La langue française

Froidure

Sommaire

  • Définitions du mot froidure
  • Étymologie de « froidure »
  • Phonétique de « froidure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « froidure »
  • Citations contenant le mot « froidure »
  • Images d'illustration du mot « froidure »
  • Traductions du mot « froidure »
  • Synonymes de « froidure »
  • Antonymes de « froidure »

Définitions du mot froidure

Trésor de la Langue Française informatisé

FROIDURE, subst. fém.

Littér. Température basse de l'atmosphère. Froidure de l'aube. Ces plantes craignent la froidure (Ac.1878-1932).Quand l'automne et l'humide froidure Dépouillent les coteaux de leur fraîche verdure (Baour-Lormian, Ossian,1827, p. 91):
1. Dans ces montagnes (...) il s'élève le soir un petit vent frais (...) ce vent, qui vient de passer sur ces hautes chaînes de montagnes couvertes de neige onze mois de l'année, emporte une partie de leur froidure. Stendhal, Mém. touriste,t. 2, 1838, p. 178.
En partic.
Manifestation(s) particulière(s) de cette température. [Mon amant] me suit dans tous mes déplacements. Sans lui, je crèverais de froid. Nulle froidure ne résiste à l'échauffement d'un couple bien vert (Audiberti, Mal court,1947, II, p. 173):
2. ... sa mise (...) tenait encore du paysan : la culotte et la veste en gros drap bleu, puis, en temps de froidures, le surtout de burelle grise. Pourrat, Gaspard,1922, p. 13.
Époque où règne cette température. Vous pourrez employer quelques-uns de ces arbres à vous réchauffer dans la froidure (Saint-Martin, Homme désir,1790, p. 83).
Prononc. et Orth. : [fʀwady:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. freidure « température froide » (Ymnus tr. pueror. ds Psautier Cambridge, éd. F. Michel, p. 279, 7); ca 1175 (B. de Ste Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 158). Dér. de froid1*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 63. Bbg. Lew. 1960, p. 169, 181, 183.

Wiktionnaire

Nom commun

froidure \fʁwa.dyʁ\ féminin

  1. (Littéraire) Le froid répandu dans l’air.
    • Leur pelage était encore roux en dessus, et d'un gris jaunâtre en dessous.[…]. Il fallait attendre et les laisser «mûrir», […], c'est-à-dire blanchir sous la froidure de l'hiver. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  2. (Poésie) L’hiver.
  3. (Médecine) Lésion de la peau due au froid.

Nom commun

froidure \Prononciation ?\ féminin

  1. Le froid.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FROIDURE. n. f.
Le froid répandu dans l'air. La froidure de la saison. La froidure d'un climat. Ces plantes craignent la froidure. Il se dit aussi pour Hiver; mais, dans ce sens, il n'est guère usité qu'en poésie.

Littré (1872-1877)

FROIDURE (froi-du-r') s. f.
  • Le froid du temps, de la saison, du climat. Ainsi que la chaleur, le miel craint la froidure, Delille, Géorg. IV. Une humide froidure Aigrissait tout à coup les tourments que j'endure, Chénier M. J. Fén. II, 3.

    En poésie, l'hiver. Oh ! qu'après la triste froidure, Nos yeux amis de la verdure Sont enchantés de son retour ! Rousseau J.-B. Odes, II, 11. Soleil père de la nature, Viens répandre en ces lieux tes fécondes chaleurs ; Dissipe les frimas, écarte la froidure, Qui brûle nos fruits et nos fleurs, Rousseau J.-B. Cantate X.

REMARQUE

Buffon a employé froidure dans le sens de froideur : Des charbonniers, qui marchaient nu-pieds, trouvaient la terre chaude sur ces éminences, et d'une froidure insupportable dans ces petits vallons, Hist. nat. Introd. Part. exp. Œuv. t. VIII, p. 426, dans POUGENS.

SYNONYME

FROIDEUR, FROIDURE. Ces deux mots ne diffèrent que par le suffixe. L'usage a mis cette distinction-ci : froideur signifie la qualité de ce qui est froid (et de là vient qu'il se prend très bien au figuré) : la froideur de l'eau ; froidure signifie le froid en tant qu'il est senti, et particulièrement le froid répandu dans l'atmosphère : la froidure qui règne dans les contrées arctiques.

HISTORIQUE

XIIe s. Entre ces contrarietez Qui sont si grantz cum vos oez [entendez], Cume de fridore e d'arson, Benoit de Sainte-Maure, I, 185.

XIIIe s. Et la royne en a grant froidure soufferte, Berte, XXX. Ou s'il pooient ains [auparavant] savoir Qu'il deüst faire outre mesure En yver estrange froidure…, la Rose, 17870. Les vielles gens ont tost froidure, Bien savés que c'est lor nature, ib. 403. Note que naturel froidure [impuissance] pot estre provée dedanz trois anz, Liv. de just. 207. La gloire Dieu t'est apareilliée, où chalors ne froidure ne te nuira, Psautier, f° 257.

XVe s. Et dura cette pluie et cette froidure jusques à soleil levant, Froissart, II, II, 17. À cause des grandes gelées et froidures, Commines, II, 14.

XVIe s. Son mari sentit une froidure d'estomac, Marguerite de Navarre, Nouv. LXVIII. Les barbares estoient bien durs pour souffrir et endurer les froidures, à cause qu'ilz avoient esté nez et nourriz en païs froids, Amyot, Marius, 45. Et tumba tant de froidures, que le plus du temps il negeoit, Amyot, Lucull. 63. … D'où estoit provenue ceste froideure entre Chavigny et les capitainnes, Carloix, VI, 49.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « froidure »

Du mot froid avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De froid avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Froid ; provenç. freidura, frejura ; espagn. freidura ; ital. freddura.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « froidure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
froidure frwadyr

Évolution historique de l’usage du mot « froidure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « froidure »

  • À deux dans la froidure et l’humidité grisailleuse. , YOZONE : Pascal Campion - Ville confinée, ville de nuit, ville de héros... - (Cyberespace de l'imaginaire

Images d'illustration du mot « froidure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « froidure »

Langue Traduction
Anglais coldness
Espagnol frialdad
Italien freddezza
Allemand kälte
Chinois 寒冷
Arabe برودة
Portugais frieza
Russe холодность
Japonais 寒さ
Basque hoztasuna
Corse fretu
Source : Google Translate API

Synonymes de « froidure »

Source : synonymes de froidure sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « froidure »

Partager