La langue française

Ocre

Définitions du mot « ocre »

Trésor de la Langue Française informatisé

OCRE, subst. fém. et adj.

A. − Substance colorante naturelle, d'un jaune plus ou moins accentué, constituée par de l'argile et des oxydes de fer hydraté (ocre jaune), anhydre (ocre rouge/sanguine), parfois mélangés d'oxyde de manganèse (ocre brune), qu'on emploie notamment en peinture et dans l'industrie des colorants. Broyer de l'ocre. J'avoue que la ruelle que nous suivions n'était pas très engageante. Il y habitait des carriers d'ocre et la poussière rouge qu'ils charriaient dans les semelles de leurs souliers ensanglantait les suintements d'éviers (Giono,Roi sans divertiss.,1947, p.157).
P. méton. Couleur, peinture préparée avec ce pigment. Figures rougies à l'ocre; un badigeon d'ocre jaune; barbouiller d'ocre et de chaux; un tube d'ocre; ocre violette. Il y avait là une pointe d'ocre et un soupçon de kermès, avec quelque chose de plus vif et pourtant d'un peu mat. Alors, c'était peut-être le cinabre? (Duhamel,Passion J. Pasquier,1945, p.7):
1. ... nous nous trouvons soudain dans un cul-de-sac jaune qu'une grosse lanterne éclaire d'un feu brutal. Couleur de sang, couleur de peste, les hauts murs de la fosse où nous sommes sont badigeonnés d'une ocre si rouge qu'ils paraissent dégager eux-mêmes la lumière. Claudel,Connaiss. Est,1907, p.31.
L'ocre de ru ou de rue. ,,Produit que l'on trouve dans les ruisseaux formés par les eaux de lavage des minerais de fer aux environs des mines de fer`` (Coffignier, Coul. et peint., 1924, p.511).
B. − P. ext. Couleur d'un brun plus ou moins clair tirant sur le jaune ou sur le rouge. Une boiserie, de la couleur de l'enseigne, d'un vert bouteille que le temps avait nuancé d'ocre et de bitume, ménageait, à droite et à gauche, deux vitrines profondes, noires, poussiéreuses (Zola,Bonh. dames,1883, p.393).Les joncs qui l'embrassaient [l'étang], quelques plaisses encore défeuillées enlevaient leurs teintes chaudes, ocres vermeils, rousseurs ardentes, sur le bleu soutenu d'une pineraie qui fermait l'horizon (Genevoix,Raboliot,1925, p.287):
2. Sa tête [de MmeBirotteau] maigre et creusée, d'un ton sévère, où l'ocre et le bistre étaient harmonieusement fondus, offrait une frappante analogie avec celle que les peintres donnent au temps... Balzac,C. Birotteau,1837, p.123.
En emploi adj. invar. Couleur, peinture ocre; dentelle ocre; affiche ocre. Il lève les yeux; son regard longe le pan de pierre ocre et se perd dans la profondeur bleue: (...) un ciel qui fait le tour du monde (Martin du G.,J. Barois,1913, p.532).
En compos. Il se mouchait, toussait (...) sans témoin, au coin du wagon brun-ocre (Malègue,Augustin,t.1, 1933, p.373).
En appos. Synon. ocré.La salle d'honneur de la maison de don Alvaro Dabo. Murs entièrement nus, de teinte gris ocre, plutôt foncée (Montherl.,Maître Sant.,1947, i, p.597).
Rem. La docum. atteste de nombreux emplois de l'adj. au plur. Pour représenter les pécheurs tordus dans les volutes des flammes, un artiste ancien de la cruelle inquisition avait usé d'atroces tons violâtres, ocres, sanguinolents, glaireux, pourris et blafards (Adam, Enf. Aust., 1902, p.328). Dans cette immensité du ciel des fonds de vert noir et des terres ocres préparées pour la vigne (Barrès, Cahiers, t.3, 1904, p.293). Entre les murs bleus, ocres et violets des maisons mauresques, Rambert parlait, très agité (Camus, Peste, 1947, p.1285).
Prononc. et Orth.: [ɔkʀ ̭]. Ac. 1694 : ocre; 1718, 1740: ochre; dep. 1762: ocre. Étymol. et Hist. 1. 1307-09 «colorant minéral naturel» (Mahaut, Comtesse d'Artois, éd. J.-M. Richard, p.346); 2. 1859 adj. «qui a la couleur de l'ocre» (Ponson du Terr., Rocambole, t.5, p.31). Empr. au lat. ochra «sorte de terre jaune», empr. au gr. ω χ ρ α «id.», substantivation au fém. de l'adj. ω ̓ χ ρ ο ́ ς «d'un jaune pâle». Fréq. abs. littér.: 151.
DÉR.
Ocrer, verbe trans.a) Passer à l'ocre; colorer en ocre. (Dict. xxes.). b) [Le suj. désigne un inanimé] Donner des reflets d'ocre à quelque chose. Une calligraphie de primaire et une encre ocrée par le temps (Malègue,Augustin,t.2, 1933, p.280).Des tabatières dont le serti ocrait le portrait du régent (Arts et litt.,1935, p.84-15). [ɔkʀe]. 1resattest. 1933 ocrée (Malègue, loc. cit.), 1935 ocrer (Arts et litt., loc. cit.); de ocre*, dés. -er. L'angl. to ochre, ocher de même sens est att. comme part. passé dep. 1608 ds NED: ohered.
BBG.Greimas (A.-J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t.20, p.304. _ Sain. Sources t.1 1972 [1925] p.265.

Wiktionnaire

Nom commun

ocre \ɔkʁ\ féminin

  1. Argile friable de couleur jaune, rouge ou brune suivant les oxydes, en particulier l’hydroxyde de fer et parfois d’oxyde de manganèse, qu’elle contient.
    • En 1815, un habitant de Sauilly, hameau dépendant de la commune de Diges, découvrit une terre jaune, M. Cottih l’ayant reconnue pour ocre véritable, traita avec ce particulier, et fit exploiter cette nouvelle mine […]. — (Bénigne Defarges, L’Ocre et son industrie en Puisaye : géologie et histoire, Association d’études et de recherches du Vieux Toucy, 1968, p. 90)
    • La particularité de la ressource ocrière de Puisaye réside en la présence d’une ocre pure à l'état naturel. De cette ocre jaune naît l’ocre rouge, par calcination, offrant des dégradés de nuances variées et chaleureuses […]. — (Petit Futé de l’Yonne, 2005, p. 30)
  2. Couleur, colorant à base d’argile. #CC7722
    • Aussi, dès qu’un paysan a réalisé une minime aisance , fait-il badigeonner d’ocre la façade et les murs intérieurs de son réduit : […]. — (Jean-Marie-Placide Munaret, Du médecin des villes et du médecin de campagne, mœurs et science, Paris : Germer Baillière, 2e éd. refondue, 1840, p. 89)
  3. Couleur d’un brun tirant sur le jaune ou le rouge.
    • Quand on parle de la couleur ocre (jaune ou rouge), et non de l’argile, on peut trouver indifféremment "un ocre jaune" ou "une ocre jaune", selon les auteurs.

Adjectif

ocre invariable

  1. De la couleur de l’ocre brun de jaune à rouge. #CC7722
  2. (Œnologie) Couleur de la robe d’un vin (blanc, rosé ou rouge) indiquant une maturité presque extrême, une oxydation.
    • La robe ocre de ce vin indique qu’il est trop vieux.

Forme de verbe

ocre \ɔkʁ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de ocrer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de ocrer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de ocrer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de ocrer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de ocrer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OCRE. n. f.
Terre argileuse colorée en jaune, en rouge ou en brun, par une certaine quantité d'hydroxyde de fer et parfois d'oxyde de manganèse. Ocre jaune. Ocre rouge. Parmi les ocres brunes, les plus usitées sont la terre de Sienne et la terre d'ombre.

Littré (1872-1877)

OCRE (o-kr') s. f.
  • Terre argileuse colorée par du peroxyde de fer (ocre rouge), ou par du tritocarbonate de fer (ocre jaune). Les ocres brunes, auxquelles on donne le nom de terre d'ombre, et l'ocre légère et noire dont on se sert à la Chine pour écrire et dessiner, sont des décompositions ultérieures de la rouille du fer, Buffon, Min. t. VIII, p. 7.

    Ocre de bismuth, le bismuth oxydé.

    Ocre de cuivre rouge, le cuivre oxydulé terreux.

    Ocre martiale brune, le fer hydraté terreux. Les terres qu'on a nommées ocres martiales ne sont que les fragments pulvérisés ou agglutinés des mines précédentes [de fer], ou les débris de la décomposition lente des sulfures de fer exposés à l'action de l'air et de l'eau, Fourcroy, Connaiss. chim. t. VI, p. 134, dans POUGENS.

    Ocre martiale bleue, le fer phosphaté terreux.

    Ocre de nickel, le nickel arséniaté.

    Ocre de vitriol, le fer sous-sulfaté terreux.

REMARQUE

Quelques-uns font ocre du masculin ; à tort. Ocre s'écrivait autrefois, étymologiquement, ochre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ocre »

(Siècle à préciser) Du latin ochra, lui-même issu du grec ancien ὤχρα, ốkhra qui vient de ὠχρός, ôkhrós (« jaune »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. ochra, de ὠχρὰ, terre jaune. D'après M. Baudry, ὠχρὸς viendrait de ὠὸν et χροὰ, couleur d'œuf.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ocre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ocre ɔkr

Citations contenant le mot « ocre »

  • Jaune orange, beige, ocre... les Pradétans ont choisi la couleur de l'église Var-Matin, Jaune orange, beige, ocre... les Pradétans ont choisi la couleur de l'église - Var-Matin
  • « Il s’agit des plus anciennes mines d’ocre connues des Amériques. » Des vestiges de mines d’ocre vieilles d’environ 12 000 ans ont été découverts dans des grottes sous-marines de la péninsule du Yucatan, dans le sud-est du Mexique, a fait savoir, vendredi 3 juillet, le Centre de recherche du système aquifère Quintana Roo (CIindaq), une organisation privée qui a exploré le site et fait la découverte. Le Monde.fr, Des mines d’ocre sous-marines vieilles de 12 000 ans découvertes au Mexique
  • Dans le sud-est du Mexique, une équipe de plongeurs a découvert la plus grande mine sous-marine connue en Amérique. Nos ancêtres auraient exploité ce site dangereux pendant plus de 2000 ans pour y récolter de l'ocre rouge, destiné à la peinture et à la médecine. Science-et-vie.com, Une mine sous-marine d'ocre rouge vieille de 12 000 ans a été découverte au Mexique - Science & Vie
  • Vaucluse : à la découverte du massif des ocres du Luberon LaProvence.com, Tourisme | Vaucluse : à la découverte du massif des ocres du Luberon | La Provence
  • On se croirait dans un grand parc américain. Et pourtant… Ce lieu appelé Colorado Provençal est en France. Au cœur de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, cette ancienne carrière d'ocre offre un spectacle unique. C'est le sol riche en argile, en sable et en fer qui est à l'origine de ces gisements d'ocre, un type de roche coloré. Mais c'est l'exploitation du pigment argileux au 19ème siècle afin de fabriquer des colorants naturels qui a façonné les sentiers et les nombreuses carrières de ce site. Franceinfo, VIDEO. Le Colorado Provençal, un lieu exceptionnel digne d'un grand parc américain
  • Le gisement d’ocres s’étend sur une bande de 25 kilomètres de large au pays d’Apt. Entre les villages de Roussillon, Gignac et Rustrel. , Magazine Tourisme et Patrimoine | Colorado provençal : le Far West existe aussi... en France

Images d'illustration du mot « ocre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ocre »

Langue Traduction
Anglais ocher
Espagnol ocre
Italien ocra
Allemand ocker
Chinois 赭石
Arabe أكسيد الرصاص
Portugais ocre
Russe охра
Japonais 黄土
Basque okre
Corse ocre
Source : Google Translate API

Synonymes de « ocre »

Source : synonymes de ocre sur lebonsynonyme.fr

Ocre

Retour au sommaire ➦

Partager