La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « platée »

Platée

Variantes Singulier Pluriel
Féminin platée platées

Définitions de « platée »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLATÉE1, subst. fém.

BÂT., vieilli. Massif de maçonnerie placé sur toute l'étendue du bâtiment, au-dessus des fondations et au-dessous du plancher bas et sur lequel on trace le plan de l'édifice.
Prononc. et Orth.: [plate]. Homon. et homogr. platée2. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1694 maçonn. (Corneille). Dér. de plat1*; suff. *, -ée*. Bbg. Archit. 1972, p.223.

PLATÉE2, subst. fém.

Contenu d'un plat, d'une assiette servi(e) abondamment; en partic., abondante ration d'une nourriture généralement simple. Synon. pop. plâtrée.Une platée de choucroute, de haricots, de pâtes, de soupe; une robuste, une bonne platée. Non, voyez-vous, quand on s'est fourré une platée de choux et de saucisses (...) ce que c'est bon de tirer son fauteuil au coin du feu (A. Daudet,Sapho, 1884, p.188).On voit (...) sur leur table de ménage moins de gigots de mouton et de filets de boeuf que de grosses soupes où la cuiller tient debout et de platées de pommes de terre (Coppée,Bonne souffr., 1898, p.42).Il faut voir le maire (...) bâfrant, debout, afin d'apaiser ce qu'il appelle la première faim, une platée de rillettes bien grasses qu'il étale sur des tranches de pain frais, puisant à même la terrine (Martin du G.,Vieille Fr., 1933, p.1074).
P. métaph. Viens donc m'embrasser, nom d'un pétard! Nous fumerons quelques pipes ensemble et je t'offrirai une forte platée de mon roman (Flaub.,Corresp., 1868, p.143).
Prononc. et Orth.: [plate]. Homon. et homogr. platée1. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1798 «contenu d'un plat abondamment servi» (Ac.); 2. 1867 «grande quantité de choses ou de gens» (Delvau, p.380). Dér. de plat2*; suff. *, -ée*. Fréq. abs. littér.: 14.

Wiktionnaire

Nom commun - français

platée \pla.te\ féminin

  1. (Familier) Contenu d’un plat servi abondamment.
    • Une platée de pommes de terre.
    • Il avalait les platées les moins ragoûtantes, d’un air de gourmandise. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Depuis quatre heures qu’il mangeait, plus de cent étaient venus s’asseoir autour de lui, histoire de prendre une queue d’ablette et de lui offrir le reste de la platée. — (Ernest Pérochon, Nêne, 1920)
    • Strépoukhoff lui apporta une platée de gruau et de choux. — (Henri Troyat, La Gloire des vaincus)
  2. (Architecture) Massif de fondation, qui comprend toute l’étendue du bâtiment.
    • Tracer le plan d’un édifice sur la platée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLATÉE. n. f.
Contenu d'un plat servi abondamment. Une platée de pommes de terre. Il est familier.

Littré (1872-1877)

PLATÉE (pla-tée) s. f.
  • Terme familier. La quantité de mets qu'un plat contient.

HISTORIQUE

XVe s. Une escuellée ou platelée de salade de herbes, Du Cange, platellus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLATÉE, s. f. (Architect.) est un massif de fondement qui comprend toute l’étendue d’un bâtiment, comme aux aqueducs, arcs de triomphe & autres bâtimens antiques.

PLATÉE, (Géog. anc.) ville de la Bœotie, dans les terres, au midi de Thèbes, aux confins de l’Attique & de la Mégaride, sur le fleuve Asope, en latin Plateæ, selon Cornelius Nepos ; & Platææ selon Justin, Pline, & la plus grande partie des Grecs.

Ce fut près de cette ville, que les Grecs gagnerent une fameuse bataille contre Mardonius, dans la soixante-quinzieme olympiade, l’an 275. de Rome. Pausanias, roi de Sparte, avoit dans ce combat le titre de généralissime des Grecs, & les Athéniens étoient commandés par Aristides, cet homme admirable que Platon, juste appréciateur du mérite, définit le plus irréprochable & le plus accompli de tous les Grecs.

Après la défaite de Salamine, Xerxès, roi de Perse, se retira dans ses états, & laissa à Mardonius, son intendant & son beau-frere, le soin de dompter la Grece. Dans cette vûe, Mardonius songea à corrompre les Athéniens, qui prêterent l’oreille à ses propositions ; mais à peine le sénateur Lycidas eut-il ouvert l’avis de les accepter, que les autres sénateurs & le peuple l’entourerent pêle-mêle, & le lapiderent. Si-tôt que les femmes eurent appris son avanture, & ce qui l’avoit causé, elles coururent en foule à la maison de Lycidas, & y massacrerent sa femme & ses enfans, comme autant de complices de sa perfidie.

Mardonius, irrité d’avoir fait des avances honteuses & inutiles, mit à feu & à sang toute l’Attique, & tourna vers la Bœotie, où les Grecs se porterent pour l’attendre. La bataille s’étant donnée, Mardonius la perdit avec la vie, & l’on tailla aisément en pieces les restes d’une armée sans chef. Les Athéniens attacherent sa lance dans un de leurs temples. Ils y placerent aussi le trône à piés d’argent, d’où Xerxès regardoit le combat de Salamine. Beaucoup de monumens semblables paroient les temples de la Grece, & rendoient témoignage des grandes actions dont ils perpétuoient la mémoire.

La ville de Platée étoit ennemie des Thébains, & si dévouée aux Athéniens, que toutes les fois que les peuples de l’Attique s’assembloient dans Athènes pour la célébration des sacrifices ; le héraut ne manquoit pas de comprendre les Platéens dans les vœux qu’il faisoit pour la république.

Les Tbébains avoient deux fois détruit la ville de Platée. Archidamus, roi de Sparte, la cinquieme année de la guerre du Péloponnese, bloqua les Platéens & les força de se rendre à discrétion. Ils auroient eu bonne composition du vainqueur ; mais Thèbes unie avec Lacédémone, demanda qu’on exterminât ces malheureux, & le demanda si vivement qu’elle l’obtint.

Le traité d’Antalcidas dont parle Xénophon, liv. V. les rétablit ; ce bonheur ne dura pas, car trois ans avant la bataille de Leuctres, Thebes indignée du refus que firent les Platéens de se déclarer pour elle contre Lacédémone, les remit dans le déplorable état qu’ils avoient éprouvé déja par sa barbarie.

Dans le lieu même où les Grecs défirent Mardonius, on éleva un autel à Jupiter éleuthérien ou libérateur, & auprès de cet autel les Platéens célébroient tous les cinq ans des jeux appellés éleuthéria. On y donnoit de grands prix à ceux qui couroient armés, & qui devançoient leurs compagnons.

Quand les Platéens vouloient brûler leurs capitaines après leur mort ; ils faisoient marcher un joueur d’instrumens devant le corps, & ensuite des chariots, couverts de branches de lauriers & de myrtes, avec plusieurs chapeaux de fleurs. Etant arrivés proche du bucher, ils mettoient le corps dessus, & offroient du vin & du lait aux dieux. Ensuite le plus considérable d’entr’eux vêtu de pourpre, faisoit retirer les esclaves, & immoloit un taureau. Le sacrifice étant accompli, après avoir adoré Jupiter & Mercure, il convioit à souper les meres de ceux qui étoient morts à la guerre.

Les Platéens célébroient chaque année des sacrifices solemnels aux Grecs qui avoient perdu la vie en leur pays pour la défense commune. Le seizieme jour du mois qu’ils appelloient monastérion, ils faisoient une procession devant laquelle marchoit un trompette qui sonnoit l’alarme ; il étoit suivi de quelques chariots, chargés de myrte & de chapeaux de triomphe, avec un taureau noir ; les premiers de la ville portoient des vases à deux anses pleins de vin, & d’autres jeunes garçons de condition libre tenoient des huiles de senteur dans des phioles.

Le prevôt des Platéens à qui il n’étoit pas permis de toucher du fer, ni d’être vêtu que d’étoffe blanche toute l’année, venoit le dernier portant une saie de pourpre, & tenant en une main une buire & en l’autre une épée nue ; il marchoit en cet équipage par toute la ville jusqu’au cimetiere, où étoient les sépulchres de ceux qui avoient été tués à la bataille de Platée ; alors il puisoit de l’eau dans la fontaine de ce lieu, il en lavoit les colonnes & les statues qui étoient sur ces sépulcres, & les frottoit d’huiles de senteur. Ensuite il immoloit un taureau, & après quelques prieres faites à Jupiter & à Mercure ; il convioit au festin général, les ames des vaillans hommes morts, & disoit à haute voix sur leurs sépultures : je bois aux braves hommes qui ont perdu la vie en défendant la liberté de la Grece. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « platée »

Plat 2 ; picard, platelée. Platelée vient de platel (plateau).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIIe siècle) Dérivé de plat, avec le suffixe -ée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « platée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
platée plate

Citations contenant le mot « platée »

  • Dans les familles, cet été, on se demande désormais qui fera la cuisine le soir. Tout le monde participe à l’élaboration des repas depuis qu’on se prend pour un « top chef ». Les plus jeunes, qui ont fait leurs gammes en regardant l’émission plutôt qu’en préparant les repas du quotidien, sont complètement désinhibés quand ils passent en cuisine. Tout leur semble réalisable et ils peuvent se lancer dans n’importe quel projet culinaire. Ce n’est pas systématiquement réussi, mais c’est toujours créatif. C’est la fin de la platée de purée vite expédiée : l’écrasé de pomme de terre aura des petits morceaux d’olive et sera moulé dans un bol. Après quoi, on peut tous réemployer l’adjectif « goûteux », que seuls les gens avec un siècle de retard utilisaient jusque-là. Le Monde.fr, Drôle d’été : les enfants aux fourneaux

Images d'illustration du mot « platée »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « platée »

Langue Traduction
Anglais plateaus
Espagnol mesetas
Italien altopiano
Allemand hochebenen
Chinois 高原
Arabe هضاب
Portugais planaltos
Russe плоскогорья
Japonais 高原
Basque plateaus
Corse piani
Source : Google Translate API

Synonymes de « platée »

Source : synonymes de platée sur lebonsynonyme.fr

Platée

Retour au sommaire ➦

Partager