La langue française

Folklore

Sommaire

  • Définitions du mot folklore
  • Étymologie de « folklore »
  • Phonétique de « folklore »
  • Évolution historique de l’usage du mot « folklore »
  • Citations contenant le mot « folklore »
  • Images d'illustration du mot « folklore »
  • Traductions du mot « folklore »
  • Synonymes de « folklore »

Définitions du mot folklore

Trésor de la Langue Française informatisé

FOLKLORE, subst. masc.

A.− Ensemble des arts et traditions populaires (d'un pays d'une région, d'un groupe humain). Musée de folklore. Nous passons sans peine du roman d'aujourd'hui à des contes plus ou moins anciens, aux légendes, au folklore, et du folklore à la mythologie (Bergson, Deux sources,1932, p. 207).Je me rappelle mon ravissement au musée Paul-Dupuy de Toulouse consacré au folklore du Languedoc quand je vis les différents outils de la vie paysanne classés suivant la conception médiévale des quatre éléments, l'eau, la terre, l'air et le feu (L. Benoist, Musées,1960, p. 51).Les disques ethnographiques, depuis le folklore de nos campagnes jusqu'aux enregistrements faits sur le terrain, au cœur de l'Afrique, en Amazonie, au Mexique, partout où subsistent encore des bribes d'une tradition orale authentique (Disque Fr.,1963, p. 15):
1. Le folklore, c'est la civilisation populaire. − Le folklore, dont le folklore oral n'est naturellement qu'un chapitre (mais capital, puisque tout se transmettait oralement jadis) est l'ensemble des traditions, usages, coutumes, fêtes, chants, costumes, instruments, meubles et décors familiers de notre vie populaire. Il n'est pas uniquement « paysan », bien entendu, mais ce sont les campagnes qui, jusqu'à nos jours, en ont le plus fidèlement conservé les vestiges. Dévigne, Légend. de Fr.,1942, p. 8.
P. anal. Ensemble des souvenirs, des sujets de conversation communs aux membres d'un groupe humain restreint. Manuel se souvenait d'une aventure qui faisait partie du folklore de la colonne (Malraux, Espoir,1937, p. 577).On épuisait les souvenirs, anecdotes, citations, bons mots, calembredaines du folklore familial (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 81).
B.− Discipline ayant pour objet l'étude des arts et traditions populaires (d'un pays, d'une région, d'un groupe humain) :
2. À force d'insister je parviens, ces derniers jours, à lui faire transcrire et traduire quelques-uns de ces chants. Ce sont eux, non écrits, que chantent les chanteurs des places, assis à terre, ou sur le seuil d'un café (...) je crois la tradition orale de cette poésie arabe, ancienne ou moderne, digne d'occuper un peu le folklore. Gide, Feuillets,1895-96, p. 86.
C.− Mod., péj. Ce qui est d'un pittoresque facile et dépourvu de sérieux. C'est du folklore, quel folklore! Aux prudentes prévisions météorologiques de l'Office national, le Français oppose un curieux folklore d'idées toutes faites qui, à force d'être répétées − les perturbations atmosphériques fréquentes en fournissent l'occasion − finissent par devenir proverbiales (L'Express,18 déc. 1967, p. 89, col. 3).
Prononc. et Orth. : [fɔlklɔ:ʀ]. Ds Ac. 1932, s.v. folk-lore. Étymol. et Hist. 1885 (De Puymaigre, Folk-Lore ds Bonn., p. 60). Empr. à l'angl. folk-lore mot composé des deux termes saxons folk « peuple » et lore « savoir, connaissances, science » et proposé en 1846 par Ambrose Merton pour désigner ce qui était alors appelé Popular Antiquities ou Popular literature (NED s.v.). Fréq. abs. littér. : 43.
DÉR.
Folkloriste, subst. et adj.a) Subst. Personne qui recueille et étudie les arts et traditions populaires (d'un pays, d'une région, etc.). L'explication des folkloristes est que la belette, étant un animal dont on a peur, on ne prononce jamais son nom (Gourmont, Esthét. lang. fr.,1899, p. 187).Le folkloriste amateur, faute d'un guide élémentaire et commode, opère souvent au petit bonheur (Dévigne, Légend. de Fr.,1942, p. 9).b) Adj., rare, péj. Qui se rattache aux particularismes et au pittoresque du folklore. Son grand talent [Manuel de Falla] (...) s'est ici dégagé résolument de l'emprise folkloriste sous laquelle il risquait de se diminuer (Stravinsky, Chron. vie,1931, p. 100). [fɔlklɔ ʀist]. 1reattest. 1885 (De Puymaigre, Folk-Lore, p. 18 ds Bonn., p. 61); de folklore, suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Giraud (J.), Pamart (P.), Riverain (J.). Mots ds le vent. Vie Lang. 1970, p. 50. − Quem. DDL t. 2. − Van Gennep (A.), Manuel de folkl. fr. contemp., Paris, 1939.

Wiktionnaire

Nom commun

folklore \fɔl.klɔʁ\ masculin

  1. Ensemble des arts et traditions populaires, d'un pays, d'une région, d'un groupe humain.
    • Mais il y a folkloristes et folkloristes. J'en ai vu de singuliers, quelques-uns d’effarants. On se fait un folklore à sa convenance. On attend des fées. On part à leur rencontre, le bâton de pèlerin à la main. — (Charles Le Goffic, Brocéliande, avec la collaboration de Auguste Dupouy, La Renaissance du Livre, 1932, page 98)
    • C’est avec un profond respect et une grande passion que Roccu Multedo nous fait connaître le folklore de son pays magique, bâti sur une foi et une tradition ancestrale toujours vivante. — (Roccu Multedo, Le folklore magique de la Corse, 1981)
    • Les grands-mères et arrière-grands-mères avaient toutes accompli le pèlerinage de Lourdes. Le folklore conservait de ces antiques pérégrinations quelques histoires scabreuses où il était question de la longueur du voyage, de l'absence de WC dans les wagons de bois […]. — (Bernard Gardey, La foi hors les murs: Grappillage de la Saint-Martin, 1912-1999, Éditions Karthala, 2001, page 50)
    • En outre, fortement enracinée dans le folklore romain, la fête des Lupercales survécut à l'implantation du christianisme et fut assimilée par l'Église à la fête de la purification de la Vierge ou Chandeleur. — (Mireille Demaules, Picous ou l'enigme d'un nom dans la Folie de Berne, dans Par les mots et les textes : mélanges […] offerts à Claude Thomasset, Presses Paris Sorbonne, 2005, page 201)
    • Sur un plan plus particulier, quiconque a lu mes textes sait que j'ai toujours fustigé les identités, les sectes et les folklores, ironisé sur la « gouroufication » et les « japoniaiseries ». — (Kenneth White, Dialogue avec Deleuze: politique, philosophie, géopoétique, Ed. Isolato, 2007, page 23)
    • Quand je lirai plus tard la charge furieuse, et souvent injuste, de Xavier Grall contre le trop nostalgique Pierre-Jakez Hélias, « sacristain qui sonne l’office des morts », je reconnaîtrai dans sa définition du folklore, « l’alibi des esclaves », celle même de la maison. Elle aussi tenait le folklore pour un opium du peuple, la draperie décorative qui sert à dissimuler l’oppression double qui s’exerce sur le peuple breton : […] — (Mona Ozouf, Composition française, Gallimard, 2009, collection Folio, page 103)
    • A l'instar de sa localisation, une vieille bâtisse fougeraise, la Tivabro est décorée à la mode Bretagne d’antan, avec goût et sans folklore tartignole. — (Jean-Paul Labourdette, Le Petit Futé Bretagne, 2009, page 399)

Nom commun

folklore \ˈfəʊk.lɔː\ (Royaume-Uni) ou \ˈfoʊkˌloʊɹ\ (États-Unis)

  1. (Indénombrable) Folklore.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « folklore »

De l’anglais folklore, composé de folk (« peuple ») et lore (« légende, histoire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Composé de folk, (« peuple ») et lore, (« légende, histoire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « folklore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
folklore fɔlklɔr

Évolution historique de l’usage du mot « folklore »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « folklore »

  • La vraie, la seule histoire d'un peuple, c'est la montée folklorique de ses réactions collectives, thèmes archétypiques lui servant à classer et à juger les témoins engendrés par sa masse. Louis Massignon, Un vu et un destin : Marie-Antoinette, reine de France, in Lettres nouvelles n° 30-31
  • On est toujours le folklore de quelqu'un d'autre. De Michel Tremblay / Des nouvelles d'Edouard
  • Le folklore demeurera toujours ce qu'il est, une déformation des faits historiques lointains. De Paul Ohl / Soleil noir
  • Je crois avoir identifié les raisons de l'extraordinaire engouement de mes contemporains pour des sports qu'ils n'exercent pas personnellement. C'est un folklore que la caution de quelques intellos finit par transformer en patrimoine. De Philippe Bouvard / Journal
  • Les folklores se prêtent à des usages politiques. Vanter une tradition locale pour célébrer l’unité et l’ancienneté d’une nation, d’un peuple ou d’une culture est une pratique banale. C’est jouer le « nous » contre les autres, tous les autres, tenus pour suspects, dangereux et probablement conquérants : le « terroir » contre le « grand remplacement » autrement dit. Les exemples de tels appels à l’ancestral – ou prétendu tel le plus souvent – et au collectif abondent au XXe siècle et sont, avec une accablante régularité, liés à l’histoire des régimes autoritaires et des totalitarismes. Le régime nazi adorait les Bavaroises à tresses blondes et vastes robes. Bien des pays d’Europe centrale ont connu, ou connaissent de nouveau pour certains, des partis qui se disent volontiers paysans. Certains séparatismes actuels s’approvisionnent dans le stock des stéréotypes régionaux. Le Monde.fr, Exposition : le folklore, du pain bénit pour la propagande nationaliste et régionaliste
  • Le folklore, ce mélange de savoirs non-académiques, de coutumes et de traditions des populations rurales « non-dominantes » (les petits paysans et leurs familles) est aussi un matériau précieux pour les créateurs d’arts appliqués, notamment la mode. Si dès les années 30, Madame Grès s’était inspirée des toges antiques pour ses robes du soir tout en drapé, Yves Saint-Laurent a, lui, revisité les vestiaires traditionnels russes et roumains dans les années 70, avec ses mannequins défilant en toques de fourrures et lourds jupons de soie. L'Obs, Sabots, grigris et traditions : Quand le folklore inspire les créateurs
  • L’univers du folklore n’est pas ancré dans le passé, ni figé dans le temps. Il a été, et demeure, une source d’inspiration, un objet d’analyse critique ou de contestation. La nouvelle exposition du Centre Pompidou-Metz, à voir jusqu’au 4 octobre 2020, bouscule les idées reçues ! , metz.fr - À Pompidou-Metz, le folklore se conjugue à tous les temps
  • On y apprend que des débats agitent la sphère intellectuelle et scientifique sur le pourquoi du comment du folklore, pas toujours bien vu. Le folklore n’est pas folklo, et encore moins folkloriste. Éthymologiquement « savoir des peuples », attaché à un territoire, le folklore n’a pas de définition précise ou plutôt des centaines de possibles, qui se dessinent au rythme des salles. Partant de cette réalité, le visiteur est amené à contempler pièces de vêtements, minuscules fioles et immenses portes sculptées, bannières éclatantes, sculptures, films expérimentaux et dessins d’enfants. La Semaine, Il était une fois le Folklore au centre Pompidou-Metz
  • C’est par une mosaïque d’ouvrages sur le folklore, conservés dans l’ancienne bibliothèque du Musée national des arts et traditions populaires, photographiés avec leur histoire typographique et alignés sur le mur comme des blasons, que s’ouvre cette promenade dans les arts, d’hier à aujourd’hui. Elle est étonnante, de l’Assiette à décor de colporteur (Sarreguemines, faïence, 1844) au Seigneur des trolls montagnards Le Figaro.fr, À Metz, du folklore? Non de l’art!
  • Cette promotion des paysages de la région de Fribourg et de son patrimoine artistique est-elle naturelle pour un pianiste, certes fribourgeois mais à la carrière cosmopolite? "Venu du jazz, ce folklore me paraissait un peu vieillot, commence-t-il. Mais je me suis rendu compte que l’on peut faire ce qu’on veut avec une mélodie! La démonter, la couper, la développer davantage. Et que s’inspirer de ce folklore était "une opportunité pour échanger avec autrui". rts.ch, Florian Favre fait voguer son piano et le folklore de Fribourg - rts.ch - Musiques

Images d'illustration du mot « folklore »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « folklore »

Langue Traduction
Anglais folklore
Espagnol folklore
Italien folclore
Allemand folklore
Chinois 民俗学
Arabe التراث الشعبي
Portugais folclore
Russe фольклор
Japonais 民話
Basque folklore
Corse folklore
Source : Google Translate API

Synonymes de « folklore »

Source : synonymes de folklore sur lebonsynonyme.fr
Partager