Inférer : définition de inférer


Inférer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INFÉRER, verbe trans.

A. − LOG. Tirer, d'un fait ou d'une proposition donné(e), la conséquence qui en résulte.
Inférer qqc.Cet « optimisme logique » (expression des néo-hégéliens) qui infère la perfection de considérations toutes formelles (G. Marcel, Journal,1914, p. 90).Il n'a rien trouvé dans l'expérience que l'aveu de son impuissance et aucun prétexte à inférer quelque principe satisfaisant (Camus, Sisyphe,1942, p. 51).
Inférer que + ind.Je songe au « Et violæ nigræ sunt » que Virgile traduit de Théocrite, qui permit d'inférer que l'œil dans ce temps ne distinguait pas encore les tons ultra-bleus (Gide, Journal,1931, p. 1053):
1. Le père Mersenne (1588-1648), méditant sur la formation des mouches à partir des chairs décomposées, en infère que, dans ce cas, « l'effet tire de sa cause quelque réalité qui n'était pas en elle ». J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 14.
Emploi pronom. :
2. Enfin la multiplicité des premières familles humaines s'infère avec une grande probabilité des études de grammaire comparée, en ce que les langues ne se rapportent point à un type grammatical unique et ne sont nullement réductibles à un seul système primitif. Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 196.
B. − P. ext. Tirer une conclusion d'un fait ou d'un événement donnés. Quand ils [les républicains] arguent de ce qu'elle [la République] dure depuis quarante ans pour inférer, pour conclure, pour proposer qu'elle est durable pour quarante ans (Péguy, Notre jeun.,1910, p. 22).Tante Félicité parut un jour pour mesurer d'un œil furtif la ceinture de la jeune femme. On inféra de cette mine abattue que Noémi était grosse (Mauriac, Baiser Lépreux,1922, p. 172).
Prononc. et Orth. : [ε ̃feʀe], (il) infère [ε ̃fε:ʀ]. Conjug. : change é du rad. en è devant syll. muette sauf au fut. et au cond. inférerai(s). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1370 « introduire, faire naître (une fraude dans une affaire) » (Jean Le Fèvre, Lamentations Matheolus, éd. A.G. Van Hamel, I, 497); 2. 1372 « tirer une conséquence » (Denis Foulechat, trad. du Policraticus de Jean de Salisbury, III, 8, 48 ds R. Ling. rom. t. 33, p. 322). Empr. au lat.inferre, proprement « porter, jeter dans, vers, sur », également « porter une accusation », « tirer une conséquence ». Fréq. abs. littér. : 57. Bbg. Gohin 1903, p. 322.

Inférer : définition du Wiktionnaire

Verbe

inférer \ɛ̃.fe.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Logique) Tirer une conclusion d’une proposition ou d’un fait, etc.
    • Que voulez-vous inférer de cela ?
    • Vous n’en pouvez rien inférer.
    • Que pouvais-je inférer de sa disparition ? J’eus le pressentiment qu’elle était de mauvais augure, mais ne voulus point accroître les craintes de Lady Diana. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 225)
    • J’ai moins de détails sur les sentiments de Fernande pendant cet hiver-là, et puis tout au plus inférer ce à quoi elle pensait durant ses insomnies, allongée dans son lit jumeau d’acajou, séparée par une carpette de Michel qui pensait de son côté. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, Gallimard, 1974 ; coll. Folio, p. 24.)
    • J’inférais leur âge de l’état plus ou moins bon de leur pochette. — (Anne Garréta, Sphinx, page 51, 1986, Grasset, éd. 2002)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Inférer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFÉRER. v. tr.
T. de Logique. Tirer une conséquence de quelque proposition, de quelque fait, etc. Vous dites une telle chose est : que voulez-vous inférer de là? Vous n'en pouvez rien inférer.

Inférer : définition du Littré (1872-1877)

INFÉRER (in-fé-ré. La syllabe fé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : j'infère, excepté au futur et au conditionnel : j'inférerai, j'inférerais) v. a.
  • Tirer une conséquence de quelque proposition, de quelque fait. Je ne voulais pas inférer de toutes ces choses que le monde ait été créé en la façon que je proposais, Descartes, Méth. V, 3. On infère de là qu'il n'a rien donné qu'après sa mort, Patru, Plaidoyer 3, dans RICHELET. Tous les jours sa clarté [du soleil] succède à l'ombre noire, Sans que nous en puissions autre chose inférer Que la nécessité de luire et d'éclairer, La Fontaine, Fabl. II, 13. J'infère de ce conte Que la plus forte passion C'est la peur, La Fontaine, ib. IX, 15. Quand ils [les protestants] infèrent, par des conséquences qu'ils prétendent tirer de notre doctrine, que nous ne savons pas assez reconnaître la gloire souveraine qui est due à Dieu…, Bossuet, Expos. de la doctr. de l'Égl. 2.

    Absolument. Son âme pense, raisonne, infère, La Bruyère, XI.

    S'inférer, v. réfl. Être inféré. Il s'infère de là que…

SYNONYME

INFÉRER, CONCLURE. Inférer est tirer une conséquence. Conclure est aussi en tirer une ; mais cette conséquence est la dernière, la conclusion du raisonnement, ce que inférer n'implique pas. De plus, conclure s'emploie très bien quand il y a certitude. On conclut une proposition d'un syllogisme, on ne l'infère pas. Inférer laisse du doute. De cent expériences on infère une proposition que la centunième détruirait peut-être.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils deffendent les donations entre le mari et la femme ; voulants inferer par là que tout doibt estre à chascun d'eulx, Montaigne, I, 215. Il y a trois principaux offices et differences d'entendement, inferer, distinguer, eslire, Charron, Sagesse, I, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Inférer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

INFÉRER, verb. act. (Logique.) c’est conclure, c’est tirer des conclusions d’un raisonnement. Cette faculté intellectuelle consiste dans la perception de la liaison qui se trouve entre les idées moyennes, dans chaque degré de la déduction d’un raisonnement. L’esprit par-là vient à découvrir la convenance, ou la disconvenance certaine de deux idées ; ou bien il vient à voir simplement leur connexion probable.

Inférer, n’est donc autre chose que déduire une proposition comme véritable, en vertu d’une proposition qu’on a déja donnée comme véritable. Par exemple, supposons avec Locke qu’on avance cette proposition, « les hommes seront punis, ou récompenses dans l’autre monde » ; & que de-là on veuille en inférer, donc les hommes peuvent se déterminer eux-mêmes dans leurs actions. La question est de savoir si l’esprit a bien ou mal fait cette inférence ; s’il l’a faite en trouvant des idées moyennes, & en considérant leur connexion dans leur véritable ordre, il a tiré une juste conséquence ; s’il l’a faite sans une telle vûe, loin d’avoir tiré une conséquence fondée en raison, il a montré seulement le desir qu’il avoit qu’elle le fût, ou qu’on la reçût en cette qualité.

L’acte d’inférer est un des plus beaux apanages de la faculté raisonnable, quand elle tire des conséquences par la seule perception de la connexion des idées ; mais l’esprit est si fort porté à tirer des conséquences, soit par le violent desir qu’il a d’étendre ses lumieres, ou par le grand penchant qui l’entraîne à favoriser les sentimens qu’il a une fois adoptés, que d’ordinaire il se hâte d’inférer avant que d’avoir apperçu la connexion des idées qui doivent lier ensemble les deux extrèmes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inférer »

Étymologie de inférer - Littré

Lat. inferre, inférer, proprement mettre dans, insérer dans, de in… 2, et ferre, porter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de inférer - Wiktionnaire

Du latin infero.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inférer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inférer ɛ̃fere play_arrow

Conjugaison du verbe « inférer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe inférer

Citations contenant le mot « inférer »

  • Pour leur étude, les paléontologues ont procédé à une analyse microscopique de l’intérieur des os du tibia et du fémur. « Les fossiles sont vraiment cool car les os se fossilisent jusqu’au niveau microscopique », explique Holly Woodward, de l’université de l’Etat de l’Oklahoma. « On peut inférer le rythme de croissance, l’âge et le niveau de maturité ». Les chercheurs ont pu compter les anneaux des fémurs et tibias comme on les compte dans un tronc d’arbre pour en dériver l’âge : 13 ans pour Jane et 15 ans pour Petey. , L'existence des T-Rex nains jugée peu probable, selon une étude
  • MAXI J1820+070 est un trou noir stellaire dans la Voie lactée dont on peut inférer l'existence parce qu'il émet copieusement des rayons X en accrétant de la matière. Il a été observé à plusieurs reprises par Chandra à ces longueurs d'ondes ; les images prises par ce satellite de la Nasa permettent maintenant de voir un time-lapse d'une éruption s'accompagnant de l'émission de jets de matière faussement transluminiques. Futura, L'éruption d'un trou noir stellaire filmée par Chandra
  • «Personnellement, je suis en désaccord avec la prémisse de base de ce texte, qu’on peut invoquer le principe de la médiocrité* pour inférer le nombre de civilisations ailleurs dans la galaxie. C’est presque l’opposé exact de la philosophie derrière ma propre recherche, qui présume que nous ne connaissons absolument rien et que nous pourrions être le résultat de biais de sélection très fort. Les biais de sélection, ou le «biais du gagnant», c’est quelque chose qu’ils ignorent complètement», dit-il à Métro. Journal Métro, La Voie lactée pourrait contenir des dizaines de civilisations extraterrestres
  • Pourtant, aucun projet n’a réussi à produire un protocole qui bénéficiait d’un effet de réseau aussi puissant que celui du Bitcoin. Les propriétés recherchées dans une blockchain, telle que l’immuabilité de l’information, ne peuvent qu’être garanties si le réseau qui le maintien est réellement décentralisé. Le Bitcoin est le réseau de cryptomonnaies qui bénéficie du plus grand nombre de nœuds complets (serveurs bitcoin), ce qui nous permet d'inférer que ces règles protocolaire initiales ne seront pas près de changer. Comment alors le Bitcoin peut-il évoluer ? , Les innombrables possibilités du Lightning Network
  • Cette analyse s’inspire des travaux de Charles Gave qui considère que, pour les investisseurs, il convient de distinguer quatre types d’environnement économique (ndlr : système des quadrants). L’économie croît ou se contracte et les prix augmentent ou diminuent. Chaque scénario d’expansion ou de ralentissement économique dépend de l’écart entre les taux observables sur le marché et le taux optimal ou naturel (ndlr : celui que l’on ne peut qu’inférer selon l’économiste suédois Knut Wicksell). Next Finance, Opinion - Du krach de la désinflation au boom inflationniste

Traductions du mot « inférer »

Langue Traduction
Corse inferire
Basque infer
Japonais 推測する
Russe делать вывод
Portugais inferir
Arabe المخاطر
Chinois 推断
Allemand schließen
Italien dedurre
Espagnol inferir
Anglais infer
Source : Google Translate API

Synonymes de « inférer »

Source : synonymes de inférer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires