La langue française

Fraiser

Définitions du mot « fraiser »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRAISER1, verbe trans.

[Correspond à fraise3]
A.− [L'obj. désigne une pièce de lingerie, une matière souple] Plisser à la façon d'une fraise. Fraiser des manchettes, du papier (Ac.1798-1932).
B.− FORTIF. Établir une fraise. Fraiser un chemin couvert, un retranchement (Ac.1798-1932).Tout le terrain environnant était fraisé, hérissé de pieux, encombré de fascines, pour empêcher l'escalade [de la redoute] (Esparbès, Guerre sabots,1914, p. 122).
Fraiser un bataillon. Le border d'hommes armés de piques et de baïonnettes (cf. Littré).
REM.
Fraisé, ée, part. passé et adj.a) Plissé à la manière d'une fraise. Manchettes fraisées (Ac.1798-1878).b) Garni d'une fraise. Bastion fraisé (Ac.1798-1932).
Prononc. et Orth. : [fʀ εze] ou p. harmonis. vocalique [fʀe-], (il) fraise [fʀ ε:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1546 « garni d'une fraise ou plissé à tuyaux (?) » (Rabelais, Tiers Livre, chapitre XXXVII, éd. M. A. Screech, p. 260 : son chapperon de martres cingesses à aureilles de papier, fraizé à poincts d'orgues); 2. 1704 fortif. (Trév.). Dér. de fraise3*; dés. -er.

FRAISER2, verbe trans.

TECHNOL. [Correspond à fraise4]
A.− Évaser en tronc de cône inversé l'orifice d'un trou percé dans du bois, du métal pour y loger la tête de la vis. Au passif, p. méton. [En parlant d'une vis] Être taillée de manière à se loger dans un trou fraisé. La tête de ces vis est fraisée et noyée au-dessous de ce rebord, de sorte qu'elles ne peuvent paraître (Nosban, Manuel menuisier,1857, p. 62).
Rem. 1. Le part. passé empl. comme adj. est rencontré plus fréquemment. Fraisé, ée. Évasé, élargi. Trou fraisé. Trous taraudés et fraisés, pour vis à tête conique (Gorgeu, Machines-outils, 1928, p. 181); p. méton. vis fraisée, vis à tête fraisée. 2. On relève dans l'ensemble des dict. gén. fraisure, subst. fém. Évidemment pratiqué à l'aide d'une fraise. Fraisure d'un trou de vis (v. fraisage infra dér.).
B.− Usiner une pièce métallique au moyen d'une fraise. Machine à fraiser (cf. Soulier, Gdes applic. électr., 1916, p. 78), pièce à fraiser. Fraiser des surfaces cylindriques, des hélices et des dentures d'engrenages (Champly, Nouv. encyclop. prat.,t. 12, 1927, p. 151).
Rem. On relève l'emploi adj. du part. passé, fraisé, ée. Fraises à denture fraisée (cf. Id., ibid., p. 180). Pièces fraisées et ajustées (Guillemin, Constr., calcul et essai avions, 1929, p. 15).
Prononc. et Orth. Cf. fraiser1. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1676 (Félibien). De même orig. que fraiser3*.
DÉR.
Fraisage, subst. masc.,technol. Action de fraiser. Fraisage de la fraisure d'un trou de vis au moyen d'une petite fraise remplaçant le foret (Gorgeu, Machines-outils,1928, p. 181).Spéc. a) Usinage au moyen d'une machine à fraiser. Travail du fraisage. Pièce qui subit une opération de fraisage (cf. Wilbois, Comment fonct. entr.,1941, p. 48).Le fraisage et le tournage [du plexiglas] (C. Duval, Verre,1966, p. 118).b) Travail du dentiste. Fraisage indolore (Courtois1972). [fʀ εza:ʒ] 1reattest. 1842 frasage, fraisage (Mozin-Bider); de fraiser2, suff. -age*.

FRAISER3, FRASER, verbe trans.

Mélanger intimement (les éléments qui constituent une pâte) en les pressant et les fragmentant avec la paume de la main. Fraiser la pâte (Ac.1798-1878).Mélanger le tout sans fraiser. Rassembler la pâte en boule et la conserver au frais jusqu'au moment d'employer (Mont.1967, s.v. pâte):
Pâte à dresser les pâtés froids (...). La pâte étant bien liée et réunie en boule, abattez-la en la frasant un tour; c'est-à-dire en la foulant, avec la paume des deux mains et la rassemblant. Audot, Cuisin. campagne et ville,1896, p. 443.
BOULANG. Malaxer la pâte en lui ajoutant une seconde quantité d'eau (cf. Ac. 1932, Rob.).
Rem. On relève l'emploi adj. du part. passé, fraisé, ée. De la pâte bien fraisée (Ac. 1798-1878).
Prononc. et Orth. Cf. fraiser1; fraser [fʀaze]. Fraiser ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1200 feves frasees « fèves écossées » (Aliscans, 226 ds T.-L.); 1611 febves fraizees (Cotgr.); 2. 1572 pain fraisé (Liebault, Mais. rust., p. 677 ds Gdf. Compl.). 1 issu du lat. class. faba fresa « fève broyée, écrasée » (de fresum supin de frendere « broyer », v. TLL s.v., 1286, 68-80); de fresa a pu être dér. un lat. pop. *fresare « dépouiller de son enveloppe » (Bl.-W.1-5); 2 p. ext. de sens (v. FEW t. 3, p. 777-779).

Wiktionnaire

Verbe

fraiser \fʁe.ze\ ou \fʁɛ.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Évaser circulairement l’entrée d’un trou déjà percé.
  2. (Usinage) Façonner du bois ou du métal à l'aide d'une fraise.
  3. (Cuisine) Pétrir la pâte de façon à l’imbiber d’une seconde quantité d’eau.
  4. (Cuisine) Pétrir la pâte à la main pour la rendre lisse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRAISER. v. tr.
Plisser en imitant la forme du collet qu'on appelait Fraise. Fraiser des manchettes. Fraiser du papier.

FRAISER, en termes de Fortification, il signifie Garnir d'une fraise un bastion, une pile de pont, etc. Fraiser un chemin couvert, un retranchement.

Littré (1872-1877)

FRAISER (frè-zé) v. a.
  • 1Plisser en forme de fraise. Fraiser des manchettes. Fraiser du papier.
  • 2 Terme de fortification. Garnir un bastion d'une fraise. Fraiser un chemin couvert.

    Autrefois fraiser un bataillon, c'était le border de piquiers pour le mettre à couvert de la cavalerie.

HISTORIQUE

XVe s. Une gorge blanche et frazée, Coquillart, p. 27, dans LACURNE. Franc, frais, frasé comme un oignon, Coquillart, p. 105. Rebondis comme belles miches, Et frayzés comme beaulx ognons, Villon, Baillevent et Malepaie.

XVIe s. Il se peigne, se fraise, se mire, et s'agence le plus soigneusement qu'amour lui pouvoit enseigner, Yver, p. 557. Quand un qui ne sait rien que fraiser sa chemise Dira que tu n'es pas digne que l'on te lise, Yver, p. 653.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FRAISER, v. act. ce verbe n’a pas toutes les acceptions du mot fraise, & il en a quelques-unes que le mot fraise n’a pas. On dit à la vérité fraiser les dehors d’une place, fraiser des manchettes, fraiser un trou dans un corps de fer ; mais on dit encore chez les Pâtissiers fraiser de la pâte, pour la manier beaucoup, en la pétrissant sur elle-même ; & fraiser une feve légumineuse, pour lui ôter sa peau, ou robbe.

Fraiser un Bataillon, (Art milit.) c’étoit autrefois l’entourer de piquiers qui empêchoient la cavalerie de le forcer. A-présent c’est faire mettre la bayonnette au bout du fusil aux soldats qui le composent, & principalement aux rangs qui en forment la circonference, ou qui le terminent.

La colonne de M. le chevalier de Folard doit être fraisée de fusiliers & de piquiers. Mais ses piquiers au lieu d’une pique de 15 piés de longueur, doivent avoir des especes de pertuisannes de 11 piés.

« On ne regarde pas fixement, dit cet auteur, un corps de troupes fraisé de ces sortes d’armes, jointes aux hallebardes, aux espontons, & aux bayonnettes au bout du fusil, particulierement contre une nation comme la françoise, dont l’ardeur & l’abord est des plus redoutables. Traité de la colonne ». (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fraiser »

Dénominal de fraise.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fraise 4. Le provençal frezar, freizar, et l'italien fregiare diffèrent du français en ce que l'un a l'a et les autres l'e.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fraiser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fraiser frɛze

Évolution historique de l’usage du mot « fraiser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fraiser »

  • Pour la pâte brisée : dans un saladier, réunir la farine, le beurre, le sel et l’eau. Travailler jusqu’à l’obtention d’un sablage. Former une boule. Sur un plan de travail fariné, déposer la boule de pâte, la fraiser rapidement. Façonner de nouveau la pâte en boule, l’envelopper dans du film alimentaire, la laisser reposer au réfrigérateur 1 heure. Au dernier moment, l’étaler au rouleau à pâtisserie. , Idée recettes : en lamelles, en verrines, en tarte... Cuisinez le melon ! | Actu
  • « …Pour des finitions impeccables, vous pouvez choisir des forets à fraiser qui permettent en même temps de percer et de fraiser du bois, du plastique et des métaux non-ferreux. Dans le cadre d’un assemblage, les têtes de vis peuvent affleurer la matière grâce au fraisage. On peut aussi noyer la tête des vis dans une planche en bois et reboucher avec de la pâte à bois pour masquer les vis… » , Perceuse-visseuse : comment choisir le modèle qui vous convient ? Avec ou sans batterie, système à percussion... - Les Numériques

Images d'illustration du mot « fraiser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fraiser »

Langue Traduction
Anglais mill
Espagnol molino
Italien mulino
Allemand mühle
Chinois
Arabe مطحنة
Portugais moinho
Russe мельница
Japonais 工場
Basque errota
Corse mulinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fraiser »

Source : synonymes de fraiser sur lebonsynonyme.fr

Fraiser

Retour au sommaire ➦

Partager