La langue française

Incendiaire

Sommaire

  • Définitions du mot incendiaire
  • Étymologie de « incendiaire »
  • Phonétique de « incendiaire »
  • Citations contenant le mot « incendiaire »
  • Traductions du mot « incendiaire »
  • Synonymes de « incendiaire »

Définitions du mot incendiaire

Trésor de la Langue Française informatisé

INCENDIAIRE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. − Qui provoque un incendie.
1. [Le subst. désigne une pers.] Des régiments entiers, conduits par leurs officiers, se joignirent aux ouvriers incendiaires (...) et s'en furent prendre aux docks des tonnes de pétrole pour en arroser le feu (France, Île ping.,1908, p. 416).
2. [Le subst. désigne une matière, un objet] Destiné à allumer un incendie. Il était entré comme chimiste dans le complot des bombes incendiaires; et on l'avait surpris portant de la poudre qu'il allait essayer à Montmartre (Flaub., Éduc. sent., t. 2, 1869, p. 40).Un amas d'engins destructeurs : bonbonnes de pétrole, mèches incendiaires, gargousses de dynamite (Bourget, Actes suivent,1926, p. 17):
1. Beaucoup ont pu constater, et même de trop près, les effrayants effets des obus incendiaires, surtout en 1914, alors que les villages offraient encore quelque chose à brûler. Au troisième coup, tout flambait comme un bol de punch. Alain, Propos,1923, p. 536.
B. − P. anal.
1. [Avec la couleur, l'éclat des flammes] De teinte vive, soutenue. Les verts laiteux, les blancs, les bleus incendiaires (Laforgue, Poés.,1887, p. 29).Des bicyclettes filaient entre les groupes − des gars aux foulards incendiaires, des filles en corsages tendres (Genevoix, Rroû,1931, p. 227).
2. [Avec les brûlures provoquées par le feu; en parlant d'un aliment, d'un médicament] Qui irrite, produit une sensation de brûlure. Si le tempérament est sec, et que les humeurs soient encore desséchées par des remèdes incendiaires (...) la fièvre sera de la nature des quartes (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 6).N'ayant pas de beurre, et ne pouvant supporter la graisse, l'huile nauséeuse et les procédés incendiaires de la cuisine indigène, nous vivions de viande fort maigre, de poisson et de légumes (Sand, Hiver à Majorque,1842, p. 151).
C. − Au fig.
1. [En parlant d'une pers. (gén. d'une femme), de son comportement] Propre à inspirer la passion, le désir amoureux. Une blonde incendiaire. La soubrette (...) voyant un beau seigneur si bien nippé, lui avait décoché une œillade incendiaire et un sourire vainqueur (Gautier, Fracasse,1863, p. 66).Il dessinait avec une allure étonnante les postures incendiaires, les somnolences accablées des filles à l'affût (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 160).
2. [En parlant de manifestations de l'esprit (p. ex. écrits, propos)] Susceptible de provoquer des troubles, des bouleversements sociaux, propre à exciter les esprits. Article, discours, pamphlet incendiaire. Il (...) développait audacieusement des thèses socialistes; on écoutait avec une indulgence amusée ces propos incendiaires (Vogüé, Morts,1899, p. 42).Il lisait beaucoup, écrivait un peu des livres doucement incendiaires, tenait − (à ce qu'on prétendait) − les fils de mouvements anarchistes (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 969):
2. ... les premiers auteurs des troubles (...) se regardent comme des hommes modérés, parce qu'ils n'ont pas participé au cinq octobre; mais l'un oublie qu'il a un des premiers prêché une doctrine incendiaire dans une grande province, un autre qu'il a le premier tenté de dégrader le monarque... Sénac de Meilhan, Émigré,1797, p. 1591.
[P. méton]. On nous livrera (...) tous les écrivains incendiaires (Marat, Pamphlets, Affreux réveil, 1790, p. 238).Allés au café Tison, beau nom pour un café, cet incendiaire quartier général de la jeunesse (Barb. d'Aurev., Memor. 1,1836, p. 53).
II. − Substantif
A. − Celui, celle qui provoque délibérément un incendie. Synon. pyromane.Arrêter, juger un incendiaire. Tout ce pays est dans la terreur. La bande d'incendiaires qui désole depuis deux mois la Normandie a reflué de nos côtés (Lamennais, Lettres Cottu,1830, p. 215).La petite-fille de Rostopchine (...) me dit que son grand-père, l'incendiaire, fit brûler Moscou dans la fureur où il était contre Kutusoff qui lui avait promis qu'il défendrait la ville (Barrès, Cahiers, t. 1, 1896, p. 118).
P. métaph. C'est la comète. C'est l'immense incendiaire du ciel. L'astre marche, grandit, secoue une chevelure de pourpre, devient énorme (Hugo, Homme qui rit, t. 3, 1869, p. 91).
B. − Au fig. Celui, celle qui enflamme les esprits, propage des idées révolutionnaires, subversives. L'avocat général (...) se tourna contre Franklin (...); il l'insulta pendant près d'une heure (...) le présentant comme l'incendiaire qui attisait le feu entre les deux pays (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 7, 1852, p. 163).La vraie mystique ne brûle pas, elle éclaire. − Pourtant, dit-il en riant aussi, les prophètes ont toujours été des incendiaires (Abellio, Pacifiques,1946, p. 415).
Prononc. et Orth. : [ε ̃sɑ ̃djε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. xiiies. « personne qui allume volontairement un incendie » (Casus totius juris, ms. Angers 390, fo68a ds Gdf. Compl.). B. Adj. 1. xives. [ms.] « propre à causer l'incendie » (Flave Vegece, IV, 8, ibid.); 2. 1777 « propre à enflammer les esprits, à allumer la révolte » (Voltaire, Dialogue d'Evhémère, XXVIII, 2 ds Littré). 3. 1830 « qui éveille les désirs amoureux » (L'Héritier, Suppl. Mém. Vidocq, t. 2, p. 78). Empr. au lat. de l'époque impérialeincendiarius « d'incendie; incendiaire (adj. et subst.) ». Fréq. abs. littér. : 153. Bbg. Dub. Pol. 1962, p. 320.

Wiktionnaire

Adjectif

incendiaire \ɛ̃.sɑ̃.djɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui cause, qui peut causer un incendie.
    • La fabrique de la Régie des Tabacs est entièrement brûlée par des obus incendiaires. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
  2. (Par analogie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter).
    • Ainsi, alors que je me trouvais confrontée à un plat incendiaire dans un restaurant lors d'un voyage au Mexique, je demandais à quel âge on commençait à donner à manger aussi épicé aux enfants... Mon interlocuteur me répondit en souriant qu’on ne donnait pas de nourriture particulière aux bébés. — (Marie-Jeanne Trouchaud, 50 exercices de psycho-généalogie, 2013, page 21)
  3. (Figuré) Qui est véhément et caustique, en parlant de paroles ou d'écrits.
    • Henri eut un petit rire. Il se souvint tout à coup d'une vieille chronique où il avait, pour flétrir, stigmatiser, juvénaliser les comportements bourgeois, accumulé des bataillons d'imprécations pétaradantes, de prosopopées incendiaires, d'antithèses fulgurantes, […]. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 81-82)

Nom commun

incendiaire \ɛ̃.sɑ̃.djɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Auteur volontaire d’un incendie.
    • L’incendiaire d’une maison habitée est puni de mort.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INCENDIAIRE. adj. des deux genres
. Qui cause, qui peut causer un incendie. Matières incendiaires. Projectiles incendiaires. Fig., C'est un écrit incendiaire. Propos incendiaires. Il s'emploie aussi comme nom pour désigner l'Auteur volontaire d'un incendie. L'incendiaire d'une maison habitée est puni de mort.

Littré (1872-1877)

INCENDIAIRE (in-san-di-ê-r') adj.
  • 1Qui communique le feu, l'incendie. Matières incendiaires. Projectiles incendiaires. Telles, quand une bombe, ardente, meurtrière, Décrit dans le ciel noir sa courbe incendiaire, Hugo, Odes et ballades, III, 6. L'onde incendiaire [les matières en fusion dans Sodome livrée au feu du ciel] Mord l'îlot de pierre Qui fume et décroît, Hugo, Orient. 1.

    Terme de médecine. Monomanie incendiaire, celle dans laquelle l'idée fixe du malade est de mettre le feu aux bâtiments.

    S. m. et f. Celui, celle qui cause volontairement un incendie. Je maudis les bibliothèques, Et suis près d'excuser l'incendiaire Omar, Delille, Convers. I. Le jour favorisa les efforts du duc de Trévise ; il se rendit maître du feu [à Moscou] ; les incendiaires se tinrent cachés ; on doutait de leur existence, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 6. La tour de l'arsenal brûle encore ; un soldat de police vient d'y être trouvé ; on l'amène, et Napoléon le fait interroger devant lui ; c'est ce Russe qui est l'incendiaire : il a exécuté sa consigne au signe donné par son chef, Ségur, ib.

  • 2 Fig. Qui allume le feu de la sédition, de l'anarchie, de la guerre. Je trouve les vôtres [vos principes] terriblement incendiaires, Voltaire, Dial. XXVIII, 2. L'accord était conclu et juré, quand un ennemi de la paix est venu le rompre par une motion incendiaire, Mirabeau, Collection, t. I, 46.

    Terme de médecine. Médicaments incendiaires, médicaments auxquels on attribuait, dans le système de Broussais, la propriété d'augmenter la phlegmasie gastro-intestinale supposée dans les affections aiguës.

    Substantivement. Celui qui excite la sédition, l'anarchie. Nos maux et vos rébellions ne sont pas l'ouvrage de vos cœurs ; ils se forment, ils naissent dans le sein de vos tribuns ; ces incendiaires vous rendent coupables de tous nos embrasements domestiques, Le P. Catrou, dans DESFONTAINES.

HISTORIQUE

XVIe s. J'ai à vous faire voir quelles vues Dieu oppose à l'embrasement de sa maison, pratiqué par tant d'incendiaires, D'Aubigné, Hist. III, 488.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INCENDIAIRE, s. m. (Gram.) scélérat qui met le feu aux édifices des particuliers. L’incendiaire est puni des plus rigoureux supplices.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « incendiaire »

Du latin incendiarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. incendiarius, de incendium, incendie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « incendiaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incendiaire ɛ̃sɑ̃djɛr

Citations contenant le mot « incendiaire »

  • Lorsqu’on a vingt ans, on est incendiaire, mais après la quarantaine, on devient pompier. De Witold Gombrowicz / Souvenirs de Pologne
  • Dans la nuit du 13 au 14 juillet, aux alentours de minuit, alors qu’un homme mettait le feu à la voiture de son ex-compagne sur le parking de la résidence Les Marmottées, située chemin de la Vionnaz, plusieurs personnes sont intervenues pour le stopper. « Il a fait une première tentative mais mes voisins du bas l’ont vu faire et ont réussi à éteindre le feu », raconte Jessica, une habitante. Trente minutes plus tard, l’homme revient avec un jerrican d’essence. « Nous sommes tous descendus. Mon mari et un autre voisin se sont occupés de l’incendiaire pendant que nous jetions des seaux d’eau sur la voiture en feu », poursuit-elle. Plusieurs voisins se sont en effet relayés pour tenter d’arrêter la propagation de l’incendie à d’autres voitures et à la végétation environnante avant l’arrivée des pompiers et de la police. Violemment maîtrisé, l’incendiaire a été transporté à l’hôpital avant d’être placé en garde à vue. Une enquête est en cours. « Ils ont pris des risques pour leur sécurité et nous ont beaucoup aidés dans notre travail, ils ont eu un courage admirable », reconnaît la commissaire. , Faits-divers - Justice | Thonon-les-Bains : des voisins maîtrisent l’incendiaire d’une voiture
  • L'incendiaire a été jugé ce vendredi selon la procédure de CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, le « plaider-coupable » à la française). LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie, L'incendiaire de la bâche bleu-blanc-rouge condamné à douze mois de prison | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie
  • Le 17 juin, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire des chefs de « dégradation et destruction par un moyen dangereux pour les personnes ». L'enquête de police et les conclusions des techniciens du Laboratoire central de la préfecture de police ont mis en lumière la piste criminelle. L'incendiaire présumée a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire. Les autres locataires, terrorisés par cette nuit de cauchemar, ont décidé de se porter partie civile. leparisien.fr, Paris : ils ne veulent plus vivre terrorisés par leur «voisine incendiaire» - Le Parisien

Traductions du mot « incendiaire »

Langue Traduction
Anglais incendiary
Espagnol incendiario
Italien incendiario
Allemand brand
Chinois 燃烧的
Arabe حارق
Portugais incendiário
Russe зажигательный
Japonais 焼夷弾
Basque incendiary
Corse incendiale
Source : Google Translate API

Synonymes de « incendiaire »

Source : synonymes de incendiaire sur lebonsynonyme.fr
Partager