La langue française

Huître

Sommaire

  • Définitions du mot huître
  • Étymologie de « huître »
  • Phonétique de « huître »
  • Citations contenant le mot « huître »
  • Traductions du mot « huître »

Définitions du mot huître

Trésor de la Langue Française informatisé

HUÎTRE, subst. fém.

A. − Mollusque marin lamellibranche comestible, à coquille bivalve asymétrique (grossièrement feuilletée à l'extérieur, nacrée à l'intérieur), qui vit fixé, par sa valve creuse, à un corps submergé et qui fait l'objet d'un élevage (l'ostréiculture). J'ai vu disparaître, ou à peu près, ces déjeuners d'huîtres, autrefois si fréquents et si gais, où on les avalait par milliers; ils ont disparu avec les abbés, qui n'en mangeaient jamais moins d'une grosse, et les chevaliers, qui n'en finissaient plus (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p. 178).L'usage est d'y demander des huîtres d'Ostende avec un petit ragoût d'échalotes découpées dans du vinaigre et poivrées, dont on arrose légèrement lesdites huîtres (Nerval, Bohème gal., 1855, p. 154) :
La culture des huîtres comprend quatre stades successifs. Il faut d'abord que l'ostréiculteur possède du naissain, c'est-à-dire du frai d'huître. À cette fin (...) on installe des supports (...) sur lesquels viendra se fixer l'embryon d'huître (...) on arrive ensuite au stade de l'élevage. Boyer, Pêches mar., 1967, p. 80.
Huître à l'écaille (vx). Huître comestible. (Dict. xixeet xxes.).
Huître perlière. Groupe de mollusques marins ou d'eau douce qui sécrètent des perles (méléagrine, pintadine, mulette). J'ai vu là [au musée d'histoire naturelle de Munster] des huîtres perlières très-intéressantes en ce sens qu'elles montrent la formation de la perle à ses différents degrés (Du Camp, Hollande, 1859, p. 84).L'huître perlière est le terme collectif désignant divers mollusques marins ou d'eau douce; la perle marine a un orient plus chaud; l'huître d'eau douce est simplement recherchée pour la fabrication des boutons de nacre (Metta, Pierres préc., 1960, p. 119).
[P. allus. à la fable de La Fontaine : L'Huître et les Plaideurs] J'espère que les Danois seront plus durs à cuire qu'ils ne se sont montrés (...). Je soupçonne les Prussiens de vouloir accaparer l'huître (Mérimée, Lettres Viollet-le-Duc, 1864, p. 109).
Fam. [P. réf. à l'immobilité de l'huître qui reste fixée à son support, ou plus gén. à son mode de vie] Vivre d'une vie d'huître, bâiller comme une huître. Vous nous empêchez de boulotter, et ensuite parce qu'on bâille de faim, vous dites que nous sommes des huîtres (Courteline, Gaîtés Esc., 1886, III, 2, p. 44).Des huîtres collées à leurs barricades, tes va-nu-pieds! (Arnoux, Roi, 1956, p. 18).
SYNT. Huître de drague, d'élevage, de pleine mer; huître laiteuse, verte; huître américaine, pied-de-cheval, portugaise; huître de claires; huître d'Arcachon, de Cancale, de Belon, de Marennes, de la Manche; huîtres farcies, frites, marinées, à l'andalouse, à la poulette, au parmesan, en barquette, en hachis; potage d'huîtres; écailler, gober, élever, manger, ouvrir, pêcher des huîtres; banc d'huîtres; parc à huîtres; une douzaine d'huîtres; couteau, fourchette à huîtres; transporter des huîtres dans une clayette, dans une bourriche.
B. −
1. Fam. Personne sotte, stupide. Qui t'a permis de laisser entrer? Cent fois je t'ai dit de tenir ma porte close... Quelle huître, Seigneur Dieu, quelle huître! (Courteline, Femmes d'amis, Gouvernante, 1894, p. 77).
2. Vulg. ,,Mucosité expectorée`` (Delvau 1883).
Prononc. et Orth. : [pitʀ ̥]. Pour h init. v. huile.Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiiies. oistre (J. de Meun, Testament, 1168 ds Rose, éd. Méon, t. 4, p. 60), forme en usage jusqu'au début du xviies. (v. Gdf. Compl.); xves. huistre (Myst. du siège d'Orléans, p. 663 ds Littré); 1660 « personne sotte » (Oudin Fr.-Esp.). Du lat. ostrea « id. » (du gr. ο ́ σ τ ρ ε ο ν « id. »). Fréq. abs. littér. : 433. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 812, b) 865; xxes. : a) 459, b) 408.
DÉR.
Huîtrier, -ière, adj.Relatif aux huîtres, à leur élevage, leur vente, leur pêche. Industrie huîtrière. C'étoit le rendez-vous de toutes les pirogues huîtrières de la ville (Crèvecœur, Voyage, t. 3, 1801, p. 299).[ɥitʀije], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. 1935. 1reattest. 1801 id.; de huître, suff. -ier*.

Wiktionnaire

Nom commun

huître \ɥitʁ\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Zoologie) Mollusque marin bivalve, à la chair translucide, utilisé pour la production de perles et de nacre ou pour la consommation humaine.
    • Pêcher des huitres. Manger des huîtres. Une douzaine d’huîtres. Écailler des huîtres. Huîtres marinées, frites.
    • L’usage est d’y demander des huîtres d’Ostende avec un petit ragoût d’échalotes découpées dans du vinaigre et poivrées, dont on arrose légèrement les dites huîtres. — (Gérard de Nerval, Les Nuits d'octobre)
    • Au premier rang des coquillages il faut placer l’huître, cet incomparable mollusque, qui est devenu si cher ces dernières années. — (J. Sévrette, Cabourg et ses environs ,)
    • Les huîtrières, grands réservoirs établis au S.-E. de l’avant-port (pl. F5), sont remplies de centaines de mille d’huîtres presque pendant toute l'année. — (Karl Bædeker, Belgique et Hollande — Manuel du voyageur, 1905, page 206)
    • Il […] reparut bientôt tenant une huître à la main. L'ouverture ne produisit pas la perle désirée, ce qui n'était pas pour surprendre, car la proportion des huîtres contenant des « poe » ou perles, est de une sur plusieurs milliers. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • […] il ne faut pas oublier qu’un enfant de cet âge est comme une huître ; il s’ouvre à tout, mais il peut aussi se refermer et décliner toute proposition. — (Le Devoir, 3 janvier 2015)
  2. (France) (Figuré) (Ironique) Personne peu intelligente
    • Avoir le QI d’une huître.
  3. (Argot) Crachat de mucus, de couleur verdâtre si le cracheur est atteint d’une inflammation des bronches.
  4. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. À rapprocher de conque, coquille, coquille Saint-Jacques et vannet.
    • Taillé, au premier de sinople à la coccinelle de gueules de sept points de sable, la tête et les pattes du même, au second de sable au voilier de gueules habillé d’argent et flammé aussi de gueules voguant à dextre sur une mer d’azur, surmontée à senestre d’un pin maritime de sinople sur une terrasse isolée d’or ; à la cotice en barre d’or brochant sur la partition ; le tout sommé d’un chef de sable chargé de trois huîtres d’or posées en bande, en pal et en barre, qui est de Gujan-Mestras → voir illustration « armoiries avec 3 huîtres »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUÎTRE. n. f.
Mollusque de mer acéphale, à coquille bivalve irrégulière. Pêcher des huîtres. Manger des huîtres. Une cloyère, un parc d'huîtres. Une douzaine d'huîtres. Huîtres bien fraîches. Huîtres vertes. Ouvrir des huîtres. Écailler des huîtres. Déjeuner d'huîtres. Huîtres marinées. Huîtres frites. Faire parquer des huîtres pour les engraisser. On dit L'écaille et non La coquille d'une huître. Figurément et par ironie, il se dit d'une Personne peu intelligente.

Littré (1872-1877)

HUÎTRE (ui-tr') s. f.
  • 1Mollusque acéphale hermaphrodite, renfermé dans une coquille à deux valves dissemblables réunies par un ligament. Un jour deux pèlerins sur le sable rencontrent Une huître que le flot y venait d'apporter, La Fontaine, Fabl. II, 9. L'huître est pour le juge ; Les écailles pour les plaideurs, La Fontaine, ib. I, 21. Des sottises d'autrui nous vivons au Palais ; Messieurs, l'huître était bonne : adieu, vivez en paix, Boileau, Épît. II. Mme Denis mangera demain vos huîtres ; je pourrai bien en manger aussi, pourvu qu'on les grille ; je trouve qu'il y a je ne sais quoi de barbare à manger un aussi joli petit animal tout cru, Voltaire, Lett. Chabanon, 21 décembre 1767. L'huître ouvre son écaille, et reçoit, avec l'eau de la mer, des corpuscules et des insectes de différents genres, Bonnet, Consid. corps org. Œuv. t. V, p. 152, dans POUGENS. Moi, s'écria Garnier d'une voix tonnante, j'arrive du Havre où m'avait appelé la nouvelle de la mort de mon oncle, que j'ai trouvé à déjeuner, mangeant sa huitième douzaine d'huîtres, Ch. de Bernard, la Femme de quarante ans, § IX.

    Genre ostrea, type de la famille des ostracées, où l'on distingue : l'huître comestible, dite simplement huître, c'est celle qui est servie sur les tables, ostrea edulis, L. ; l'huître pied de cheval, ostrea hippopus, L. ; l'huître virginique, appelée vulgairement pirogue ; l'huître crête de coq, connue sous le nom de crête de coq, aussi bien que le strombe crête de coq.

    Huître perlière, huître où l'on trouve les perles. On sait que c'est à la classe des huîtres qu'appartient ce riche coquillage, dont la coquille est incrustée de nacre et qui fournit les perles, Bonnet, Contempl. nat. XII, 26, note 6.

  • 2Huître à l'écaille, se disait autrefois de l'huître qu'on mange. Vous n'avez jamais vu la mer que dans une huître à l'écaille, Cyrano de Bergerac, Pédant joué, I, 4.

    Fig. C'est une huître à l'écaille, c'est une bête.

  • 3 Fig. et familièrement. Personne stupide. Quelle huître !

    Il chante, il joue comme une huître, il chante, il joue très mal.

  • 4Huître épineuse, espèce de coquillage marin à fond blanc.

    Huître feuillée, autre espèce de coquillage, tacheté de pourpre.

REMARQUE

On dit l'écaille et non la coquille d'une huître.

HISTORIQUE

XIIIe s. En riens, fors en bien faire, ne se vuellent acroistre, Car ne prisent le munde la montance d'une oistre, J. de Meung, Test. 1168.

XIVe s. …Les bestes imparfettes sont qui ne se meuvent d'un lieu, comme moules et oystres, Oresme, Eth. 30.

XVe s. Faut-il endurer ce sanglot [mal, offense] Ainsi comme huistres de Quancalles ? Myst. du siége d'Orléans, p. 663. Les aultres sont entrez en cloistres De Celestins et de Chartreux, Bottés, housés com pescheurs d'oystres ; Voylà l'estat divers d'entre eulx, Villon, Gr. Testam.

XVIe s. Coquille d'œufs, coquille de limassons, escailles d'ouistres, De Serres, 905.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « huître »

Wallon, witt, s. f. ; provenç. et espagn ostra ; ital. ostrica ; du lat. ostrea ou ostreum, qui vient du grec ὄστρεον.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin ostrea, même sens. Le ‹ h › initial, non étymologique, a été ajouté en moyen français par les clercs du Moyen Âge pour éviter la lecture vitre, ‹ u › et ‹ v › s’écrivant de la même façon dans la typographique de l’époque → voir huile, huis et huit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « huître »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
huître yitr

Citations contenant le mot « huître »

  • En fait de femmes, c'est dans les huîtres qu'on trouve les perles. De Jules Barbey d’Aurevilly / Pensées détachées
  • L'âme humaine placée dans le cerveau de l'huître, y acquerrait-elle jamais des notions de morale et de métaphysique ? Charles Bonnet, Essai analytique sur les facultés de l'âme
  • On fait tant, à la fin, que l'huître est pour le juge, Les écailles pour les plaideurs. Jean de La Fontaine, Fables, le Frelon et les Mouches
  • Il y a des gens qui ont la susceptibilité de l'huître, on ne peut y toucher sans qu'ils se contractent. Paul-Jean Toulet, Monsieur du Paur, homme public, Émile-Paul
  • Le monde est une huître, mais on n’ouvre pas une huître avec douceur. De Arthur Miller / Mort d’un commis voyageur
  • Le mouchoir, c'est un parc à huîtres. De Pierre Perret
  • La perle précieuse provient d’une vulgaire huître. De Proverbe chinois
  • Les perles qu'on trouve dans les huîtres pendant les mois sans R sont fausses. De François Cavanna
  • L'huître, elle aussi, a des ennemis. De Alexis Tolstoï / Kosma Proutkov
  • Si j'étais une huître, je ne cultiverais pas ma perle. De Jean Paulhan
  • L'huître aussi a des chagrins d'amour. De Richard Brinsley Sheridan / The critic
  • L'ennui de l'huître produit les perles. De José Bergamin / La Cabeza a Pajaros
  • Je ne mange pas d’huîtres. Je veux que mes aliments soient morts. Ni malades, ni blessés... morts. De Woody Allen
  • Une huître, c’est un poisson fait comme une noix. De Jean-Charles / La Foire aux cancres
  • Il y a des gens qui ont la susceptibilité de l'huître. On ne peut y toucher sans qu'ils se contractent. De Paul-Jean Toulet
  • Il est plus facile d'ouvrir une huître sans couteau que la bouche d'un avocat sans avance. De Barten Holyday
  • Celui-là a eu du courage, qui a été le premier à manger une huître. De Jonathan Swift
  • J'adore les huîtres : on a l'impression d'embrasser la mer sur la bouche. De Léon-Paul Fargue
  • Les huîtres à la carte viennent de chez Christine Jacob : , Vannes : l'ancienne navigatrice Aude Labérenne à la barre d'un bar à huîtres | Actu Morbihan
  • C’est ce nous avons voulu tester sur une espèce emblématique de nos côtes et de nos assiettes : l’huître creuse Crassostrea gigas. The Conversation, Que se passe-t-il quand les huîtres avalent des microplastiques ?
  • Qui dit vacances, dit restaurants de plage. Sur l’étang de Thau, dans l’Hérault, les huîtres de Jean-Marc Deslous-Paoli sont à déguster sur un plateau, dans le sens des aiguilles d’une montre. Le Monde.fr, Les restos les pieds dans l’eau : à Bouzigues, 50 nuances d’huîtres
  • Le paysage concurrentiel du rapport sur le marché mondial Carbonate de calcium de la coquille d’huître présente les entreprises importantes opérant sur ce marché. Certaines des principales sociétés incluses dans le rapport sont Caltron, Nutri Granulations, Sudeep Pharma, The Wright Group, Penglai Marine Bio-tech, Dr. Behr, ERIE and Huber Materials. gabonflash, Aperçu du marché mondial Carbonate de calcium de la coquille d'huître, prévisions jusqu'en 2029 | Huber Materials, Dr. Behr, ERIE and Nutri Granulations - gabonflash
  • Officiellement inauguré le 9 juillet, le bar à huîtres flottant propose d'ores et déjà des plateaux de fruits de mer. "Nous avons choisi de commercialiser des huîtres peu connues et issues des quatre coins de France pour les faire découvrir, explique Véronika Thierry. Nous proposons également des crevettes, homards, bulots et autres fruits de mer." , GRAU-DU-ROI Le Spinaker a ouvert son bar à huîtres flottant – Objectif Gard
  • De la poudre d'huîtres dans les chaussures ? C'est l'invention de Solandy West qui commence à vendre des semelles sur-mesure pour les sportifs, imprimées en 3D, au prix de 85 euros la paire. Elles épousent la forme de la voûte plantaire et contribuent à limiter les échauffements. Deux années de R&D ont été nécessaires à leur mise au point. Les Echos, Solandy West invente la semelle de chaussures à base d'huîtres | Les Echos
  • Ce rapport examine la portée (volume et valeur) des champignons d’huîtres par rivaux, régions, classes de produits et utilisateurs finaux, connaissances antérieures et connaissances prévisionnelles. Le document examine conjointement la perspective de la concurrence sur le marché international, les principaux acteurs du marché et les tendances actuelles. Il met même en évidence les opportunités et défis à venir, les ambiguïtés et les obstacles à l’importation, les lignes de vente et les fournisseurs. Le document d’analyse estime également l’échelle de croissance des champignons d’huîtres comme les tendances à venir dans le monde. Plus encore, il sépare Oyster Mushroom, allant du type au but et de l’analyse complète aux principaux acteurs du marché et aux prévisions. Thesneaklife, Marché mondial des champignons à huîtres Opportunités de croissance prometteuses et prévisions 2020-2026 par Country Fresh, Whole Earth Harvest, Sylvan, Traveler Produce – Thesneaklife

Traductions du mot « huître »

Langue Traduction
Anglais oyster
Espagnol ostra
Italien ostrica
Allemand auster
Chinois 牡蛎
Arabe محار
Portugais ostra
Russe устрица
Japonais カキ
Basque oyster
Corse ostra
Source : Google Translate API
Partager