La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mijaurée »

Mijaurée

Variantes Singulier Pluriel
Féminin mijaurée mijaurées

Définitions de « mijaurée »

Trésor de la Langue Française informatisé

MIJAURÉE, subst. fém.

Jeune fille, femme prétentieuse, maniérée, ridicule. Vous n'êtes point de ces mijaurées qui ne savent seulement point entendre une plaisanterie (Mirbeau,Journal femme ch.,1900, p.188):
1. Fi des coquettes maniérées! Fi des bégueules du grand ton! Je préfère à ces mijaurées Ma Jeannette, ma Jeanneton. Béranger,Chans., t.1, 1829, p.220.
Faire la/sa mijaurée. J'aime les femmes honnêtes qui ne font pas leur mijaurée! (Feydeau,Dame Maxim's,1914, i, 10, p.16):
2. Une institutrice refuse un mari (...) parce que, dit-elle, elle ne veut pas avoir un mari au-dessous d'elle par l'éducation; et, dans la lettre où elle fait ainsi la mijaurée, il y a quatre fautes d'orthographe. Renard,Journal,1906, p.1074.
P. plaisant., au masc. Quels salauds, tout de même (...) Non pas de faire l'amour, mais de faire les mijaurés (Mauriac,Pharis.,1941, p.133).
En emploi adj. [En parlant d'une pers.] La plus mijaurée des duchesses a la même santé de corps ou d'âme que sa fermière (Bernanos,Dialog. Carm.,1948, 3etabl., 3, p.1618).
[P. méton.] De plus chastes vertus un peu moins mijaurées Viendront nous ramasser dans notre pourriture (Péguy,Tapisserie N.-D.,1913, p.893).Elle prit son air mijaurée (Aragon,Beaux quart.,1936, p.160).
Prononc. et Orth.: [miʒ ɔ ʀe] ou [-ʒ ο-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1640 «jeune fille ou femme sotte» (Oudin Curiositez); 2. 1660 «jeune fille ou femme qui montre des prétentions par de petites manières affectées et ridicules» (Oudin Fr.-Esp.). Mot dial. de l'Ouest; prob. issu par altération de -l- en -r-, d'un subst. *mijolée, dér. du b. manceau migeoler «cajoler», proprement «achever de mûrir, mûrir» (1560 ds Romania t.33, 1904, p.577), var. dial. de mijoter*. Cf. FEW t.16, p.586a. Fréq. abs. littér.: 41. Bbg. Sain. Sources t.1 1972 [1925], p.205, 321, 322.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mijaurée \mi.ʒɔ.ʁe\ ou \mi.ʒo.ʁe\ féminin

  1. Personne qui montre des prétentions par de petites manières affectées et ridicules.
    • Dites-moi pourquoi vous vous êtes donné autant de mal à pousser cette mijaurée dans le lit du roi ? — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Il en est des métisses comme des négresses, des niakouées et des crouilles : sous leurs airs de mijaurées, ce sont quand même de bonnes bourreuses à qui il ne faut pas en promettre. — (Bertrand Dicale, Maudits métis, Éditions Jean-Claude Lattès, 2011, chap. 3, note n° 1)
    • Mais joue pas les mijaurées, tu vois donc pas que j’t’ai dans la peau ? — (Pas de bégonia pour le cave, film des Inconnus, réplique dite par Pascal Légitimus, 1993)
    • Je ne pense pas t'avoir obligée à venir ici ! Tu es quand quand même venue de ton propre gré ! Donc tu arrives ici et tu fais ta mijaurée ! — (film Dikkenek, réplique dite par François Damiens, 2006)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIJAURÉE. n. f.
Jeune fille ou femme qui montre des prétentions par de petites manières affectées et ridicules. Elle fait la mijaurée. Voyez un peu cette mijaurée! Il est familier.

Littré (1872-1877)

MIJAURÉE (mi-jô-rée) s. f.
  • 1Mignonne, jeune fille (sens aujourd'hui inusité). Pour toi qu'un teint vif et fleuri Et la perruque bien poudrée Flattent d'être le favori Encor de quelque mijaurée, Goûte l'erreur des passions, Chaulieu, à l'abbé Courtin.
  • 2Fille ou femme qui montre des prétentions par des manières affectées et ridicules. Elle, monsieur ? voilà une belle mijaurée …pour vous donner tant d'amour ! Molière, Bourg. gent. III, 9. Mme de Fieubet entendit ceci : La C*** passa devant la B*** : ah, dit la B***, voilà une mijaurée qui a eu pour plus de cent mille écus de nos hardes ; la C*** se retourne, et comme Arlequin, hi, hi, hi, hi, hi, lui fit-elle, en lui riant au nez, Sévigné, 129. Là sont en foule antiques mijaurées, Jeunes oisons et bégueules titrées, Voltaire, Ép. 35. Je préfère à ces mijaurées Ma Jeannette, ma Jeanneton, Béranger, Jeanneton.

HISTORIQUE

XVIe s. Mijaurée, Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mijaurée »

Origine inconnue. Le Berry a mijauder, mignauder ; mais comment tirer mijaurée de mijauder ? On trouve dans Oudin, Curios. françaises, migoufflée, qui paraît avoir le même sens ; mais qu'est migoufflée, et comment le rattacher à mijaurée ? Chaulieu, qui donne à ce mot le sens de mignonne, écrit migeorée ; avec cette orthographe pourrait-on le rapprocher de mijoter ? Enfin Lehéricher, Hist. et Gl. du normand, t. II, p. 381, dit qu'en normand jorer signifie parer, et que la mijaurée est la mal jorée, la mal parée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1640) De migeoler (« cajoler »), altération dialectale du verbe mijoter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mijaurée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mijaurée miʒore

Fréquence d'apparition du mot « mijaurée » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mijaurée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mijaurée »

  • Ce vendredi 15 avril, lors de la finale, Sophie sera comparée à une bimbo par Marjolaine. « Peau de vache, mijaurée, garce » ont complété la liste des compliments délivrées par la concurrentes…
    Toutelatele — 4 mariages pour 1 lune de miel : « bimbo, mijaurée, garce », Christine, Sophie et Marjolaine se déchaînent pou la finale | Toutelatele
  • Une icône de la mode vous poussez pas le bouchon un peu loin des vielles de plus soixante ans peut-être et encore certaines s’habillent très moderne en comparaison de cette mijaurée
    Closermag.fr — Kate Middleton : son look très estival pour sa dernière initiative solo - Closer
  • Votre cheffe est sûre d’elle? Trop, peut-être? C’en est légèrement agaçant? On peut dire que c’est une «mijaurée». Le mot vient du verbe «mijoler», «câliner». On y a recours pour qualifier une femme «à la fois prétentieuse et qui, sans cesse, fait des manières». Le Trésor de la langue française précise qu’elle est souvent «ridicule, maniérée et jeune».
    Le Figaro.fr — Dix mots grossiers pour briller sans paraître vulgaire

Traductions du mot « mijaurée »

Langue Traduction
Anglais mijaurée
Espagnol mijaurée
Italien mijaurée
Allemand mijaurée
Chinois mijaurée
Arabe ميجوريه
Portugais mijaurée
Russe mijaurée
Japonais ミジョーレ
Basque mijaurée
Corse mijaurée
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot mijaurée au Scrabble ?

Nombre de points du mot mijaurée au scrabble : 16 points

Mijaurée

Retour au sommaire ➦