La langue française

Para

Sommaire

  • Définitions du mot para
  • Étymologie de « para »
  • Phonétique de « para »
  • Citations contenant le mot « para »
  • Images d'illustration du mot « para »
  • Traductions du mot « para »
  • Synonymes de « para »
  • Antonymes de « para »

Définitions du mot « para »

Trésor de la Langue Française informatisé

PARA1, subst. masc.

A. − [Dans l'Empire ottoman] Petite monnaie de cuivre à valeur variable selon les pays. La piastre turque, continuellement altérée par les beys et les pachas d'Égypte, ne s'élève pas, en Syrie, à plus de trente-trois sous quatre deniers et le para à plus de dix deniers (Chateaubr., Itinér. Paris Jérus., t.2, 1811, p.302).Elles viennent incliner leur front devant chacun des spectateurs; mais, pour de simples danseurs vêtus en femmes, on peut se priver de cette cérémonie en leur jetant quelques paras (Nerval, Voy. Orient, t.1, 1851, pp.185-186).
B. − [Aujourd'hui]
1. Unité monétaire divisionnaire turque valant 1/40 de piastre. La piastre se subdivise en 40 paras (J.-P. Roux, La Turquie, Paris, Payot, 1953, p.28).
2. Unité monétaire divisionnaire yougoslave valant 1/100 de dinar. En France, le nouveau franc a été mis en circulation, de même en Yougoslavie, le nouveau dinar qui vaut 100 anciens dinars, a été créé. Étant donné qu'un nouveau dinar vaut cent paras, cela revient à dire qu'un nouveau para vaut un ancien dinar (Yougoslavie guide touristique, avr. 1973, p.9).
Prononc. et Orth.: [paʀa]. Att. ds Ac. 1835, 1878. Étymol. et Hist.1. 1674 «monnaie turque» (J. de Thévenot, Suite du Voyage de Levant, l. I, chap.14, p.119: chaque chaï [vaut] cinq para, et le para quatre aspres); 2. 1931 «monnaie yougoslave» (Lar. 20e, t.4, p.945, s.v. monnaie). Empr. au turc para «monnaie, argent; para», et celui-ci au persan pāra «pièce, morceau» (Lammens, p.190; Lok. no1626). Du turc, le mot est également passé dans plusieurs lang. balkaniques.

PARA2, subst. masc.

Fam. Abréviation de parachutiste (v. ce mot B). Commandos de paras; voir défiler les paras. J'aurai passé la veillée de Noël avec un para (...). Et non pas avec un doux, s'il en existe de doux (Mauriac, Nouv. Bloc-Notes, 1961, p.251).
Prononc.: [paʀa]. Étymol. et Hist. 1944 (s. réf. ds Esn.); 1952 (H. Bazin, Lève-toi, p.88). Abrév. de parachutiste*.

PARA3, subst. masc.

Caoutchouc brut de première qualité, obtenu par coagulation du latex d'hévéa, provenant notamment d'Amazonie. Para fin, pur. Pour les drains, canules (...) on emploie un mélange de para avec un faible pourcentage de factice et de charge minérale (Graffigny, Industr. caoutch., 1928, p.133).Bouchons en caoutchouc pur para, vulcanisés première qualité (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p.164).
Prononc.: [paʀa]. Étymol. et Hist. Ca 1890 caoutchouc Para (Gde encyclop., s.v. caoutchouc, p.144a); 1890 para (Lar. 19eSuppl., s.v. caoutchouc, p.725a). De Para, nom de l'État du Brésil où l'on produit ce caoutchouc. Cf. angl. para (1848 d'apr. DEI; 1897 ds NED); Para rubber (1857 ds NED Suppl.2). Bbg. Quem. DDL t.17.

Trésor de la Langue Française informatisé

PARA1, subst. masc.

A. − [Dans l'Empire ottoman] Petite monnaie de cuivre à valeur variable selon les pays. La piastre turque, continuellement altérée par les beys et les pachas d'Égypte, ne s'élève pas, en Syrie, à plus de trente-trois sous quatre deniers et le para à plus de dix deniers (Chateaubr., Itinér. Paris Jérus., t.2, 1811, p.302).Elles viennent incliner leur front devant chacun des spectateurs; mais, pour de simples danseurs vêtus en femmes, on peut se priver de cette cérémonie en leur jetant quelques paras (Nerval, Voy. Orient, t.1, 1851, pp.185-186).
B. − [Aujourd'hui]
1. Unité monétaire divisionnaire turque valant 1/40 de piastre. La piastre se subdivise en 40 paras (J.-P. Roux, La Turquie, Paris, Payot, 1953, p.28).
2. Unité monétaire divisionnaire yougoslave valant 1/100 de dinar. En France, le nouveau franc a été mis en circulation, de même en Yougoslavie, le nouveau dinar qui vaut 100 anciens dinars, a été créé. Étant donné qu'un nouveau dinar vaut cent paras, cela revient à dire qu'un nouveau para vaut un ancien dinar (Yougoslavie guide touristique, avr. 1973, p.9).
Prononc. et Orth.: [paʀa]. Att. ds Ac. 1835, 1878. Étymol. et Hist.1. 1674 «monnaie turque» (J. de Thévenot, Suite du Voyage de Levant, l. I, chap.14, p.119: chaque chaï [vaut] cinq para, et le para quatre aspres); 2. 1931 «monnaie yougoslave» (Lar. 20e, t.4, p.945, s.v. monnaie). Empr. au turc para «monnaie, argent; para», et celui-ci au persan pāra «pièce, morceau» (Lammens, p.190; Lok. no1626). Du turc, le mot est également passé dans plusieurs lang. balkaniques.

PARA2, subst. masc.

Fam. Abréviation de parachutiste (v. ce mot B). Commandos de paras; voir défiler les paras. J'aurai passé la veillée de Noël avec un para (...). Et non pas avec un doux, s'il en existe de doux (Mauriac, Nouv. Bloc-Notes, 1961, p.251).
Prononc.: [paʀa]. Étymol. et Hist. 1944 (s. réf. ds Esn.); 1952 (H. Bazin, Lève-toi, p.88). Abrév. de parachutiste*.

PARA3, subst. masc.

Caoutchouc brut de première qualité, obtenu par coagulation du latex d'hévéa, provenant notamment d'Amazonie. Para fin, pur. Pour les drains, canules (...) on emploie un mélange de para avec un faible pourcentage de factice et de charge minérale (Graffigny, Industr. caoutch., 1928, p.133).Bouchons en caoutchouc pur para, vulcanisés première qualité (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p.164).
Prononc.: [paʀa]. Étymol. et Hist. Ca 1890 caoutchouc Para (Gde encyclop., s.v. caoutchouc, p.144a); 1890 para (Lar. 19eSuppl., s.v. caoutchouc, p.725a). De Para, nom de l'État du Brésil où l'on produit ce caoutchouc. Cf. angl. para (1848 d'apr. DEI; 1897 ds NED); Para rubber (1857 ds NED Suppl.2). Bbg. Quem. DDL t.17.

Wiktionnaire

Nom commun 1

para \pa.ʁa\ masculin et féminin identiques

  1. Parachutiste.
    • « Quarante-trois jours chez les paras. Excuse-moi, j’ai encore du mal à parler ils m’ont brûlé la langue », et il me montra sa langue tailladée. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Soldats des autres ethnies, je ne vous fais pas moindre part de ma confiance ; je sais que l’armée dans son ensemble m’est fidèle, comme à son chef légitime, et Mokutu n’a pu réussir son mauvais coup qu’en soudoyant non pas l’armée, mais un bataillon de paras gavés grassement et traités prétoriennement à l’hôtel Memling, partie grâce aux pourboires américains, partie et surtout, grâce aux fonds qui devaient servir à vous payer vos soldes ! — (Aimé Césaire, Une saison au Congo, 1973, acte 3, scène 1, éditions Points, pages 100-101)
  2. Paramilitaire.

Nom commun 2

para \pa.ʁa\ féminin

  1. Parapharmacie.
    • Prix cassés sur la para ! (annonce lue le 28 avril 2010 à Paris, affichée devant une pharmacie)

Nom commun 3

para \pa.ʁa\ masculin

  1. Ancienne petite monnaie turque, quarantième partie de la piastre, dont la valeur varia selon la contrée où on en faisait usage.

Nom commun 4

para \pa.ʁa\ masculin

  1. (Vieilli) Caoutchouc de Para au Brésil, caoutchouc d’excellente qualité.

Adjectif

para \pa.ʁa\ masculin et féminin identiques

  1. Parachutiste.
    • Des femmes paras.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARER. v. tr.
Orner, embellir. Parer une église, un autel, une maison, une chambre. Parer un enfant. Chez les anciens on parait la victime avant de l'immoler. Cette femme aime à se parer. Au printemps, la terre se pare de mille couleurs. Elle est parée comme une épousée, comme une châsse, comme un autel, se dit d'une Femme qui est excessivement parée. Fig., Se parer des plumes du paon, S'approprier ce qui appartient à un autre pour en tirer vanité.

SE PARER signifie aussi Faire parade. Se parer des vertus qu'on n'a pas. Les stoïciens se paraient d'une impassibilité fastueuse. Il se pare d'un vain titre. C'est en vain qu'il se pare de sa noblesse, ses actions la démentent. Il signifie aussi Préparer, apprêter certaines choses de manière à leur donner meilleure apparence, à les rendre plus belles, plus commodes, plus propres au service. Parer sa marchandise. Parer des étoffes en les lustrant, ou en les mettant en presse. Parer un cuir, une peau. Parer la viande, En ôter les peaux, la graisse. Côtelette parée. Parer le pied d'un cheval, Ôter de la corne du pied d'un cheval pour le ferrer. Parer du cidre, du poiré, Le faire fermenter pour lui ôter le goût douceâtre qu'il a naturellement. En termes de Marine, Parer un câble, une ancre, Préparer un câble, une ancre. Pare à virer, à mouiller, Commandement de disposer tout pour virer, pour mouiller l'ancre.

Littré (1872-1877)

PARA (pa-ra) s. m.
  • Petite monnaie turque, quarantième partie de la piastre, dont la valeur varia selon la contrée où on en faisait usage ; ce n'est guère aujourd'hui qu'une monnaie de compte, Pihan.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARA, (Géog. mod.) capitainerie de l’Amérique méridionale au Brésil, sur la riviere des Amazones. Les Portugais y ont bâti une grande ville dont les rues sont bien alignées, les églises belles, les maisons riantes, la plûpart bâties en pierre & en moëllon. Le commerce direct de Lisbonne avec Para d’où il vient tous les ans une flotte marchande, fait la richesse du Portugal.

La latitude du Para, suivant M. de la Condamine, est un degré 28 min. La différence du méridien de Para à celui de Paris est d’environ 3 heur. 24 min. à l’Occident. La déclinaison de l’aiguille aimantée d’un peu plus de quatre degrés Nord-Est. Le pendule fait à Para en 24 heures de tems moyen, 31 ou 32 vibrations plus qu’à Quito, & 50 ou 51 vibrations plus qu’à Pichincha. Il résulte de-là que sous l’équateur deux corps, dont l’un peseroit 1600 liv. & l’autre 1000 livres au niveau de la mer, étant transportés le premier à 1450 toises ; le second à 2200 toises de hauteur, perdroit chacun plus d’une livre de leur poids. Mém. de l’acad. 1745. (D. J.)

Para, s. m. (Commerce.) mesure de continence dont les Portugais se servent dans les Indes orientales à mesurer les pois, les feves, le ris, les autres legumes secs. Le para pese 22 livres d’Espagne, & c’est la vingt-cinquieme partie du mourais. Voyez Murais ou Mourais. Dict. de comm.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « para »

Persan, parah, pièce, morceau.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « para »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
para para

Citations contenant le mot « para »

  • Le champion paralympique en titre du 100 m chez les T53 s’intéresse beaucoup à l’aspect technique de son sport et il est heureux d’avoir pu prendre le temps de travailler sur cet ambitieux projet. Cet été lui a permis de faire des essais avec ce fauteuil modifié. Le Journal de Montréal, Para-athlétisme: Brent Lakatos combine design et entraînement | JDM
  • Le Programme de Productivité en Afrique de l’Ouest (PPAAO) a favorisé la pose des pièges à para-phéromones pour contrer les mouches à fruits qui détruisent les vergers de manguiers greffés au Togo. L-FRII, Togo : les pièges à para-phéromones efficaces dans la lutte contre les mouches à fruits - L-FRII
  • Une centaine de délégués de nombreux pays participent à cette réunion focalisée sur les préparatifs des SEA Games 31, notamment la décision du nombre de sports, les règles de compétition de chaque sport. Sur cette base, les délégués proposeront des mesures pour l’organisation réussie de cette 31e édition. VietnamPlus, Réunion sur l’organisation des SEA Games 31 et des ASEAN Para Games 11 au Vietnam | Culture-Sports | Vietnam+ (VietnamPlus)
  • "Bonsoir, je m'appelle Nico Staelens (…) ça fait presque vingt-cinq ans, maintenant, mais moi ça m'a plus lâché. C'est normal, j'y étais." Ainsi débute un récit de vie. Celle du para-commando belge Nico Staelens envoyé avec son détachement en Somalie entre 1992 et 1993. La Belgique participe alors à mission de pacification sous l'égide de l'ONU. Là-bas, dans la Corne d'Afrique, c'est la guerre et la famine. rts.ch, "Para", théâtre des opérations en Somalie - rts.ch - Spectacles
  • (AOF) - Les valeurs pétrolières et para-pétrolières devraient fortement progresser à l'ouverture de Wall Street dans le sillage des cours du pétrole. Le cours du baril de WTI s'est envolé de 24% jeudi, sa plus forte hausse en un jour, alors que l'administration américaine a formellement demandé l'achat de 30 millions de barils pour les réserves stratégiques. Le baril de WTI perd 1,03% à 24,96 dollars en ce début d'après-midi. Capital.fr, Valeurs pétrolières et para-pétrolières attendues en hausse - Capital.fr

Images d'illustration du mot « para »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « para »

Langue Traduction
Anglais para
Espagnol paraca
Italien parà
Allemand abs
Chinois 帕拉
Arabe الفقرة
Portugais pára
Russe пункт
Japonais パラ
Basque para
Corse para
Source : Google Translate API

Synonymes de « para »

Source : synonymes de para sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « para »

Partager