La langue française

Logographe

Sommaire

  • Définitions du mot logographe
  • Étymologie de « logographe »
  • Phonétique de « logographe »
  • Citations contenant le mot « logographe »
  • Traductions du mot « logographe »
  • Synonymes de « logographe »

Définitions du mot logographe

Trésor de la Langue Française informatisé

LOGOGRAPHE, subst. masc.

A. − [Dans la Grèce antique]
1. Prosateur, historien. Hérodote trouva des matériaux pour son histoire dans les écrits des logographes (Ac.1878-1935).
2. Rhéteur qui composait des discours, des plaidoyers pour des citoyens incapables de les écrire eux-mêmes :
Rien de plus artificiel et de plus bizarre, semble-t-il, que les conditions imposées au logographe, la loi athénienne ignore les avocats; elle impose à l'accusé de se défendre lui-même : tout au plus lui tolère-t-elle un aide, parent ou ami, dont l'assistance est d'ailleurs exceptionnelle, l'homme de l'art n'intervient qu'en lui fournissant une défense écrite, qu'il apprend par cœur et récite. Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 53.
B. − [Sous la Révolution] Scripteur qui notait les discours de l'Assemblée nationale grâce à la technique de la logographie. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [lɔgɔgʀaf]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1615 « à Athènes, rhéteur qui composait des discours de plaidoyer pour quelqu'un d'autre » (J. de Montlyard, Hierogl. de J.-P. Valerian ds Delb. Notes mss); 2. 1721 antiq. lat. (Trév. : Nom d'un officier de l'Empire. C'étoit celui qui tenoit les comptes, qui faisoit et gardoit les registres publics); 3. 1790 « nom donné à l'Assemblée Constituante à la personne chargée de recueillir les débats » (d'apr. Brunot t. 9, p. 784); 4. 1791 « titre d'un journal qui rendait un compte détaillé des séances législatives [1791-1792] » (ds Martin et Walter, Catalogue de l'hist. de la révolution fr. d'apr. Quem. DDL t. 11); 5. 1867 « nom donné, dans la Grèce antique, aux premiers prosateurs jusqu'à Hérodote » (Littré). Empr. au gr. λ ο γ ο γ ρ α ́ φ ο ς « qui écrit en prose », « historien en prose », « auteur de discours écrits pour d'autres ». Fréq. abs. littér. : 10.

Wiktionnaire

Nom commun

logographe \lɔ.ɡɔ.ɡʁaf\ masculin

  1. (Antiquité) Prosateur grec.
    • Hérodote trouva des matériaux pour son histoire dans les écrits des logographes.
    1. Rhéteur qui composait des plaidoyers pour des accusés qui les lisaient devant le tribunal.
      • À qui s’adresse-t-il ? Essentiellement aux logographes, qui font profession d’écrire les discours et les plaidoiries de ceux qui vont être confrontés à la justice. — (Philippe Breton, La parole manipulée, La Découverte / Poche, 2000, page 59)
  2. (Vieilli) Sténographe.
    • La famille royale fut replacée dans la loge du logographe, pour assister aux décisions qui allaient être prises, et aux scènes qui allaient se passer dans le corps législatif. — (Adolphe Thiers, Histoire de la Révolution française, tome 2, livre VIII ; Furne et Cie éditeurs, Paris, 1846, page 228.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOGOGRAPHE. n. m.
T. de Littérature ancienne. Les premiers prosateurs et historiens grecs. Hérodote trouva des matériaux pour son histoire dans les écrits des logographes. Il se disait aussi des Rhéteurs composant des plaidoyers pour des accusés qui les lisaient devant le tribunal.

Littré (1872-1877)

LOGOGRAPHE (lo-go-gra-f') s. m.
  • 1Nom donné chez les Grecs, de Cadmus de Milet jusqu'à Hérodote, aux premiers prosateurs qui furent en même temps les premiers historiens.
  • 2Celui qui a composé un glossaire.
  • 3Le Logographe, titre d'un journal, grand in-folio, qui rendait un compte détaillé des séances législatives (1791-1792).
  • 4Celui qui écrit aussi vite que la parole. On dit plutôt sténographe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LOGOGRAPHE. Ajoutez :
5À Athènes, rhéteur qui composait des discours, des plaidoyers pour un autre. On lira d'ingénieuses conjectures sur le soin que devait s'imposer le logographe d'apprendre lui-même à son client comment débiter le discours qu'il lui fournissait, G. Perrot, Rev. critique, 16 déc. 1876, p. 380.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « logographe »

Du latin logographus, du grec λογογράφος, logographos (« prosateur, écrivain de prose, de discours »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Λογογράφος, de λόγος, récit réel, par opposition à μῦθος, légende poétique, et γράφειν, écrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « logographe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
logographe lɔgɔgraf

Citations contenant le mot « logographe »

  • Ne pas rester enfermé dans une case. Le premier enseignement à retenir de la vie de Démosthène, c’est peut-être qu’il ne faut jamais se décourager. À la sortie de son adolescence, Démosthène est orphelin de père et sa famille est ruinée. En raison de ses inaptitudes physiques et oratoires (il bégayait), ses parents avaient renoncé à l’inscrire dans une grande école. Pourtant, après avoir assisté à un procès, à 15 ans, il décide tout de même de suivre une formation de "logographe". Il s’agissait d’apprendre à écrire des discours juridiques pour des personnes accusées de délit ou de meurtre : dans l’Athènes antique, il n’y avait pas d’avocat, et les accusés qui en avaient les moyens payaient des logographes pour leur écrire des discours de défense. Europe 1, Des difficultés à prendre la parole en public ? Inspirez-vous des techniques de Démosthène, le plus grand orateur de l’Antiquité
  • L’histoire, très brève, du jeu nous fait comprendre que Zeus nous propose un challenge consistant à résoudre toute une série de logographes. Et il y a matière à faire, car le contenu est assez conséquent et se compte par plus de 380 de ces puzzles ! On retrouve différents formats en nombre de cases : 5×5, 8×8, 10×10, 15×15 et 20×20. Nintendo-Town.fr, Nonograms Prophecy (Nintendo Switch) – Le test – Nintendo-Town.fr
  • C'est l'exemple à suivre, un modèle pour les candidats de cet étonnant concours du XXIe siècle. Et il ne date pas d'hier : avant d'être reconnu par l'Histoire comme l'un des plus brillants orateurs de l'Antiquité, Démosthène, homme d'Etat athénien au IVe siècle avant Jésus-Christ, était… bègue ! Cet élève de Platon, orphelin de père dès l'âge de 7 ans, entreprend une formation de logographe, apprenant ainsi à écrire des plaidoyers pour les particuliers. Il s'initie également à la rhétorique. Ses premières déclarations devant le peuple dans lesquelles il défend ses idéaux ou lors de procès sont un vrai calvaire. Il est moqué et conspué en raison de ses troubles de langage. leparisien.fr, Les bègues, aussi, ont leur concours d’éloquence - Le Parisien
  • Les caractères orthographiques utilisés dans des langues comme l'anglais ou le français sont des phonographes dont la signification sémantique doit être décodée par une correspondance avec les sons de la parole. Dans des langues comme le chinois, certains caractères utilisés pour écrire sont des logographes qui suggèrent facilement leur signification sémantique par leur forme visuelle. Les émoticônes, comme les logographes, sont facilement compréhensibles par leur forme visuelle et représentent ainsi une nouvelle façon de communiquer en anglais écrit, soulignent les auteurs. Psychomédia, Les smileys : une nouvelle forme de communication qui se rapproche de l'écriture chinoise | Psychomédia

Traductions du mot « logographe »

Langue Traduction
Anglais logographer
Espagnol logógrafo
Italien logografia
Allemand logograph
Chinois 徽标师
Arabe المصور
Portugais logógrafo
Russe логографы
Japonais ロゴグラファー
Basque logographer
Corse logografu
Source : Google Translate API

Synonymes de « logographe »

Source : synonymes de logographe sur lebonsynonyme.fr
Partager