La langue française

Paysage

Sommaire

  • Définitions du mot paysage
  • Phonétique de « paysage »
  • Citations contenant le mot « paysage »
  • Traductions du mot « paysage »
  • Synonymes de « paysage »

Définitions du mot « paysage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PAYSAGE, subst. masc.

A. −
1. Vue d'ensemble, qu'offre la nature, d'une étendue de pays, d'une région. Synon. panorama, point de vue, site.Paysage admirable, grandiose; paysage champêtre, de montagne. J'ai recherché avec une sensibilité exquise la vue des beaux paysages; c'est pour cela uniquement que j'ai voyagé. Les paysages étaient comme un archet qui jouait sur mon âme (Stendhal, H. Brulard, t.2, 1836, p.25).La beauté du paysage formé par le petit lac, les bois qui l'environnent, les volcans lointains et le ciel d'automne (Bourget, Disciple, 1889, p.123):
1. ... par la porte de la tente, entr'ouverte sur les sables, il voyait se lever les paysages familiers, faits de collines rousses ou des bois de chênes noirs, de landes rases, bordées de pins rangés en ligne de portiques, d'eaux vives et chantantes sur des lits de graviers, ou faits tout entiers d'un toit de tuiles rouges marqué d'un jet de fumée... Pesquidoux, Livre raison, 1928, p.VII.
SYNT. Charmant, frais, magnifique, riant, vaste paysage; paysage désolé, sinistre, tourmenté; paysage d'automne, de neige.
P. métaph. En retournant son oeil, −passez-moi encore cette expression, −on voit un paysage en soi. Or, en ce moment-là le paysage que je pouvais voir en moi ne valait guère mieux que celui que j'avais sous les yeux (Hugo, Rhin, 1842, p.391).
2. P. anal. Tout un paysage de cuisses et de jambes, nouées, tordues comme des branches d'arbres dans la jungle! (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p.115).Le visage humain, le visage féminin surtout, fut toujours mon paysage de prédilection (Colette, Belles saisons, 1954, p.82).
3. P. ext. Vue d'ensemble d'un endroit quelconque (ville, quartier, etc.). Paysage urbain. Et, dans ce désolant paysage de ville, Les réverbères un par un sont allumés, Si tristes, grelottant dans le verre fragile (Rodenbach, Règne sil., 1891, p.89).Elle revoyait (...) l'étroite lucarne qui s'ouvrait sur un paysage charbonneux de docks... (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.837).
En partic. [D'un point de vue géogr., écon.] Les servitudes sociales ou rurales qu'a comportées cette association, ont marqué la physionomie géographique, le «paysage rural», des diverses régions de la France (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p.128).Toute la vie individuelle et sociale se déroule au rythme de l'arrosage (...). Le paysage agraire reflète cette toute-puissance de l'eau (Meynier, Paysage agraires, 1958, p.99).
4. Au fig.
a) Ensemble des conditions matérielles, intellectuelles formant l'environnement de quelqu'un, de quelque chose. Le paysage démographique, intellectuel, politique. Il commence (...) par brosser à grands traits, mais avec une singulière puissance, la série de ce qu'on pourrait nommer les «paysages économiques» successifs (L. Febvre, H. Pirenne, [1920] ds Combats, 1953, p.358).Le maître de céans (...) a devant lui un paysage social (Traité sociol., 1968, p.257).Il y a cinq ans, Murray Schafer, chercheur canadien, avait réalisé une enquête dans cinq villages d'Europe afin d'étudier le «paysage sonore» qui caractérisait chacun d'entre eux (Le Monde dimanche, 12 oct. 1980, p.ix, col. 2).
b) Paysage intérieur, mental. Tendances intellectuelles, morales, caractéristiques d'une personne. Une simple modification d'attitude −il se rebiffe au lieu d'accepter, −et tout son paysage intérieur passe de l'ombre au soleil (Montherl., Célibataires, 1934, p.901).Le paysage intérieur de Baudelaire et la matière éternelle dont sont faites ses joies, ses fureurs et ses peines (Sartre, Baudelaire, 1947, p.32).Baldwin vit à New-York et à St Paul-de-Vence. Mais, comme la plupart des écrivains, il habite essentiellement son paysage mental (L'Express, 11 oct. 1980, p.192, col. 2).
B. − BEAUX-ARTS
1. Tableau dont le thème principal est la représentation d'un site généralement champêtre, et dans lequel les personnages ne sont qu'accessoires. Paysages de Corot, de Gainsborough, de Poussin; paysage moderne. L'aînée parlait d'entrer au théâtre et (...) la cadette s'était déjà fait refuser trois paysages au Salon (Zola, Germinal, 1885, p.1201).Dans un des paysages [de Monet], la densité picturale vient confirmer, selon notre attente, les arches de pierre massive, sous lesquelles glisse la fluidité du flot (Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p.159):
2. Qu'on se rappelle quelques paysages de Rubens et de Rembrandt, qu'on y mêle quelques souvenirs de peinture anglaise, et qu'on suppose, dominant et réglant tout cela, un amour profond et sérieux de la nature, on pourra peut-être se faire une idée de la magie de ses tableaux [de M. R. Rousseau]. Baudel., Salon, 1846, p.184.
SYNT. Paysages de l'école hollandaise; paysages impressionnistes de Monet, de Sisley; paysages naïfs du douanier Rousseau; paysages urbains d'Utrillo.
Loc. fig. et fam. [P. réf. aux peintres qui enjolivent leurs paysages au moyen de détails pittoresques] (Qqn, qqc./) fait bien dans le paysage, orne le paysage. (Quelqu'un, quelque chose) produit une bonne impression, un heureux effet. Elle a une grosse dot, cela fait bien dans le paysage (Littré).[Madame de Lerne] avait un salon très recherché, où elle réunissait des hommes distingués (...). Elle leur adjoignait quelques jolies femmes pour orner le paysage (Feuillet, Paris, 1881, pp.60-61).
2. P. méton. Ce genre de peinture. Le Genre historique, le Genre proprement dit, les tableaux de chevalet, le Paysage (...) ne sauraient offrir plus de vingt tableaux dignes des regards du public (Balzac, P. Grassou, 1840, p.436).C'est (...) dans le paysage qu'ils [les impressionnistes] ont été les plus grands (Mauclair, Maîtres impressionn., 1923, p.28).
Paysage historique. ,,Tableau de paysage représentant non pas des sites copiés sur nature, mais des compositions agencées suivant le goût de l'artiste et parfois peuplées de monuments en ruines, de statues, de vases et décorés de figures représentants une scène tirée de la Fable ou de l'histoire`` (Adeline, Lex. termes art, 1884). Voici Poussin avec son Paysage de Diogène d'un style si noble et si fier, type du paysage historique (Gautier, Guide Louvre, 1872, p.64).
Paysage idéal ou composé. ,,Paysage créé par l'imagination d'un artiste, par opposition au paysage d'après nature. Ce terme a tout d'abord été utilisé par la critique allemande pour caractériser les paysages sublimés des classiques et des baroques`` (Bég. Dessin 1978; ds Littré, Lar. 19e-Lar. Lang. fr.).
3. P. anal. Description de la nature dans une oeuvre littéraire. C'est dans l'in pace de la maisonnette au tapis d'Aubusson que notre auteur a composé ses meilleurs romans. Ses paysages frémissants (Blanche, Modèles, 1928, p.240).Moritz n'est peut-être pas assez poète pour que ses paysages soient ce que seront bientôt ceux des romantiques; mais il en est peu, dans le préromantisme européen, qui portent aussi bien la marque d'un sentiment tout nouveau de la nature (Béguin, Âme romant., 1939, p.36).
REM. 1.
Paysagesque, adj.,hapax. Qui est digne de figurer dans un tableau représentant un paysage. Le moulin a pris de lui-même une forme plus paysagesque que celle qui lui eût été donnée par le pinceau capricieux d'un Salvator Rosa (Lamart., Tailleur pierre, 1851, p.392).
2.
Paysagisme, subst. masc.,hapax. Composition littéraire ayant la nature pour thème. On s'étonne que son paysagisme aimable [de Rousseau] et son besoin de se raconter aient bouleversé, par des voies diverses, la Société française (L. Daudet, Universaux, 1935, p.113).
3.
Bureau-paysage, subst. masc.Bureau aménagé de façon à évoquer un paysage naturel. Le train, cet endroit de repos et de détente peut très vite se transformer en lieu de travail intense. Évidemment, il faut du courage pour ouvrir des dossiers quand on est bien installé dans les fauteuils de nos voitures. Nos voitures... comme «bureau paysage», il est difficile de faire mieux (Le Point, 4 déc. 1978, p.40, col. 1.).
Prononc. et Orth.: [peiza:ʒ], [pε-]. Martinet-Walter 1973: [pe-], [pε-] (14/3). Ac. 1694: païsage; dep. 1718: paysage. Étymol. et Hist. 1. 1549 Beaux-Arts (Est., s.v. paisage: mot commun entre les painctres); 1551 (G. Gruget, trad. Les dialogues de M. Speron Sperone d'apr. A. J. Greimas ds Fr. mod. t.17, p.298); 2. 1556 «ensemble du pays; pays» (Beaugue, Guerre d'Escosse, IV ds Littré), seulement au xvies., Hug.; 3. 1573 «étendue de pays que l'oeil peut embrasser dans son ensemble» (Garnier, Hippolyte, 1224 ds Hug.). Dér. de pays1*; suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 3900. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3124, b) 4715; xxes.: a) 6749, b) 7334.
DÉR. 1.
Paysagé, -ée, adj.Aménagé, disposé de façon à évoquer ou à reconstituer un paysage naturel. Je marchais sur l'avenue, le long du pré planté d'arbres choisis que grand-père appelait «le parc paysagé» (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p.80).Possibilité de cloisonnement traditionnel, paysagé ou mixte. Bureaux livrés entièrement équipés, sauf cloisons (L'Express, 31 oct. 1977, p.24, col. 2). [peizaʒe]. 1reattest. 1958 id.; de paysage, suff. -é*.
2.
Paysager, -ère, adj.a) Synon. de paysagé.Jardin paysager. Si l'industrie régnait sur ce monde paisible, elle se tenait à distance, respectant les sanctuaires de la nature (...) comme nous respectons aujourd'hui ces jardins paysagers que l'on crée pour remplacer et reconstruire artificiellement la nature qui s'en va (Sand, M. Sylvestre, 1866, p.113).b) Hapax. Relatif à l'agencement des parcs, des jardins. Doux cyprès au faîte de la colline, écrits sur le ciel comme un théorème divin, comme une leçon d'architecture paysagère (Arnoux, Rhône, 1944, p.10).[peizaʒe], fém. [-ε:ʀ]. 1resattest. 1845 jardin paysager (Besch.), 1866 id. (Sand, loc. cit.); de paysage, suff. -ier*, devenu -er après consonne palatale.
BBG. −Dossiers de mots. Néol. Marche. 1976, no1, pp.60-61 (s.v. paysagé). −Quem. DDL t.25, s.v. paysagesque.

paysage « étendue d'un pays qui se présente à la vue d'un observateur »

Wiktionnaire

Nom commun

paysage \pe.i.zaʒ\ ou \pɛ.i.zaʒ\ masculin

  1. (Agriculture, Géographie, Jardinage) Étendue de territoire couverte par le regard.
    • Il n’y a pas jusqu’à ces pâles oliviers dont l’aspect n’ajoute à l’austérité du paysage. La plupart ont éclaté par le milieu, le tronc s’est effondré, l’arbre s’est séparé en morceaux, […]. — (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol. 2, 1866)
    • L’unité physionomique d’un paysage provient de ce que certaines plantes se répétant très fréquemment lui impriment une allure particulière. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 101)
    • Quand on remonte de Toul vers le Nord-Ouest, le paysage n’est pas sans grandeur. Ce sont de larges creux boisés ; et la vue découvre à vingt ou trente kilomètres quelque crête plus sévère. — (Alain, Souvenirs de guerre, p. 9, Hartmann, 1937)
    • Il a modifié en partie les paysages du domaine en plantant beaucoup d’arbres dans les creux en particulier des peupliers blancs appelés piboules, des micocouliers que Florian traite d’alisiers, et probablement quelques ormeaux et arbres fruitiers autour de château. — (Michel Cointat, Florian, 1755-1794 : aspects méconnus de l’auteur de Plaisir d’amour, 2007, p. 61)
    • Les recherches conduites ces dernières années, nombreuses et diversifiées, de nature parfois pluridisciplinaires, ont montré combien le paysage est un objet complexe, aux multiples facettes, situé entre nature, technique et société. Il est une production sociale et culturelle : produit du regard porté sur le territoire, mais aussi produit de l’action d’une société sur son espace. — (Monique Toublanc, « La recherche en sciences sociales dans les écoles de paysage en France », publié dans Projets de paysage le 2 juillet 2009)
  2. (Figuré) Situation, domaine ; ensemble d’éléments ayant une cohérence entre eux.
    • Les mesures annoncées sont finalement assez modestes face à l’enjeu. Car il s’agit rien moins que d’imaginer l’avenir du paysage industriel français. — (Agathe Remoué, « Où sont les emplois verts », dans L’Usine nouvelle, no 3 177, 28 janvier 2010)
    • Le chef du gouvernement est traditionnellement le dirigeant du parti ayant obtenu le plus grand nombre de voix, mais le nouveau paysage politique fragmenté de la Suède rend toute conjecture particulièrement hasardeuse. — (Le Monde, En Suède, droite et gauche au coude-à-coude, l’extrême droite progresse, Le Monde. Mis en ligne le 9 septembre 2018)
  3. (Peinture) Figuration peinte ou dessinée où le sujet porte sur la nature (forêts, montagnes, champs, cascades, rivières…) et où les figures (humains, non-humains) et les constructions sont accessoires.
    • Elle semblait faite pour glisser, en robe blanche, dans des paysages liturgiques, une branche de lis ou un rameau d’or à la main. — (Octave Mirbeau, Le Colporteur)
    • […], elle considéra, sans bouger, une affiche qui représentait une gitane devant un paysage andalou. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, p. 137)
    • Mademoiselle, oserai-je vous demander si vous avez donné un pendant à ce charmant paysage que vous présentâtes l’autre jour au maréchal ? — (Delphine de Girardin, Lady Tartuffe, 1853, acte I, sc. 13)
  4. (Peinture) Format normalisé de châssis et de toiles, en principe destiné à la peinture des paysages, et dont la largeur est intermédiaire entre celles des formats figure et de marine.
    • « Une toile 10 paysage, mesure 38 cm de largeur et 55 cm de longueur. »
  5. (Littéraire) Description d’un aspect de nature.
    • « Ce romancier excelle dans le paysage. »
  6. (Littéraire) Métaphore faisant allusion aux sentiments, au caractère d’une personne.
    • Les paysages de l’âme.
    • Les paysages intérieurs de quelqu’un.
  7. (Imprimerie, Informatique) Image horizontale, dont la largeur est supérieure à la hauteur. (comme opposée à portrait).

Forme de verbe

paysage \pe.i.zaʒ\ ou \pɛ.i.zaʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe paysager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe paysager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe paysager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe paysager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe paysager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAYSAGE. n. m.
Étendue de pays que l'on voit d'un seul aspect. Paysage riant. Il y a des paysages délicieux sur les bords de la Seine, de la Loire. Il se dit aussi d'un Tableau qui représente un paysage. Ce musée possède plusieurs paysages de Corot. Il se dit encore du Genre de peinture qui a pour objet la représentation des paysages. Peintre de paysage. Peindre le paysage. Il se dit, en termes de Littérature, de la Description d'un aspect de nature. Ce romancier excelle dans le paysage.

Littré (1872-1877)

PAYSAGE (pè-yi-za-j') s. m.
  • 1Étendue du pays que l'on voit d'un seul aspect. Nous parcourons toute cette belle côte, et nous voyons deux mille objets différents qui passent incessamment devant nos yeux comme autant de paysages nouveaux dont M. de Grignan serait charmé, Sévigné, 425. Un paysage dont on aura vu toutes les parties l'une après l'autre, n'a pourtant point été vu ; il faut qu'il le soit d'un lieu assez élevé, où tous les objets auparavant dispersés se rassemblent sous un seul coup d'œil, Fontenelle, Varignon.
  • 2Genre de peinture qui a pour objet la représentation des sites champêtres. Et pour le paysage on prise sa manière, Abbé de Marolles, Le liv. des peintres, p. 38.
  • 3Tableau qui représente un paysage. J'ai à présent sous mes yeux un paysage que Vernet fit à Rome pour un habit, veste et culotte, et qui vient d'être acheté mille écus, Diderot, Salon de 1767, au début.

    Paysage historique, ou paysage antique, celui dans lequel sont représentés des personnages héroïques, mythologiques, un trait de l'histoire ou de la Fable, un souvenir de l'antiquité, etc. Poussin, Claude Lorrain excellent dans le paysage antique.

    Paysage mixte, paysage copié de quelque site ou paysage naturel, mais que l'artiste a modifié pour l'effet pittoresque.

    Paysage idéal, paysage qui est tout entier de l'invention du peintre.

    Paysage héroïque, paysage représentant un site choisi et noble, des temples, des ruines, des pyramides, etc.

    Fig. Familièrement (c'est une locution très récente). Cela fait bien dans le paysage, cela produit un bon effet. Elle a une grosse dot, cela fait bien dans le paysage. Je l'ai assuré de mon dévouement, cela fait bien dans le paysage.

REMARQUE

Fénelon, t. XXI, p. 290, a fait paysage de deux syllabes.

HISTORIQUE

XVIe s. Cinq cens chevaux qu'ils pouvoient estre d'Anglois en Escosse, osoyent entreprendre de courir jour et nuict jusqu'aux portes d'Edimbourg, tenans en subjection tout le paysage des environs, Beaugué, Guerre d'Escosse, IV. Je pensay de figurer en quelque grand tableau les beaux paysages que le prophete descrit au pseaume susdit, Palissy, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PAYSAGE, s. m. (Peinture.) c’est le genre de peinture qui représente les campagnes & les objets qui s’y rencontrent. Le paysage est dans la Peinture un sujet des plus riches, des plus agréables & des plus féconds. En effet, de toutes les productions de la nature & de l’art, il n’y en a aucune que le peintre paysagiste ne puisse faire entrer dans la composition de ses tableaux. Parmi les styles différens & presqu’infinis dont on peut traiter le paysage, il faut en distinguer deux principaux : savoir le style héroïque, & le style pastoral ou champêtre. On comprend sous le style héroïque, tout ce que l’art & la nature présente aux yeux de plus grand & de plus majestueux. On y admet des points de vûes merveilleux, des temples, des sépultures antiques, des maisons de plaisance d’une architecture superbe, &c. Dans le style champêtre au contraire, la nature est représentée toute simple, sans artifice, & avec cette négligence qui lui sied souvent mieux que tous les embellissemens de l’art. Là on voit des bergers avec leurs troupeaux, des solitaires ensevelis dans le sein des rochers, ou enfoncés dans l’épaisseur des forêts, des lointains, des prairies, &c. On unit fort heureusement le style héroïque avec le champêtre.

Le genre du paysage exige un coloris où il y ait de l’intelligence, & qui fasse beaucoup d’effet. On représente quelquefois dans des paysages des sites incultes & inhabités, pour avoir la liberté de peindre les bisarres effets de la nature livrée à elle-même, & les productions confuses & irrégulieres d’une terre inculte. Mais cette sorte d’imitation ne sauroit nous émouvoir que dans les momens de la mélancholie, où la chose imitée par le tableau peut sympathiser avec notre passion. Dans tout autre état le paysage le plus beau, fut-il du Titien & du Carrache, ne nous intéresse pas plus que le feroit la vûe d’un canton de pays affreux ou riant. Il n’est rien dans un pareil tableau qui nous entretienne, pour ainsi dire ; & comme il ne nous touche gueres, il ne nous attache pas beaucoup. Les peintres intelligens ont si bien senti cette vérité, que rarement ils ont fait des paysages deserts & sans figures. Ils les ont peuplés, ils ont introduit dans ces tableaux un sujet composé de plusieurs personnages, dont l’action fût capable de nous émouvoir, & par conséquent de nous attacher. C’est ainsi qu’en ont usé le Poussin, Rubens & d’autres grands maîtres, qui ne se sont pas contentés de mettre dans leurs paysages un homme qui passe son chemin, ou bien une femme qui porte des fruits au marché ; ils y placent ordinairement des figures qui pensent, afin de nous donner lieu de penser ; ils y mettent des hommes agités de passions, afin de reveiller les nôtres, & de nous attacher par cette agitation. En effet, on parle plus souvent des figures de ces tableaux, que de leurs terrasses & de leurs arbres. La fameuse Arcadie du Poussin ne seroit pas si vantée si elle étoit sans figures. Voyez sur ce paysage, l’article du Poussin, au mot Paysagiste. (Le Chevalier de Jaucourt.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « paysage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
paysage peizaʒ

Citations contenant le mot « paysage »

  • 1984 |Pendant l'été 1984, le géographe Yves Lacoste décrivait pour les auditeurs le paysage de Turenne, aux confins du Lot et de la Corrèze. Une série de cinq émissions proposée par l’éditeur François Maspero sous le titre "Le Géographe et le paysage". France Culture, Yves Lacoste : "On ne peut pas réduire la géographie à l’analyse des paysages" - Ép. 1/2 - Le Géographe et le paysage
  • 1984 |Pendant l'été 1984, le géographe Yves Lacoste décrivait pour les auditeurs le paysage de Turenne, en Corrèze. Une série de cinq émissions proposée par l’éditeur François Maspero sous le titre "Le Géographe et le paysage". France Culture, Yves Lacoste : "La liaison entre la géographie physique et la géographie humaine, cette liaison est indispensable" - Ép. 2/2 - Le Géographe et le paysage
  • Admirables, grandioses, féeriques… Le concours annuel ILPOTY révèle les plus beaux paysages du monde et la nature dans toute sa diversité et ses couleurs. On s’en met plein les yeux ? ConsoGlobe, Photo paysage 2020 : les gagnant de l'International Landscape Photo
  • Le projet est une commande publique un peu particulière. Il est question de transmission puisque la matérialité de cette commande consiste en un ensemble d’éléments comprenant des images diffusées dans des lieux publics, par le biais de tirages originaux, l’édition de deux posters, d’un livre, d’expositions et d’un fonds photographique mis à disposition de la recherche. On imagine souvent la commande publique sous forme de sculptures dans l’espace public. Nicolas Floc’h revient sur la façon dont il a pu réaliser le projet et le replace dans sa pratique sous-marine menée en lien avec des scientifiques sur plusieurs sites ; le questionnement de la représentation de paysages invisibles qui n’existent pas dans la généalogie artistique, la position de l’artiste et du citoyen. Entretien avec un artiste qui fut marin pêcheur. L'Humanité, Photographie. Nicolas Floc’h : « On ne connaît pas le paysage sous-marin de nos propres côtes » | L'Humanité
  • Il est l'un des symboles du massif des Vosges mosellanes : le Donon. En cet hiver particulier, la neige a décidé de rester en abondance en son sommet. Aussi, ils sont nombreux à s'y rendre pour monter à pied jusqu'au temple. L'ambiance est amicale et bon enfant, et chacun profite du paysage, des pistes de luge, ou juste du grand air. Un succès qui ne se dément pas : à certains moments du week-end, il y a même des embouteillages sur les parkings ! , Photos. Le paysage spectaculaire du temple du Donon sous la neige

Traductions du mot « paysage »

Langue Traduction
Anglais landscape
Espagnol paisaje
Italien paesaggio
Allemand landschaft
Chinois 景观
Arabe المناظر الطبيعيه
Portugais panorama
Russe пейзаж
Japonais 風景
Basque paisaia
Corse paisaghju
Source : Google Translate API

Synonymes de « paysage »

Source : synonymes de paysage sur lebonsynonyme.fr
Partager