1980, lors du festival rock de Penmarc’h. Le groupe se sépare en 1985. Louis Bertholom se consacre alors de plus en plus à la poésie mais continue à écrire des textes de chansons pour Pascal Yvin et les Sonerien Du, entre autres. « Avec le Gédéon’s club de Beg-Meil, dont le président était Mark Gléonec, le barde du cidre, nous avons participé à de multiples animations de 1976 à 1979 », souligne l’artiste. Le Telegramme, Le Télégramme - Fouesnant - Louis Bertholom. 45 ans déjà !
  • Il est obsessionnellement travaillé par le complexe d’Iznogoud. Il veut, à tout prix, devenir roi à la place du roi. Il siège et baroude en tenues princières. Il surpeuple son harem en épousant une jeune femme de chaque tribu conquise. Il s’entoure de prédicateurs, de déclamateurs, de saltimbanques qui répandent ses louanges et ses glorifications. L'Economiste, L’extraordinaire parcours de Bou Hmara | L'Economiste
  • Le musicien suit l’action au millimètre, autant dans les climats que dans les changements très rapides de plans. Il anticipe l’action afin que le spectateur reste connecté en permanence au déroulement naturel du film. La musique fait corps avec l’image, jusqu’à se faire oublier complètement. Elle devient partie intégrante du spectacle. Le langage est varié, modal lors des scènes de danses, lyrique pour les séquences sentimentales, héroïque pour les batailles rangées entre soldats et personnages de la cour des miracles. Les différents mélanges de jeux sont mis en valeur depuis le grand fond d’orgue du facteur Lépine, jusqu’au grand jeu rutilant de couleurs. Le jeu de cornet, très déclamateur, fait merveille pour appuyer le récit des acteurs. On reconnait là une grande expérience en ce domaine de la part de Paul Goussot, improvisateur inspiré et allégorique. , Le Bossu de Notre-Dame en ciné-orgue pour la réouverture de la cathédrale d’Alès « Concerts &Laquo; La Scène « ResMusica
  • Il a souligné que cela illustre aussi le profond attachement de l’ensemble des Marocains, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, au Saint Coran et l’attention particulière accordée à ses enseignants, mémorisateurs, déclamateurs et psalmodieurs. MAP Express, Essaouira : Forte participation au concours à distance de déclamation du Saint Coran | MAP Express MAP Express
  • Après les prières d’Al-Icha et des Taraouih, des versets du Saint Coran ont été récités par l’enfant Aya Mansour (12 ans, originaire de la ville de Berrechid), lauréate du Prix national Mohammed VI de mémorisation, de déclamation et de psalmodie du Saint Coran. Le Roi a ensuite été salué par la jeune déclamatrice, à qui le Souverain a remis le Prix. Hespress Français, Le Roi Mohammed VI préside une veillée religieuse en commémoration de Laylat Al-Qadr bénie | Hespress Français

Traductions du mot « déclamateur »

Langue Traduction
Anglais declaiming
Espagnol declamando
Italien declamare
Allemand deklamieren
Chinois 声明
Arabe خطيب
Portugais declamar
Russe декламировать
Japonais 主張する
Basque declaiming
Corse dichjarà
Source : Google Translate API

Synonymes de « déclamateur »

Source : synonymes de déclamateur sur lebonsynonyme.fr

Déclamateur

Retour au sommaire ➦

Partager