Houleux : définition de houleux


Houleux : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HOULEUX, -EUSE, adj.

A. − [En parlant de la surface de la mer] Qui est agité par le mouvement ondulatoire de la houle. Un grand vent alizé se leva sur la mer, qui devint verte et houleuse (Loti, Mariage,1882, p. 201).Plus loin se devinait la masse très sombre et un peu houleuse de l'océan, et parfois une lame plus forte et plus profonde qui déferlait (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 55).
[Par amplification poét. ou par abus, en parlant d'une mer de tempête (v. houle)] Cette mer dont les longues lames houleuses soulevaient l'énorme bateau (Bourget, Actes suivent,1926, p. 45).
[P. méton.] Temps houleux. On n'aurait jamais cru de Haynes (...) qu'il se ferait attacher un filin sous les bras et suspendre le long de la coque, par temps houleux, pour reconnaître une avarie du navire (Peisson, Parti Liverpool,1932p. 188).
B. − P. ext. [En parlant d'une surface liquide autre que celle de la mer] Fleuve houleux. Le fleuve sur le pont duquel hoquetait un camion de laitier, ses phares réfléchis par l'eau noire houleuse (Butor, Modif.,1957, p. 216).
C. − P. anal. et p. métaph., littér.
1. [P. anal. de mouvement]
[En parlant d'une masse végétale agitée par le vent] Forêt houleuse; cimes vertes et houleuses; feuillages houleux. Au sein des blés houleux s'enfoncent les faucilles (Ch. Guérin, Cœur solit.,1904, p. 114).
[En parlant d'une masse humaine (ou animale)] La foule énorme, houleuse, se poussait, ondulait, criait (Maupass., Mt-Oriol,1887, p. 36).Toutes les bêtes ne formaient qu'une seule masse, emportée dans un élan houleux (Genevoix, Dern. harde,1938, p. 12).
[En parlant du corps humain, ou de l'une de ses parties] Démarche houleuse. La vieille se remit en marche, la poitrine ballottante, la croupe houleuse (Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 28).Le menuisier, l'épaule houleuse et la casquette vissée sur l'oreille, s'éloignait (H. Bazin, Huile sur feu,1954, p. 141).
[En parlant de bruits, de sons] Sourde et houleuse rumeur. Il riait de ce rire de gorge, jeune et houleux, qu'il avait refoulé si longtemps, et que Rachel avait pour toujours libéré (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 121).Le tumulte houleux des hommes, et saccadé des armes à feu, se décomprime (Arnoux, Roi,1956, p. 40).
2. [P. anal. d'aspect; en parlant de surfaces dont le relief plus ou moins onduleux, l'aspect plus ou moins tourmenté, évoque le mouvement en quelque sorte figé de la mer agitée par une houle plus ou moins forte] Paris (...) déroulait devant elle la mer houleuse de ses toitures (Zola, Page amour,1878, p. 822).Mais la tête petite, la douleur qui crispe le beau visage confèrent à cette masse de chair houleuse la noblesse que réclamait le symbole (J. Cladel, Maillol,1935, p. 77).Une banlieue morne et houleuse, basculée au hasard sur les vagues du bourrelet de dunes qui marquait le contour de la terre ferme (Gracq, Syrtes,1951, p. 173).Un ciel, houleux et mâchuré, des rafales de vent aigre (Arnoux, Zulma,1960, p. 257).
D. − Au fig. ou p. métaph.
1. [Au plan subjectif; en parlant de sentiments ou de sensations provoquant un mouvement d'agitation ressenti comme une sorte de houle intérieure] Houleuse inquiétude; colère houleuse. L'idée que jamais plus cette femme ne m'appartiendrait ainsi que j'en avais eu naguère la houleuse sensation, s'acharnait à m'exaspérer (Carco, Verotchka,1923, p. 144).Il laissa en l'air ces mots interminés, d'un chagrin houleux, obscur et déchirant (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 350).
2. [Au plan objectif; en parlant d'une pers. ou d'une assemblée qui s'agite, gronde sous l'empire de sentiments violents, tumultueux; p. réf. aux flots agités par une forte houle] Public, parlement houleux. Ce soir, sur les boulevards, la foule, l'immense foule des jours mauvais, une foule agitée, houleuse, cherchant du désordre et des victimes (Goncourt, Journal,1870, p. 610).Houleuse encore des émotions de cette journée (...) elle tapotait nerveusement le trottoir du bout de son parapluie (Bloy, Hist. désobl.,1894, p. 140).
Existence houleuse. Existence mouvementée, agitée, troublée. Temps houleux. Temps agité, troublé. Il avait, en effet, vécu dans des temps houleux, secoués par d'affreux troubles (Huysmans, À rebours,1884, p. 44) :
Joseph avait, au cours de son existence houleuse, reçu beaucoup de lettres anonymes. On ne saurait brasser des affaires complexes, participer à la vie politique d'un grand pays, briguer les honneurs, être, somme toute, un homme représentatif et un chef de file, sans mécontenter, n'est-ce pas? Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 161.
REM.
Houleusement, adv.,rare. D'une manière houleuse. a) [Correspond à houleux C] Les nuages charmés Par l'hélice Vers nous Leur troupeau déambulait Houleusement (Cocteau, Poèmes,1916, p. 105).b) [Correspond à houleux D] Jour mémorable où (...) dans l'église fourmillante d'une foule houleusement attentive (...) il avait définitivement confondu son rival (Arnoux, Seigneur,1955, p. 55).
Prononc. et Orth. : [ulø] init. asp. fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1762; ds 1762 avec 2 l. Étymol. et Hist. 1. 1716 mer fort houleuse (A. F. Frézier, Relation du voyage de la mer du Sud, p. 36); 2. fig. 1870 foule houleuse (Goncourt, loc. cit.). Dér. de houle*; suff. -eux*, -euse. Fréq. abs. littér. : 138. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, pp. 306-307.

Houleux : définition du Wiktionnaire

Adjectif

houleux

  1. (Marine) Qui est agité par la houle, en parlant de la mer.
    • Lorsque nous arrivâmes à destination, la mer trop houleuse nous interdisait toute nouvelle tentative de débarquement. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • La mer est dure et houleuse, le remorquage pénible. A midi, la remorque casse et le motor yacht me quitte fort vite en me saluant, car il désire rentrer avant l’arrivée du grain. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. (Figuré) Qui est agité de mouvements divers, souvent hostiles.
    • Tous deux saignèrent dès le premier engagement et, dans la fumée grise des cigarettes, le public devint plus houleux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Houleux : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOULEUX, EUSE. (H est aspirée.) adj.
T. de Marine. Qui est agité par la houle, en parlant de la Mer. La mer est encore très houleuse. Fig., Cette assemblée est houleuse.

Houleux : définition du Littré (1872-1877)

HOULEUX (hou-leû, leû-z') adj.
  • Terme de marine. Agité par la houle, en parlant de la mer. Les courants de l'Eubée rendaient encore la mer plus houleuse, Chateaubriand, Itin. part. 2e.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Houleux : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

HOULEUX, adj. (Marine.) se dit de la mer lorsqu’elle est agitée & couverte de vagues. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « houleux »

Étymologie de houleux - Littré

Houle 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de houleux - Wiktionnaire

 Dérivé de houle avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « houleux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
houleux ulø play_arrow

Citations contenant le mot « houleux »

  • Mais le début de l’année 2020 a de nouveau été houleux pour Nicole Belloubet. Dès janvier, l’affaire Mila, du prénom de l’adolescente de 16 ans menacée de mort pour avoir insulté les religions, a poussé la garde des sceaux à faire son mea culpa après une déclaration polémique dans laquelle elle déclarait que « l’insulte à la religion » constituait une « atteinte à la liberté de conscience ». La Croix, Nicole Belloubet, trois années houleuses à la justice
  • Demandaient-ils, eux aussi, à ce que l’Etat couvre les frais d’entretien de la piscine et le jardinage de leur maison secondaire ? Nul ne le sait. Le contenu du cadeau fiscal fait au Premier ministre reste opaque. Nétanyahou, bien sûr, s’est gardé d’entrer dans les détails. Mercredi, après trois heures de débat houleux et de suppliques surréalistes du député Likoud de service envoyé plaider la cause de son patron, soi-disant menacé de «paralysie financière, et peinant à joindre les deux bouts à la fin du mois», la commission a donné gain de cause à «Bibi». Bien aidé par l’abstention des membres de Bleu-Blanc, le parti de Benny Gantz, son ex-rival devenu ministre de la Défense, qui se posait pourtant en chantre de la bonne gouvernance et de la sobriété lors des trois dernières élections avant de devenir le «suppléant» de Nétanyahou. Libération.fr, Ristourne fiscale et général arrêté : week-end houleux pour Nétanyahou - Libération

Traductions du mot « houleux »

Langue Traduction
Corse tempestosa
Basque ekaitz
Japonais
Russe штормовой
Portugais tormentoso
Arabe عاصف
Chinois 暴风雨
Allemand stürmisch
Italien tempestoso
Espagnol tormentoso
Anglais stormy
Source : Google Translate API

Synonymes de « houleux »

Source : synonymes de houleux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « houleux »



mots du mois

Mots similaires