La langue française

Personnifié

Définitions du mot « personnifié »

Trésor de la Langue Française informatisé

PERSONNIFIER, verbe trans.

A. − Évoquer quelque chose (d'inanimé concret ou plus souvent abstrait) comme si c'était une personne. Toutes les fois que l'Antiquité, par poésie ou par impuissance d'abstraire, personnifiait une idée, lui donnait un nom d'homme, Hercule, Thésée ou Romulus, le grossier matérialisme des critiques alexandrins, la prenait au mot, s'en tenait à la lettre (Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.68):
. Celle [l'abstraction] que Voltaire personnifie dans ces deux vers de son Orphelin de la Chine, relatifs à l'invasion de Pékin par les Tartares: Les vainqueurs ont parlé. L'esclavage en silence Obéit à leur voix dans cette ville immense. «Mettez à la place Les esclaves en silence, dit Laharpe, et tout l'effet est détruit... le poète en personnifiant l'esclavage agrandit le tableau...» P. Fontanier, Les Figures du discours, 1968, p.112.
[En parlant d'une figure humaine ou divine] Représenter quelque chose d'inanimé, surtout une abstraction. Synon. incarner.Les Hellènes voyaient dans la nature des forces qui se livrent incessamment des combats variés, et ces forces étaient des Dieux. Les Dieux personnifiaient les diverses sensations d'un Grec devant les phénomènes de l'univers (Barrès, Voy. Sparte, 1906, p.71).La Réforme élit la morale et exile la beauté. (...). Saint-Just tonne contre les spectacles et, dans le beau programme qu'il fait pour la «fête de la raison», veut que la raison soit personnifiée par une personne «vertueuse plutôt que belle» (Camus, Homme rév., 1951, p.313).
Au part. passé. On montrait aussi le lieu où Hercule s'était brûlé, et nous avons fait voir qu'Hercule n'était que le soleil personnifié dans les allégories sacrées (Dupuis, Orig. cultes, 1796, p.141).
B. − Qqn personnifie qqc.
1. Être le symbole vivant de quelque chose d'abstrait. Vous êtes mon ami, bien que ce ne soit pas vous, oh non! qui personnifiez l'amitié (Giraudoux, Simon, 1926, p.118).
Empl. pronom. réfl. Qqc. (d'abstr.) se personnifie dans.Il y a des moments où la conscience publique aime à se personnifier dans un homme; elle s'en fait un oracle (Sainte-Beuve, Port-Royal, t.4, 1859, p.255).
Au part. passé. La fierté révolutionnaire personnifiée dans Bonaparte (Sand, Hist. vie, t.1, 1855, p.450).
2. En partic. Incarner de manière exemplaire un défaut, une qualité. Madame Cézanne, cette déesse butée, qui personnifie à la fois toute la naïveté et toute la mesquinerie provinciale (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p.133).
Au part. passé. C'est la bêtise personnifiée. L'orgueil humain personnifié dans un peuple, c'est l'Angleterre (Michelet, Introd. Hist. univ., 1831, p.456).M. Merle, toujours gai et satisfait, pourvu que rien ne fasse un pli dans son bien-être, est, aujourd'hui comme toujours, le calme personnifié, aimable, facile à vivre, charmant dans son égoïsme (Sand, Hist. vie, t.1, 1855, p.221).
[En parlant d'un personnage ou entité de théâtre, de roman, de cinéma] Ça n'est pas hautain du tout cet art qui consiste à mettre des propositions relatives à la fin des vers (...) et autres pauvretés, pour la rime et l'impeccabilité du sonnet, ça et beaucoup de majuscules, aux noms des Dieux, ou des vertus personnifiées (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p.252).
Prononc. et Orth.: [pε ʀsɔnifje], (il) personnifie [pε ʀsɔnifi]. Ac. 1694: personifier; dep. 1718: personnifier. Étymol. et Hist.1. 1710 personnifier «donner, par la parole ou par l'image, à une chose inanimée les traits et les caractéristiques de l'homme» (Boileau, Réflexions critiques sur quelques passages de Longin ds OEuvres, éd. 1859, p.410); 2. ca 1780 personnifié «se dit d'une qualité par rapport à une personne qui la possède au plus haut degré» (Mmedu Deffand, Lettre à H. Walpole, t.1, p.132 ds Littré); 1851 personnifier «montrer dans sa personne une qualité, un caractère, un défaut, d'une manière exemplaire» (Delacroix, Journal, p.440). Dér. de personne*; suff. -fier (-ifier*). Fréq. abs. littér.: 161. Bbg. Quem. DDL t.21.

Wiktionnaire

Forme de verbe

personnifié \pɛʁ.sɔ.ni.fje\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe personnifier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PERSONNIFIÉ (pèr-so-ni-fi-é, ée) part. passé de personnifier
  • Fig. Cette femme ne vous déplaira pas, c'est le tintamarre personnifié, Mme du Deffant, Lett. à H. Walpole, t. I, p. 132, dans POUGENS. Gaussin, qui débutait alors et qui était la beauté personnifiée, Diderot, Mém. t. IV, p. 61, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « personnifié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
personnifié pɛrsɔnifie

Citations contenant le mot « personnifié »

  • Cleveland a déjà fait un pas en avant en 2019 en laissant de côté leur logo principal, personnifié par le Chef Wahoo, qui était jugé comme une caricature raciste. Le Journal de Montréal, Les joueurs des Indians protestent contre leur nom | JDM

Images d'illustration du mot « personnifié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « personnifié »

Langue Traduction
Anglais personified
Espagnol personificado
Italien personificato
Allemand personifiziert
Chinois 拟人化
Arabe جسد
Portugais personificado
Russe персонифицированный
Japonais 擬人化
Basque pertsonifikatu
Corse personificatu
Source : Google Translate API

Personnifié

Retour au sommaire ➦

Partager