La langue française

Historien, historienne

Sommaire

  • Définitions du mot historien, historienne
  • Étymologie de « historien »
  • Phonétique de « historien »
  • Citations contenant le mot « historien »
  • Traductions du mot « historien »
  • Synonymes de « historien »

Définitions du mot « historien, historienne »

Trésor de la Langue Française informatisé

HISTORIEN, -IENNE, subst.

A. − [Correspond à histoire A]
1. Celui, celle qui se consacre à l'histoire, qui raconte, analyse des faits, des aspects du passé, rédige des ouvrages d'histoire, enseigne cette discipline. Historien et philosophe; les historiens de l'Antiquité. L'historien des mœurs et des idées n'a pas une mission moins austère que l'historien des événements (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 191).Il est nécessaire que l'historien soit aussi un grand écrivain (Marrou, Connaiss. hist.,1954, p. 283).
SYNT. Historien de l'art, de la littérature, de la philosophie, des mœurs, des religions; historiens modernes, contemporains, futurs; historiens et critiques; historiens et géographes; métier d'historien.
En appos. D'après le témoignage bien informé du professeur historien Julius Franz Schneller (Rolland, Beethoven, t. 2, 1937, p. 553).
2. En partic.
a) Peintre d'histoire. Watteau a été l'historien mordant des princes de Condé (Gozlan, Notaire,1836, p. 81).
b) [À l'École normale supérieure et à l'Université] Celui, celle qui se spécialise dans les études d'histoire. Il veut entrer dans la section des historiens (Littré).
En appos. Reçu les cinq élèves historiens de l'École Normale (Michelet, Journal,1843, p. 514).
3. Emploi adj., assez rare. Relatif à l'histoire, à ceux qui s'y consacrent. L'esprit historien en use avec le temps présent comme il fait avec le passé (Alain, Propos,1911, p. 109).Cet aspect, un peu inquiétant peut-être, des activités historiennes (L. Febvre, Combats pour hist., Vers une autre hist., 1949, p. 438).
4. P. anal. Celui qui étudie, décrit l'évolution des êtres, des corps qui se trouvent dans la nature :
... nous avons goûté à cette science par le côté attrayant des grands historiens de l'insecte, qui ont réuni la peinture des mœurs à la description des organes. Michelet, Insecte,1857, p. 375.
B. − [Correspond à histoire B] Celui qui raconte, décrit un événement, un fait ordinaire, personnel. Historien fidèle de sa vision (Staël, Corinne, t. 1, 1807, p. 77).Qu'on arrange ces choses comme on pourra. Je ne suis qu'historien (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 281).
Rem. L'emploi fém. commence seulement à se répandre. Il est même absent de la docum. en certaines acceptions. On relève le masc. pour désigner une femme : La photographie (...) a en MlleGisèle Freund un nouvel historien (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 170). À signaler un emploi adj. fém. très rare pour qualifier une pers. : Elle était lettrée, érudite, (...) curieusement historienne (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 598).
REM. 1.
Historiologue, subst. masc.,synon. de historien.Les histoires sur la maison (...) se suivaient sans arrêt. L'enfant écoutait de tout son cœur l'historiologue domestique (La Varende, Pays d'Ouche,1934, p. 75).Ac. Compl. 1842 et Boiste 1834, seuls dict. gén. qui l'attestent, le définissent ainsi : ,,Mauvais historien``.
2.
Historien-moraliste, subst. masc.Celui qui fait œuvre à la fois d'historien et de moraliste. V. âme ex. 95.
3.
Historien-romancier, subst. masc.Celui qui fait œuvre à la fois d'historien et de romancier. Sous la plume de l'historien-romancier (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 621).
Prononc. et Orth. : [istɔ ʀjε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1213 ystorien (Fet des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, t. 1, p. 184, IIepart., chap. 11, § 13, ligne 22). Dér. sav. de histoire*; suff. -ien*. Fréq. abs. littér. : 1 620. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 700, b) 1 881; xxes. : a) 2 092, b) 2 318.

Wiktionnaire

Nom commun

historien \is.tɔ.ʁjœ̃\ masculin (pour une femme on dit : historienne)

  1. Personne qui étudie l’Histoire, comme science historique.
    • Il est deux erreurs opposées auxquelles sont sujets les hommes qui étudient l'histoire de notre pays : juger le présent d'après le passé, juger le passé d'après le présent. […] la première est surtout pernicieuse chez l'homme d'État, la seconde chez l'historien. — (Thomas Babington Macaulay, Histoire d'Angleterre depuis l'avènement de Jacques II, traduction de Jules de Peyronnet, T.2, 1853, page 177)
    • L’historien n'a pas à délivrer des prix de vertu, à proposer des projets de statues, à établir un catéchisme quelconque ; son rôle est de comprendre ce qu'il y a de moins individuel dans les événements. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence - Avant-propos de la première publication (1906), 1908)
    • Viennent ensuite les historiens qui considèrent que leur premier devoir, c’est de détruire les légendes, et de rétablir la vérité. Il est certain que, sans eux, l’histoire des peuples ne serait qu’un vaste poème, où les faits agrandis et dramatisés par l’imagination des foules, grandement embellis ou inventés par les flatteurs des rois, brilleraient, couleur d’or et de sang, dans une lumineuse brume. — (Marcel Pagnol, Le secret du Masque de Fer, 1968)
    • Il s’est inspiré de l’historien allemand Treitschke, maître du pangermanisme moderne et violent adversaire de la France. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mais la méthode historique doit être implacable, car elle ne saurait être arrêtée ou limitée par aucun tabou. De plus, le véritable historien est curieux par nature ; il y a en lui un peu du juge d’instruction. Et, déformation professionnelle, tout silence lui est suspect, car c’est là un refus de répondre. Dès lors ce refus dissimule quelque chose de très important ; c’est donc là qu’il faut creuser. Au contraire, l’historien conformiste n’est alors qu’un banal historiographe, un compilateur docile, et son rôle est très différent. — (Robert Ambelain, Les lourds secrets du Golgotha, 1974)
  2. Chroniqueur qui écrit ou qui a écrit une histoire.
    • Qu'un mot grec à l’état de flexion se soit conservé entier, inaltéré, dans les ouvrages des historiens chinois, c'est un fait inattendu qu'on est d'abord tenté de déclarer impossible ; […]. — (Origine de l'un des noms sous lesquels l’Empire romain a été connu à la Chine, dans le Nouveau Journal asiatique, n° 53, mai 1832, publié par la Société asiatique, Paris : chez Dondey-Dupré père & fils, page 456)
    • Et, d'autre part, les historiens n’ont jamais raconté que Louis XIV ait songé à complimenter Louvois d'avoir réformé les mœurs. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.43)
  3. (Figuré) Celui qui se borne à raconter des faits sans les accompagner d’engagement ou de réflexions.
    • Je ne suis qu’historien.

Adjectif

historien

  1. (Néologisme) Relatif à l’Histoire comme science historique.
    • Afin d’améliorer la compréhension, on s’est efforcé de distinguer systématiquement entre « histoire » (le passé) et « Histoire » (la science historique), avec pour adjectifs respectifs « historique » et « historien ». — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)

Nom commun

historienne \is.tɔ.ʁjɛn\ féminin (pour un homme on dit : historien)

  1. Spécialiste de l’Histoire, comme science historique.
    • […] Virginia Nicholson, sa petite-nièce, elle-même autrice et historienne des femmes, présente à Bruxelles pour recevoir le prix en son nom. — (Pauline Bock, Pourquoi Virginia Woolf n'a-t-elle jamais reçu le prix Nobel ?, dans Les Inrockuptibles, 2 octobre 2019 [texte intégral])
  2. Chroniqueuse qui écrit ou qui a écrit une histoire.
  3. (Figuré) Celle qui se borne à raconter des faits sans les accompagner d’engagement ou de réflexions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HISTORIEN. n. m.
Celui qui écrit l'histoire qui a écrit une histoire, des histoires. Historien impartial. Historien digne de foi. Les historiens grecs. Les historiens latins. Les historiens d'Alexandre. Les historiens modernes. Les historiens français. Les historiens de l'Art. Il se dit quelquefois de Celui qui se borne à raconter des faits sans les accompagner de réflexions. Je ne suis qu'historien.

Littré (1872-1877)

HISTORIEN (i-sto-ri-in) s. m.
  • 1Celui qui écrit l'histoire, qui a écrit une histoire, des histoires. L'historien ne doit avoir pour but que l'utilité qui se tire d'une narration véritable, et, s'il mêle quelque agrément dans son ouvrage, il ne faut pas que ce soit pour en corrompre la vérité, mais pour la faire mieux recevoir, Perrot D'Ablancourt, Lucien, Comment écrire l'histoire. Je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets ni l'ordre des batailles ni les intérêts des partis : il faut que je m'élève au-dessus de l'homme pour faire trembler toute créature sous les jugements de Dieu, Bossuet, Reine d'Anglet. Pour me servir des fortes paroles du plus grave des historiens [Tacite], Bossuet, Duch. d'Orl. La première époque vous présente un grand spectacle : Dieu qui crée le ciel et la terre par sa parole et qui fait l'homme à son image ; c'est par où commence Moïse, le plus ancien des historiens, le plus sublime des philosophes et le plus sage des législateurs, Bossuet, Hist. I, 1. On exige des historiens modernes plus de détails, des faits plus constatés, des dates plus précises, des autorités, plus d'attention aux usages, aux lois, aux mœurs, au commerce, à la finance, à l'agriculture, à la population, Voltaire, Dict. phil. Histoire, 4. Il n'est que trop ordinaire aux historiens de louer de très méchants hommes qui ont rendu service à la secte dominante ou à la patrie, Voltaire, ib. 6. Nous ne savons autre chose, sinon qu'avant les plus anciens historiens, il y avait de quoi faire une histoire ancienne, Voltaire, ib. 1.

    Familièrement. Je ne suis qu'historien, c'est-à-dire je raconte simplement les faits.

    Fig. et au féminin. La raison est historienne ; et les passions sont actrices, Rivarol, dans le Dict. de BESCHERELLE.

  • 2 Par extension, celui qui raconte quelque événement. De leurs déréglements historiens fidèles, Avec un front d'airain ils [les jeunes gens d'aujourd'hui] feront mille fois Un odieux détail des plus affreux endroits, Deshoulières, t. I, p. 90. Sans tous ces ornements [de la Fable] le vers tombe en langueur… ; Le poëte n'est plus qu'un orateur timide, Qu'un froid historien d'une fable insipide, Boileau, Art p. III. Notre ami s'est fait à table D'un brigand bien redoutable Le fidèle historien, Béranger, Hiver.
  • 3À l'École normale, historien se dit, en particulier, de ceux qui étudient spécialement l'histoire. Il veut entrer dans la section des historiens.

HISTORIQUE

XVe s. Et imagina, si comme je vis les apparences par ses paroles, que j'estoie un historien, Froissart, III, IV, 41.

XVIe s. L'hystorien, c'est un greffier tenant registre des arrests de la cour et justice divine, les uns donnés selon le style et portée de nostre foible raison naturelle, les autres procedant de puissance infinie et de sapience incomprehensible à nous, Amyot, Préface.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HISTORIEN. Ajoutez :
4Peintre d'histoire. Les historiens s'engagèrent à donner un tableau de leur composition, les sculpteurs une figure ou un bas-relief, De Montaiglon, Hist. de l'Acad. de peinture [Mém. attribués à H. Testelin], t. I, p. 61. Ce fut ce dernier [Le Brun] qui lui conseilla [à Cl. Lefebvre] de quitter l'histoire pour se mettre à faire des portraits, ne lui trouvant pas le génie d'assez grande étendue pour être historien, Mém. inéd. sur l'Acad. de peinture, publiés par Dussieux, etc. t. I, p. 402.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « historien »

Histoire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1213) ystorien — (Fet des Romains). Dérivé savant de histoire avec le suffixe -ien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « historien »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
historien istɔrjɛ̃

Citations contenant le mot « historien »

  • L'objectivité de l'historien n'existe pas. De Alain Decaux / Entretien avec Bernard Pivot - Mars 1979
  • Un historien est un écrivain qui s’occupe de choses qui ne sont pas de son âge. De Benjamin Dereca
  • La différence entre l'histoire et l'ethnologie est que l'historien connaît la suite. De Marc Augé / Le Monde de l'éducation - Avril 2001
  • L'historien qui se mêle de juger le passé fait du journalisme dans un autre siècle. De Emil Michel Cioran / De l'inconvénient d'être né
  • L’affaire débute en 2016, lorsque Youri Dmitriev est dénoncé par lettre anonyme. Les enquêteurs trouvent dans l’ordinateur personnel de ce spécialiste des répressions staliniennes, chef de l’association Mémorial en Carélie, des photos de sa fille adoptive Natacha, alors âgée de 11 ans, dénudée. L’historien nie en Le Figaro.fr, Le calvaire judiciaire d’un historien russe
  • Nous avons fait tant d'histoire que les historiens manqueront ! Honoré de Balzac, Autre étude de femme
  • Où les historiens s'arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent. Jules Amédée Barbey d'Aurevilly, Une page d'histoire
  • Le romancier est l'historien du présent, alors que l'historien est le romancier du passé. Georges Duhamel, Le Notaire du Havre, Mercure de France
  • Le bon historien n'est d'aucun temps ni d'aucun pays : quoiqu'il aime sa patrie, il ne la flatte jamais en rien. François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Lettre à l'Académie
  • Le talent de l'historien consiste à faire un ensemble vrai avec des traits qui ne sont vrais qu'à demi. Ernest Renan, Vie de Jésus, Préface , Lévy
  • Etre historien, c'est être masochiste. De Max Gallo / Entretien avec Bernard Pivot - Novembre 1976
  • L’historien est un prophète qui regarde en arrière. De Heinrich Heine
  • L'historien est un artisan de la mémoire. De Jacques Le Goff / Le Monde de l'éducation - Mai 2000
  • Le romancier est indispensable à l'historien et, inversement, il n'y a jamais eu de grand romancier qui n'ait été un peu historien. De Norman Mailer
  • Le romancier est l'historien de ce qui ne se voit pas. De Charles Plisnier
  • Le souvenir est un poète, n'en fais pas un historien. De Paul Géraldy
  • Un historien est un babillard qui fait des tracasseries aux morts. De Voltaire / Le sottisier
  • Tant qu'un critique ne prend pas parti, il est historien. De Pierre Baillargeon / Commerce
  • Le romancier n'est ni historien ni prophète : il est explorateur de l'existence. De Milan Kundera / L’Art du roman
  • Où les historiens s'arrêtent, ne sachant plus rien, les poètes apparaissent et devinent. Jules Amédée Barbey d'Aurevilly, Une page d'histoire
  • Nous avons fait tant d'histoire que les historiens manqueront ! Honoré de Balzac, Autre étude de femme
  • Universitaire et membre de l’Institut, l’historien de la littérature Marc Fumaroli est mort le 24 juin, à Paris, à l’âge de 88 ans. Né à Marseille le 10 juin 1932, au sein d’une famille corse, il grandit à Fès, au Maroc, où son père, Jean, est fonctionnaire et sa mère, institutrice. C’est elle qui lui apprend à lire et à écrire et qui lui communique cet amour du livre qui devait pour toujours circonscrire son univers. Sans distractions, l’enfant n’a d’horizon que la bibliothèque familiale. « Il n’y a pas meilleur pédagogue que l’ennui, aimait-il répéter. Grâce à lui, j’ai été converti à la littérature ! » Le Monde.fr, L’historien de la littérature Marc Fumaroli est mort
  • FIGAROVOX/TRIBUNE - Les actes de vandalisme commis sur les statues de nos places publiques ressemblent d’avantage à l’expression de pulsions destructrices qu’à la poursuite d’une justice, regrette l’historien. Le Figaro.fr, Loris Chavanette: «Nous, historiens, ne prenons pas à la légère les dégradations de statues»
  • Plongé dans les livres et les archives, l’historien israélien Zeev Sternhell, mort à Jérusalem le dimanche 21 juin, à l’âge de 85 ans, a aussi été un combattant, au sens le plus littéral du terme, un « mentsch », disaient ses amis, en yiddish : homme de valeur et d’exception. Le Monde.fr, Zeev Sternhell, historien israélien spécialiste du fascisme, est mort
  • « [Iouri Dmitriev] tient admirablement », a-t-il ajouté, alors que cette affaire dure depuis plusieurs années. Cet historien, qui dirigeait l’antenne de l’organisation Mémorial – cofondée par Andreï Sakharov – en Carélie, région russe frontalière de la Finlande, a été arrêté en décembre 2016 et accusé d’avoir réalisé des images « pornographiques » de sa fille adoptive. Il rejette toutes les accusations et a toujours assuré avoir pris ces photos à des « fins médicales » pour suivre l’évolution de la santé de la fillette, malade depuis son adoption. , Russie : Un historien spécialiste du Goulag écope de 15 ans de prison
  • Pour l’historien économique de l’Université Goethe de Francfort, l’Etat doit intervenir dans des situations exceptionnelles. Mais à terme, il craint que l’endettement public décidé par Angela Merkel ne serve avant tout à sauver l’Europe politique, et finance des économies insuffisamment productives Le Temps, L’historien Werner Plumpe: «Le passé de l’Allemagne devrait nous éclairer» - Le Temps
  • Pour l'historienne Françoise Vergès, refuser de retirer des statues, comme l’a affirmé le président Emmanuel Macron, montre que la République française garde un esprit colonial. DW.COM, ″L′histoire coloniale est profondément ancrée en France″ | Afrique | DW | 24.06.2020
  • L'historienne Frédérique Neau-Dufour, auteure de "De Gaulle, l'homme de l'Est" est l'invitée de France Bleu Alsace à l'occasion des 80 ans de l'appel du 18 juin. France Bleu, "Pour de Gaulle, libérer l'Alsace était un enjeu moral"
  • L’historienne américaine Anna Everett décrypte la réception de l’œuvre de Margaret Mitchell, et revient sur la polémique provoqué par son retrait de HBO Max. Le Monde.fr, « “Autant en emporte le vent” transmettait le sentiment que, idéologiquement, le Sud avait gagné la guerre civile »
  • Quand je suis arrivé à Nézel il y a cinq ans, je n’ai trouvé aucune information sur le village, raconte France Bourbon, 28 ans. Étant historienne de formation (ndlr : titulaire d’un master 2 d’histoire et d’anthropologie des sociétés médiévales et modernes), je me suis intéressée à la question. Quand j’arrive dans un lieu, je pense tout de suite à son histoire. » , Yvelines. Nézel : France Bourbon retrace l'histoire du village | 78actu
  • Sa femme, Ziva Sternhell, historienne de l’architecture, compagne intellectuelle de son existence et mère de ses deux filles, Tali et Yaël, l’appelait avec tendresse « Alexandre le bienheureux », résumant l’esprit qui animait ce caractère trempé mais bon vivant, fuyant les souvenirs trop lourds portés par le passé, parce qu’il refusait qu’ils entament sa foi inébranlable dans les Lumières et le progrès, en dépit des modes. Cette allusion à un film d’Yves Robert, dans la veine soixante-huitarde, rendait bien son optimisme communicatif, renforcé par sa haute taille, un regard serein et légèrement amusé, l’accent provençal qui teintait son français – sa principale langue écrite qu’il parlait couramment (tout comme des pointes d’intonations polonaises habitaient son hébreu) – mais également l’attachement indéfectible à une France qui ne lui offrit ni poste ni citoyenneté en retour. Le Monde.fr, Zeev Sternhell, historien israélien spécialiste du fascisme, est mort
  • C'est plus que le nombre de Danois décédés pendant l'Occupation, souligne Sine Vinther, historienne à l'Université de Roskilde. "L'idée qui prévalait, c'était qu'aider un réfugié équivalait indirectement à aider la machine de guerre allemande", explique-t-elle à l'AFP dans le cimetière de Vestre Kirkegaard à Copenhague, où subsistent près de 5.000 tombes de réfugiés allemands. Geo.fr, Il y a 75 ans, le destin méconnu et tragique des réfugiés allemands au Danemark - Geo.fr
  • Point de vue d’une lectrice non-historienne, fascinée par un livre (qu’elle n’a pas nécessairement bien compris malgré quatre lectures, l’auteur le lui pardonnera, de même qu’il lui pardonnera tous les oublis d’une recension qui ne saurait être exhaustive), livre d’une grande rigueur scientifique, ce qui n’empêche pas l’auteur de se livrer à quelques incursions dans le monde des Beaux-Arts : peinture avec Boucher (p. 28),  Le Nain, Chardin (p. 217), Watteau (p. 219), Millet (p. 284), Giotto et Georges de La Tour (p. 325), Joseph Wright of Derby (p. 327); musique avec Fidelio de Beethoven (p. 186, 272), Berlioz (p. 193), Schubert (p. 193) ; cinéma avec Visconti « Le guépard » (p.307, 316, 336) ou Sydney Pollack « On achève bien les chevaux » (p. 309), et surtout de proposer une lecture originale de trois événements fondateurs de 1789, et de leur genèse : 5 mai, ouverture des Etats Généraux ; 4 août, abolition des privilèges ; et 26 août, Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Club de Mediapart, Mieux comprendre 1789, grâce à l'historien Jean-Luc Normand | Le Club de Mediapart
  • La raison est historienne mais les passions sont actrices. De Antoine de Rivarol / Rivaroliana
  • Le talent de l'historien consiste à faire un ensemble vrai avec des traits qui ne sont vrais qu'à demi. Ernest Renan, Vie de Jésus, Préface , Lévy
  • Le bon historien n'est d'aucun temps ni d'aucun pays : quoiqu'il aime sa patrie, il ne la flatte jamais en rien. François de Salignac de La Mothe-Fénelon, Lettre à l'Académie
  • Le romancier est l'historien du présent, alors que l'historien est le romancier du passé. Georges Duhamel, Le Notaire du Havre, Mercure de France

Traductions du mot « historien »

Langue Traduction
Anglais historian
Espagnol historiador
Italien storico
Allemand historiker
Chinois 历史学家
Arabe مؤرخ
Portugais historiador
Russe историк
Japonais 歴史家
Basque historialariak
Corse storicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « historien »

Source : synonymes de historien sur lebonsynonyme.fr
Partager