La langue française

Flambe

Définitions du mot « flambe »

Trésor de la Langue Française informatisé

FLAMBE1, subst. fém.

A.− Vx et région. Flamme haute et claire. Les flambes du gaz. Les flambes joyeuses des pins grimpaient, en embaumant la résine, dans l'âtre (Huysmans, Oblat,t. 1, 1903, p. 264).
Au fig. Il [le pompier de service] avait des flambes dans les yeux quand il regardait le dessous des jupes de quelques danseuses (Huysmans, Marthe,1876, p. 14).
B.− P. anal.
1. Variété d'iris. Un sentier que mille fleurs sauvages, le liseron, (...) le glaïeul aux lancéoles cannelées, la flambe aux neuf feuilles perses, cachaient pour le profane et tapissaient pour le poëte (Hugo, Rhin,1842, p. 166).
2. Épée à lame ondulée. La flambe de l'archange Saint-Michel (DG).
Prononc. et Orth. : [flɑ ̃:b]. Ds Ac. 1694-1762 et 1835-1878. Bbg. Catach (N.), Mettas (O.). Encore qq. trouvailles ds Nicot. R. Ling. rom. 1972, t. 36, p. 367. − Quem. DDL t. 1.

FLAMBE2, subst. masc.

Arg. [Correspond à flamber I C] Jeu. Aller (...) jeter un coup d'œil sur le flambe, une partie (...) exemplaire (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 62).
P. méton. Maison de jeu, tripot. On a une chance de revoir le Balafré ce soir au flambe, il est sorti perdant d'une soixantaine de sacs (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953p. 176).
Prononc. : [flɑ ̃:b]. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1100 flamme (Roland, éd. J. Bédier, 2535), qualifié de ,,vieux mot`` dep. Fur. 1690; 2. 1314 bot. (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, § 1734); 3. ca 1100 orie flambe (Roland, 3093 [v. oriflamme]); 1504 « bannière » (Comte de Jean Perresson, fol. 9 ds Jal); 4. 1566 « épée » (R. des N. ds Esn.). II. 1886 jeu (ds Esn.). I forme dissimilée de l'a. fr. flamble « flamme » du lat. class. flammula « petite flamme » dimin. de flamma, v. flamme. II forme régr. de flambeau « jeu » (1845 ds Esn.) de la loc. mettre au flambeau « laisser près d'un chandelier de quoi payer les cartes du cercle » (1829, v. Esn.). Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Remacle (L.). Rem. sur l'étymol. du fr. flamber. In : Rapp. annuel. B. de La Commission royale de topon. et dialectol. 1974, t. 48, p. 16.

Wiktionnaire

Forme de verbe

flambe \flɑ̃b\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe flamber.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe flamber.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe flamber.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe flamber.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe flamber.

Nom commun

flambe \flɑ̃b\ féminin

  1. Flamme haute, souvent soudaine et de courte durée.
  2. (Armement) Épée dont la lame présente des ondulations et ressemble donc à une longue flamme.
  3. (Botanique) Sorte d’iris.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

FLAMBE (flan-b') s. f.
  • 1Au propre et inusité. Flamme.
  • 2Nom donné à l'iris germanica, L. et à l'iris des marais, iris pseudo-acorus, dite aussi flamme en quelques provinces.

    Petite flambe, nom vulgaire de l'iris pumila, L.

  • 3Épée à lame ondulée que les peintres ont mise dans les mains de l'archange Michel et sur l'épaule des gardiens du paradis terrestre, et qui ressemble à une flamme qui monte.

HISTORIQUE

XIIe s. Et feus et flambe i est apareillez, Ronc. p. 112. Ne de mon cuer ne puis la flambe esteindre, Couci, X.

XIVe s. Yreos est flambe qui a la fleur blanche, H. de Mondeville, f° 55, verso. Aucuns villages d'entour mirent en feu et en flambe, Chr. de St Denis, t. I, f° 99, dans LACURNE.

XVe s. Buche vert sans famble qui fume, Deschamps, Poësies mss. f° 428.

XVIe s. Le grant estandart nommé la flambe, Compte cité dans JAL. Il a apprins à les garder [les lois de Dieu] et en la confusion de Babylone et en la flambe de la fournaise ardente, Calvin, Instit. dédic.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FLAMBE, iris, s. f. (Hist. nat. Botan.) genre de plantes dont la fleur est d’une seule piece : cette fleur commence par une espece d’entonnoir qui en s’évasant se divise en six parties, dont trois sont relevées & trois sont rabattues. Le pistil sort du fond de cette fleur surmonté d’un bouquet à trois feuilles ; ces feuilles portent chacune sur une des parties de la leur qui sont rabattues & forment une espece de gueule. Lorsque cette fleur est passée, le calice devient un fruit oblong qui s’ouvre par la pointe en trois parties ; il est divisé en trois loges qui renferment des semences presque rondes en certaines especes, & plates en quelques autres. Ajoûtez aux caracteres de ce genre, que la racine est charnue, oblongue, rampante, & sans aucune enveloppe. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante. (I)

Flambe, Glayeul, ou Iris, (Mat. med.) Voyez Iris.

Flambe, (Hist. nat. Icthiologie.) poisson de mer qui a été appellé en grec tænia, & en latin vitta, parce qu’il est long & étroit comme une bande ou un ruban : on lui a donné en Languedoc le nom d’espaze, c’est-à-dire épée, à cause de sa figure, & celui de flambo, parce qu’il est de couleur de feu.

Le tænia d’Aristote est long, mince, & flexible ; sa chair a une couleur blanche, & le même goût que celle de la sole ; la tête est applatie ; les yeux sont grands, & les prunelles petites ; ce poisson a deux nageoires près des oüies, & une troisieme qui s’étend sur le dos depuis la tête jusqu’à la queue ; il y a des poils sur cette nageoire.

Rondelet donne aussi le nom de tænia à un autre poisson de mer qui est fort mince, & long quelquefois de deux ou trois coudées ; il differe du précédent en ce qu’il a deux nageoires rouges au-dessous de la mâchoire inférieure ; les poils de la nageoire du dos, & ceux de la queue, sont de la même couleur rouge ; il a sur le corps cinq taches rouges ; il est blanc, sans écailles ni aiguillons. Hist. des poissons, lib. XI. chap. xvij. & xviij. Voyez Poisson. (I)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « flambe »

Lat. flammula, diminutif de flamma, flamme, d'où flamble, flambe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « flambe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flambe flɑ̃b

Citations contenant le mot « flambe »

  • La querelle entre parents fume et ne flambe pas. De Proverbe nigritien
  • Bois qui flambe vite ne dure pas longtemps. De Proverbe français
  • Moins un coeur est sec, mieux il flambe. De Alfred Capus
  • Une querelle entre parents fume et ne flambe pas. De Proverbe malinké
  • Plus un gars flambe dans la victoire, plus il a peur de la défaite. De Michel Novak
  • Quand la cheminée flambe, c’est signe que le poêle tire bien. De Proverbe québécois
  • Le charme et la beauté c'est la fleur de la peau, la danse qui flambe dans un oeil, la lumière que porte un sourire. De Yvon Paré / Anna-Belle
  • Le cerveau russe est humide, il ne flambe pas du feu de l'intelligence, et quand tombe en lui l'étincelle du savoir, il fume et s'éteint. De Maxime Gorki / Les Ennemis
  • Un acteur sur la scène, c'est une buche dans le feu. Quand la flamme du dialogue le quitte, il doit lui rester la braise de la situation. Mauvais bois qui s'éteint dès qu'il ne flambe plus. Faut-il donc que le poëte souffle toujours dessus ? De Victor Hugo / Faits et croyances
  • Les amours non assouvies ne meurent pas ; elles attendent dans l'ombre l'étincelle qui les fera flamber à nouveau. De Simone Piuze / Les Noces de Sarah
  • Je viens d'une famille où l'on ne vit pas à découvert. J'en ai gardé des stigmates: je ne sais pas «claquer» ni flamber De Valérie Trierweiler / Merci pour ce moment
  • Je peux regarder des civilisations disparaître, des villes flamber ou des planètes exploser sans réagir. Mais montrez-moi une larme sur la joue d’une femme et vous ferez de moi ce que vous voudrez. De Frédéric Beigbeder / Mémoires d’un jeune homme dérangé
  • Insaisissable. Alors qu'on pouvait croire que la deuxième vague était en train de s'épuiser, l'épidémie de Covid-19 flambe de nouveau en Europe, quoique pas partout, évoquant une pandémie erratique. Poussant la plupart des pays européen s à durcir les restrictions aux contacts sociaux, voire à programmer un reconfinement dès ce week-end… Les Echos, Le Covid-19 flambe de nouveau dans une partie de l'Europe | Les Echos
  • - Pas de Kyrie Irving, pas de Kevin Durant mais un Caris LeVert qui flambe. L’arrière des Brooklyn Nets a marqué 43 points hier soir. En vain. Parce que sa franchise a perdu contre les Memphis Grizzlies (110-115), bien menés par Dillon Brooks (24 pts). Notons que les Grizzlies se sont retrouvés sans Jonas Valanciunas, placé dans le protocole COVID-19… en plein milieu de la partie. Mais le Lituanien n’est pas positif au virus, assure son coach. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, NBA : Stephen Curry mène un incroyable comeback, Beal flambe pour rien
  • Le pays aux milliers d’îles revient ainsi sur le devant la scène et suscite de fortes tensions sur les prix du nickel, mais pas pour les mêmes raisons. Des manifestions, aux débordements parfois violents, paralysent une partie de la production nationale, créant des inquiétudes sur l’approvisionnement mondial.  Des centaines d’ouvriers réclament des salaires plus décents, des appels aboutissant à de véritables émeutes chez certains producteurs indonésiens. A défaut des salaires, le prix du nickel, lui, flambe, à 17650 USD la tonne métrique. Certains producteurs en profitent, c'est notamment le cas du français Eramet, dont le cours de bourse s'offre un beau rebond depuis le 1er novembre.  , L’Edito des Commo : Le bois flambe et le nickel brille

Traductions du mot « flambe »

Langue Traduction
Anglais blaze
Espagnol resplandor
Italien fiammata
Allemand flamme
Chinois 火焰
Arabe حريق
Portugais chama
Russe пылать
Japonais
Basque su hartu
Corse incendi
Source : Google Translate API

Synonymes de « flambe »

Source : synonymes de flambe sur lebonsynonyme.fr

Flambe

Retour au sommaire ➦

Partager