Papillonner : définition de papillonner


Papillonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PAPILLONNER, verbe intrans.

A. −
1. Palpiter, s'agiter rapidement comme des ailes de papillon. Synon. battre, papilloter.Les mots de carrière superbe, de bel avenir, de premier pas brillant, papillonnaient devant ses yeux et lui faisaient mal à la tête (Stendhal,L. Leuwen,t.2, 1835, p.289).Y en avait-il, juste ciel! de ces soutanes? Un essaim de blancs surplis, papillonnant au vent du Nord (Verlaine,OEuvres compl.,t.4, Mém. veuf, 1886, p.228).Je vois des images au plafond. Des ronds de lumière d'abord, puis des croix. Ça papillonne (Sartre,Nausée,1938, p.50).
2. Aller d'une personne à une autre, d'un objet à un autre, sans s'arrêter, et sans nécessité. Synon. folâtrer, virevolter.Luc papillonne d'un groupe à l'autre (H. Bazin, Lève-toi,1952, p.67).M. d'Andilly, mondain et dévot, papillonne de la cour aux ruelles, et des ruelles ici (Montherl.,Port-Royal,1954, p.982):
. M. Tringle, complètement fou (...) se précipite dans la rue (...). Papillonnant de borne en borne, il enlève l'écriteau de la sage-femme, les panonceaux d'or du notaire. Courteline,Conv. Alceste,M. Tringle, 1926, II, p.158.
En partic. Faire une cour badine à une ou à plusieurs femmes, se montrer volage. Synon. badiner, folâtrer.M. de Grézicourt s'est levé et va papillonner autour des dames (Kock,Ficheclaque,1867, p.260).Antoinette (...) regardait son mari papillonner autour de la petite marquise (Gyp,Pas jalouse,1893, p.208).La comtesse: (...) je ne me suis jamais mêlée de vos affaires de coeur. Ne papillonnez pas trop autour d'elle, tout de même (Anouilh,Répét.,1950, i, p.25).
B. − Passer d'un sujet à l'autre sans se concentrer, sans rien approfondir. Synon. s'éparpiller.Tel petit journaliste qui, après avoir, en zone libre, papillonné de feuille en feuille, hésite un peu, flaire longuement le vent, se décide juste à temps pour collaborer aux derniers numéros d'un journal clandestin (Mauriac,Bâillon dén.,1945, p.422).
C. − Spécialement
1. NAV. Imprimer un mouvement de papillonnage à une drague. On fait fonctionner la chaîne dragueuse d'après le remplissage des godets (...) on papillonne au moyen des chaînes latérales, d'abord dans un sens puis dans l'autre (Bourde,Trav. publ.,1929, p.237).
2. Arg. Voler du linge dans les voitures des blanchisseurs. (Ds Esn. 1966).
Prononc. et Orth.: [papijɔne], (il) papillonne [-jɔn]. Ac. 1762: papillonner, 1798: -n-; dep. 1835: -nn-. Étymol. et Hist.1. 1349 «palpiter» (Songe vert, 1313 ds T.-L.: Son douz ueil Qui un poi papillonera); de nouv. 1803 «battre des ailes» (Krüdener, Valérie, p.195: les alouettes papillonnaient sur ma tête); 2. [1608 «aller d'une personne à une autre sans se fixer» (Requête d'une marchande de la Halle à Marie de Médicis ds Journal des débats, 17 juill. 1876, p.3, col. 2 d'apr. Littré Suppl.)]; a) 1727 «id.» (L. Boissy, Le Français à Londres, p.29: je suis sémillant, je badine, je folâtre, je papillonne, je voltige de l'une à l'autre, je les [dames] amuse toutes); b) 1936 [éd.] «passer d'un sujet à l'autre, sans rien approfondir» (Romains, Hommes bonne vol., t.12, chap.2, p.29); 3. a) 1836 arg. (Vidocq, Voleurs, t.2, p.4); b) 1929 nav. (Bourde, loc. cit.). Dér. de papillon*; dés. -er. Au sens 3, papillonner est dér. de papillon «voiture de blanchisseur» (1821, Ansiaume, Arg. bagne Brest, fo12 vo, § 323). Fréq. abs. littér.: 46.
DÉR. 1.
Papillonneur, -euse, adj. et subst. masc.a) Adj., rare. Qui papillonne, qui palpite. Jupe où jasent des nids de volants imperlés, Rubans papillonneurs et boutons ciselés (Rollinat,Névroses,1883, p.63).b) Subst. masc., arg. Celui qui vole du linge dans les voitures de blanchisseurs. Le Papillonneur, ayant observé les ballots de linge du blanchisseur, demande à l'enfant gardien de la voiture ceux marqués de tels signes (...). [L'enfant] laisse le Papillonneur enlever ce qui lui convient (Vidocq,Voleurs,t.2, 1836, p.4). [papijɔnoe:ʀ], fém [-ø:z] 1resattest. a)subst., arg. 1836 id.; b) adj. «qui papillonne» 1883 (Rollinat, loc. cit.); de papillonner, suff. -eur2*.
2.
Papillonnement, subst. masc.a) Agitation rapide, battement (comme celui des ailes de papillon). Synon. papillotement.De grandes chauves-souris passaient au-dessus d'eux sans bruit: leur vol soyeux semblait un papillonnement rapide d'étoffe noire (Loti,Spahi,1881, p.124).La neige descendait maintenant en flocons serrés; elle dégringolait du ciel gris, faisait un papillonnement blanc devant l'immense bande sombre qui était la lisière de la forêt (Hémon,M. Chapdelaine,1916, p.188).b) Action de papillonner, de passer d'un sujet à l'autre, de ne pas savoir se fixer. L'intuition intellectuelle synthétique est une forme d'intelligence, une des plus hautes, au bout de l'effort intellectuel, elle ne se confond ni avec l'effusion du sentiment ni avec le papillonnement de l'esprit (Mounier,Traité caract.,1946, p.636). [papijɔnmɑ ̃]. 1resattest. a) 1843 «action de passer d'un sujet à l'autre» (Balzac, Honorine, p.314), b) 1879 «battement, palpitation» (A. Daudet, Rois en exil, p.285); de papillonner, suff. -(e)ment1*.
BBG.Quem. DDL t.10 (s.v. papillonnement). _ Roques (G.). Vingt nouv. dat. de mots... Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1972, t.10, no1, p.138 (id.). _ Sain. Sources t.2 1972 [1925], p.277 (id.).

Papillonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

papillonner \pa.pi.jɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Voltiger d’un objet à un autre, d’une personne à une autre sans s’arrêter à aucune.
    • Il ne fait que papillonner.
    • Il papillonnait de l’une à l’autre.
  2. (Sexualité) Être volage, faire un brin de cour galante.
    • Je suis sémillant, je badine, je folâtre, je papillonne, je voltige de l'une à l'autre, je les amuse toutes. — (Boissy)
    • La comtesse : je ne me suis jamais mêlée de vos affaires de cœur. Ne papillonnez pas trop autour d'elle, tout de même. — (Anouilh, La Répétition ou l'Amour puni, 1950)
  3. Papilloter, battre comme des ailes de papillons.
    • Les mots de carrière superbe, de bel avenir, de premier pas brillant, papillonnaient devant ses yeux et lui faisaient mal à la tête. — (Stendhal, L. Leuwen, 1835)
    • Ils portent sur le bras un manteau d’étoffe (capa) qu’ils déroulent et font papillonner devant le taureau pour l’irriter, l’éblouir, ou lui donner le change. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  4. (Argot) (XIXe s.) Voler du linge dans les voitures des blanchisseurs.
  5. Produire des papillons, en parlant du ver à soie.
    • Des cocons que nous pouvons transformer.... en graine, en les faisant papillonner. — (Moniteur des soies, octobre et novembre 1873)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Papillonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PAPILLONNER. v. intr.
Voltiger d'un objet à un autre, d'une personne à une autre sans s'arrêter à aucune. On ne l'emploie qu'au figuré. Il ne fait que papillonner. Il papillonnait de l'une à l'autre.

Papillonner : définition du Littré (1872-1877)

PAPILLONNER (pa-pi-llo-né, ll mouillées, et non pa-pi-yo-né) v. n.
  • Voltiger d'objet en objet. Elle papillonne toujours, Me disait ce grand homme, et rien ne la corrige, Deshoulières, Poésies, t. II, p. 76. Il n'était point d'agréable partie, S'il n'y venait briller, caracoler, Papillonner, siffler, rossignoler, Gresset, Ver-vert, ch. I. Je suis sémillant, je badine, je folâtre, je papillonne, je voltige de l'une à l'autre, je les amuse toutes, Boissy, Français à Lond. sc. 6. Soit que, choisissant entre deux ennuis, il aimât mieux subir ma compagnie que de me voir papillonner autour de sa femme, Ch. de Bernard, le Paratonnerre.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PAPILLONNER. Ajoutez :
2Faire produire des papillons, en parlant du ver à soie. Des cocons que nous pouvons transformer… en graine, en les faisant papillonner, Dupré de Loire, Sériculture et non sériciculture, dans Moniteur des soies, oct. et nov. 1873.

REMARQUE

Papillonner, au sens figuré de voltiger d'objet en objet, est plus ancien que ne pourraient le faire croire les exemples rapportés. J'ai dit que monseigneur le roi [Henri IV], qui au fond est un brave homme, frétillait par trop à la vue des cottes étrangères à la vôtre [la reine Marie de Médicis], que c'était mal à lui, ayant une femme si appétissante, une reine si bien conditionnée pour avoir des petits princes, de le voir papillonner autour de maîtresses…, Requête d'une marchande de la Halle à Marie de Médicis, 1608, dans Journ. des Débats, 17 juill. 1876, 3e page, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « papillonner »

Étymologie de papillonner - Littré

Papillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de papillonner - Wiktionnaire

(XIVe siècle) Dénominal de papillon qui, entre autres, butine de fleur en fleur, sans attache.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « papillonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
papillonner papijɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « papillonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe papillonner

Citations contenant le mot « papillonner »

  • Sylvie : Nous n’aimons pas le bitume, nous préférons le sable de mine, et un environnement vert boisé. Bref en pleine nature. Il n’y a rien de mieux, plutôt qu’en pleine ville… Comme nous avons une moto, c’est facile après de papillonner autour de notre bivouac pour visiter. Le monde du camping car, Pour ou contre : le bitume sur les aires de camping-car - Le Monde du Camping-Car
  • Il y a des moments de vie dont les souvenirs sont si vivants qu’ils font battre le cœur, chauffer le bas ventre et papillonner l’estomac. Parmi eux : mon histoire avec Gabriel. madmoiZelle.com, Histoire d'amour et d'amitié originale : témoignage d'une jeune femme
  • Ils sont petits, silencieux, malins et voraces, piquent principalement la journée et se cachent la nuit. Une fois qu’ils ont colonisé un nouveau territoire, on les reconnaît autant aux boutons qu’ils laissent sur votre peau qu’à leur robe noire et tigrée. Ils transportent et transmettent parfois la dengue, le chikungunya ou le virus Zika (mais pas le Covid-19). La femelle peut pondre jusqu’à cinq fois dans sa vie, jusqu’à 150 œufs à chaque fois et se nourrit de votre sang pour les porter à maturité. Des œufs qui sont capables de stopper leur développement pour survivre aux grands froids et à la sécheresse, avant de reprendre leur croissance et vivre près d’un mois. Si vous les suivez de près, vous les verrez papillonner jusqu’à 100 mètres de leurs lieux de naissance et franchir allègrement clôtures, bosquets et vitres ouvertes. Ces hôtes peu désirables savent donc voyager en voiture, en train ou en avion, ce qui explique leur prolifération le long des grands axes routiers. Eux, ce sont les moustiques-tigres, qui envahissent chaque été un peu plus notre espace vital. Expressions, Moustique-tigre : continuons le combat ! - Expressions
  • « Regarder quelqu’un calligraphier, ça fait papillonner mon intérieur ». La passion pour la calligraphie, Svenja Glitha l’a depuis longtemps. De ses premiers traits durant l’enfance en Allemagne, à ses récentes créations dans le pays de Morlaix, l’envie de calligraphier ne s’estompe pas, au contraire, elle se développe. Rencontre avec une artiste, aux inspirations diverses, qui habite la campagne de Lannéanou… [Plus d’infos] Le Telegramme, L’actu du jour. Calligraphe, voyage, scène itinérante - Morlaix - Le Télégramme
  • Quelques années après, les 20 millions d'euros de chiffre d'affaires de la biscuiterie font papillonner les yeux d'un groupe breton. En 2007, ce dernier achète les deux usines de la famille. Le groupe change les recettes, voit trop gros et se casse la figure six ans plus tard en faisant chuter le chiffre d'affaires de 20 à 6 millions d'euros. Il licencie 20 salariés et ferme la biscuiterie de Saint-Andiol. LaProvence.com, Tourisme | Saint-Andiol : un village grandeur nature a poussé dans l'entrepôt des Biscuits Charly | La Provence
  • Voici quatre mois, le Covid-19 faisait sa joyeuse entrée dans notre quotidien, confineur confidentiel assignant à demeure une population déconcertée. Puis le virus s’en est allé papillonner sous d’autres cieux, contaminer des innocents, des insouciants, des imprudents, des imbéciles. Il a laissé chez nous en arrière-gardes quelques hordes bien armées, planquées en embuscade, histoire de nous embêter et nous obliger à rester sur nos gardes, quoiqu’il advienne. Il nous a interdit les gestes amicaux, les effusions d’amour et d’affection. Il est parvenu à gripper et mettre à l’arrêt pour un temps l’infernal mouvement perpétuel de notre flamboyante machinerie capitaliste. Il a ainsi rendu quelques bouffées d’oxygène à nos cieux pollués, éclairci nos esprits embrumés. Cette parenthèse inattendue aura duré quelques semaines, trois petits tours et puis s’en va, puis le déconfinement s’est attelé au retour jubilatoire « à la normale ». Ne devrait-on pas dire plutôt « à l’anormal », à « l’amoral », sous bien des aspects ? SillonBelge.be, SillonBelge.be - Votre spécialiste de l'agriculture en Belgique
  • Ne te laisse pas distraire par les événements extérieurs ! Prend le temps d'apprendre quelque chose de bon et cesse de papillonner ! De Marc-Aurèle / Pensées pour moi-même...

Images d'illustration du mot « papillonner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « papillonner »

Langue Traduction
Corse fluttere
Basque flutter
Japonais はためく
Russe флаттер
Portugais vibração
Arabe رفرفة
Chinois
Allemand flattern
Italien svolazzare
Espagnol aleteo
Anglais flutter
Source : Google Translate API

Synonymes de « papillonner »

Source : synonymes de papillonner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires