La langue française

Judiciaire

Définitions du mot « judiciaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

JUDICIAIRE, adj.

A. − Qui se rapporte à la Justice, à l'administration de la Justice. Pouvoir judiciaire; tribunaux judiciaires; erreur judiciaire. Il n'est pas moins urgent, ni moins nécessaire, de procéder à une réforme judiciaire qui simplifie l'appareil, rende plus rapide l'action des tribunaux (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 631).La division du travail permettant de la part des juges judiciaires et des juges administratifs une adaptation respective de la pensée aux types de problèmes traités (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 192):
1. ... mais aujourd'hui, que verrait-on dans un jugement rendu par un roi, sans le concours des tribunaux? La violation de tous les principes, la confusion de tous les pouvoirs, la destruction de l'indépendance judiciaire, si énergiquement voulue par toutes les classes. Constant, Princ. pol.,1815, p. 28.
B. − Qui se fait en justice; qui est ordonné par décision, par voie, par autorité de justice; qui a lieu, se produit au cours d'une action en justice. Action, procédure judiciaire. Des faits qui déroutaient sa conception d'une enquête judiciaire classiquement menée (Zola, Bête hum.,1890, p. 74).Je néglige la législation récente sur la liquidation judiciaire (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 264):
2. Des hypothèques judiciaires. 2123. L'hypothèque judiciaire résulte des jugemens, soit contradictoires, soit par défaut, définitifs ou provisoires, en faveur de celui qui les a obtenus. Code civil,1804, p. 384.
Acte judiciaire. Acte qui est accompli en justice sous la surveillance du juge :
3. ...l'héritage est une chose ou un ensemble de choses sur lesquelles les héritiers et les légataires ont un droit réel, que celui-ci soit acquis ipso facto par le décès du propriétaire, ou bien qu'il ne s'ouvre qu'à la suite d'un acte judiciaire, comme il arrive pour les héritiers indirects et les légataires à titre particulier. Durkheim, Divis. trav.,1893, p. 86.
Bail judiciaire (vx). ,,Bail d'un héritage saisi réellement, fait à la poursuite du commissaire aux saisies réelles. On disait, dans un sens analogue, Fermier judiciaire`` (Ac. 1835, 1878).
Casier judiciaire. V. casier I B.
Combat judiciaire. V. combat I A.
Conseil judiciaire. V. conseil II A 2.
Duel judiciaire. V. duel1I A 1.
Liquidation judiciaire. V. liquidation2A 2.
Police* judiciaire.
RHÉT. Genre judiciaire. ,,Celui des trois genres d'éloquence par lequel on accuse ou l'on défend. Ce discours est dans le genre judiciaire`` (Ac. 1798-1935) :
4. ... le cérémonial strict des tribunaux permet à l'éloquence de descendre aux petites choses, d'où le genre judiciaire, qui plaît par les mouvements généreux et impartiaux qui anoblissent les revendications. Les intérêts et les passions sont relevés par les arguments et le ton, et l'avocat n'a certes point de peine à modérer ses passions. Alain, Beaux-arts,1920, p. 104.
Témoin judiciaire. ,,Toute personne appelée à déposer en justice`` (Ac. 1835-1935).
SYNT. Autorité, compétence, corps, organisation judiciaire; débats, fonctions, poursuites judiciaires.
C. − Qui est relatif au jugement (v. ce mot D 1).
1. Astrologie judiciaire. Art de connaître, de prédire l'avenir par l'observation, l'étude et la connaissance des astres, c'est-à-dire par le jugement, par opposition à l'astrologie naturelle ou astronomie. L'astrologie judiciaire existe et devient ce qu'elle était jadis, une science immense, car elle comprend la faculté de déduction qui fit Cuvier si grand; mais spontanée, au lieu d'être, comme chez ce beau génie, exercée dans les nuits studieuses du cabinet (Balzac, Cous. Pons,1847, p. 123).V. astrologie ex. 7.
2. Vieilli. Faculté judiciaire et, subst. fém. la judiciaire. Faculté de jugement, de discernement, d'appréciation. Une idée ingénieuse lui était venue; le fait seul qu'il l'accueillît sans la discuter montrait le désarroi d'une judiciaire troublée par la peur (Vogüé, Morts,1899, p. 314).Elle l'écoutait la bouche entr'ouverte, comme pour boire sa parole, se récriait sur sa judiciaire et sa sagesse (Pourrat, Gaspard,1922, p. 171):
5. M. Le Maître est un grand caractère (...) il avait (...) : force et véhémence d'esprit, chaleur et foyer de cœur, puissance d'étude, droiture de judiciaire, flamme d'imagination, fécondité de plume... Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 396.
REM.
Judiciel, -elle, adj.,rare. Synon. vx de judiciaire.L'ancienne loi interdisait à la femme de porter un habit d'homme (...). Cette loi, en tant que judicielle, cesse d'être en vigueur dans la nouvelle loi (France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 384).
Prononc. et Orth. : [ʒydisjε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) fin xives. « relatif à la justice » (E. Deschamps, Œuvres, éd. Queux de St Hilaire et G. Raynaud, t. 2, p. 136, 14); b) 1400 acte judiciaire (Charte, A.N. S 123, pièce 22 ds Gdf. Compl.); 2. a) 1588 subst. fém. « partie de la rhétorique qui concerne les jugements » (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, livre III, chapitre III, p. 822); b) 1669 « discernement, jugement » (Molière, Monsieur de Pourceaugnac, II, 6); 1765-70 faculté judiciaire (Rousseau, Confessions, Livre sixième, ds Œuvres, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t. 1, p. 238). Empr. au lat.judiciarius « relatif aux tribunaux ». Fréq. abs. littér. : 666. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 330, b) 817; xxes. : a) 1 215, b) 527.
DÉR.
Judiciairement, adv.Par voie judiciaire; selon la forme judiciaire; par voie de justice. Il fallut que le roi prît son parti d'attendre de l'accusé qu'il voulait poursuivre judiciairement, une comparution volontaire (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 237).Il fut convenu qu'on partagerait la terre, mais que la maison et le mobilier, ainsi que les bêtes, seraient vendus judiciairement, puisqu'on ne pouvait s'entendre (Zola, Terre,1887, p. 386).En ces premiers temps de sa tutelle, il ne le reconnaît pas (...). Le 2 février 1816, il a judiciairement enlevé l'enfant à la mère. Il en est seul maître comme il voulait... (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 77).P. plaisant. On sent qu'il y avoit une convocation extraordinaire de tous les membres qui composoient la société de Mademoiselle Sophy, pour la soirée du jour où le maire et le juge de paix étoient descendus judiciairement au château de Durantal (Balzac, Annette, t. 3, 1824, p. 136).[ʒydisjε ʀmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1453 « suivant les formes judiciaires » (doc. ds Gdf. Compl.); de judiciaire, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 29.
BBG.Quem. DDL t. 8.

judiciaire -

Wiktionnaire

Adjectif

judiciaire \ʒy.di.sjɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la justice ou son administration.
    • Eussiez-vous imaginé l'ordre judiciaire le plus parfait, eussiez-vous trouvé les juges les plus intègres et les plus éclairés, il restera toujours quelque place à l'erreur ou à la prévention. — (Maximilien de Robespierre, Discours sur la peine de mort, le 30 mai 1791 au sein de l’Assemblée constituante)
    • L'astrologie judiciaire était alors en vogue. La haute raison du président de L'Alouette condamnait cette science frivole et chimérique. Il écrivit pour la discréditer et en démontrer le vide et la nullité. — (Abbé Prégnon, Histoire du pays et de la ville de Sedan: depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, Charleville : Auguste Pouillard, 1856, vol.3, page 351)
  2. Relatif au déroulement d’un procès.
    • Par aveu judiciaire, un plaideur reconnaît au cours d’un procès l’exactitude d’un fait allégué contre lui et dont dépend l’issue du litige. — (Xavier Labbée, Introduction générale au droit, Presses universitaires du Septentrion, 2006, ISBN 978-2859399696)
    • Les multirécidivistes sont paranos, ils connaissent le travail de la police et font des contre-observations. À chaque fois qu'ils tombent, ils analysent en détail le dossier judiciaire pour connaître ce qui leur a été fatal, apprenant de leurs maladresses. — (Fabio Benoit, Mauvaise personne, Lausanne & Paris : Éditions Favre, 2019)
  3. Qui découle d’une décision de justice.
    • Si des étrangers sont punis de l’expulsion judiciaire exécutoire après subissement de la peine privative de liberté, il ne reste pas de place pour la libération conditionnelle avec patronage; […]. — (Actes du Congrès pénitentiaire international de Londres, 1925 Commission internationale pénale et pénitentiaire, Berne, 1927)

Nom commun

judiciaire \ʒy.di.sjɛʁ\ masculin singulier

  1. Domaine des tribunaux, ensemble des magistrats en tant que système.
    • Le judiciaire s'adapte et évolue. Il reste toujours ouvert et même la Cour suprême du Canada ne craint pas de revenir sur ses décisions lorsque l'intérêt supérieur de la justice l'exige. [...] L'opinion publique a contraint les acteurs du judiciaire à réfléchir à la suite de l'affaire Turcotte. — (Jocelyn Giroux et Denis Laliberté, « Entre embâcles et méandres », in Argument, vol. 19, n° 1, automne-hiver 2017, page 60)

Nom commun

judiciaire \ʒy.di.sjɛʁ\ féminin

  1. (Vieilli) Faculté de juger, d’apprécier.
    • Avoir une bonne judiciaire.
    • Il n’a jamais eu l’imagination bien vive, ni ce feu d’esprit qu’on remarque dans quelques-uns ; mais c'est par là que j’ai toujours bien auguré de sa judiciaire, qualité requise pour l’exercice de notre art.— (Molière, Le Malade Imaginaire, 1673.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JUDICIAIRE. adj. des deux genres
. Qui est relatif à la justice, à l'administration de la justice. Les membres de l'ordre judiciaire. La hiérarchie judiciaire. Police judiciaire. Il signifie aussi Qui se fait en justice, par autorité de justice. Acte judiciaire. Enquête judiciaire. Poursuites judiciaires. Caution judiciaire. Témoin judiciaire se dit de Toute personne appelée à déposer en justice. Conseil judiciaire. Voyez CONSEIL. Combat judiciaire. Voyez COMBAT. En termes de Rhétorique, Genre judiciaire, Celui des trois genres d'éloquence par lequel on accuse ou l'on défend. Ce discours est dans le genre judiciaire. En termes de Littérature, Le roman, le drame judiciaire. Astrologie judiciaire. Voyez ASTROLOGIE. Faculté judiciaire ou elliptiquement, comme nom féminin, La judiciaire, la Faculté de juger, d'apprécier. Avoir une bonne judiciaire. Il est vieilli.

Littré (1872-1877)

JUDICIAIRE (ju-di-si-ê-r') adj.
  • 1Qui est relatif à l'administration de la justice. Les membres de l'ordre judiciaire. Institutions judiciaires. Organisation judiciaire. Police judiciaire.
  • 2Qui se fait en justice, par autorité de justice. Les formes judiciaires. Enquête judiciaire.

    Acte judiciaire, celui qui se fait en présence ou sous la surveillance d'un juge, par opposition à acte extrajudiciaire.

    Témoin judiciaire, toute personne appelée à déposer en justice.

    Autrefois, bail judiciaire, bail d'un héritage saisi réellement, qui était fait à la poursuite du commissaire aux saisies réelles. Le fermier de ce bail se nommait fermier judiciaire.

    Combat judiciaire, combat ordonné par autorité de justice entre deux parties ou leurs champions, et dont l'issue décidait la contestation.

  • 3 Terme de rhétorique. Genre judiciaire, celui les trois genres d'éloquence par lequel on accuse ou l'on défend.
  • 4Astrologie judiciaire, l'art prétendu de connaître l'avenir par l'observation des astres, proprement astronomie de jugement, par opposition à astrologie naturelle ou astronomie. On était très entêté, à la cour, de l'astrologie judiciaire, Voltaire, Louis XIV, 25.

    Il s'est dit, au masculin, pour astrologue (emploi aujourd'hui inusité). Par votre moyen, nous sommes judiciaires dans la morale ; nous faisons, madame, l'horoscope de la paix, Guez de Balzac, Disc. à la régente.

  • 5Faculté judiciaire, faculté par laquelle on juge, on apprécie. Pour avoir commencé tard à mettre en exercice ma faculté judiciaire, je n'ai pas trouvé qu'elle eût perdu sa vigueur, Rousseau, Conf. VI.

    Substantivement. Vous êtes-vous mis dans la tête que Léonard de Pourceaugnac… n'ait pas là dedans quelque morceau de judiciaire pour se conduire ? Molière, Pourc. II, 7. … Le voilà cet homme au-dessus du vulgaire, Dont vous vantiez l'esprit et la judiciaire, Piron, Métrom. V, 8. Quelle netteté de judiciaire enfantine ! Rousseau, Ém. II.

HISTORIQUE

XVe s. Par verité [le roi] sera garni de foy, Et droiturier en fait judiciaire, Deschamps, Ce qui est nécessaire aux roys.

XVIe s. Ceulz qui nous content des fables comme alchymistes, judiciaires, medecins, Montaigne, I, 247. Information judiciaire, Montaigne, II, 113. Une moderation et gravité judiciaire, Calvin, Instit. dédic. Il est commis et estably de la part de la loy et avec l'avis des creanciers un homme judiciaire, afin de, comme curateur des biens, regir la maison mortuaire, Nouv. coust. génér. t. I, p. 663.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

JUDICIAIRE, adj. (Jurisprud.) est ce qui se fait en jugement, ou par autorité de justice, ou qui appartient à la justice ; ainsi une requête judiciaire est celle qui se fait sur le barreau.

Un bail judiciaire est celui qui se fait par autorité de justice.

La pratique judiciaire ou les formes judiciaires, sont le style usité dans les tribunaux pour les procédures & pour les jugemens. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « judiciaire »

Provenç. juditiari ; espagn. judiciario ; ital. giudiciario ; du lat. judiciarius, de judex, judicis, juge.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin judiciarius (« relatif à la justice »), de judico (« juger »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « judiciaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
judiciaire ʒydisjɛr

Citations contenant le mot « judiciaire »

  • Personne n'échappe aux codes judiciaire et génétique. De Marc Gendron / Opération New York
  • Une erreur judiciaire est toujours un chef-d’oeuvre de cohérence. De Daniel Pennac / Monsieur Malaussène
  • Il avait autant de confiance dans le système judiciaire que dans les contes de fées. De Robin Cook / Avec intention de nuire
  • La vie est un procès judiciaire : peu importe qui on est et ce qu'on fait, on perd toujours. De Thomas Bernhard / Gel
  • L’erreur judiciaire est le plus sûr allié de la justice d’exception. Combien d’innocents courraient encore, s’il n’y avait pas d’erreurs judiciaires ? De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • La Justice, c'est six mille ans d'erreurs judiciaires. De Robert Brasillach
  • Etymologie : le casier judiciaire des mots. De Roland Topor
  • Comment juger un état avec le plus de justesse possible ? Tout simplement : d'après son système judiciaire. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Le spécialiste de l'optique EssilorLuxottica a annoncé samedi 18 juillet avoir engagé des poursuites judiciaires pour obtenir des informations auprès de GrandVision. EssilorLuxottica entend ainsi appréhender la façon dont le groupe qu'il souhaite acquérir a géré son activité pendant la crise du COVID-19. usinenouvelle.com/, Essilorluxottica ouvre une bataille judiciaire envers GrandVision - L'Usine Santé
  • Selon lui, les éditions avaient réussi à retrouver l’équilibre, avec un déficit qui est passé de 1,2 million d’euros en 2018 à 55 000 € en 2019, avec notamment un nombre de lecteurs en hausse de 15 %. Le journal, communiste pur et dur à ses débuts en 1943 avant de s’ouvrir à la fin des années 1990, a déjà été placé en redressement judiciaire en 2014 et en 2016 et vu ses effectifs réduits à une cinquantaine d’employés quand elle en comptait plus de 200 en 2014. La Croix, Le quotidien régional « La Marseillaise » en liquidation judiciaire
  • Présente au Luxembourg depuis 2013, ABLV Bank avait été placée en liquidation judiciaire, faute de repreneurs en juillet 2019. Depuis cette date, deux liquidateurs avaient été nommés et l’ALEBA devait défendre au mieux les intérêts de la quinzaine d’employés toujours en poste. Le Quotidien, ABLV Bank : plan social signé un an après la liquidation judiciaire | Le Quotidien
  • L'exécution de Wesley Purkey, prévue initialement mercredi à 16 heures, a été retardée par de multiples recours judiciaires déposés par ses avocats et ses proches qui ont aussi saisi la Cour suprême. Ils affirmaient notamment que le condamné n'avait pas une "compréhension rationnelle" de son exécution car il est atteint de la maladie d'Alzheimer et souffre de schizophrénie. Dans la nuit, la haute cour a rejeté par 5 voix contre 4 leur demande de surseoir à l'exécution.  LExpress.fr, USA : un deuxième prisonnier fédéral exécuté après un marathon judiciaire - L'Express

Traductions du mot « judiciaire »

Langue Traduction
Anglais judicial
Espagnol judicial
Italien giudiziario
Allemand justiz
Chinois 司法
Arabe قضائي
Portugais judicial
Russe судебная
Japonais 司法
Basque judizialak
Corse ghjudiziariu
Source : Google Translate API

Synonymes de « judiciaire »

Source : synonymes de judiciaire sur lebonsynonyme.fr

Judiciaire

Retour au sommaire ➦

Partager