La langue française

Grillage

Sommaire

  • Définitions du mot grillage
  • Étymologie de « grillage »
  • Phonétique de « grillage »
  • Citations contenant le mot « grillage »
  • Traductions du mot « grillage »
  • Synonymes de « grillage »

Définitions du mot « grillage »

Trésor de la Langue Française informatisé

GRILLAGE1, subst. masc.

[Correspond à griller1] Action de griller; résultat de cette action. Le grillage des viandes leur conserve presque tout leur suc (Lar. 19e).
Spécialement
CHIMIE. ,,Combustion d'un corps à l'air libre`` (Littré).
CONFISERIE. Action de faire griller des fruits, des noyaux dans du sucre. Grillage d'amandes (Lar. encyclop.).
TEXTILE. Grillage des tissus de coton. Opération qui consiste à faire passer les toiles de coton par la flamme pour les débarrasser de leur duvet (d'apr. Littré). Synon. flambage.
MÉTALL. Opération qui consiste à faire griller le minerai, pour faire passer le métal à l'état d'oxyde, avec parfois la nécessité de plusieurs opérations afin d'obtenir la transformation du minerai en métal par réduction au charbon ou au coke (d'apr. Grand. 1962) :
... les nombreuses opérations relevant du grillage et de la calcination (...) occupent dans de nombreuses métallurgies une place importante; mais elles ne sont − à quelques exceptions près − que des opérations intermédiaires, préparant notamment aux fusions, aux ébullitions ou à l'électrolyse. Guillet, Techn. métall.,1944, p. 19.
INDUSTR. ALIM. Grillage du café. Action de brûler du café.
Prononc. : [gʀija:ʒ]. Étymol. et Hist. 1735 métall. (Hist. de l'Acad. des Sc., p. 201 : Cette opération se nomme le grillage [...] Souvent un seul grillage n'enlève pas à la mine tout le souffre et tout l'arsenic qu'elle contenoit). Dér. de griller1*; suff. -age*.

GRILLAGE2, subst. masc.

[Correspond à griller2]
A. − Treillis (en fil de fer à l'origine) tordu ou ondulé, à mailles plus ou moins grandes, qu'on emploie comme clôture de jardin, de cage, etc., comme bordure de gazon ou encore pour garnir une fenêtre, une porte vitrée. Fermer le soupirail d'une cave avec un grillage (Ac. 1835-1932). Le grillage d'une bibliothèque, d'un confessionnal; le grillage d'une fenêtre de prison (Ac. 1932). Depuis le journalier qui fagote au bord du bois jusqu'au banquier derrière son grillage et ses registres à coins de cuivre (Pourrat, Gaspard,1930, p. 197).Il avait avec une cisaille coupé les mailles du grillage qui fermait encore le camp à quelques endroits (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 365) :
La voilette est un moyen simple. Tout décor, tout dessin considéré derrière un grillage ou un filet prend du style. Simplement en clignant des yeux, comme savent faire les peintres, vous simplifiez un paysage; vous le nettoyez des détails inutiles, qui brisent la ligne; vous lui ôtez ses rides. Alain, Propos,1913, p. 162.
SYNT. Grillage d'un guichet, d'une meurtrière; grillage d'un colombier, d'une resserre.
P. métaph.
[Évoquant l'image d'un treillis, de barreaux] Grillage de la forêt. Je me souviens (...) de voir à travers le grillage de la pluie s'avancer sur moi le torrent avec, devant, (...) un gros rocher (Giono, Baumugnes,1929, p. 112).
[Évoquant la notion de barrière, de limite] Dans l'amour, par exemple, où nous la laissons [notre âme] quelquefois s'approcher des grillages de la vie extérieure (Maeterl., Trésor humbles,1896, p. 219).
B. − Emplois spéc.
1. PÊCHE. Barreaux de bois ou de métal placés aux arrivées et sorties d'eau d'un étang pour retenir le poisson. (Dict. xixeet xxes.).
2. CONSTR., TRAV. PUBL. Assemblage de charpentes croisées servant à soutenir des fondations en terrain humide ou argileux. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth. : [gʀija:ʒ]. Ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1328 (Inventaire des Biens de la Reine Clémence de Hongrie ds Rec. de Comptes de l'Argenterie des rois de France, par L. Douët-d'Arcq, p. 111 : poié par Chardot Godart, pour le grillage des boys de Violete et de Cornouaille); 1733 (Nouvelles archives de l'art fr., Recueil de doc. inédits publ. par la Société de l'histoire de l'art fr., Année 1922, 163 : Fondations sur pilotis et grillages). Dér. de grille*; suff. -age*.
STAT. − Grillage1 et 2. Fréq. abs. littér. : 236. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 189, b) 412; xxes. : a) 296, b) 442.

grillage « treillis de fil de fer placé aux fenêtres, aux portes, etc. »

Wiktionnaire

Nom commun 1

grillage \ɡʁi.jaʒ\ masculin

  1. Treillis de fils de fer ou de plastique à mailles plus ou moins grandes.
    • Un tamis est constitué d’un cadre et d’un grillage dont la grandeur des mailles détermine la grosseur des éléments qui peuvent ou non le traverser.
  2. Treillis métallique, à mailles plus ou moins grandes, installé devant une ouverture de bâtiment, d’un meuble et destiné à interdire le passage des personnes et des animaux tout en permettant le passage de l’air et du son.
    • En passant devant la mairie, je vis qu’il y avait du monde arrêté près du petit grillage aux affiches. — ( Alphonse Daudet, La dernière classe, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 9.)
    • Il n’y avait plus entre nous que des barrières matérielles, la présence de son maître, et le grillage de fer de ses fenêtres. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Le grillage d’une bibliothèque, d’un confessionnal.
  3. Clôture en treillis de fil de fer, plus rarement de plastique.
    • Le grillage que nous avons installé au poulailler empêche les poules de s’échapper.
  4. (Vieilli) Clôture à claire-voie réalisée avec des barres de fer.
    • Fermer le soupirail d’une cave avec un grillage.
  5. Treillage bouchant un étang pour y retenir le poisson.
  6. (Architecture) Assemblage de pièces de charpente croisées destinées à soutenir des fondations dans un terrain humide ou meuble.
    • Réaliser un grillage sur pilotis.

Nom commun 2

grillage \ɡʁi.jaʒ\ masculin

  1. Action de griller ou de torréfier.
    • Ces fragments, qui portent le nom de cossettes, sont torréfiés dans de grands brûloirs à café, […]. On ajoute quelquefois, après le grillage, un peu de beurre pour lustrer les cossettes et leur donner l'aspect du café brûlé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 131)
  2. Action de griller les tissus, et le coton en particulier, afin de leur donner un apprêt.
  3. (Par extension) Lieu où s’effectuent les opérations de grillage des tissus.
  4. (Métallurgie) Opération consistant à chauffer au rouge un minerai en présence d'oxygène, soit pour le rendre plus friable, soit pour dissocier certaines substances combinées avec lui.
    • On peut obtenir le mercure par grillage du sulfure de mercure.

Forme de verbe

grillage \ɡʁi.jaʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe grillager.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe grillager.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe grillager.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe grillager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe grillager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRILLAGE. n. m.
T. de Métallurgie. Opération qui consiste à faire griller le minerai.

Littré (1872-1877)

GRILLAGE (gri-lla-j', ll mouillées, et non griya-j') s. m.
  • 1Action de griller ; résultat de cette action.
  • 2Opération de métallurgie qui consiste à faire passer le minerai par plusieurs feux avant de le fondre. On donne à ces pyrites deux, trois et quatre feux de grillage avant de les fondre, Buffon, Min. t. v, p. 106.
  • 3 Terme de chimie. Combustion d'un corps à l'air libre.
  • 4 Terme de confiseur. Action de faire griller des fruits, des noyaux, dans du sucre. Faire un grillage d'amandes.

    La chose grillée.

  • 5 Terme de manufacture. Grillage ou flambage des tissus de coton, opération qui consiste à faire passer les toiles de coton par la flamme, pour les débarrasser du duvet qui leur reste après qu'elles ont été tissées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

GRILLAGE, s. m. (Métallurgie.) c’est une opération de Métallurgie, par laquelle on se propose de calciner ou de dégager des mines avant que de les fondre les parties sulfureuses, arsénicales, antimoniales & volatiles qui sont combinées avec le métal lorsqu’il est minéralisé ; parce que ces parties étrangeres, si elles restoient unies avec le métal, nuiroient à sa pureté, le rendroient aigre, cassant, & difficile à fondre. Comme presque toutes les mines d’argent, de plomb, de cuivre, d’étain, &c. contiennent ou du soufre, ou de l’arsenic, ou l’un & l’autre à-la-fois, on est obligé de les faire passer par l’opération du grillage avant que de les faire fondre ; cette opération est de la plus grande importance : & l’on en peut tirer un très-grand fruit quand elle se fait d’une façon convenable & analogue à la nature de la mine que l’on a à traiter. L’expérience a fait voir que le grillage n’est point du-tout indifférent, & que les mines qui ont été grillées, donnoient toûjours plus de métal que celles qui ne l’avoient point été.

La grande diversité qui se trouve dans la combinaison des différentes mines, fait que les méthodes qu’on employe pour le grillage, sont très-variées, & different autant que les mines elles mêmes ; de-là vient aussi qu’il y en a qu’on est obligé de griller un très-grand nombre de fois, tandis que d’autres n’exigent qu’un petit nombre de grillages ; cela dépend de la quantité des matieres que l’on doit dégager, & de leur combinaison plus ou moins intime avec le métal lorsqu’il est minéralisé. C’est donc aux directeurs des mines & des fonderies à connoître parfaitement la nature de leur mine, & des matieres qui entrent dans sa composition & qui l’accompagnent, pour juger de la maniere dont le grillage doit lui être appliqué.

L’opération du grillage se pratique, ou avant de donner aux mines la premiere fonte au fourneau de fusion, ou bien il se fait sur la matte, c’est à-dire sur la matiere impure & mélangée que l’on obtient après la premiere fonte de la mine ; ainsi on distingue deux especes de grillages : savoir, celui de la mine, & celui de la matte. L’une & l’autre de ces opérations se fait de plusieurs façons différentes, qui varient avec les lieux & suivant la nature des mines. On se contentera d’indiquer les méthodes les plus communes. Il y a des grillages qui se font à l’air libre : d’autres se font sous des angars ou toits ; d’autres se font dans des fourneaux voûtés. Pour le grillage simple qui se fait à l’air libre, on choisit auprès de la fonderie un terrein uni, sur lequel on dispose en quarré du bois ou des fagots ; l’on étend la mine par-dessus, & l’on continue ainsi à faire des couches alternatives de bois & de mine : ce qui fait un tas qui a la forme d’une pyramide tronquée, comme on peut voir dans les Planches de Métallurgie, fig. 1. On a soin de laisser un intervalle vuide entre le sol du terrein & la premiere couche de bois, afin de pouvoir allumer le tas que l’on veut griller.

Le grillage à l’air libre se fait aussi sur une aire entourée d’un mur, à qui on donne des formes différentes dans les différens pays. A Fahlun en Suede, ce mur ressemble à un fer à cheval (Voyez dans la Planche la figure 2. la lettre A marque le registre ou la cheminée qu’on pratique pour que l’air fasse aller le feu). Mais la forme la plus ordinaire qu’on donne à ce mur, est celle qu’on voit à la fig. 3. c’est un mur à trois côtés ABC, partagé par plusieurs autres murailles DDD, qui forment comme des cloisons ; c’est dans l’espace compris entre ces murs ou cloisons, que l’on arrange le bois & la mine pour le grillage. Dans d’autres endroits le fourneau de grillage est un grand quarré de maçonnerie, voyez la figure 4. aaa sont les soupiraux pour le cours libre de l’air ; b est l’entrée du fourneau. A Freyberg en Saxe, on grille la mine d’argent & de plomb dans un fourneau qu’on voit représenté à la fig. 5. dont le sol AA sur lequel se fait le grillage, est revêtu de briques ; ce fourneau est couvert d’un toît soûtenu par des piliers de brique, qui portent sur la maçonnerie des côtés du fourneau ; on laisse une ouverture à ce toît, pour que la fumée se dégage. Il y a des occasions où l’on est obligé de faire le grillage dans des fourneaux de réverbere, voûtés & arrangés de maniere que la flamme qu’on allume dessous, vient rouler sur la matiere que l’on veut griller. Schlutter en inventa un de cette espece, dont il se servit avec succès ; il pouvoit contenir jusqu’à 32 quintaux de mine à-la-fois. Il en donne une description très-circonstanciée dans son traité de la fonte des mines, tom. II. pag. 31. & §. de la traduction françoise.

Il y a encore un grand nombre de manieres pour faire le grillage des mines ; & chaque endroit où l’on s’occupe des travaux de la métallurgie, suit à cet égard une méthode particuliere, qui differe à quelques égards de celle des autres pays ; mais celles qui viennent d’être décrites, suffisent pour qu’on se fasse une idée de cette opération ; ceux qui voudront de plus grands détails sur le grillage, les trouveront dans le traité de la fonte des mines d’André Schlutter, publié en françois par M. Hellot, tom. II. & dans Emmanuel Swedenborg, opera mineralia. De cupro.

Les regles générales à observer pour le grillage, c’est d’employer un feu doux qui fasse simplement rougir doucement la mine sans la faire entrer en fusion. Il est nécessaire que le feu soit doux ; parce que s’il étoit violent, en dégageant les parties volatiles qu’on veut faire partir, son impétuosité entraîneroit aussi les parties métalliques qui sont écartées les unes des autres dans la mine, & divisées en particules très-déliées.

La plûpart des métallurgistes préferent le feu de bois à celui de charbon pour le grillage des mines, tant parce qu’il est moins coûteux que le charbon, que parce qu’il ne chauffe point si vivement, & remplit mieux les vûes qu’on se propose dans cette opération. On regarde le bois de pin & de sapin comme préférable à tous les autres ; à son défaut on peut employer le bois de chêne ou de hêtre ; on peut aussi se servir de fagots. Il y a des endroits où l’on grille avec du bois verd & mouillé ; mais l’expérience a fait voir que l’usage du bois sec étoit beaucoup plus avantageux.

L’on est quelquefois obligé de réitérer le grillage de la même mine un grand nombre de fois ; cela dépend de sa nature & de ses propriétés ; & c’est l’expérience & l’habileté du métallurgiste qui doit en décider. Il y a des mines qu’on est obligé de faire passer par 16, 18, & même 20 feux ou grillages ; on voit que le traitement de ces sortes de mines ne peut être entrepris que dans des pays où le bois est très-commun, & la main-d’œuvre à très-bon marché, comme en Suede.

Lorsqu’on fait griller des mines, on est souvent obligé d’y faire des additions qui, jointes à l’action du feu, servent à les developper & à détruire les substances étrangeres qui sont unies au métal dans sa mine ; c’est ainsi que l’on joint des pyrites avec de certaines mines de cuivre lorsqu’on les fait griller ; par-là l’acide du soufre que ces pyrites contiennent se dégage, & met en dissolution la miniere ou la pierre qui sert d’enveloppe à la mine, & détruit les parties ferrugineuses qui s’y trouvent jointes ; lorsque les mines sont arsénicales, il est aussi à propos d’y joindre des pyrites, parce que leur soufre se combine avec l’arsenic, qui par-là se dégage du métal. Quelquefois lorsque la mine est sulfureuse, on y joint de la chaux, qui dans le grillage absorbe la trop grande quantité de soufre. Par ces additions la mine est développée, & plus propre à recevoir le feu de fusion. (—)

* Grillage, (Serrurerie.) petit tissu ou de bois, ou de fil-de-fer, ou de laiton, qui s’entrelacent, qui se croisent, & qui laissent entr’eux des intervalles quarrés, oblongs, ou de toute autre figure. On pratique un grillage aux soupiraux des caves, aux portes d’un garde-manger, par-tout où l’on veut permettre l’entrée libre à l’air, & la fermer à toute autre chose.

Grillage, en termes de Fabriquant de blonde, est un plein dessiné diversement selon les goûts divers, & travaillé avec un seul fuseau pour chaque fil ou trait, chargé d’un fil qui n’a qu’un double. Quoique tout grillage s’appelle plein ou point de fuseau, il ne faut pas croire qu’il n’y ait point d’espace d’un fil à l’autre ; il y en a toûjours de petits qui, pour l’ordinaire forment autant de quarrés un peu inclinés.

Grillage, en termes de Confiseur, est un ouvrage à qui l’on donne ce nom, parce que l’on le laisse un peu roussir sur le feu. On fait des grillages d’amandes, de tailladin, de citron, &c.

Grillage, (Docimasie.) voyez l’article Rotissage.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « grillage »

(Nom 1) (1739) Mot dérivé de grille avec le suffixe -age, l’ancien français avait crillade.
(Nom 2) (1735) Mot dérivé de griller avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grillage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grillage grijaʒ

Citations contenant le mot « grillage »

  • Je me sers de mon corps comme je me sers d’un fond de grillage pour faire de la sculpture De Niki de Saint Phalle / l' entretien avec Maurice Rheims pour le magazine Vogue, 1965.
  • L’association sollicite donc la mairie de Fouesnant, « afin de constater un projet réalisé sans demande de déclaration de travaux pour l’édification d’une clôture, pourtant obligatoire. Les travaux ont été réalisés par la CCPF sur un terrain privé. Cette installation doit nécessairement s’intégrer dans son environnement. Ce grillage galvanisé d’1,80 m de hauteur ressemble plus à un corridor. Nous proposons qu’un talus arboré soit implanté, respectant ainsi ce lieu de promenade ». Le Telegramme, À Kerouen, un grillage qui dérange - Fouesnant - Le Télégramme
  • Un homme qui venait de faire un don de sang dans un établissement dédié, a été pris d'un malaise en sortant. Juste après, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule et percuté le grillage d'un lycée. Autonews, Il donne son sang avant d'encastrer sa voiture contre le grillage d'un lycée
  • La commune de Plougras a acheté un terrain qui jouxte le hangar communal pour permettre de stocker divers matériaux. Depuis le début de semaine, l’entreprise Armel Martin, de Plestin-les-Grèves, a posé un nouveau grillage rigide pour délimiter ce terrain. Près de 100 m de grillage délimitent désormais le terrain communal dont une partie se situe derrière le hangar. Cet agrandissement permettra à l’employé communal de mieux stocker les matériaux : buses, pierres, gravats… Le Telegramme, À Plougras, un nouveau grillage de délimitation au hangar communal - Plougras - Le Télégramme
  • Vendredi 8 janvier 2021, vers 22 h 30, une automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule à la hauteur du 5, place du 8 Mai-1945 Le véhicule a endommagé un poteau incendie et un lampadaire qui s’est couché sur le grillage d’une maison sans entraîner de dégâts sur l’habitation ni sa dépendance. , Oresmaux : la voiture finit contre un lampadaire | Le Bonhomme Picard
  • "On avait fait un passage dans le grillage pour accéder à l’arrière de l’imprimerie. Et au moment où l’on arrive à cet angle, on entend tirer sur l’avant… donc c’est à quelques mètres", explique Romain Augure. L’assaut ne durera que quelques secondes : "A la radio on entend, 'ils sortent ils sortent'. Et là, c’est un déluge de feu qui commence." Europe 1, "Un déluge de feu" : un ancien membre du GIGN raconte l’assaut contre les frères Kouachi
  • Mazinghien – Michel Hennequart : « Notre village continue dans la restauration et la rénovation. Beaucoup de nos rues continueront à subir un petit coup de jeune. Grâce au plan de relance, l’église va être rejointoyée, un grillage anti-pigeon va être installé et le paratonnerre sera remis aux normes. L’entrée du village va également être embellie. Il est important de conserver notre fleur du concours des villes et villages fleuris. C’est une fierté. » , Cambrésis : Ce qu’il va se passer dans vos communes en 2021 | L'Observateur
  • Le panneau de basket tombé par grand vent avait déjà été remplacé et un grillage était venu rehausser le mur d’entraînement des courts de tennis. Les poteaux de but de handball avaient aussi été repeints. lindependant.fr, Travaux de réfection au stade - lindependant.fr

Traductions du mot « grillage »

Langue Traduction
Anglais wire mesh
Espagnol malla de alambre
Italien rete metallica
Allemand maschendraht
Chinois 丝网
Arabe شبكة سلكية
Portugais tela metálica
Russe проволочная сетка
Japonais 金網
Basque alanbre sare
Corse maglia di filu
Source : Google Translate API

Synonymes de « grillage »

Source : synonymes de grillage sur lebonsynonyme.fr
Partager