La langue française

Parasol

Sommaire

  • Définitions du mot parasol
  • Étymologie de « parasol »
  • Phonétique de « parasol »
  • Citations contenant le mot « parasol »
  • Traductions du mot « parasol »
  • Synonymes de « parasol »

Définitions du mot parasol

Trésor de la Langue Française informatisé

PARASOL, subst. masc.

A. −
1. Vx. Abri portatif d'étoffe ou de toile, de même forme qu'un parapluie, utilisé pour se protéger généralement du soleil (parfois de la pluie). Synon. anc. en-cas, en-tout-cas, cour. ombrelle.Quand elle sortait, madame Soudry tenait sur sa tête le vrai parasol du XVIIIesiècle, c'est-à-dire une canne au haut de laquelle se déployait une ombrelle verte à franges vertes (Balzac, Paysans, 1850, p.271):
1. M. Vernet (...) était habillé d'une jaquette de lasting, d'un pantalon noir et blanc à carreaux et d'une chemise en flanelle; par là-dessus venaient un vieux chapeau de paille, des lunettes noires et le parasol; et cet ensemble faisait rire, surtout le parasol, qui était le premier qu'on vît dans le pays, mais il le lui fallait, comme il disait, à cause de ses yeux qu'il avait faibles et malades. Ramuz, A. Pache, 1911, p.10.
En partic.
a) LITURG. CATH. Parasol (liturgique). [Symbole de la papauté] Puis, sur la sedia gestatoria porté par quatre colosses de marbres noir (...) avec le parasol de soie blanche et dorée, (...) le pape (...) très strictement déclare (Butor, Modif., 1957, p.215).
b) Ce même objet que l'on déploie dans certains pays chauds pour abriter les dignitaires et qui y est, de ce fait, une marque de considération, d'autorité. De nos jours encore, l'empereur du Maroc a seul le droit dans ses États de se servir d'un parasol; on l'étend sur sa tête quand il donne des audiences et dans tous les actes solennels (Bach.-Dez.1882).Je ne distingue plus que (...) le sultan environné de son escorte (...). Deux parasols, l'un pourpre l'abritant directement; l'autre beaucoup plus grand, noir lamé d'argent, couvrant l'autre (Gide, Retour Tchad, 1928, p.967).V. infra dér. parasolier (Gide, Retour Tchad, 1928, p.944).
En compos. Porte-parasol. Personne chargée de tenir le parasol au-dessus de la tête d'un monarque ou d'un grand personnage. Synon. parasolier (infra dér.).Les doges de Venise étaient accompagnés d'un porte-parasol, et leur parasol était parfois coudé (Leloir1961).
2. Abri pliant de même forme, à manche droit (ou articulé, muni d'une rotule de manière à être orienté dans n'importe quelle direction), fixé à un support et planté en un endroit pour (se) protéger du soleil (notamment sur les terrasses des cafés, dans les restaurants en plein air, les jardins, sur les plages). À l'ombre d'un parasol de toile. À la tombée de la nuit, on les voit revenir, un à un, portant sur leur dos leur parasol, leur pique, leurs toiles, leurs boîtes de peinture (Taine, Notes Paris, 1867, p.238).Tu as vu le nouveau café qui vient de s'ouvrir à côté d'ici? Ces parasols de couleur font un effet très heureux! On ne sait plus qu'inventer (Montherl., Célibataires, 1934, p.830):
2. À travers la rue, il trouvait un superbe sujet de tableau: les marchandes au petit tas sous leurs grands parasols déteints, les rouges, les bleus, les violets, attachés à des bâtons, bossuant le marché, mettant leurs rondeurs vigoureuses dans l'incendie du couchant... Zola, Ventre Paris, 1873, p.782.
En empl. adj. apposé. Un canotier vêtu de rouge et coiffé d'une sorte de colossal chapeau parasol en paille, attaquait une valse (Maupass., Contes et nouv., t.2, Yvette, 1884, p.514).
Loc. Avoir qqc. pour parasol, qqc. sert de parasol (à qqn). Avoir quelque chose pour abri, quelque chose sert d'abri (à quelqu'un). [À Tolède] les cuillerées de plomb fondu que Phébus-Apollon verse du haut du ciel aux heures de midi ne vous atteignent jamais; les saillies des toits vous servent de parasol (Gautier, Tra los montes, 1843, p.142).On s'arrêtait; les voyageurs avaient leurs voitures pour parasol (MmeV. Hugo, Hugo, 1863, p.97).
B. − P. anal. (de forme), notamment dans le domaine de la bot.[Souvent dans des constr. du type en (forme de) parasol] (Dont la tête, la cime, le feuillage se dresse, s'épanouit) à la manière d'un parasol, en forme d'ombrelle. Cognassier en parasol, tête en parasol (des champignons), épines en parasol, branches étendues en parasol; arrondi, disposé, ouvert, taillé en parasol. Les balisiers (...) dont les feuilles (...) sont engagées les unes dans les autres (...) ne se développent point en parasol (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.65).Il est une des combinaisons des voûtes, dites gothiques, (...) qui consiste en une série d'arcs de même courbure, rayonnant autour d'un point d'appui, d'un axe. Ces voûtes, en parasol, (...) se composent de nerfs semblables et égaux, laissant entre eux des panneaux faciles à remplir (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.134).Assis, bien installé, la queue en parasol, il [l'écureuil] grignotait à toute vitesse (Genevoix, Routes avent., 1958, p.41):
3. Je courus d'une haleine jusqu'au jardin, jusqu'à ce petit pavillon en forme de parasol sous lequel les bonnes d'enfants venaient abriter leurs charrettes. Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p.127.
Plantes en parasol. Plantes ombellifères. (Dict.xixeet xxes.).
Fleurs en parasol. Des fleurs de ciguë en parasol imitaient les pins d'Italie (Hugo, Rhin, 1842, p.383).
Pin en/à parasol. Si je te peins ce verdoyant espoir, qui, par avance, habille ce rocher nu, sourcilleux, sur le haut duquel le hasard de la végétation a placé l'un des plus beaux pins en parasol, c'est que j'ai trouvé là des images auxquelles je me suis attachée (Balzac, Mém. jeunes mariées, 1842, p.282).
Pin*(-)parasol.
Acacia parasol. Huit ou dix oliviers chétifs, cinq ou six acacias parasols, gros comme le bras, forment la verdure de la bastide (Stendhal, Mém. touriste, t.2, 1838, p.387).
P. métaph. et au fig. Les fougères arborescentes étendaient leurs larges parasols, découpés comme de fines dentelles (Loti, Mariage, 1882, p.142).Un grand jardin, où l'air est lourd sous le parasol des palmiers, forme le milieu de ce logis oriental (Maupass., Sur l'eau, 1888, p.302).Le parc Monceau: un immense parasol en feuilles (Renard, Journal, 1909, p.1240):
4. Les champignons pointus gonflent leur parasol Qui semblent regretter l'averse évanouie; Le grillon chante en ut et la rainette en sol... Rollinat, Névroses, 1883, p.128.
Parasol de + subst. (n'appartenant pas au domaine de la bot.).Gerbe de. Et les cheminées des fabriques par temps calme, se couronnaient de treize parasols de fumée grise (Arnoux, Écoute, 1923, p.190).Une sorte de fusée s'éleva toute droite (...) s'épanouit, se fragmenta, dispersa un parasol d'étoiles filantes comme la pièce maîtresse d'un feu d'artifice (H. Bazin, Huile sur feu, 1954, p.318).
Prononc. et Orth.: [paʀasɔl]. [s] intervocalique (et non [z]) dans les comp.: parasol, parasoleil, tournesol, etc., où l'étymologie est toujours ressentie. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. 1540 mar. au plur. parassous [lire parassons?] «tente qu'on mettait sur la poupe de la galère pour abriter les officiers du soleil» (Inv. de la galère Sainte-Claire, 16 sept., ms. Arch. Bouches-du-Rhône B 1260, fo186 ds J. Fennis, La Stolonomie, p.426); 1544 id. parasolz (Inv. de la galère Duchesse, 22-23 avr., ibid., fo440 vo, ibid.). B. 1. Fin xvies. «objet portatif en étoffe qu'on déploie pour se protéger du soleil (et éventuellement de la pluie)» (Chron. bordeloise, éd. J. Delpit, t.1, p.229: En cette année [1580], furent mis en usage les parasols par ceux qui alloyent aux champs, à cheval e à pied, en hyver pour se parer de la pluye, e l'esté du soleil. La coustume en vint d'Italie); 2. p.anal. de forme 1811 pins en parasols (Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, part. 2eds Littré); 1835 pins parasols (Lamart., Voy. Orient, t.1, p.182). Empr. à l'ital. parasole, att. au sens B 1 dep. le xives. (d'apr. DEI) et signifiant proprement «qui protège (para, de parare, v. parer2) du soleil (sole)», A ayant été empr. par l'intermédiaire des ports du midi de la France (v. J. Fennis, op. cit., p.427; pour la forme parasson, supra 1540, cf. le gênois parasõ, ibid.). Fréq. abs. littér.: 214. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 323, b) 484; xxes.: a) 289, b) 199.
DÉR.
Parasolier, -ière, subst.a) [Corresp. à supra A] α) Porteur de parasol. Synon. porte-parasol (supra A 1 b).[Le sultan] avec une importante escorte −protégé par un grand parasol comme ceux que l'on voit sur la plage de Deauville, monté sur une tige extrêmement longue car le sultan est à cheval et le parasolier le suit à pied −d'un curieux effet sous la pleine lune (Gide, Retour Tchad, 1928, p.944). β) Personne qui fabrique des parasols. Les vêtements et textiles (...) (couturières, tapissiers, culottières, repasseuses, teinturier, tricoteur, parasolière) rassemblaient 150 apprentis (Robert, Artis., 1966, p.163).b) Bot. Arbre d'Afrique tropicale de la famille des Moracées. Des parasoliers protecteurs étendent leurs doigts verts (Morand, Paris-Tombouctou, 1929, p.229).Parasolier (...) Il est envahissant et atteint 20 m de haut; son bois, très léger et très tendre, convient pour la caisserie et surtout pour la préparation de la pâte à papier (Lar. encyclop.). [paʀasɔlje], fém. [-jε ʀ]. 1resattest. a) α) 1928 «porteur de parasol» (Gide, loc. cit.), β) 1966 parasolière «personne qui fabrique des parasols» (Robert, loc. cit.), b) 1929 bot. (Morand, loc. cit.); de parasol, suff. -ier*.
BBG.Hope 1971, p.213. _Schwake (H.P.). Zur Frage der Chronologie französischer Wörter. In: [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t.2, p.505. _Wind 1928, p.158, 202.

Wiktionnaire

Nom commun

parasol \pa.ʁa.sɔl\ masculin

  1. Abri portatif, analogue au parapluie, qu’on étend au-dessus de sa tête pour se garantir du soleil.
    • La chaleur qui était extrême m’avait donné un violent mal de tête, et j’ouvris mon parasol pour me garantir de l’ardeur du soleil. — (René Caillié, Voyage à Temboctou et à Jenné, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Du côté du soleil palpitaient et scintillaient des milliers d’éventails et de petits parasols ronds emmanchés dans des baguettes de roseau ; on eût dit des essaims d’oiseaux de couleurs changeantes essayant de prendre leur vol. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  2. Abri de même forme, dont on se sert sur les plages, les terrasses...
  3. (Aéronautique) (Vieilli) Avion monoplan dont les ailes sont fixées au-dessus du fuselage par des haubans.
    • Parmi eux, deux s’envolèrent du même terrain : l’un un Nieuport, […], l’autre, un parasol Morane-Saulnier, était conduit par l’adjudant Paolacci. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, page 174)

Nom commun

parasol \Prononciation ?\ (pluriel : parasols)

  1. Parasol, ombrelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARASOL. (S se prononce ç.) n. m.
Abri portatif, analogue au parapluie, qu'on étend au-dessus de sa tête pour se garantir du soleil. Il s'emploie surtout dans les pays chauds et dans certains pays exotiques, où le parasol est souvent un insigne d'autorité. Ouvrir, fermer son parasol. Déployer un parasol. Il se dit aussi d'un Abri de même forme, dont on se sert sur les plages. Plante en parasol, Plante ombellifère.

Littré (1872-1877)

PARASOL (pa-ra-sol) s. m.
  • 1Espèce de petit pavillon portatif, soutenu sur une baguette, qu'on porte au-dessus de sa tête pour se garantir de l'ardeur du soleil. Un mot analogue, exprimait à Athènes la fonction humiliante que remplissaient dans les panathénées les femmes des étrangers domiciliés dans cette ville ; elles portaient les parasols des jeunes citoyennes, Mongez, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. IV, p. 95. Ces chaleurs excessives élevèrent de l'océan des vapeurs qui couvrirent l'île comme un vaste parasol, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

    En parasol, loc. adv. En forme de parasol. Nous descendîmes dans un bassin charmant planté… de peupliers et de pins en parasol, Chateaubriand, Itin. part. 2e.

    Plantes en parasol, les ombellifères.

  • 2Parasol blanc, espèce d'agaric.

    Parasol frisé, espèce d'agaric des environs de Paris.

    Parasol chinois, coquille du genre patelle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARASOL, s. m. (ouvrage de Mercerie.) toile cirée, ou piece de taffetas coupée en rond, & soutenue sur de petits morceaux d’osier ou de baleine, & sur une baguette tournée, au bout de laquelle il y a un petit bâton tourné, pour alonger le parasol, dont l’usage est de se défendre du soleil en le portant au-dessus de la tête. On fait aujourd’hui des parasols plians qui sont très-commodes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parasol »

Parer, à, soleil ; génev. paresol ; ital. parasole.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien parasole.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parasol »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parasol parasɔl

Citations contenant le mot « parasol »

  • Note soutenue. Point d'orgue de votre repas au restaurant, pendant la saison des parasols. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Le soleil brille pour tout le monde, à toi de comprendre que tu peux louer des parasols. De Smaïn / Sur la vie de ma mère
  • ELLE Déco et « Où est le beau ? » s’unissent pour vous proposer ce podcast dédié à l’architecture, au design et à l’art. Dans ce nouvel épisode diffusé sur notre site, retour sur l’histoire d’une pièce culte : le parasol. , « Où est le beau ? » x ELLE Déco vous raconte la passionnante histoire du parasol - Elle Décoration
  • Transat, parasol, café... Quelles sont les plages privées les plus chères et les moins chères à Nice? Nice-Matin, Transat, parasol, café... Quelles sont les plages privées les plus chères et les moins chères à Nice? - Nice-Matin
  • Tous les samedis et dimanches pendant l'été, Clément Lesaffre vous propose un jeu vidéo à savourer sous le parasol, ou en famille. Europe 1, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 sur Nintendo Switch
  • À ne pas confondre avec le parapluie, quoique… Le parasol n’a pas toujours été destiné au seul soleil.   France Bleu, Ce midi, on s’intéresse au mot parasol, on déguste des huîtres de Cancale et on prend de la hauteur
  • Dans la pratique, à la plage, il s’agit d’appliquer des crèmes solaires indice 50, de mettre des chapeaux, d’ouvrir un parasol et de porter des lunettes de soleil. Il existe même un T-shirt indice 50, à manches longues. , Plérin. Face au soleil, se protéger est une nécessité - Saint-Brieuc.maville.com
  • La bibliothèque Robert Doisneau à Biars-sur-Cère, va sortir des murs du centre social et culturel et s’installer à l’ombre du parasol. ladepeche.fr, Biars-sur-Cère. Les contes du parasol - ladepeche.fr
  • Trouvant que la musique de la voiture de l’étudiante était trop forte, la mère de famille avait commencé à lui faire des réflexions. L’altercation verbale qui s’en était suivie avait dégénéré : la trentenaire s’était emparée de son pied de parasol avec lequel elle avait porté un violent coup sur le pare-brise de l’étudiante, avant de laisser de belles rayures au niveau de la portière du véhicule et du rétroviseur. Le Telegramme, À Larmor-Plage, la querelle de plage s’était réglée à coups de pied de parasol - Lorient - Le Télégramme

Traductions du mot « parasol »

Langue Traduction
Anglais beach umbrella
Espagnol sombrilla de playa
Italien ombrellone da spiaggia
Allemand sonnenschirm
Chinois 沙滩伞
Arabe مظلة الشاطئ
Portugais guarda-sol
Russe пляжный зонтик
Japonais ビーチパラソル
Basque hondartzako aterkia
Corse umbrella di spiaggia
Source : Google Translate API

Synonymes de « parasol »

Source : synonymes de parasol sur lebonsynonyme.fr
Partager