La langue française

Nocuité

Définitions du mot « nocuité »

Trésor de la Langue Française informatisé

NOCUITÉ, subst. fém.

Synon. rare de nocivité; anton. innocuité.Pour Kohlisch il faut 50000 bacilles desséchés, pulvérisés et respirés pour tuberculiser le cobaye. Par contre, Cornet en Allemagne et Kuss en France, affirment la nocuité des bacilles secs (Calmette,Infection bacill. et tubercul.,1920, p.133).
Prononc.: [nɔkɥite]. Étymol. et Hist. 1823 (Boiste). Dér. sav. du lat. nocuus «nuisible»; suff. -(i)té*.

Wiktionnaire

Nom commun

nocuité \nɔ.kɥi.te\ féminin

  1. (Peu usité) Qualité de ce qui est nuisible ou nocif.
    • La contrefaçon puise sa nocuité et sa criminalité bien plutôt dans l’emploi qui en est fait, que dans la reproduction matérielle du signe, du symbole ou de l’emblème constituant la marque. — (Jassuda Bédarride, Commentaire des lois sur les brevets d’inventions, E. Thorin, 1869, p. 144)
    • La plus simple démonstration arithmétique suffit pour établir irréfragablement, non seulement l’inanité de l’aérostat contre la pression du vent, mais dès lors au point de vue de la navigation aérienne, sa nocuité. — (Gaston Tissandier, La Navigation aérienne, l’aviation et la direction des aérostats dans les temps anciens et modernes, Hachette, 1886, p. 114)
    • Malheur à qui s’habitue au bercement de ces endormeuses de remords ! Leur nocuité s’autorise des plus captieux, des plus paradoxaux, des plus anti-intellectuels moyens séductifs pour intoxiquer, peu à peu, de leur charme mensonger, le point faible d’un cœur intègre et pur jusqu’à leur survenance maudite. — (Auguste de Villiers de L’Isle-Adam, L’Ève future, 1886, Eugène Fasquelle, 1909, livre 4, chap. 3, p. 183)
    • Quand j’étais à Paris, mon maître Gimbert m’avait donné l’idée d’un travail qui eût consisté à classer les ouvrages des littératures anciennes et modernes selon leur degré de nocuité par rapport aux tuberculeux excités. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, Cercle du Bibliophile, pages 89-90.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

NOCUITÉ (no-ku-i-té) s. f.
  • Néologisme. Qualité de ce qui est nuisible. Nous voyons les fibres les plus postérieures des faisceaux latéraux transmettre au sensorium les impressions douloureuses, et éveiller à leur suite, dans l'entendement, la notion de nocuité des corps extérieurs qui les ont provoquées, Luys, Recherches sur le système nerveux cérébro-spinal, p. 321. L'ellébore est une substance très dangereuse,… on ne doit la remettre qu'à des personnes connues et en leur signalant la nocuité de cette drogue, Gaz. des Trib. 19 juil. 1876, p. 704, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nocuité »

Du latin nocuus (« nuisible ») avec suffixe -ité. → voir innocuité, son antonyme, beaucoup plus courant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Formé de l'adj. latin nocuus, nuisible, de nocere, nuire, et l'opposé d'innocuité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nocuité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nocuité nɔkµite

Citations contenant le mot « nocuité »

  • Le plan de restructuration, qui comprend également une réduction de flotte, a été décidé le 2 juillet au terme d'une réunion entre les représentants du personnel d'encadrement supérieur de la compagnie ainsi que la Fédération Nationale du Transport Aérien (FNTA) faisant suite à la nocuité de la crise sanitaire en cours. ilboursa.com, Royal Air Maroc annonce la suppression de 858 postes et la vente de 20 avions
  • Qui plus est, au moment où le CHEF DE L’ETAT a, à la satisfaction de toute la communauté nationale et internationale, organisé Grand Dialogue National en vue du retour définitif à la vie normale dans les régions perturbées, et que les recommandations de ces assises historiques prennent progressivement corps à travers des actes concrets, certains acteurs médiatiques du reste coutumiers du fait, n’ont de cesse de relativiser, voire de nier ces évolutions positives, en attisant le feu à tout bout de champ par des allégations mensongères, d’une nocuité fortement dommageable à la stabilité de la nation. Digital Business Africa, René Emmanuel Sadi : « L’usage pernicieux des réseaux sociaux devenus de véritables fourre-tout déviants et déconcertants... » - Digital Business Africa
  • Six ans après le scandale de “l’affaire Séralini”, une étude, parue lundi 10 décembre, conclut à l’absence de nocuité des maïs transgéniques sur les rats. Bio à la une, OGM poisons ? Une étude scientifique dément ! | Bio à la une
  • Le monde fait face depuis un peu plus d’un trimestre, à une crise sanitaire majeure due au coronavirus. Les effets de cette pandémie sont dévastateurs et aucun  jour ne passe sans un décompte macabre.  Le Togo également touché par cette épidémie mobilise les moyens pour faire face à la propagation du virus et atténuer sa nocuité.  Aussi,  la riposte face à cette épidémie appelle-t-elle la prise et la mise en œuvre de mesures urgentes et diligentes, fortes voire drastiques pouvant impacter d’une part, les droits et libertés individuels et collectifs. D’autre part, elles peuvent aussi influer sur la vie sociale, économique et culturelle du pays. , Pour une riposte efficace contre le COVID-19 / L’Assemblée nationale autorise le gouvernement à légiférer par ordonnances pour une durée de six (6) mois – Togo-Presse
  • Les soupçons sur l’éventuelle nocuité du talc semblent se confirmer. L’Etat canadien a décidé de se pencher sur la question en menant une enquête sur ce produit déjà controversé, rapporte Radio Canada. Dans une note d’information, publiée le 5 décembre dernier, le gouvernement expose les premiers résultats d’une ébauche d’évaluation préalable du talc dans le cadre du "Plan de gestion des produits chimiques". Comme on peut le lire, cette recherche s’appuie "sur les plus récentes données scientifiques, et il y est proposé de conclure que l’inhalation de poudres libres de talc et l’utilisation de certains produits contenant du talc sur les parties génitales des femmes peuvent nuire à la santé humaine". Bio à la une, Le talc est dangereux pour la santé | Bio à la une
  • "Déradicalisation" ? "Désembrigadement" ? "Désengagement" de l'islam radical ? Trop de terminologies, on s'y perd ! On cherche le meilleur mot – le moins mauvais – pour désigner... quoi en fait ? La meilleure manière de réinsérer des djihadistes dans la société ? Leur faire comprendre la nocuité de leur discours ? La nécessité qu'ils renoncent à toute idée de violence et qu'ils se contentent d'une radicalité religieuse apaisée ? Sur le fond, tout le monde est d'accord. Le Point, Djihad : dans le bourbier de la prévention de la radicalisation - Le Point
  • Si ces détenus ont été libérés si vite, que ne les a-t-on libérés plus tôt ? Avec plus d’acuité que jamais, la crise sanitaire actuelle remet sur la table le débat de la place et de la fonction de la prison, souvent relégué au rang de préoccupation subsidiaire de la philosophie politique et de l’action publique. C’est notre politique pénale qui vient en réalité de passer à l’encre sympathique, son absurdité souvent – l’illustrent les détentions provisoires et les courtes peines, dont on connait la nocuité. Club de Mediapart, L’heure est venue de repenser la fonction de la prison | Le Club de Mediapart
  • La stratégie communicationnelle du ministre de la Santé et de ses agents est confuse, désordonnée voire inopérante. Chacun s’épanche dans les médias sans une réelle maitrise de la situation. Si Abdoulaye Diouf Sarr parle de l’acmé de l’épidémie atteint, aucune donnée épidémiologique ne le prouve. La courbe est toujours ascendante. D’ailleurs, il suffit de voir, le 06 juin passé, l’inquiétude affichée par le Pr Abdoulaye Bousso stressé pour mettre le holà au pseudo-optimisme du ministre de la Santé. D’autre part, la récitation ânonnante quotidienne des résultats des examens virologiques à laquelle s’adonnent laborieusement à tour de rôle, le ministre de la Santé, son directeur de cabinet Aloyse Diouf et la directrice de la Santé, Marie Khemesse Ngom Ndiaye, a fini par lasser certains Sénégalais du fait de son caractère dogmatique. Pire, la lecture bafouilleuse surtout en wolof est répugnante du fait d’une mauvaise diction doublée d’une méconnaissance de certains termes dans la langue de Kocc. Plutôt que de faire le kéké en s’adonnant à une récitation fastidieuse rotative, il est plus urgent pour le ministre Diouf Sarr d’affiner une bonne stratégie de communication de crise qui sensibiliserait à nouveau et mobiliserait davantage les Sénégalais en état de relâchement mortifère sur la nocuité du covid et dissiperait tous leurs doutes, oblitérant son discours et ceux de ses collaborateurs.   SenePlus, LE VIRUS DE L'INCOMPETENCE, NETTOYER LES ECURIES D'AUGIAS (2/2) | SenePlus

Traductions du mot « nocuité »

Langue Traduction
Anglais harmlessness
Espagnol inofensividad
Italien innocuità
Allemand harmlosigkeit
Chinois 无害的
Arabe الإضرار
Portugais inocuidade
Russe безвредность
Japonais 無害
Basque harmlessness
Corse innocenza
Source : Google Translate API

Antonymes de « nocuité »

Nocuité

Retour au sommaire ➦

Partager