La langue française

Ostrogoth

Sommaire

  • Définitions du mot ostrogoth
  • Phonétique de « ostrogoth »
  • Citations contenant le mot « ostrogoth »
  • Traductions du mot « ostrogoth »
  • Synonymes de « ostrogoth »

Définitions du mot ostrogoth

Trésor de la Langue Française informatisé

OSTROGOT(H), -OT(H)E,(OSTROGOT, OSTROGOTH, -OTE, -OTHE) subst.

A. − HIST., le plus souvent au masc. plur. Membre d'une peuplade de la Germanie ancienne, établie sur la partie orientale du territoire occupé par les Goths. C'est en Ukraine que les Gots subirent deux transformations d'une importance capitale. D'une part, ils s'y divisèrent en deux rameaux, appelés à partir du IVesiècle Ostrogots et Visigots (ce qui signifie peut-être les «Gots de l'Est» et les «Gots de l'Ouest») (Encyclop. univ.t.91971, p.49):
1. ... c'est cette Méditerranée qui, au temps des invasions, a attiré les Barbares. Vers elle, ils se sont rués (...): Vandales en Afrique mineure, Wisigoths en Aquitaine et en Espagne, Ostrogoths en Italie, Burgondes dans les terres rhodaniennes. L. Febvre, H. Pirenne, [1920] ds Combats, 1953, p.359.
Empl. adj. Relatif à cette peuplade. Quant aux deux civilisations ostrogothes et visigothes, elles sont si bien la prolongation immédiate de la civilisation romaine qu'elles ajoutèrent un chapitre important, quoique peu original, à l'histoire des littératures classiques (Renan, Avenir sc., 1890, p.391).
B. − P. anal., fam.
1. Personne étrangère aux usages, à la bienséance, à certains aspects de la culture. Synon. ignorant, rustre.−Puis le tableau de Biard (...) −belle composition! coloris, expression, groupes, variété d'attitudes, cela paraît très beau à un Ostrogoth comme moi qui n'ai pas la moindre appréciation des Beaux-Arts (Barb. d'Aurev., Memor. 1, 1838, p.213).
2. P. ext. Personnage extravagant, bizarre. Un drôle d'ostrogoth. Comme il s'approchait du lit, la vieille lui jeta quelques injures. −Galopin, ostrogoth! C'est maintenant que tu viens me voir? (Daniel-Rops, Mort, 1934, p.271):
2. reynold (à son père): Je ne me distrairai pas. bargé: Et moi, je veux que tu t'amuses. Qui est-ce qui m'a bâti un ostrogoth pareil! reynold: Parbleu! c'est toi... Augier, MmeCaverlet, 1876, p.493.
REM.
Ostrogothique, adj.,rare. Barbare; sauvage. Il n'y avait dans ce salon [celui de Mmede Carvajal] que quatre ou cinq figures ostrogothiques (...) et deux ou trois fils de famille (Sand, Indiana, 1832, p.57).On ne se fait aucune idée, quand on ne l'a pas lue [la Margrave de Bareith], de la grossièreté gothique et ostrogothique qu'elle nous démasque dans son entourage (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t.12, 1856, p.397).
Prononc. et Orth.: [ɔstʀ ɔgo], fém. [-ɔt]. Ac. dep. 1694: ostrogot; v. aussi Littré, DG; mais Rob. et Lar. Lang. fr.: -goth ou got. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p.208: -got. Étymol. et Hist. 1. 1534 subst. «habitant de la partie orientale des territoires occupés par les Goths» (Rabelais, Gargantua, LII, éd. R. Calder et M. A. Screech, p.289); 2. 1669 ostrogote fém. «personne mal élevée, ignorante et bourrue» (Th. Corneille, Le Baron d'Albikrac, I, 3 ds Littré); 1690 ostrogot masc. (Fur.). Empr. au b. lat. Austrogoti (ca 300, Trebellius Pollio, Claudius, 6, 2 ds Scriptores Historiae Augustae, éd. E. Hohl, t.2, p.138, 5), Ostrogothi (ca 400, Claudien ds M. Schönfeld, Wörterbuch der altgermanischen Personen- und Völkernamen, p.38), Ostrogothae (vies., Jordanes ds M. Schönfeld, loc. cit.), comp. de Gothi, Gothae «Goths» et d'un élém. représentant prob. le sanscrit usra- «brillant», rapproché par étymol. pop. du germ. ost- «est», qui correspondait au lieu d'habitation des Ostrogoths (M. Schönfeld, loc. cit., s.v. Austrogoti; Feist, p.381). Fréq. abs. littér.: 11.

OSTROGOT(H), -OT(H)E,(OSTROGOT, OSTROGOTH, -OTE, -OTHE) subst.

A. − HIST., le plus souvent au masc. plur. Membre d'une peuplade de la Germanie ancienne, établie sur la partie orientale du territoire occupé par les Goths. C'est en Ukraine que les Gots subirent deux transformations d'une importance capitale. D'une part, ils s'y divisèrent en deux rameaux, appelés à partir du IVesiècle Ostrogots et Visigots (ce qui signifie peut-être les «Gots de l'Est» et les «Gots de l'Ouest») (Encyclop. univ.t.91971, p.49):
1. ... c'est cette Méditerranée qui, au temps des invasions, a attiré les Barbares. Vers elle, ils se sont rués (...): Vandales en Afrique mineure, Wisigoths en Aquitaine et en Espagne, Ostrogoths en Italie, Burgondes dans les terres rhodaniennes. L. Febvre, H. Pirenne, [1920] ds Combats, 1953, p.359.
Empl. adj. Relatif à cette peuplade. Quant aux deux civilisations ostrogothes et visigothes, elles sont si bien la prolongation immédiate de la civilisation romaine qu'elles ajoutèrent un chapitre important, quoique peu original, à l'histoire des littératures classiques (Renan, Avenir sc., 1890, p.391).
B. − P. anal., fam.
1. Personne étrangère aux usages, à la bienséance, à certains aspects de la culture. Synon. ignorant, rustre.−Puis le tableau de Biard (...) −belle composition! coloris, expression, groupes, variété d'attitudes, cela paraît très beau à un Ostrogoth comme moi qui n'ai pas la moindre appréciation des Beaux-Arts (Barb. d'Aurev., Memor. 1, 1838, p.213).
2. P. ext. Personnage extravagant, bizarre. Un drôle d'ostrogoth. Comme il s'approchait du lit, la vieille lui jeta quelques injures. −Galopin, ostrogoth! C'est maintenant que tu viens me voir? (Daniel-Rops, Mort, 1934, p.271):
2. reynold (à son père): Je ne me distrairai pas. bargé: Et moi, je veux que tu t'amuses. Qui est-ce qui m'a bâti un ostrogoth pareil! reynold: Parbleu! c'est toi... Augier, MmeCaverlet, 1876, p.493.
REM.
Ostrogothique, adj.,rare. Barbare; sauvage. Il n'y avait dans ce salon [celui de Mmede Carvajal] que quatre ou cinq figures ostrogothiques (...) et deux ou trois fils de famille (Sand, Indiana, 1832, p.57).On ne se fait aucune idée, quand on ne l'a pas lue [la Margrave de Bareith], de la grossièreté gothique et ostrogothique qu'elle nous démasque dans son entourage (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t.12, 1856, p.397).
Prononc. et Orth.: [ɔstʀ ɔgo], fém. [-ɔt]. Ac. dep. 1694: ostrogot; v. aussi Littré, DG; mais Rob. et Lar. Lang. fr.: -goth ou got. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p.208: -got. Étymol. et Hist. 1. 1534 subst. «habitant de la partie orientale des territoires occupés par les Goths» (Rabelais, Gargantua, LII, éd. R. Calder et M. A. Screech, p.289); 2. 1669 ostrogote fém. «personne mal élevée, ignorante et bourrue» (Th. Corneille, Le Baron d'Albikrac, I, 3 ds Littré); 1690 ostrogot masc. (Fur.). Empr. au b. lat. Austrogoti (ca 300, Trebellius Pollio, Claudius, 6, 2 ds Scriptores Historiae Augustae, éd. E. Hohl, t.2, p.138, 5), Ostrogothi (ca 400, Claudien ds M. Schönfeld, Wörterbuch der altgermanischen Personen- und Völkernamen, p.38), Ostrogothae (vies., Jordanes ds M. Schönfeld, loc. cit.), comp. de Gothi, Gothae «Goths» et d'un élém. représentant prob. le sanscrit usra- «brillant», rapproché par étymol. pop. du germ. ost- «est», qui correspondait au lieu d'habitation des Ostrogoths (M. Schönfeld, loc. cit., s.v. Austrogoti; Feist, p.381). Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Nom commun

ostrogoth \ɔs.tʁo.ɡo\ masculin (pour une femme on dit : ostrogothe)

  1. (Familier) Celui qui ignore les usages, les bienséances, tel que serait un barbare venu d’un pays lointain.
    • Il faut vraiment le chaos littéraire où la France est tombée pour qu'on puisse supporter ou qu'on ose imprimer des pièces et des romans comme ceux de cet ostrogoth. — (Lettres de Gabriel Peignot à son ami N.-D. Baulmont, Lamarche et Drouelle (Dijon), 1857, page 169, 3 octobre 1831)
    • Il dégoise, l’ostrogoth de la téloche formaté au formol, tel un psittacidé déréglé et moche... Il clabaude aux esgourdes des blaireaux enfarinés et des tordus pasteurisés […]. — (Jean Maryves, Vieilles cantilènes & jeunes romances, Mon Petit Éditeur, 2013, page 28)

Adjectif

ostrogoth \ɔs.tʁo.ɡo\

  1. (Histoire) Relatif à la peuplade germanique que sont les Ostrogoths.
  2. (Familier) Qui ignore les usages, les bienséances, à la manière d’un barbare venu d’un pays lointain.
    • Messieurs les professeurs helvétiens, qui font usage de notre langue, — Dieu sait comment, — et l’ornent, — même les meilleurs poètes et prosateurs, — d’un nombre infini de tournures parfaitement ostrogothes […] — (Alfred de Bougy, Le Tour du Léman, Comptoir des Imprimeurs-Unis, 1846, p. 73)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ostrogoth »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ostrogoth ɔstrɔgɔt

Citations contenant le mot « ostrogoth »

  • L'ostrogoth n'a pas du aller à l'école.... Lyonmag.com, Près de Lyon : braquage d’un camion de livraison de téléphones portables
  • Cette pierre runique se trouve près du lac suédois Vattern depuis le IXe siècle, mais elle a été découverte dans le mur d’une église avant d’y être transférée. Le texte que ces gravures renferment reste énigmatique, mais a sûrement été gravé durant le IXe siècle et fait référence au roi ostrogoth Théodoric le Grand et à ses exploits guerriers. Fredzone, Une nouvelle théorie sur la pierre de Rök, la célèbre stèle viking
  • Le monument doit sa renommée mondiale à la référence à l’empereur ostrogoth Théodoric le Grand que linguistes et archéologues ont cru déchiffrer dans le texte énigmatique, aujourd’hui encore objet de spéculations diverses, voire contradictoires. Le Journal de Montréal, Vikings: une célèbre pierre runique érigée pour conjurer une crise climatique | JDM
  • Le « peuple goth » inclut aussi la branche des Ostrogoths, maîtres de l’Italie dans la première moitié du VIe siècle. Or, les plus de 40 ans se souviennent que comparer quelqu’un à un « ostrogoth », ce qui ne se fait plus guère, est tout sauf flatteur… Au fil de l’expo, on tombe sur la reconstitution d’un costume de guerrier du IVe siècle, en tout point semblable à celui du soldat romain qui pouvait se trouver en face. Jamais vus en France jusqu’à présent, la superbe coupe, le torque et la fibule en forme d’aigle extraits du trésor de Pietroasa (Roumanie) témoignent du haut niveau technique des artisans goths. , Sauvages et incultes les Wisigoths ? Loin des clichés, cette exposition va vous faire aimer les anciens rois de Toulouse
  • Depuis quelques temps, les combats se poursuivaient dans les ténèbres. Galvanisés par leur roi Théodoric, les Wisigoths commençaient à repousser les guerriers ostrogoths. C’est alors que transpercé par une lance ennemie, Théodoric s’en était allé rejoindre le Walhalla. S’ensuivit le déchainement de son peuple, obligeant l’adversaire ostrogoth à céder sous sa pression. Son flanc gauche, dès lors dégarnis des appuis ostrogothiques, Attila donna ordre à ses guerriers de dresser une enceinte circulaire avec ses chariots et ses selles. Puis, constatant que le sort de la bataille était joué, il se retrancha derrière cet amoncellement. Prêt, à y mettre le feu, à se jeter dans le brasier, il comprit alors, que les Wisigoths étaient en train de quitter le champ de bataille. Pour Attila, le départ du principal peuple allié d’Aetius est un soulagement. Certes, la bataille était perdue, mais ses hordes pourront se retirer de ce champ de bataille ensanglanté. Des dizaines de milliers de cadavres jonchaient la plaine. Les Romains étaient victorieux, grâce au précieux concours des Wisigoths. Ayant rendu hommage à leur roi défunt, les Wisigoths, sous la conduite de Thorismond fils de Théodoric, reprirent la route de leur royaume d’Aquitaine. , Bataille des champs catalauniques (451)

Traductions du mot « ostrogoth »

Langue Traduction
Anglais ostrogoth
Espagnol ostrogodo
Italien ostrogoto
Allemand ostrogoth
Chinois 食齿兽
Arabe ostrogoth
Portugais ostrogodo
Russe остгот
Japonais オストロゴス
Basque ostrogoth
Corse ostrogot
Source : Google Translate API

Synonymes de « ostrogoth »

Source : synonymes de ostrogoth sur lebonsynonyme.fr
Partager