Marécageux : définition de marécageux


Marécageux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARÉCAGEUX, -EUSE, adj.

A. − Qui est de la nature du marécage; qui est couvert de marais. Champ, fourré, pays, pré, ruisseau marécageux; contrée, dépression, étendue, fondrière, gorge, plage, prairie, région, vallée, zone marécageuse ; tourbe marécageuse; eau, rivière marécageuse; berges, pentes, rives (d'un fleuve) marécageuses; nappes marécageuses. Ces mêmes circonstances, c'est-à-dire un sol humide et marécageux, mais gras et fertile, des eaux stagnantes et chargées de matières étrangères, une atmosphère brumeuse et sombre, des alimenàequeux, mais abondans et nourrissans, peuvent agir de concert sur des corps débiles (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 2, 1808, p. 191):
. ... c'est le Rhône jaune, c'est la Durance bleue, c'est cette plaine basse, moitié cailloux, moitié fange, qui surmonte à peine de quelques pouces de glaise et de quelques arbres aquatiques les sept embouchures marécageuses par lesquelles le Rhône, frère du Danube, serpente... Lamart., Cours litt., 1859, p. 244.
P. métaph. [Avec une forte connotation péj., en parlant d'une pers., de son aspect, son expression, son regard, ses yeux ou son comportement] Beau-pied (...) dit à voix basse: «Où diable nous sommes-nous donc fourrés pour que ce vieux troupier de Hulot nous fasse une mine si marécageuse, il a l'air d'un conseil de guerre» (Balzac, Chouans, 1829, p. 28).Son œil marécageux, larme de crocodile, La regardait encore (Corbière, Âm. jaunes, 1873, p. 200).Oui, vous, absurde et abject personnage! Être stupide et marécageux (Courteline, Client sér.Chez l'avocat, 1894, p. 120).C'est une honte de chicaner à un grand homme ses moyens d'action. En cette matière il est et doit être seul juge, et les commérages ou clamitations marécageuses d'une provisoire humanité ne valent pas les quelques secondes qu'on perdrait à s'en ébahir (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 168).
(Air) marécageux. Air (ou toute autre émanation) qui s'élève ordinairement d'un marécage. L'air marécageux de ces îles m'avait donné la fièvre ainsi qu'à beaucoup d'autres; et, n'ayant mangé de plusieurs jours, ma faiblesse était extrême (Courier, Lettres Fr. et Ital., 1810, p. 827).Les émanations marécageuses agissent sur l'homme et sur les animaux (Cl. Bernard, Principes méd. exp., 1878, p. 174).
P. anal. Tartarin se trouva tout près du trou des oubliettes, un puits noir (...) soufflant l'haleine des siècles passés, marécageuse et glaciale (A. Daudet, Tartarin Alpes, 1885, p.211).
Goût marécageux. Goût du gibier, des poissons qui sentent le marécage. Ce canard, cette carpe, cette anguille a un goût marécageux (Ac.1835-1935).
[P. anal., en parlant d'une boisson] Je bois ce fond de bouteille, ce liquide tiède et marécageux à la santé de l'émeute des combattants improvisés (Arnoux, Roi, 1956, p. 16).
Au fig. Qui est morbide, malsain ou étouffant. Savez-vous seulement si cette histoire de fantôme ne résulte pas de la fatigue de ces jeunes gens qui veillent, qui se forcent à ne pas dormir, qui vivent dans cette atmosphère marécageuse, déprimante? (Cocteau, Machine infern., 1934, i, p. 55).Marécageuse apathie (Arnoux, Double chance, 1958, p. 82).
B. − P. ext. Qui vit dans les marécages. Animaux marécageux; gent, faune, flore marécageuse; herbes, forêts, plantes, steppes marécageuses. En Amérique, le palmier marécageux de l'Orénoque, pendant les débordements périodiques de ce grand fleuve, offre à ses habitants des fruits succulents et des asiles dans son feuillage (Bern. de St-P., Harm. nat.1814, p. 69).Et faisait sa proie des colombes, et non pas de ces oiseaux marécageux qui sont déclarés immondes dans les saintes écritures (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 310).
Prononc. et Orth.: [mɑ ʀekaʒø], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: marescageux; dep. 1740: -ré-. Étymol. et Hist. 1. 1379 «qui est de la nature du marécage» (Jean de Brie, Bon berger, 93 ds T.-L.); 2. 1668 «qui vit dans les marécages» (La Fontaine, Fables, III, 4). Dér. de marécage*; suff. -eux*. Fréq. abs. littér.: 143. Bbg. Quem. DDL t.11.

Marécageux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

marécageux \ma.ʁe.ka.ʒø\

  1. Qui est de la nature du marécage.
    • Les Aroïdées habitent généralement les lieux humides, marécageux, et les bois très-ombragés; elles sont presque toutes âcres, même vésicantes. On distingue dans cette famille le Gouet ou Pied-de-veau (Arum L.), le Calla et l’Acorus. — (J.-P. Lamouroux, Précis de Phytographie ou d'Histoire Naturelle des plantes, Paris, 1828, p. 333)
    • À l’ouest, la plaine, s’abaissant encore, devenait marécageuse, et s’imbibait d’une eau stagnante qui alimentait les affluents du Kuruman. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Le sol y est compact, souvent imperméable, marécageux par endroits, d’où le caractère mésohygrophile de la flore […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 14)
  2. Qui est morbide, malsain ou étouffant.
    • Le garçon marchand de vins du coin lance un œil marécageux au trottin de la modiste d’en face, — petite fille à tout faire. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Marécageux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARÉCAGEUX, EUSE. adj.
Qui est de la nature du marécage. Pré, terrain marécageux. Terre, contrée marécageuse. Pays marécageux. Air marécageux, Air qui s'élève ordinairement des marécages, ou Toute autre émanation de la même espèce. Goût marécageux, Le goût du gibier ou des poissons qui sentent le marécage. Ce canard, cette carpe, cette anguille a un goût marécageux.

Marécageux : définition du Littré (1872-1877)

MARÉCAGEUX (ma-ré-ka-jeû, jeû-z') adj.
  • 1Qui est de la nature du marécage. La Hollande marécageuse et stérile en plus d'un canton, Voltaire, Mœurs, 187. Le Batave à son tour par un art courageux Sut changer en jardins son sol marécageux, Delille, Jardins, I. On a jeté quelques chaussées étroites sur ces champs boisés et marécageux ; elles y forment de longs défilés que Bagration défendit facilement contre le roi de Westphalie, Ségur, Hist. de Nap. IV, 6.

    Goût marécageux, le goût du gibier ou des poissons qui sentent le marécage.

    Air marécageux, air qui s'élève des marécages.

  • 2Qui habite les marécages. Animaux marécageux. Plantes marécageuses. …La gent marécageuse, Gent fort sotte et fort peureuse, S'alla cacher sous les eaux, La Fontaine, Fabl. III, 4.

HISTORIQUE

XVIe s. Les champs marescageux, qui sont trop abbruvez, Bien souvent à nos chiens ont fait perdre la trace, Desportes, Cartels et masquarades, chasseurs, 5.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « marécageux »

Étymologie de marécageux - Littré

Marécage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de marécageux - Wiktionnaire

(1379) → voir marécage et -eux
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marécageux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marécageux marekaʒø play_arrow

Citations contenant le mot « marécageux »

  • rien ne me manque plus désormais, sauf le ciel de l'Ile-de-France avant la guerre. J'allais souvent à Port-Aviation. Le terrain avait fermé. Il restait une sorte d’hippodrome marécageux. Les hangars, les maisons de bord de piste évoquaient un campement d'aventuriers partis la veille pour on ne sait où. Je me couchais sur le dos pour imaginer des acrobaties d'avion et j'étais heureux, comme peut-être l'avait été avant moi le cher Guillaume. (François Sureau) France Culture, Descente estivale de la Seine : Apollinaire en avion (Port-Aviation, Viry-Châtillon)
  • En 1982, un article de La Liberté évoquait la clôture autour du lac, aujourd’hui disparue, et son rôle de protection contre «le risque d’envasement» que présentait le point d’eau. «Cette phrase dénote bien que le milieu était marécageux et ressenti comme tel. Aujourd’hu , Le lac de Seedorf et sa biodiversité - La Liberté
  • À Saint-Bonnet, coincée entre Villefontaine et Vaulx-Milieu, une réserve naturelle offre, depuis 1987, un havre de paix à la faune. Un large étang, bordé de bois, de pelouses et d’une roselière, rappelle que nous sommes ici à proximité de zones marécageuses. Dans cet espace naturel bénéficiant du statut de Réserve naturelle régionale, d’une superficie de 51,4 hectares, vingt espèces de mammifères cohabitent avec 150 espèces d’oiseaux et cinq autres de reptiles. Dans l’eau, les coins marécageux ou les herbages, à chacun selon ses goûts. L’homme n’y a pas sa place… mais il peut observer de loin ce site préservé. Des sentiers font le tour du lac et une zone d’observation a été aménagée, au nord. Le sentier de randonnée peut se parcourir en une heure. Une paire de jumelles ne sera pas superflue pour mieux voir s’ébrouer les canards ou tenter de capter le vol des hérons (cendrés ou pourprés) ou surprendre une tortue cistude d’Europe, qui se réfugie en ces lieux calmes pour la ponte. , Culture - Loisirs | La réserve de Saint-Bonnet : un havre de verdure

Images d'illustration du mot « marécageux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « marécageux »

Langue Traduction
Corse pantanoso
Basque padura
Japonais 湿地
Russe болотный
Portugais pantanoso
Arabe مستنقعات
Chinois 沼泽
Allemand sumpfig
Italien paludoso
Espagnol pantanoso
Anglais marshy
Source : Google Translate API

Synonymes de « marécageux »

Source : synonymes de marécageux sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires