La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « kiosque »

Kiosque

Variantes Singulier Pluriel
Masculin kiosque kiosques

Définitions de « kiosque »

Trésor de la Langue Française informatisé

KIOSQUE, subst. masc.

A. −
1. Au Moyen-Orient, petit pavillon de jardin ouvert de tous côtés, coiffé d'un dôme. La voûte [de la pyramide] (...) prend la forme de la coupole ou du kiosque soutenu par des piliers frêles (Faure, Hist. art,1912, p. 172):
Près de chaque bassin s'élevait un kiosque formé de colonnettes supportant un toit léger et entouré d'un balcon à claire-voie, où l'on pouvait jouir de la vue des eaux et respirer la fraîcheur du matin et du soir, à demi couché sur des sièges rustiques de bois et de jonc. Gautier, Rom. momie,1858, p. 242.
2. Petit pavillon de style oriental, de base circulaire ou polygonale, limité sur le pourtour par une balustrade surmontée ou non d'une surface vitrée, servant de lieu de repos dans les jardins et les parcs. La joyeuse compagnie alla prendre le café dans un petit kiosque en bois, copié sur l'un de ceux du Bosphore (Balzac, Curé vill.,1839, p. 246).
Kiosque à musique. Pavillon à base circulaire établi dans un jardin public, sur une place, et qui est destiné à abriter les musiciens lors d'un concert en plein air. Rivière revit encore en songe les foules des petites villes, qui tournent le soir autour de leur kiosque à musique (Saint-Exup., Vol nuit,1931, p. 121).
B. − P. anal.
1. Abri édifié sur la voie publique ou dans certains lieux publics (gares p. ex.) où sont vendus des journaux, des fleurs, des confiseries. Synon. aubette (région.).Kiosque à journaux. Il y avait (...) un kiosque de bouquetière plein de roses (Zola, E. Rougon,1876, p. 330).Les éventaires de journaux se trouvent quelquefois dans des kiosques spéciaux, dans la rue et dans les gares (Civilis. écr.1939, p. 3411).Elle avait la fâcheuse habitude de vous gâter (...) en vous achetant toujours de ces confiseries malpropres qui vous faisaient si grande envie à l'éventaire des kiosques (Butor, Passage Milan,1954, p. 57).
2.
a) SPECTACLES FORAINS. Partie centrale du chapiteau (dans les montages à mât unique). Synon. corniche.Les forains la nommaient [une petite tente ronde] le parapluie : partant du mât unique, fiché au sol, une armature en bois formant kiosque soutenait la toile. Le terme kiosque s'applique encore à la partie centrale du chapiteau moderne (Baudez, Le Cirque et son langage ds Vie Lang., 1962, p. 2).
b) MARINE
,,Abri vitré installé sur le pont d'un bâtiment pour protéger le personnel et les appareils du vent et des embruns. Kiosque de la barre, de la timonerie`` (Gruss 1952).
,,Superstructure du sous-marin, situé au-dessus du poste central de la manœuvre, dont la partie supérieure sert de passerelle pendant la marche en surface`` (Gruss 1952). Le plateau du kiosque s'appelle « baignoire » soit à cause de sa forme, soit parce qu'on y est mouillé dès qu'il y a un peu de mer (Le Clère1960).
REM.
Kiosquaire, subst.Personne qui tient un kiosque à journaux. Les marchands et kiosquaires parisiens ont repris la vente des quotidiens (Le Monde,28 mai 1968ds Rob. Suppl. 1970).
Prononc. et Orth. : [kjɔsk]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1608 chiosque « pavillon » (P.-V. Palma Cayet, Chronologie novenaire, p. 347 cité par R. Arveiller ds Mél. Dauzat (A.), p. 27); 1654 kiosque (Du Loir, Voyages, p. 271 ds Z. rom. Philol. t. 58, p. 400); b) 1867 spéc. mus. (Taine, Notes Paris, p. 39 : un kiosque [...] avec des musiciens); 1885 kiosque de la musique (Maupass., Contes et nouv., t. 2, En wagon, p. 58); 2. 1848 kiosque de journaux (M.P. Boye, c.r. : J. Lesclide, Journ. intime in L'Age nouveau, no30, 17 et 20 ds Quem. DDL t. 13 [ici, p. méton. « ensemble de journaux garnissant un kiosque »]); 3. a) 1902 mar. « abri sur le pont d'un bateau » (Nouv. lar. ill.); b) 1952 « superstructure d'un sous-marin » (Gruss). Empr., par l'intermédiaire de l'ital.chiosco (1594 d'apr. M. Cortelazzo et P. Zolli, Dizionario etimologico della lingua italiana), au turc kös????k (avec k- initial palatal; s???? = [ʃ]) « kiosque, pavillon », et celui-ci au persan kūšk « palais » (Devic; Dozy t. 2, p. 472; Lammens, pp. 143-144; FEW t. 19, pp. 103 et 213; Klein Etymol.). Fréq. abs. littér. : 303. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 398, b) 365; xxes. : a) 530, b) 433. Bbg. Archit. 1972, p. 180. - Boulan 1934, p. 187. - Weil (A.). En marge d'un nouv. dict. R. Philol. fr. 1932, t. 45, pp. 25-26.

Wiktionnaire

Nom commun - français

kiosque \kjɔsk\ masculin

  1. (Urbanisme) (XVIIIe siècle) Dans l’aménagement des parcs et jardins, pavillon pour l’agrément ou la musique, d’inspiration orientale, de structure légère et ouverte et de plan circulaire ou polygonal.
    • C’est, dans un département lointain, une petite propriété que ne décore aucune boule en verre, et où l’œil le mieux exercé ne saurait rencontrer le moindre kiosque japonais, ni le prétentieux bassin de rocailles avec son amour nu en plâtre et son impudique jet d’eau qui retombe. — (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
  2. (Urbanisme) (XIXe siècle) (Par extension) Construction similaire située dans un espace public ou à usage collectif (square, place, parc public, etc.), principalement à usage festif (musique, chant, …), éventuellement tournante, fermée de nuit ou démontable.
    • Il y avait des kiosques à musique et des kiosques de foire.
  3. (Mobilier urbain) (mi-XIXe siècle) Kiosque à journaux ; édicule de rue, à l’origine en forme de petit kiosque, servant de présentoir pour le commerce de la presse, fermé la nuit par des volets en bois ou en métal.
    • Mais il y a aussi le flot ininterrompu des brochures et opuscules sur l’islam qui encombrent les kiosques et les étalages de livres sur les trottoirs des grandes villes d’Égypte. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.135)
    • En arrivant sur la place, avec la ville dans le dos, il y a une dernière rangée de constructions, un peu disparates, des kiosques, des parkings, des manèges, des échoppes. — (Florence Aubenas, Le Quai de Ouistreham, Éditions de l’Olivier, 2010, p.166-167)
  4. (Ameublement) Présentoir en forme de petit kiosque, souvent circulaire, destiné à la vente d’objets multiples : restauration en libre-service, cartes postales…
  5. (Marine) Structure supérieure d’un sous-marin.
  6. (Télécommunications) Service de kiosque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

KIOSQUE. n. m.
Mot emprunté du turc. Pavillon dont on décore les jardins, les parcs et qui rappelle parfois le style oriental. Il se dit aussi, par extension, d'une Petite boutique sur la voie publique où l'on vend des journaux, des fleurs, etc.

Littré (1872-1877)

KIOSQUE (ki-o-sk') s. m.
  • 1Belvédère situé dans un jardin, sur une terrasse ; pavillon turc ouvert de tous côtés, dont on décore les parcs, les jardins. Médine aux mille tours, d'aiguilles hérissées, Avec ses flèches d'or, ses kiosques brillants, Hugo, Odes et Ballades, la fée et la péri.
  • 2Petite boutique sur les boulevards de Paris et des grandes villes où l'on vend les journaux aux passants.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

France Terme

Présentoir, à l'origine circulaire, destiné à la restauration en libre-service.

FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Étymologie de « kiosque »

Turc, kieuchk, belvédère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’italien chiosco lui même emprunté au turc köşk (« pavillon de jardin »). Le turc a emprunté ce mot au persan kūšk (« petit palais »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « kiosque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
kiosque kjɔsk

Citations contenant le mot « kiosque »

  • Comme tous les ans, du 15 juillet au 26 août, chaque mercredi soir de 19 h 30 à 21 h, le kiosque reprend du service. midilibre.fr, Les mercredis du kiosque : l’esplanade en musique à Mèze - midilibre.fr
  • Le Chasse-Marée n° 314 est en kiosque. Au sommaire de ce numéro : l’école de navigation d’Enkhuizen - La découverte des Galup, emblématiques canots voile-aviron - La découverte de la goélette Morwenna, plan Linton Hope de 1914 -La traversée du Mayflower, pour fêter les 400 ans de l’immigration des Pilgrim Fathers et un petit tour en dessins dans le golfe du Morbihan. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Le Chasse-Marée N° 314 est en vente : à vos kiosques, prêts, rêvez !
  • Évadez-vous cet été sur les plages de la côte de Patagonie pour une session surf mémorable. Trop loin pour vous ? Pas de problème. La rédaction vous a déniché les bonnes adresses pour une escale sur l’île de Noirmoutier. Pas le bateau adéquat ? Aucun souci. Vous trouverez forcément le bateau qu’il vous faut dans le numéro 594 de Voiles et Voiliers actuellement en kiosque. Voici le sommaire. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Voiles et Voiliers. Le numéro d’août à retrouver en kiosque

Images d'illustration du mot « kiosque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « kiosque »

Langue Traduction
Anglais kiosk
Espagnol quiosco
Italien chiosco
Allemand kiosk
Chinois
Arabe كشك
Portugais quiosque
Russe киоск
Japonais 売店
Basque kiosko
Corse kiosk
Source : Google Translate API

Synonymes de « kiosque »

Source : synonymes de kiosque sur lebonsynonyme.fr

Kiosque

Retour au sommaire ➦

Partager