La langue française

Insatiabilité

Définitions du mot « insatiabilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

INSATIABILITÉ, subst. fém.

A. − Impossibilité, pour un animal, une personne, d'être rassasié. Son insatiabilité verra des aliments et des liqueurs se balancer devant ses lèvres, sans jamais les toucher (Nerval, Faust,1840, 1repart., p. 76).
B. − Au fig. Impossibilité d'être comblé, satisfait.
1. [En parlant d'une pers.] Le bovarysme, faculté de mécontentement et d'insatiabilité, s'avère ici la faculté humaine par excellence (Gaultier, Bovarysme,1902, p. 243):
Cet orgueilleux [Racine] n'avait point l'exigence, l'insatiabilité des artistes d'aujourd'hui qui, grâce à leur peu de culture, se persuadent aisément de ne rien devoir à ceux qui les ont précédés : ignorant tout, ils s'imaginent tout inventer. Mauriac, Vie Racine,1928, p. 227.
2. [En parlant d'une manifestation de l'esprit humain] Les déserts n'avoient pas plus satisfait René que le monde, et dans l'insatiabilité de ses vagues désirs il avoit déjà tari la solitude, comme il avoit épuisé la société (Chateaubr., Natchez,1826, p. 257).Ô insatiabilité féroce de l'esprit!... (Fabre, Chevrier,1867, p. 354).
REM.
Insatiété, subst. fém.,,Absence de satiété`` (Lar. 19eSuppl. 1878-Lar. 20e). Il lui arrivait encore, certains soirs, ne pouvant trouver le sommeil (...) de palper son corps avec une frénétique insatiété (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p. 774).
Prononc. et Orth. : [ε ̃sasjabilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1544 [éd. 1553] « caractère d'un être insatiable » fig. (G. Le Blond, trad. de J. d'Aubigny, Livre de police hum., 234 b, d'apr. H. Vaganay ds R. Ét. rab. t. 9, p. 310); 1546 (Rabelais, Tiers Livre, XXI, éd. M.A. Screech, p. 156); 1690 insatiabilité de vin, de viande (Fur.). Empr. au b. lat.insatiabilitas « insatiabilité »; cf. le synon. m. fr. insatiableté (1576, Baïf, Mimes, L. III [V, 178] ds Hug.), dér. de insatiable*. Fréq. abs. littér. : 26.

Wiktionnaire

Nom commun

insatiabilité féminin (pluriel à préciser)

  1. Avidité de manger qui ne peut se rassasier.
    • Il a une faim canine, une véritable insatiabilité.
    • (Figuré) Insatiabilité de gloire, de renommée.
    • Insatiabilité des richesses, des honneurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSATIABILITÉ. n. f.
Avidité de manger qui ne peut se rassasier. Il a une faim canine, une véritable insatiabilité. Fig., Insatiabilité de gloire, de renommée. Insatiabilité des richesses, des honneurs.

Littré (1872-1877)

INSATIABILITÉ (in-sa-si-a-bi-li-té) s. f.
  • 1Qualité de celui dont on ne peut rassasier la faim. Le loup a une insatiabilité que rien ne peut contenter.
  • 2 Fig. Au sens passif, l'impossibilité d'être rassasié, contenté. L'insatiabilité des passions. L'argument tiré d'une prétendue insatiabilité du cœur humain, Boullainvilliers, Réfutation de Spinosa, p. 191.

    Au sens actif, l'impossibilité de rassasier, de contenter. L'insatiabilité des richesses. Mon insatiabilité de nouvelles est une de ces maladies opiniâtres contre lesquelles tous les remèdes blanchissent, Bayle, Lett. à Minutoli, 27 févr. 1673.

HISTORIQUE

XVIe s. Ung tas de villaines et pestilentes bestes, toutes forgées en l'officine de ne sçay quelle insatiabilité, me evocquoyent du doulx pensement on quel je acquiesceoys, Rabelais, Pant. III, 21. L'insatiabilité et l'ingratitude qui nous rendent miserables sans mesure, Lanoue, 150.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insatiabilité »

Du latin insatiabilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. insatiabilitatem, de insatiabilis, insatiable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « insatiabilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insatiabilité ɛ̃satjabilite

Citations contenant le mot « insatiabilité »

  • J’aime le domaine de la fantaisie et de la mythologie parce qu’il ouvre un spectre symbolique plus large avec lequel je peux travailler. Quand j’évoque la recherche du plaisir et de l’insatiabilité, j’ai découvert que l’universel communique mieux cette idée que le spécifique. Par exemple, si je parle de ma toxicomanie personnelle, ce n’est pas quelque chose que tout le monde pourra comprendre. Cependant, si je peins des images de Candy Land comme métaphore de l’insatiabilité et de la toxicomanie, c’est un moyen beaucoup plus universel de communiquer l’idée. Cela devient plus accessible, touche plus de gens et a finalement plus de sens. Artistikrezo, Will Cotton : "Un univers mythologique qui questionne la notion de désir" - Artistikrezo
  • Parmi tous les commentaires entendus, un en particulier a attiré mon attention: la centralisation du système, l’hypercentralisation, devrais-je dire. Celle qui a fait ressortir la difficulté de communication entre les plus hautes instances du Ministère jusqu’au niveau des CIUSSS. Cette centralisation est représentative de l’insatiabilité de pouvoir qui l’a mis en place, au mépris des responsables régionaux, qui à leur tour ont transporté cette structure de gouvernance au sein de leurs propres organisations. Je parle ici de notre CIUSSS, n’ayant pas la connaissance de ce qui se passe ailleurs. Mais à en juger par les résultats, ils semblent aussi empêtrés dans cette dynamique. J’entends encore l’ancienne ministre annoncer, la main sur le cœur, qu’il ne manquait plus d’équipement de protection dans les établissements alors que c’était l’hécatombe dans les CHSLD, à cet égard. Le Nouvelliste, CIUSSS: un mode de gestion à revoir | Carrefour des lecteurs | Opinions | Le Nouvelliste - Trois-Rivières
  • Je me montre en revanche circonspect lorsque la démarche rentre sous le patronage des déconstructivistes post-modernes et de ses acteurs (conscients ou inconscients). Leur insatiabilité à dénicher le moindre travers moral chez X ou Y rend la dynamique sans fin. Car forcément, vous pourrez toujours trouver sous la plume, la langue, la main d’un écrivain, politicien, commandant, une ligne, une phrase, un méfait qui égratignera vos carcans moraux. Cette critique vaut aussi bien pour eux que pour tout mouvement à la prétention éthique absolutiste. Le Comptoir, Alex Tavares : « Le Code noir avait pour but de réaffirmer le pouvoir royal » – Le Comptoir
  • Nicole Dardenne, 62 ans, retraitée, très active dans le milieu associatif touristique et proche des gens. Nicole, par son engagement aux niveaux départemental, régional et plus encore a marqué le milieu du développement touristique par son efficacité, son insatiabilité. Par la suite elle s’est investie dans l’entreprise familiale Delta-Elec avec une vingtaine d’employés sous son aile, toujours avec la même détermination. ladepeche.fr, Municipales à L'Isle-Jourdain : Nicole Dardenne, bras droit de "L’Isle pour tous 2020" - ladepeche.fr
  • LE CERCLE - L'insatiabilité des aspirations humaines repousse sans cesse le jour où la technologie et les machines permettront aux individus de choisir entre travail et temps libre. Selon Robert Skidelsky, il existe une issue pour sortir de ce piège : inventer une définition du bien-être qui ne repose pas sur l'inextinguible soif de produits et services. Les Echos, L'avidité de l'homme le condamne-t-il au travail éternel ? | Les Echos
  • Harry White est un homme qui a devant lui une brillante carrière de cadre. Il vit avec ses parents, travaille dans le centre de New-York et couche à tout va avec des femmes mariées. Il aime les séduire, les manipuler et s’en éloigner. Jusque là, rien d’extraordinaire. Il n’est ni le premier, ni le dernier, à se conduire en Don Juan. Mais dans sa tête quelque chose disjoncte. Une anxiété croissante, un désir de dépassement, une insatiabilité qui le dévore de l’intérieur. De plus, son supérieur lui intime quasiment l’ordre de se marier afin qu’il puisse avoir de l’avancement. Jouer le jeu de la « normalité » – femme, famille, jolie maison en banlieue – est une condition sine qua non pour monter dans l’échelle sociale. Il épouse donc la douce Linda avec laquelle il a deux beaux enfants et achète une jolie maison. Tout est apparemment idyllique mais, au plus profond de lui, Harry éprouve une angoissante insatisfaction. Pire, les états décrits par l’auteur, ressemblent davantage à ce que ressent un toxicomane en manque de drogue, plus qu’à une simple frustration. Tremblements, anxiété, sueurs, incapacité à travailler correctement. Son démon demande à être nourri. Il lui donne à manger, mais son Mal en redemande encore, et de plus en plus hard. Coucher avec des femmes, même avec des clochardes, ne suffira plus à Harry. Il lui faut commettre des vols mais, bientôt, sa dose d’adrénaline ne sera plus assez forte. Plusieurs fois, tel un alcoolique, il tentera l’abstinence. Mais, à chaque rechute, la sale bête qui le ronge exigera plus de soumission. Le démon qui lui bouffe la raison et l’énergie, finira par le conduire au meurtre. Des avenues et des fleurs, A lire ou à relire : « Le Démon » de l’écrivain Hubert Selby Jr. – Des avenues et des fleurs

Traductions du mot « insatiabilité »

Langue Traduction
Anglais insatiability
Espagnol insaciabilidad
Italien insaziabilità
Allemand unersättlichkeit
Chinois 永不满足
Arabe نهم
Portugais insaciabilidade
Russe ненасытность
Japonais 飽くなき
Basque insatiability
Corse insaciarabilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « insatiabilité »

Source : synonymes de insatiabilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insatiabilité »

Insatiabilité

Retour au sommaire ➦

Partager