Job : définition de job


Job : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JOB1, subst. masc.

Arg., vieilli
Monter le job à qqn. Monter la tête à quelqu'un, le tromper. Ils ont cru que je leur montais le job (Lorrainds Lar. Lang. fr.).
Se monter, se chauffer le job. S'illusionner, se tromper. Tous les gens qui ont des maîtresses leur découvrent immédiatement un tas de qualités qu'elles n'ont pas, je suis peut-être devenu aussi nigaud qu'eux, et je me chauffe sans doute le job (Huysmans, En mén.,1881, p. 303).[Le directeur du théâtre :] (...) il ne faut pas nous monter le job (...). Trente représentations dans le ventre! C'est tout le bout du monde! (Richepin, Braves gens,1886, p. 219).
Prononc. : [ʒ ɔb]. Étymol. et Hist. 1770 battre le job « simuler la niaiserie » (arg. poissard, s. réf. ds Esn.); 1836 battre job « id. » (Vidocq, Voleurs, t. 1, p. 23); 1867 monter le job (Delvau, p. 264 : Job, s. m. Tromperie, mensonge. Monter un job. Monter un coup. Monter le job. Tromper, jouer une farce); 1878 se monter le job (Larch., p. 212 : Se monter le job : S'en faire accroire (Rabasse)). De job(e) « niais, sot, nigaud » (dep. 1547 jobe, Noël Du Fail, Propos rustiques, éd. J. Assézat, t. 1, p. 55), tiré de Job, nom d'un personnage biblique célèbre par ses malheurs et les railleries qu'il dut subir de la part de ses amis. Pour monter le job, cf. les expr. se monter la tête, le bourrichon. Bbg. Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 652. - Guiraud (P.). Mél. d'étymol. arg. Cah. Lexicol. 1970, t. 16, p. 64. - Quem. DDL t. 18 (s.v. jobe).

JOB2, subst. masc.

Fam. Travail rémunéré, emploi. Chercher, trouver un job; changer de job; procurer un job à qqn; un petit job; un bon job; un job intéressant. Son job, c'était « secrétaire de direction » (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 102).Ce solide personnel des cadres qui lutte en serrant les dents pour garder son job (Aymé, Mouche,1957, p. 259):
marie : Mais non, je ne parle pas des artistes! Je parle d'un vrai travail, d'un « job » bien rétribué dans une banque, une maison de publicité ou une compagnie d'assurances. Anouilh, Sauv.,1938, III, p. 223.
Rem. Le mot est fém. au Canada. Je vais me placer à Québec, comme la Lucienne (...). Elle a une job pour moi (Genevoix, Eva Charlebois, 1944, p. 15). − Pourquoi ce que tu t'es engagé, toi, Manuel? (...). T'avais une bonne job. T'étais dans un ouvrage propre. T'avais pas besoin de l'armée pour vivre (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 64).
Prononc. et Orth. : [dʒ ɔb]. Au plur. des jobs. Étymol. et Hist. 1819 (J. T. Parisot, Trad. Lady Morgan, Florence Macarthy, nouvelle irlandaise, I, 360 note ds Quem. DDL t. 13 : Un bon job, dans la langue anglaise, veut dire une affaire lucrative, une bonne aubaine; en Irlande, le mot job s'applique principalement aux travaux entrepris, en apparence, dans un but d'utilité publique, mais en réalité pour faciliter quelque intérêt privé); 1831 (La Bourse de Londres, apud Metropolitain in R. britannique, ibid., t. 1 : On appelle job, une tâche désagréable ou de peu d'importance réelle); 1893 « emploi » (Claudel, Échange, p. 672). Empr. à l'angl. d'orig. inc.job, attesté dep. le xvies. au sens de « tâche, partie spécifique d'un travail à accomplir » puis « affaire (en bonne ou mauvaise part) » et au xixes. « emploi rémunéré, situation » (cf. NED, NED Suppl.2et Americanisms). Fréq. abs. littér. : 54.

Job : définition du Wiktionnaire

Nom commun

job \dʒɔb\ masculin en Europe, féminin au Canada (Anglicisme)

  1. (Familier) Petit emploi, petit boulot, souvent faiblement rémunéré et temporaire.
    • Je cherche un job.
    • De plus en plus d’étudiants ont un job d’été.
  2. (Par extension) Tout emploi rémunéré, boulot, travail.
    • En ce moment même, tiens, dès mardi en fait, dans un local de l’ancienne usine Grover, le Théâtre du Lieu présente Nous sommes momentanément absents, une adaptation libre d’un texte engagé dans lequel un chômeur se voit offrir une grosse job richement payée… pour fabriquer des mines antipersonnel. — (Le Devoir, 7-8 octobre 2006)
    • Le beau-frère de ma petite copine de l'instant étant chauffeur de limousine pour le Palace et ma petite copine étant bougrement amoureuse de moi, celle-ci fit des pieds et des mains pour m'avoir le même job que son beau-frère. — (Bertrand Latour, Un milliard et des poussières, Hachette Littératures, 2010)
  3. (Anglicisme) Travail, mission, tâche.
    • Téléfilm est supposée avoir à l’interne tous les experts qui sont payés pour faire la job. — (Le Devoir, 28 septembre 2006)
  4. (Anglicisme informatique) Du temps des traitements par lots, enchaînement de programmes qui devaient être exécutés dans un ordre déterminé. (vocabulaire IBM)

Nom commun

job

  1. Emploi, travail.
    • If you don’t like that job, then quit.
      Si tu n’aimes pas ce travail, alors démissionne.
    • That surgeon has a great job.
      Ce chirurgien a un travail formidable.
    • This is a job for Superman.
      C’est un travail pour Superman.
    • Job Access With Speech — (JAWS (screen reader))
      Accès vocal au travail
  2. Besogne, tâche, travail.
    • It’s going to be a big job. I don’t know if we can do it all in one day.
      Ça va être beaucoup de travail. Je ne sais pas si nous pouvons tout faire en un jour.
    • What price did you quote him for that job?
      Quel prix lui as-tu demandé pour ce travail ?
  3. (Familier) Job, petit boulot.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Job : définition du Littré (1872-1877)

JOB (job) s. m.
  • Nom d'un patriarche de l'histoire sainte.

    Livre de Job, livre où est racontée l'histoire de ce patriarche. Salomon et Job ont le mieux connu et le mieux parlé de la misère de l'homme : l'un le plus heureux et l'autre le plus malheureux ; l'un connaissant la vanité des plaisirs par expérience, l'autre la réalité des maux, Pascal, Pens. XXIV, 48, éd. HAVET.

    Pauvre comme Job, excessivement pauvre.

    Les amis de Job, se dit de ceux qui adressent des reproches à un homme malheureux.

    Populairement. C'est la femme à Job, se dit d'une femme acariâtre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Job : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

JOB, (Théolog.) nom d’un des livres canoniques de l’ancien Testament, ainsi appellé de Job, prince célebre par sa patience & par son attachement à la piété & à la vertu, qui demeuroit dans la terre d’Hus ou dans l’Amite, dans l’Idumée orientale aux environs de Bozra, qu’on croit communément être l’auteur de ce livre qui contient son histoire.

On a formé une infinité de conjectures diverses sur le livre de Job ; les uns ont cru que Job l’avoit écrit lui-même en syriaque ou en arabe, & qu’ensuite Moïse ou quelqu’autre israëlite l’avoit mis en hebreu ; d’autres l’ont attribué à Eliu, l’un des amis de Job, ou à ses autres amis, ou à Moïse, ou à Salomon, ou à Isaïe, ou à quelqu’écrivain encore plus récent. Il est certain que le livre en lui-même ne fournit aucune preuve décisive pour en reconnoître l’auteur. Ce qui paroît incontestable, c’est que celui qui l’a composé étoit Juif de religion & postérieur au tems de Job, qu’on croit avoir été contemporain de Moïse. Il y fait de trop fréquentes allusions aux expressions de l’écriture pour penser qu’elle ne lui ait pas été familiere.

La langue originale du livre de Job est l’hébraïque, mais mêlée de plusieurs expressions arabes & chaldéennes, & de plusieurs tours qui ne sont pas connus dans l’hébreu, ce qui rend cet ouvrage obscur & difficile à entendre. Il est écrit en vers libres quant à la mesure & à la cadence, vers dont la principale beauté consiste dans la grandeur de l’expression, dans la hardiesse & la sublimité des pensées, dans la vivacité des mouvemens, dans l’énergie des peintures, & dans la variété des caracteres, parties qui s’y trouvent toutes réunies dans le plus haut degré.

Quant à la canonicité du livre de Job, elle est reconnue généralement dans les églises grecques & latines, elle y a toujours passé comme un article de foi, & ce sentiment est venu de la synagogue à l’église chrétienne. Les Apôtres l’ont cité. Théodore de Mopsueste le critiquoit, mais sur une version grecque, qui faisant quelques allusions à la fable ou à l’histoire poétique, n’étoit pas exactement conforme au texte hébreu. Quelques-uns accusent Luther & les Anabatistes de rejetter le livre de Job, mais Scultet & Spanheim tâchent d’en justifier Luther. On peut consulter sur ce livre le commentaire de Pineda, celui de Dom Calmet, & l’histoire de Job par M. Spanheim. Calmet, Dictionn. de la Bible, tom. II. lettre J. au mot Job, pag. 386.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « job »

Étymologie de job - Wiktionnaire

Faisait jobbe (« morceau ») en moyen anglais, d’origine obscure ; voir jab, gob, chop qui lui sont peut-être apparentés.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de job - Wiktionnaire

(Date à préciser) De l’anglais job.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « job »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
job dʒɔb play_arrow

Citations contenant le mot « job »

  • Pour ta recherche de job étudiant, il est préférable de commencer tôt, de préférence à partir de fin janvier jusqu’à mars. Cela te laissera le temps de mettre à jour ton CV, de rédiger tes lettres de motivation, de réfléchir à tes atouts et de travailler sur tes faiblesses. Tu peux, par exemple, améliorer une langue vivante, travailler dans le but d’obtenir une certification (Voltaire, TOEIC, IELTS, Google Analytics, Excel, etc.) ou tout simplement réfléchir à ton projet professionnel. Business Cool, Comment trouver un job étudiant pour cet été ? - Business Cool
  • Pour des raisons évidentes, les livreurs sont aujourd’hui très demandés , à pied, en vélo, en moto et en voiture. Selon un site qui donne des conseils de jobs pour survivre durant le Covid-19 : « Vous pouvez travailler pour des restaurants, proposer de prendre des dispositions pour ceux qui sont isolés dans votre quartier afin de leur faire leur courses ou aller dans des magasins et des endroits qui ne font pas de livraisons et proposer vos services. Bref, vous aidez et vous vous sentirez bien, car en cas de nouveau confinement , vous serez un service vital ». IsraelValley, Covid-19. Un job demandé en Israël? Livreur à pied, en vélo, en moto et en voiture. - IsraelValley
  • A cause du Covid-19, les agriculteurs n’ont pas pu recruter beaucoup de saisonniers polonais ou espagnols. Des centaines de postes restent à pourvoir cet été dans le secteur agricole. Valérie, conseillère au Centre d’information jeunesse, a tenté de convaincre les jeunes : "Beaucoup […] n’y pensaient pas. Certains se sont laissé tenter par l’aventure. Pourquoi ne pas faire un mini tour de France grâce aux travaux saisonnier ?" Pour leur premier job d’été, Inès et Warda préfèrent rester dans les départements proches de leur domicile. Les étudiantes visent la récolte des pommes prévue fin août. Europe 1, Pour les jeunes, l’épidémie de Covid-19 complique la recherche d’un job d’été
  • D'après la fondatrice, les étudiants qui se portent candidats sont intéressés avant tout par les rapports humains, l'aspect financier vient en second lieu. « C'est un petit job qui offre également une vraie flexibilité : les jeunes travaillent selon leurs disponibilités », précise-t-elle. Les Echos Start, Job d'été : Partir en vacances avec un senior avec Granny & Charly | Les Echos Start
  • La seule liberté que l'homme simple désire vraiment, c'est celle de démissionner de son job, de se faire dorer au soleil et de se gratter là où ça le démange. De Henri Louis Mencken
  • Je suis sur terre pour faire quelque chose d’utile, il faut faire le job, jouer au bon petit soldat. De Stéphane Bern / Le Figaro et vous, 19 décembre 2014

Images d'illustration du mot « job »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « job »

Langue Traduction
Corse impiegu
Basque lana
Japonais ジョブ
Russe работа
Portugais trabalho
Arabe مهنة
Chinois 工作
Allemand job
Italien lavoro
Espagnol trabajo
Anglais job
Source : Google Translate API

Synonymes de « job »

Source : synonymes de job sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires