La langue française

Larcin

Sommaire

  • Définitions du mot larcin
  • Étymologie de « larcin »
  • Phonétique de « larcin »
  • Citations contenant le mot « larcin »
  • Traductions du mot « larcin »
  • Synonymes de « larcin »

Définitions du mot larcin

Trésor de la Langue Française informatisé

LARCIN, subst. masc.

Vol de peu d'importance, commis sans violence et sans effraction. Menu, petit larcin; commettre un larcin. Être accusé, convaincu de larcin (Ac.).[Les] larcins de la bonne qui profitait de l'inattention des disputes pour piller la caisse (Huysmans, À rebours,1884, p. 93).[Jean Renart] a volé, et ses larcins (...) le destinent aux verges en place publique, ou même au gibet (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 113):
1. Il était extraordinairement chapardeur. Il ramenait chaque jour de son bureau toutes sortes de menus objets, des crayons, des cahiers, des enveloppes, des pots de colle, des timbres. Ces larcins n'avaient d'ailleurs à ses yeux pas une ombre d'importance et ne l'empêchaient pas de faire à ses enfants de somptueux discours sur le scrupule et la probité. Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 87.
[Désigne parfois un vol important qui peut être commis avec violence ou avec effraction] Le duc d'Orléans, une nuit, accompagné d'une nombreuse suite armée, (...) vint rompre la porte et enleva ce trésor. Il profita, pour faire ce larcin, de l'absence du duc de Bourgogne (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 334).Le larcin de Prométhée (France, Vie fleur,1922, p. 496):
2. [Les ministres anglais] donnèrent le spectacle de l'infâme bombardement de Copenhague, en pleine paix, et du larcin de la flotte danoise par un vrai guet-apens. Déjà ils avaient donné un pareil spectacle par la saisie, aussi en pleine paix, de quatre frégates espagnoles chargées de riches trésors; ce qu'ils avaient opéré en véritable vol de grands chemins. Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 762.
P. méton. Ce qui a été volé. Tous les os des vierges et des martyrs confondent les menteurs, forcent les voleurs à restituer leurs larcins (Zola, Rêve,1888, p. 64):
3. ... elle cueillait des fleurs, bien que ce fût défendu : vite, elle arrachait une rose qu'elle convoitait depuis le matin, et elle se sauvait avec (...) puis, elle cachait son larcin, elle l'enfonçait dans son cou, contre sa gorge, entre ses deux petits seins... Rolland, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 837.
Au fig., littér.
Plagiat; emprunt qu'on essaye de dissimuler. Il [André Chénier selon M. Fremy] pille au hasard et fait de ses larcins grecs et latins un pêle-mêle avec les fausses couleurs de son siècle (Sainte-Beuve, Portr. contemp., t. 5, 1844, p. 306).Louis Thomas me disait qu'on s'occupait même de faire une liste de toutes ses erreurs, de tous ses larcins, pour en faire un bel article un jour (Léautaud, Journal littér., 2, 1908, p. 122):
4. Les meilleurs livres classiques que nous ayons, sont encore ceux de Port-Royal, et nous ne faisons que les répéter (souvent en cachant nos larcins) dans tous nos ouvrages élémentaires. Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 69.
Vieilli. Faveur amoureuse dérobée à une femme. La nymphe sort des bras du sommeil (...). Elle s'aperçoit qu'un larcin amoureux lui a ravi son plus précieux trésor (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 226).Le demi-jour propice aux doux larcins (Toulet, Nane,1905, p. 47):
5. Loin d'ici bandelettes sacrées, ornements de la pudeur, et vous longues robes qui cachez les pieds des vierges, je veux célébrer les larcins et les heureux dons de Vénus! Chateaubr., Martyrs, t. 1, 1810, p. 248.
Prononc. et Orth. : [laʀsε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1130 « vol » larrecin (Lois de Guillaume, éd. J. E. Matzke, 3); 1246 larcin (Trésor des chartes du comté de Rethel, I, 173, 17 ds Runk., p. 93); 2. 1566 les larcins d'Amour (P. Desportes, Diverses Amours, Contre une nuit trop claire, 24, éd. V. E. Graham, p. 39); 3. av.1615 fig. « plagiat » (E. Pasquier, Les Recherches de la France, 615 ds IGLF). Du lat. latrocĭnium « vol à main armée, brigandage ». Fréq. abs. littér. : 121.

Wiktionnaire

Nom commun

larcin \laʁ.sɛ̃\ masculin

  1. Vol de peu d’importance, fait furtivement et sans violence.
    • Un des gros ennuis de la bicyclette réside en l’étrange facilité de son larcin. — (Alphonse Allais, Pour cause de fin de bail : Sauvegarde des bicyclettes, Éditions de la Revue blanche, 1899, p. 241-242)
    • Un camion de transport, un grumier, chargé de billes de sapins et dérobé par l'auteur du larcin, avait été placé sur la place, devant le monument pour masquer ce dernier. — (Pierre Pellegrini, Monumental, Librinova, 2017)
  2. (Par métonymie) Chose dérobée.
    • Ce voleur est un maçon des environs de la ville. Il a avoué. Il a mieux fait, il a désigné l'endroit de sa maison où il avoit caché son larcin, & on a trouvé , en effet, la somme en question , moins 200 rixdallers , qu'il dit avoir dépensés. — (« Nouvelles étrangères », dans le Journal de Paris, n° 333 du 3 fructidor an XII, p. 2205)
  3. Action de prendre une pensée, une expression dans un auteur et aussi de la pensée ou de l’expression dérobée.
    • Lorsqu'on pille un auteur moderne , la prudence veut qu'on cache son larcin ; mais malheur au plagiaire s'il y a une trop grande disproportion entre ce qu'il vole , & ce à quoi il le coud. — (M. Marmotel, « Plagiat », dans l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, sous la direction de Denis Diderot et de Jean Le Rond d'Alembert, tome 26 (Pla-Por), Berne & Lausanne : chez les Sociétés Typographiques, 1780, p. 21)
    • Il n’a pas su déguiser ses larcins.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LARCIN. n. m.
Vol de peu d'importance, fait furtivement et sans violence. Faire commettre un larcin. Être accusé, convaincu de larcin. Il désigne aussi la Chose dérobée. Il alla cacher son larcin. Il se dit aussi de l'Action de prendre une pensée, une expression dans un auteur et aussi de la Pensée ou de l'expression dérobée. Les plus beaux endroits de son livre sont des larcins, sont autant de larcins. Il n'a pas su déguiser ses larcins.

Littré (1872-1877)

LARCIN (lar-sin) s. m.
  • 1Action de dérober, de prendre furtivement, sans violence, une chose appartenant à autrui. Le larcin, l'inceste, le meurtre des enfants et des pères, tout a eu sa place entre les actions vertueuses, Pascal, Pensées, III, 9, éd. HAVET. Et les leçons du P. Bauny pour le larcin, qui portèrent Jean d'Alba à le pratiquer contre vous-mêmes…, Pascal, Prov. X. On n'entend parler chez eux ni de larcins ni de meurtres : étant presque sans passion, ils sont sans injustice, Voltaire, Russie, I, 1.

    Par extension. Et les larcins publics appelés grands exploits, Voltaire, Olymp. II, 2.

    Fig. Allez donc ; ce qu'ici vous perdez de moments Sont autant de larcins à vos contentements, Corneille, Rodog. IV, 3. Chacun peut à son choix disposer de son âme ; La vôtre était à vous ; j'espérais ; mais enfin Vous l'avez pu donner sans me faire un larcin, Racine, Andr. III, 2. Et votre heureux larcin [l'action de dérober un enfant au meurtre] ne se peut plus celer, Racine, Athal. I, 2.

  • 2L'objet dérobé. Les pies cachent leurs larcins soigneusement.
  • 3Plagiat. Les plus beaux endroits de son livre sont des larcins. C'est surtout en poésie qu'on se permet souvent le plagiat, et c'est assurément, de tous les larcins, le moins dangereux pour la société, Voltaire, Dict. phil. Plagiat.

    Fig. et poétiquement. Un doux larcin, un baiser dérobé à une femme.

HISTORIQUE

XIe s. Si home apeled altre de larcin, Lois de Guill. 16.

XIIe s. Et moult se partirent à larrecin [furtivement] des herberges, Machab. I, 9.

XIIIe s. Voirs est quant li sacrilieges est tix [tel] qu'il n'i a larrecin ne mort d'homme, l'amende du meffet est au prelat, Beaumanoir, XI, 15.

XIVe s. Comment poés au mont [pouvez-vous au monde] souffrir tel larechin Que Gaufrois nous a fait, li cuivers de put lin [lignage] ? Baud. de Seb. VII, 220.

XVe s. Ni nul n'osoit aller en Gand, fors en larrecin [à la dérobée], ni mener vivres, Froissart, II, II, 124.

XVIe s. Il [Panurge] avoit soixante et trois manieres d'en trouver [de l'argent] toujours à son besoing ; dont la plus honorable et la plus commune estoit par façon de larrecin furtivement fait, Rabelais, Pant. II, 16. Les larrons s'entrebatent, et les larcins se descouvrent, Cotgrave …Tu aurois peu apprendre Que les larcins d'amour veulent estre cachez, Desportes, Diverses amours, Contre une nuict trop claire. Un simple garsonnet de Lacedemone ayant dérobé un regnard (car ils craignoient encores plus la honte de leur sottise au larrecin que nous ne craignons sa peine) …, Montaigne, I, 306.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LARCIN, s. m. (Jurisprud.) est un vol qui se commet par adresse, & non à force ouverte ni avec effraction. Le larcin a quelque rapport avec ce que les Romains appelloient furtum nec manifestum, vol caché ; ils entendoient par-là celui où le voleur n’avoit pas été pris dans le lieu du délit, ni encore saisi de la chose volée, avant qu’il l’eût portée où il avoit dessein ; mais cette définition pouvoit aussi convenir à un vol fait à force ouverte, ou avec effraction, lorsque le voleur n’avoit pas été pris en flagrant délit : ainsi ce que nous entendons par larcin, n’est précisément la même chose que le furtum nec manifestum. Voyez Vol. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « larcin »

(Date à préciser) Du latin latrocinium (« service militaire - acte de brigandage »), dérivé de latro (« soldat mercenaire, voleur ») qui donne larron.
Du latin proviennent larecin en ancien français, latrocinio en espagnol, larceny en anglais.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. layronici ; catal. lladronici ; espagn. ladrocinio ; ital. latrocinio ; du lat. latrocinium, de latro, larron (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « larcin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
larcin larsɛ̃

Citations contenant le mot « larcin »

  • Que celui qui est volé ne s’aperçoive pas du larcin, qu’il n’en sache rien, et il n’est pas volé du tout. De William Shakespeare / Othello
  • Les vacances sont propices au cambriolage, c’est bien connu, au moins par les cambrioleurs. Ces derniers ont profité d’une certaine négligence des propriétaires pour commettre quelques larcins. L'Aisne nouvelle, Série de cambriolages ciblés à La Capelle et Viry-Noureuil, la gendarmerie invite à la prudence
  • Ne réfléchissant - semble-t-il - pas plus loin que le bout de son nouveau guidon, l’auteur du larcin a remis en vente son butin dès le lendemain, sur le site web de petites annonces Leboncoin. La police percute et monte, avec la complicité de la victime, une fausse opération d’achat. Rendez-vous est donné sur un parking de Planoise. Le voleur a mordu à l’hameçon et s’est présenté avec le BMX. Pris en flagrant délit, il a admis avoir cédé à l’appât d’un gain facile. , Faits-divers - Justice | Il vole un BMX à 3 000 € et le met en vente sur Leboncoin : la police le piège
  • Ce sont des voisins qui se sont aperçus du larcin, le dimanche matin, et qui ont prévenu les propriétaires du garage et la police. « Nous avons déjà posé des cannes sur les voitures, nous allons devoir mettre des écrous antivol », se désole le patron, Stephan Hermelin, qui annonce avoir déposé plainte. www.lechorepublicain.fr, Un vol de roues sur des voitures exposées à l'extérieur d'une concession auto à Luisant - Luisant (28600)
  • Une plainte a été déposée et une enquête est en cours pour tenter de retrouver l’auteur de ce larcin dont le montant sera certainement difficile à estimer. , Honfleur. Les reliques de Saint Boniface dérobées dans l'église Saint Léonard | Le Pays d'Auge
  • Le larcin a eu lieu en plein après-midi, sur le parking de Lafitenia où était stationné le véhicule qui a été fracturé. Une valise rouge de matériel, une sacoche de drone, une housse de Mac noire et un sac de trek vert ont ainsi été volés. SudOuest.fr, Saint-Jean-de-Luz : Une équipe de tournage se fait voler du matériel

Traductions du mot « larcin »

Langue Traduction
Anglais larceny
Espagnol hurto
Italien furto
Allemand diebstahl
Chinois 盗窃罪
Arabe السرقة
Portugais furto
Russe воровство
Japonais 窃盗
Basque lapurreta
Corse larceny
Source : Google Translate API

Synonymes de « larcin »

Source : synonymes de larcin sur lebonsynonyme.fr
Partager