La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « engelure »

Engelure

Variantes Singulier Pluriel
Féminin engelure engelures

Définitions de « engelure »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENGELURE, subst. fém.

Gonflement inflammatoire et douloureux, de couleur rouge violacé, parfois accompagné de crevasses, provoqué par le froid et affectant surtout les extrémités des membres et le visage (doigt, orteil, oreille, nez, etc.). Attraper, avoir, donner des engelures; main gonflée d'engelures. Ses mains étaient rouges et, l'hiver, abîmées d'engelures (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 37).C'était une horrible petite fille grinchue, ayant une engelure sur le nez (Goncourt, Journal,1861, p. 880).Sa petite main rouge et crevassée d'engelures (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 526).Oreilles cramoisies et craquées d'engelures (Pourrat, Gaspard,1922, p. 12).
Rem. La docum. atteste engeler, verbe trans., vx. Geler complètement. Les pieds engelés (Pomier, Loc. vicieuses Hte Loire, 1835, p. 173).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃ ʒly:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xiiies. (Des Vilains, éd. E. Faral ds Romania, t. 48, p. 263, 127 : engelure en piez et en mains). Dér. du rad. de engeler (fin xiies. ds T.-L.; dér. de geler*, préf. en-*); suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 63.

Wiktionnaire

Nom commun - français

engelure \ɑ̃ʒ.lyʁ\ féminin

  1. Enflure causée par le froid, surtout aux pieds et aux mains et accompagnée d’inflammation, quelquefois même de crevasses.
    • Tu n’es pas un de ceux qui nourrissent la flamme, mais tu la protèges de tes pauvres mains, et j’ai la rage au cœur de les voir pleines d’engelures, parce que tu n’as jamais pu te payer ces gants de peau grise fourrée de lapin que tu regardes depuis trois ans dans la vitrine d’un magasin. — (Marcel Pagnol, Topaze, IV, 4, 1928)
    • Les engelures et des conditions météo difficiles avaient forcé la cordée à redescendre la voie, sonnant le glas de la mission. — (François-David Rouleau, L'histoire se souvient du Québec au K2, Le Journal de Montréal, 13 février 2021)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGELURE. n. f.
Enflure causée par le froid, surtout aux pieds et aux mains et accompagnée d'inflammation, quelquefois même de crevasses. Souffrir d'engelures. Il a les mains pleines d'engelures. Avoir des engelures aux talons.

Littré (1872-1877)

ENGELURE (an-je-lu-r') s. f.
  • Gonflement circonscrit, causant démangeaison et douleur, que le froid fait venir aux doigts des mains et des pieds et au talon. L'engelure est quelquefois accompagnée de crevasses.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENGELURE, s. f. (Medecine.) est une espece d’enflure inflammatoire qui survient en hyver, & qui affecte particulierement les talons, les doigts des piés & des mains ; & dans les pays bien froids, le bout du nez même & les lobes des oreilles. Les Grecs appellent cette maladie χείμεσλον, de χεῖμα, hyems ; les Latins pernio. Les François lui donnent le nom de mule, lorsqu’elle a son siége au talon.

La cause prochaine de cette maladie est, comme celle de l’inflammation en général, l’empêchement du cours libre des fluides dans les vaisseaux de ces parties : cet empêchement est dans les engelures l’effet du froid, qui resserre les solides & qui condense les fluides. Quoique la chaleur du corps humain en santé surpasse celle de l’air qui l’environne, même pendant les plus grandes chaleurs de l’été, selon ce que prouvent les expériences faites à ce sujet par le moyen du thermometre, & qu’il faille par conséquent, pour que les parties de notre corps soient engourdies par le froid, qu’il soit bien violent : cependant comme le mouvement des humeurs & conséquemment la chaleur est moins considérable, tout étant égal dans les extrémités, dans les parties qui sont le plus éloignées du cœur que dans les autres, il s’ensuit que ces parties doivent être à proportion plus susceptibles de ressentir les effets du froid ; les vaisseaux rendus moins flexibles par cette cause, agissent moins sur le sang, qui n’est fluide que par l’agitation qu’il éprouve de l’action des solides, & celle-ci étant diminuée, il s’épaissit & circule avec peine : d’ailleurs les parties aqueuses qui lui servent de véhicule, se figent & se gelent, pour ainsi dire, par l’absence des particules ignées, & peut-être aussi par la pénétration des particules frigorifiques qui remplissent leurs pores, & leur font perdre la mobilité qui leur est ordinaire, d’où résulte une cause suffisante d’inflammation. Voyez Froid, Glace.

Le tempérament pituiteux, les humeurs naturellement épaisses, la pléthore, le peu de soin à se garantir des rigueurs de l’hyver par les vêtemens & autres moyens, le passage fréquent du chaud au froid, sont les causes qui disposent aux engelures ; les enfans & les jeunes personnes y sont plus sujets que les autres, à cause de la viscosité dominante dans leurs fluides & de la débilité de leurs solides.

La pâleur des parties mentionnées, suivie de chaleur, de demangeaison, de cuisson même, qui sont très-incommodes ; la rougeur & la tension qui accompagnent cette affection, qui n’a lieu qu’en tems froid, ne laisse aucun doute sur la nature & la cause du mal.

Les engelures n’exposent ordinairement à aucun danger ; cependant, si on n’y apporte promptement remede, elles deviennent difficiles à guérir ; elles exulcerent souvent les parties où elles ont leur siége ; elles peuvent même attirer la suppuration, la gangrene, & le sphacele, que l’on voit souvent, dans les pays du Nord, survenir en très-peu de tems, & la corruption fait des progrès si rapides, qu’elles tombent & se détachent entierement ; ensorte que les effets du froid sur le corps humain, dans ces cas, sont presque semblables à ceux du feu actuel qui les détruit subitement. Les engelures de cette malignité sont très-rares dans ces climats : celles qui se voyent ordinairement, qu’elles soient ulcérées ou non ulcérées, disposent les parties à en être affectées tous les hyvers ; ou plutôt les personnes qui en ont été attaquées par une disposition des humeurs, y deviennent sujettes pendant presque toute leur vie, lorsque cette cause prédisponente subsiste toûjours.

Tous ceux qui sont dans ce cas, ne doivent donc pas moins chercher à se préserver de cette incommodité, qu’à s’en guérir lorsqu’elle a lieu : dans cette vûe on doit s’exposer le moins qu’il est possible au froid, & s’en garantir, pour ce qui regarde les piés, par de bons chaussons de lin ou de laine humectés d’esprit-de-vin ; on peut aussi en porter de peaux de lievre ou autres semblables : on peut encore appliquer sur les parties un emplâtre défensif, tel que celui de diapalme, auquel on joint le bol, l’huile rosat, & le vinaigre ; Turner dit s’en être bien trouvé pour lui-même.

On doit observer de ne pas se présenter tout-à-coup à un grand feu, lorsqu’on se sent les extrémités affectées d’un grand froid, parce qu’on met trop tôt en mouvement les humeurs condensées, qui ne pouvant pas couler librement dans leurs vaisseaux, les engorgent davantage, causent des douleurs violentes, & accélerent par-là l’inflammation & quelquefois la mortification. Il est convenable dans ce cas, de ne réchauffer les parties froides que par degrés, de les laver pour cet effet dans de l’eau tiede pour relâcher les solides, ouvrir les pores, détremper les fluides.

On est dans l’usage parmi les habitans des pays septentrionaux, lorsqu’ils viennent de s’exposer au froid, de ne pas entrer dans les étuves qu’on ne se soit froté les piés, les mains, le visage, & les oreilles avec de la neige ; cette pratique qui passe pour un sûr préservatif contre les engelures, sembleroit confirmer l’opinion des Physiciens, qui attribuent la gelée à quelque chose de plus que l’absence ou la diminution des particules ignées, savoir à des corpuscules aigus, qui pénetrent les fluides & fixent le mouvement de raréfaction qui établit leur liquidité. La neige employée dans ce cas, ne semble pouvoir produire d’autre effet que d’attirer au-dehors ces aiguillons frigorifiques. Voyez sur cela ce qu’en dit le baron Wanswieten, dans son commentaire sur les aphorismes de Boerhaave, dans le chapitre de la gangrene : on trouve aussi dans les œuvres de Guillaume Fabrice, prax. lib. V. part. I. de très-belles observations à ce sujet, qu’il seroit trop long de rapporter ici.

Pour ce qui est de la curation des engelures ; lorsqu’elles sont formées & que la peau n’est cependant ni ulcerée ni ouverte, la premiere attention qu’on doit avoir est d’employer les remedes convenables pour resoudre ou donner issue, par les voies de la transpiration, à l’humeur arrêtée : on se sert pour cet effet d’une fomentation appropriée, appliquée sur la partie affectée avec des morceaux de flanelle, Quelques auteurs conseillent la saumure de bœuf, ou de cochon, ou l’eau salée simplement ; le jus ou la décoction de navets, qu’ils regardent presque comme un spécifique contre le mal dont il s’agit. La pulpe de rave cuite sous la braise & appliquée chaudement, produit le même effet que le remede précédent : l’huile de pétrole, dont on frote la partie malade, peut servir aussi de remede, tant pour préserver que pour guérir : l’encens formé en liniment avec la graisse de porc, est aussi fort recommandé.

Lorsque les engelures viennent à s’ouvrir, s’ulcérer, on doit les panser avec l’onguent pompholix ou l’onguent blanc de Rhasis : mais de quelque remede qu’on se serve dans ce cas, il y a certaines engelures (sur-tout celles des enfans qui ne peuvent s’empêcher de marcher, de courir,) qui ne peuvent être guéries avant le retour de la saison où la chaleur commence à se faire sentir.

Si la gangrene succede à l’exulcération, elle doit être traitée selon les regles prescrites dans les cas de gangrene en général. Voyez Gangrene.

Si elle survient subitement après que l’engelure est formée, & qu’elle soit considérable, le commentateur de Boerhaave ci-dessus cité recommande très-fort de ne pas se presser d’employer des remedes spiritueux, qui rendroient le mal plus considérable en hâtant le sphacele : toûjours fondé sur l’expérience des peuples du Nord, il conseille de froter la partie gangrenée avec de la neige, ou de la plonger dans l’eau froide pour en tirer les corpuscules frigorifiques, & d’employer ensuite les moyens propres à rétablir la circulation des humeurs & la chaleur dans la partie affectée, tels que les frictions douces, les fomentations avec le lait dans lequel on ait fait une décoction de plantes aromatiques, & de faire user ensuite au malade, tenu chaudement dans le lit, de quelques legers sudorifiques, tels que l’infusion du bois sassafras prise en grande quantité, &c. Voyez Sennert, Turner sur les autres différens remedes qui peuvent convenir dans cette maladie. (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « engelure »

Engeler ; bourguign. anjaulure.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Dérivé de engeler, avec le suffixe -ure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « engelure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engelure ʒlyr

Évolution historique de l’usage du mot « engelure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engelure »

  • Un chagrin en enlève un autre, on ne sent pas ses engelures quand on a mal aux dents. De Gustave Flaubert
  • « On a fait face à beaucoup de cas de perniose [engelures] chez des populations où n’y en avait pas et dans des circonstances non associées au froid », dit-elle. Ces « engelures » créées par l’infection à la COVID-19 ont été davantage décrites chez les enfants, ajoute la Dre Veillette, mais elles peuvent apparaître chez des patients de tous âges. Le Devoir, Attraper la COVID-19, du bout des pieds | Le Devoir
  • J’ai 50 ans, mes ados et moi avons eu ces engelures il y a deux mois mais mon test sérologique la semaine dernière était négatif… Qui croire? Réalités Biomédicales, Covid-19 de l’adolescent : quand des pseudo-engelures sont l’unique manifestation clinique – Réalités Biomédicales
  • Comme le précisent les dermatologues, les engelures sont des lésions rouges ou violacées, douloureuses ou prurigineuses, atteignant principalement les orteils et les doigts, en particulier au niveau péri-unguéal (NdlR: autour de l'ongle). Elles sont généralement la conséquence d’une exposition au froid ou de certaines maladies auto-immunes. , Les engelures sont-elles un symptôme du Covid-19? La réponse des Cliniques St-Luc dans une nouvelle étude - La Libre
  • À l’instar de nombreux cliniciens à l’échelle nationale et internationale, les professionnels agissant dans le réseau québécois de la santé ont récemment signalé un nombre accru de manifestations cutanées observées chez des personnes atteintes ou suspectées d’être atteintes de l’infection à SRAS-CoV-2. L’INESSS a d’ailleurs publié une synthèse des écrits sur les manifestations cutanées dont la perniose ou pseudo engelure rapportées en contexte de pandémie de SRAS-CoV-2. INSPQ, Manifestations cutanées de type perniose possiblement liées à l’infection au SRAS-CoV-2 - Recommandations pour la gestion des cas et des contacts | INSPQ
  • Après la perte de goût et d'odorat, un nouveau symptôme semble émerger, cette fois du côté des dermatologues : des rougeurs douloureuses aux pieds ou aux mains. Ces pseudo-engelures signalées chez plus d'une cinquantaine de confinés semblent liés à l'infection par le virus du Covid-19. Sciences et Avenir, Covid-19 : les engelures pourraient être un nouveau symptôme - Sciences et Avenir
  • Les engelures touchent principalement les extrémités. Or, quand les pieds et les mains sont mouillés, ils perdent leur chaleur plus rapidement. Il faut donc s’assurer que les bas et les mitaines de l’enfant sont bien secs et que ses bottes sont à l’épreuve de l’eau. «On doit aussi garder en tête que lorsque les enfants jouent, ils transpirent. Leurs habits deviennent alors humides. Après un certain temps à l’extérieur, il faut donc vérifier si les enfants sont toujours au sec et leur fournir des mitaines et des bas de rechange, au besoin», rappelle Dre Marianne Beaudin. Journal Métro, Cinq trucs contre les engelures
  • C'est la blessure classique des aventuriers comme Mike Horn. Le docteur Jean-Jacques Erbstein nous parles des engelures. France Bleu, J'ai froid les pieds, c'est des engelures ?
  • Des malaises liés à la charge de travail peuvent également survenir en hiver. Des engourdissements ou des pertes de consciences constituent des indices d'une engelure ou d'une hypothermie. Radio-Canada.ca, Déménagements et chaleur ne font pas bon ménage | Radio-Canada.ca
  • "Il faut parler au conditionnel", rappelle-t-il en préambule, car pour l'instant il ne s'agit que de suppositions. Mais de nombreux dermatologues alertent sur la multiplication de cas d'engelures ou d'urticaire parmi leurs patients en téléconsultations. "On a mis en place un groupe Whatsapp où maintenant plus de 400 dermatologues remontent des signes cutanés pouvant être en rapport avec le covid", précise Luc Sulimovic. "Et cela grâce aussi à des réseaux avec des médecins généralistes qui nous font remonter des cas". Europe 1, Engelures et urticaire, nouveaux symptômes du covid-19 ? "Il y a un faisceau de présomptions"

Traductions du mot « engelure »

Langue Traduction
Anglais frostbite
Espagnol congelación
Italien congelamento
Allemand erfrierung
Chinois 冻疮
Arabe قضمة الصقيع
Portugais queimadura por frio
Russe отмороженное место
Japonais 凍傷
Basque frostbite
Corse frostbite
Source : Google Translate API

Synonymes de « engelure »

Source : synonymes de engelure sur lebonsynonyme.fr

Engelure

Retour au sommaire ➦

Partager