La langue française

Préalable

Définitions du mot « préalable »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉALABLE, adj. et subst. masc.

I. − Adj. Qui a lieu, se fait ou se dit avant autre chose, dans une suite logique d'événements, d'actes, de faits; qui doit précéder quelque chose. Une grande partie des conséquences anatomiques (...) des toxi-infections sont le résultat d'une sensibilisation préalable de l'organisme (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p.723).Dans les coupes d'éclaircie notamment il est parfois indispensable d'imposer l'élagage préalable des arbres à abattre (Cochet,Bois, 1963, p.131):
1. ... le diplomate doit d'abord inspirer le respect, puis la sympathie, formes premières de l'influence. Il est constamment, au sens propre, en représentation (...). Peut-être une telle faculté ne se situe-t-elle pas très haut dans l'échelle des valeurs humaines: elle est pourtant, dans ce métier, la condition indispensable et préalable du succès. Chazelle,Diplom., 1962, pp.113-114.
ADMIN. JUR. Aucun diplôme préalable n'est exigé. Aucune déclaration préalable de candidature n'est à souscrire. Les candidats se présentent librement, sans la moindre formalité, même la veille, même le jour du scrutin (Bacquias,Cons. gén. et cons. arrondiss., 1934, p.4).Le Conseil d'État sanctionne, par l'annulation, au titre du vice de forme ou de procédure, les actes qui ont été pris en méconnaissance des formalités de consultations préalables obligatoires (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.103):
2. L'Union soviétique n'est pas au nombre des signataires de la convention de Berne concernant la protection de la propriété littéraire. Presque toutes les traductions de langues étrangères publiées en URSS le sont sans accord préalable avec les ayant-droit, et ne donnent pas lieu à des paiements de droits d'auteur. Civilis. écr., 1939, p.24-4.
Question préalable. Question soumise à un tribunal, et dont la solution doit intervenir avant qu'il soit véritablement procédé à l'examen; dans les assemblées délibérantes, motion préliminaire à l'examen d'une question pour savoir si on délibérera sur le sujet proposé. Réclamer, opposer, voter la question préalable. On cite, on demande, on ajourne la question préalable. On entend par cette expression une question à ajouter, à discuter préalablement ou avant la motion ou l'amendement qu'on vient de proposer pour en prouver l'utilité ou les écarter comme inconstitutionnels (Mr. de L'Épithète,Dict. national et anecdotique, 1790ds Quem. DDL t.11).L'adoption de cette question préalable aurait entièrement mis fin à la discussion du projet, mais la question fut repoussée par l'assemblée (Lidderdale,Parlement fr., 1954, p.147).
[En paroles, en discours] S'il s'agit de l'ouverture d'une simple classe réservée aux élèves adultes, dans les locaux d'une école privée ouverte elle-même régulièrement, aucune déclaration préalable n'est exigée du directeur de l'école (Encyclop. éduc., 1960, p.69).Quelques remarques préalables situeront, je l'espère, le présent chapitre (Traité sociol., 1967, p.83).
Rem. Rarement antéposé: Mais Léon trouve Phiphi flanchard et, pour le remonter à bloc, il affecte un certain mépris pour sa préalable couardise et feint de le bouder (Gide, Faux-monn., 1925, p.1146). Une juste et préalable indemnité (Belorgey, op. cit., p.230).
Préalable à.Pour la première journée, il convient de prévoir une initiation générale au métier d'instituteur, préalable à l'acquisition des méthodes (Encyclop. éduc., 1960, p.364).Un accord sur la hiérarchie des phénomènes linguistiques est préalable à toute classification typologique (Pottierds Langage, 1968, p.314).
SYNT. Accord, arrangement, autorisation, avertissement, entente, explication préalable; étude, formation, préparation, résultat préalable; condition, instruction, jugement, sondage, vote préalable.
II. − Subst. masc. Condition ou ensemble de conditions à remplir avant d'entreprendre une action ou des négociations, de conclure un traité. Négociation sans préalable. Il est des préalables à toute politique de développement (Tiers Monde, 1956, p.376).L'octroi d'une assistance financière est, tout au moins pour les pays sous-développés à économie non planifiée, la condition indispensable, le «préalable» à leur épanouissement économique (Univers écon. et soc., 1960, p.40-8).La recette et le métier, aussi nécessaires que possible et qui apparentent si fort l'art à l'artisanat, n'y sont jamais cependant qu'un préalable, au delà duquel le pari reste toujours ouvert et le succès aléatoire (Traité sociol., 1968, p.313).
Loc. adv. Au préalable. D'abord, dans un premier temps, avant toute autre chose. Synon. préalablement.Une canule est au préalable introduite par la bouche dans la trachée (...) afin de faciliter sa respiration (Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p.781).En cas de difficulté grave dans le fonctionnement des organes statutaires ou de défaut d'exercice de leurs responsabilités, le ministre de l'Éducation nationale (...) consulte le Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche au préalable (Loi orient. enseign. sup., 1968, p.12).
Prononc. et Orth.: [pʀealabl̥]. Ac. 1694: pré-; 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist. 1437 adj. preallable «qui doit précéder» (ds Arch. du Nord, B 19491, pièce 18); spéc. a) xvies. question préalable «question à régler d'abord» (C. du Perron [mort en 1618] ds Dochez); 1694 (Ac.); b) 1789 «motion préliminaire pour décider, avant toute discussion, s'il y a lieu de délibérer sur une proposition qui vient d'être faite» (Séance du mercredi 26 août ds B.-J. B. Buchez et P.-C. Roux, Hist. parlementaire de la Révol. fr., t.2, p.342); 1548 subst. prealable «ce qui précède» (Du Fail, Baliverneries, éd. J. Assézat, t.1, p.152); spéc. 1956 «condition ou ensemble de conditions sine qua non auxquelles est subordonnée l'ouverture de négociations en vue d'un accord, de la conclusion d'un traité» (Le Monde, 29 déc. ds Gilb. 1971); 1519 loc. adv. au prealable «avant» (Edits de la police de la Ville de Montreuil-sur-Mer, éd. G. de Lhomel, p.28). Dér. de l'anc. verbe prealler «aller devant» au fig. «avoir la prééminence» ca 1485 (Mist. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 12530) −1619 prealler en ordre «être colloqué en ordre de préférence» (Chartes du Hainaut, chap.75, art. 19 ds Nouv. coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t.2, p.111b), dér. de aller*, préf. pré-*; cf. l'anc. adj. alable, v. allable att. notamment dans le syntagme premier allable «préalable» (Coust. de Bret., fo106 vods Gdf.). Au sens b question préalable est peut-être un calque de l'angl. previous question «id.» att. dès 1700-15 ds NED, comp. de l'adj. previous «qui précède» (1625, ibid.: praeuious), du lat. class. praevius «id.» et du subst. question (1375 ds NED: questioun), empr. au fr. question* de même sens. Fréq. abs. littér.: 550. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 528, b) 444; xxes.: a) 685, b) 1238. Bbg. Quem. DDL t.21.

Wiktionnaire

Adjectif

préalable \pʁe.a.labl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui doit être dit, être fait ou être examiné avant toutes choses. — Note : Il est principalement usité dans les discussions d’affaires.
    • Sans adresser à l’infracteur de la paix jurée ni remontrances, ni sommation préalable, Gonthramn fit marcher contre Chlodowig des troupes conduites par le meilleur de ses généraux, Eonius Mummolus […] — (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 2e récit : Suites du meurtre de Galeswinthe — Guerre civile — Mort de Sighebert (568-575), 1833 - Éditions Union Générale d’Édition, 1965)
    • Locaux et matériel doivent être tenus dans le plus grand état de propreté au moyen de fumigations préalables et de lavages répétés. — (D. de Prat, Nouveau Manuel complet de filature ; 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Demander, réclamer, opposer la question préalable : Demander qu’on décide s’il y a ou s’il n’y a pas lieu de délibérer sur une proposition qui vient d’être faite, et, dans l’usage ordinaire, demander qu’on ne délibère pas sur cette proposition.

Nom commun

préalable \pʁe.a.labl\ masculin

  1. Prérequis, condition ou ensemble de conditions préliminaires à une action ou à des négociations, avant de conclure un traité, etc.
    • Il est des préalables à toute politique de développement. — (Tiers Monde, 1956, page 376)
    • L’octroi d’une assistance financière est, tout au moins pour les pays sous-développés à économie non planifiée, la condition indispensable, le « préalable » à leur épanouissement économique. — (Univers écon. et soc., 1960, p. 40-48)
    • Les préalables pour engager cette procédure légale sont […]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉALABLE (pré-a-la-bl') adj.
  • 1Qui doit être dit, fait, examiné avant qu'on passe outre. Je dois distinguer l'idée de ma main, de la perception que j'en ai ; les idées des objets sont donc préalables aux perceptions que nous en avons, Malebranche, Rech. vér. Rép. à Régis, 2. C'est une connaissance [les empiétements du parlement] nécessairement préalable aux choses qu'il est temps de raconter, Saint-Simon, 370, 162.

    La question préalable, dans les assemblées délibérantes, décision déterminant, avant toute discussion, qu'on ne délibérera pas sur une proposition qui vient d'être faite. Demander la question préalable. Cette proposition fut écartée par la question préalable.

  • 2 S. m. Ce qui doit être dit, fait préalablement. Je pris le parti de faire le mal par dessein, parce qu'en le faisant ainsi, l'on y met toujours des préalables qui en couvrent une partie, Retz, II, 61. Le siége de Philipsbourg, préalable nécessaire quand la France fait la guerre à l'Allemagne, Voltaire, Louis XIV, 16. Après les préalables ci-dessus prescrits, Code Nap. art. 289.
  • 3Au préalable, loc. adv. Avant tout. Je ne prétends point qu'il se marie, qu'au préalable il n'ait satisfait à la médecine, Molière, Pourc. II, 2.

REMARQUE

Nous n'avons guère de plus mauvais mot en notre langue ; c'était l'aversion d'un grand prince, qui n'entendait jamais dire l'un ou l'autre, préalablement ou préalable, sans froncer le sourcil… il était choqué de ce que allable entrait dans cette composition pour qui doit aller, VAUGEL. Rem. t. II, p. 823, dans POUGENS. Malgré cette répugnance, préalable s'est établi.

HISTORIQUE

XVIe s. Les amitiez molles et regulieres, ausquelles il fault tant de precautions de longue et prealable conversation, Montaigne, I, 213. C'estoit un prealable que d'appeller l'homme à soy, à se taster, sonder, estudier, Charron, Sagesse, II, préface.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉALABLE, s. m. (Gramm.) la chose qui doit être exécutée avant une autre, est le préalable de celle-ci. Il est préalable de juger le possessoire avant que de passer au pétitoire ; d’examiner la forme avant que d’en venir au fond : derniere maxime en conséquence de laquelle il y a bien des injustices de commises. Il faut au préalable donner connoissance de son titre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « préalable »

(Date à préciser) Dérivé de l’ancien verbe prealler (« aller devant ») → voir pré- et alable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pré…, préfixe, et aller : ce qui va devant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « préalable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préalable prealabl

Citations contenant le mot « préalable »

  • Tout ce qui est techniquement faisable et économiquement exploitable doit être mis en oeuvre sans détour préalable par la discussion. De Jürgen Habermas / Le Monde de l'éducation - Mars 2001
  • La vie est un bail imposé aux locataires, sans lecture préalable du cahier des charges. De Delaf
  • Au XXIème siècle, il nous sera possible de choisir préalablement l'état mental dans lequel nous désirons être plongés, puis de fabriquer la molécule qui nous permettra d'y arriver. De Norman Spinrad
  • Y a-t-il donc vraiment, tel que le disent les fanatiques du destin réglé par les astres, une ordonnance préalable de tout ce que nous sommes et de tout ce que nous serons ? De Yves Thériault / Valérie
  • Dieu ne s'offre que dans l'anéantissement de l'esprit. La nuit intérieure est préalable à toute contemplation de Dieu. De François Hertel / Six Femmes, un homme
  • Le maintien de l'ordre repose sur la recherche d’un compromis préalable entre les forces de police et les manifestants. De Fabien Jobard / Le Monde Culture & Idées, 7 février 2015
  • Le juge des référés du Conseil d’Etat a suspendu lundi 6 juillet le décret du 14 juin imposant un régime d’autorisation préalable pour l’organisation de toute manifestation sur la voie publique, pour garantir le respect des mesures de distanciation sociale lors de tels rassemblements. Le Monde.fr, Le Conseil d’Etat suspend l’autorisation préalable pour manifester, jugée « excessive »
  • Par conséquent, dès le 31 juillet et cela durant 2 semaines, aucune personne ne sera autorisée à entrer au Liban sans test PCR préalable. Les autres devront se maintenir en quarantaine à leurs frais dans des hôtels durant 48 heures jusqu’à publication du résultat. , Pas d'arrivée au Liban sans examen PCR préalable à partir du 31 juillet, annonce le Ministre de la Santé
  • Pour ce concert-dégustation en transats, 60 spectateurs avaient au préalable réservé leurs places pour assister à ce concert au concept bien particulier. midilibre.fr, Un concert en transats avec l’artiste Verdée - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « préalable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « préalable »

Langue Traduction
Anglais prior
Espagnol previo
Italien precedente
Allemand vor
Chinois 事前
Arabe قبل
Portugais anterior
Russe предшествующий
Japonais 前に
Basque aurretiko
Corse prima
Source : Google Translate API

Synonymes de « préalable »

Source : synonymes de préalable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « préalable »

Préalable

Retour au sommaire ➦

Partager